20 janvier 2012 à Bougouni : La fête l’armée désormais vécue par tous

0
1

La fête de l’armée nationale du Mali a été commémorée avec un éclat particulier dans la cité du Banimonotié. Le vendredi 20 janvier, un match de football a opposé les porteurs d’uniforme aux hommes de media au Stade Omnisport de Bougouni et le samedi 21 janvier, l’artiste Moriba Diabaté s’est produit en live en face du Pied à terre.

Comme à l’accoutumée, chaque année à l’occasion de la fête du 20 janvier, fête de l’armée nationale du Mali, les porteurs d’uniforme organisent entre eux et les hommes de média de Bougouni un match de football impliquant toute la population dans cette fête jadis réservée aux agents des services de sécurité. La fête du 20 janvier 2012 n’a pas fait exception à cette règle.

Dans une ambiance inédite au stade Omnisport de Bougouni, plus de deux mille spectateurs ont assisté à ce match qualifié de  match amical média et sécurité. Le coup d’envoi de cette troisième édition a été donné par le Préfet du Cercle de Bougouni, M. Moussa Dougoutigui Diarra accompagné, de son adjoint, Komba Samaké, du maire la commune urbaine de Bougouni, El Yaya Togola, du président du tribunal de Bougouni, Yaya Karambé et d’autres personnalités.

Dès le coup d’envoi, l’équipe des porteurs d’uniforme comprenant des policiers, gardes nationales, douaniers, agents des eaux et forêts, des surveillants de prison, des gendarmes, a commencé à craquer devant l’équipe des hommes medias composée des animateurs des radios de proximité, des journalistes de la presse écrite ainsi que des travailleurs évoluant dans le domaine des NTIC.

Ce  match amical s’est soldé par un score de 6 buts à 1 en faveur des porteurs d’uniforme.

Pour joindre l’utile à l’agréable, la diva du manding Moriba Diabaté accompagné avec son équipe complète s’est produit sur l’espace public  situé entre le Pied à terre et la Radio Communautaire KafaKan de Bougouni le 21 janvier dans l’après midi.

Sous le son de la musique du manding, les femmes habillées en uniformes faisaient le tour du cercle formé avec les pas de danse appropriés.

Toutes les corporations de la société étaient au rendez-vous.

Vive l’armée malienne !

La rédaction

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.