12è édition de l’Université d’été de la Défense à Bordeaux du 8 au 9 septembre 2014 : L’honorable Karim Kéïta plaide pour un appui en renseignement et capacité d’anticipation à l’armée malienne

3

Le Mali était à l’honneur à l’Université d’été de la Défense tenue à Bordeaux du 8 au 9 septembre 2014. La Commission Défense de l’Assemblée Nationale française a invité son homologue de l’Assemblée Nationale du Mali à participer à cette douzième édition dédiée à l’Armée de l’Air. Elle s’y est fait représenter par son président, l’honorable Karim Kéïta. Le Maire de Bordeaux, Alain Juppé et le président du Conseil Régional d’Aquitaine, Alain Rousset, ont réservé un accueil chaleureux aux invités. A noter aussi la présence de Jean Yves Le Drian, Ministre français de la Défense, qui n’a pas manqué de souligner dans son discours la pertinence du thème de cette université à savoir ” Agir et réagir ” eu égard au contexte de crises multiformes dans lesquelles la France intervient en tant que locomotive au sein de l’Union Européenne.

12è édition de l'Université d'été de la Défense à Bordeaux du 8 au 9 septembre 2014
Le président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale, Karim Keita (c) en compa gnie de Cheick Tidiane Gadio, ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal, Général Barreira (armée française) et Mme la présidente de la commission de défense du Burkina
12è édition de l'Université d'été de la Défense à Bordeaux du 8 au 9 septembre 2014
Karim Keita entouré par d’officiers supérieurs français et africains

 

 

Cette université d’été, à l’instar des autres, avait pour objectif de réunir le monde de la défense à savoir industriels privés tels que Dassault Aviation, les PME, les armées, le ministère de la Défense, les parlementaires (Patricia Adam Députée du Finistère et Présidente de la Commission Défense), Sénateurs, décideurs européens et partenaires étrangers pour préparer l’avenir en étant proactifs. L’Université d’été représente le moment privilégié pour approfondir la réflexion, la collaboration et le partenariat.

 

 

Cette année, une place particulière a été donnée aux Africains et c’est dans ce cadre que l’honorable Karim Kéïta, président de la Commission Défense du Mali, était présent, de même que ses pairs du Niger, du Burkina Faso ainsi que le Sénégalais Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires Etrangères et Président de l’Institut Panafricain de Stratégie (IPS).

 

Anticiper sur les événements

L’Université d’été est aussi le lieu de montrer par des démonstrations sur une base militaire aérienne que malgré la crise, l’industrie militaire française reste compétitive, innovante et experte. Le Président de la Commission Défense du Mali a participé à ces expositions dynamiques qui démontrent l’aptitude des armées à conduire en temps réel leurs missions sur les théâtres d’opérations extérieures.

 

En plus des expositions, il a participé à des forums, ateliers et plénières qui ont rythmé de cette douzième Université d’été. C’est le cas notamment à l’atelier «Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Mali, Centrafrique perspectives de dix ans d’engagement». Cet atelier était co-présidé par Jean Louis Carrere, Sénateur, Président de la Commission Affaires Etrangères et Défense Nationale et Philippe Nauche, Député, Vice-Président de la Commission Défense. Son objectif était de tirer des leçons et fournir un effort de prospective pour anticiper sur les évènements. La plupart de ces interventions françaises ont été déclenchées dans l’urgence sans concertation véritable et une préparation opérationnelle suffisante.

 

Forces spéciales maliennes

L’honorable Karim Kéïta a pris la parole, plusieurs fois durant cet atelier, pour mettre l’accent sur la nécessité de nouer un véritable partenariat entre le Mali et la France. Il a notamment évoqué l’idée de forces spéciales maliennes : ” il nous faut des forces spéciales dans l’esprit du commando Kieffer comme vous en aviez pendant la deuxième guerre mondiale”. Il a expliqué les difficultés au sein des forces armées maliennes notamment sur le plan du renseignement et de l’anticipation. Il a, en outre, saisi cette occasion pour remercier et saluer la France pour son intervention au Mali : “Je profite de cette opportunité d’être dans la même salle que différents chefs d’état-major, de directeurs centraux ainsi que de collègues parlementaires pour remercier la France de son action au Mali “. De leur côté, les Français se disent prêts à poursuivre leur mission au Mali à travers Barkhane et sont satisfaits de la décision prise en janvier 2013 d’intervenir pour stopper l’avancée des groupes terroristes.

 

«AFIS» Police

L’honorable Karim Kéïta a aussi participé au Forum sur la problématique du Golfe de Guinée et la prévention des conflits. Cette région dispose de ressources pétrolières, minérales et halieutiques importantes. Cependant, des multiples menaces entrainent une forte insécurité. Lors des échanges, l’honorable Karim Kéïta a mis en exergue la nécessité de renforcer les armées africaines pour qu’elles puissent assurer la sécurité sur le continent ainsi que les architectures sécuritaires notamment en les dotant de moyens tels que des documents d’identités sécurisés ainsi que des solutions biométriques pour le contrôle des frontières. Pour le Président de la Commission Défense, une “AFIS” police peut se révéler plus efficace que des armes dans la lutte et la prévention du terrorisme.Avant de se rendre au siège d’Interpol à Lyon, le président de la Commission Défense s’est rendu à l’Ecole de Guerre de Paris pour y rencontrer deux Maliens qui y poursuivent une formation. Il s’agit des colonels Abass Dembélé et Elisée Dao.

 

                     Bruno Djito Segbedji

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Le pays a besoin du matériel de défense et de sécurité, profitez de cette université d’été pour les acquérir.

  2. En tout cas le tremplin, offert au prince pour tisser ses relations et forger sa stature de “FAMA” en vue de l’accession au pouvoir via la succession héréditaire, semble bien efficace… Il n’y a plus qu’à patienter pour prochainement gouverner une république de cancres… Vive le meilleur projet de société que ce pays n’ait jamais connu, “ma famille d’abord” !

    Pensées rebelles. 😆

  3. Karim, tu veux les renseignements? TU DOIS RESTER SILENCIEUX ET TRAVAILLER D’UN L’OMBRE!!!! CE N’EST PAS POUR LA PREMIERE FOIS QUE TU FAIS UNE TELLE DECLARATION. IL Y A UNE TRES GRANDE DIFFERENCE ENTRE LE MONDE DES RENSEIGNEMENT ET LES ROMANS SAS!!! IBK A FAIT UNE DECLARATION A ABIDJAN QUI COMPLIQUE LE TRAVAIL DES MISSIONS DIPLOMATIQUES. IL NE DEVAIT JAMAIS FAIRE UNE TELLE DECLARATION AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER!!! ET TOI KARIM KEITA, KOUMA KELEN, FILA, LES RENSEIGNEMENTS!!! ON NE VOUS DONNE LES RENSEIGNEMENTS QUE SI ON VOUS FAIT CONFIANCE. SI LES SECRETS SONT DEVOILE’S DANS LES SALONS QUOTIDIENNEMENT, PERSONNE NE VOUS CONFIERA QUOI QUE CE SOIT!!! MEMES LES TROUPES ETRANGERES QUI OPERENT AU MALI, MENERONT LEURS OPERATIONS SANS VOUS DIRE QUOI QUE CE SOIT!!!
    JE TERMINE EN VOUS CONSEILLANT DE NE PLUS ATTAQUER CEUX QUI VOUS DEFENDENT. JE NE DIRAI PAS PLUS MAIS SACHEZ QUE LES CHOSES SONT CONNUES!!!

Comments are closed.