29 Bérets Rouges Recouvrent leur liberté : L’offensive du Régiment de la Compagnie Para

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’armée Malienne est en passe de se réconcilier avec elle-même. Dans la journée du mercredi 30 janvier 2013, les 29 bérets Rouges sur les 58 militaires accusés de contre coup d’Etat ont recouvré leur liberté.

Depuis les évènements désastreux  survenus entre les frères d’arme de l’armée Nationale du Mali le 30 avril 2012, plusieurs militaires  furent détenus pour leur implication dans ce coup manqué contre le CNDRE .Ils étaient au nombre de 58 militaires appartenant au corps du béret rouges, bataillon duquel est sorti l’ex-Président  Amadou Toumani Touré (ATT). Parmi les Cinquante huit (58) militaires arrêtés, 29 ont fait l’objet de libération le mercredi 30 janvier 2013 suite à une ordonnance prise le 18 janvier dernier par le juge d’instruction du  8e cabinet du Tribunal  de première instance.
Cette libération est intervenue suite à des études approfondies de leur dossier qui ont mis en évidence leur non implication au contre coup manqué du 30 avril 2012. A noter que la libération devrait avoir lieu dans les trois  (3) jours de délai réglementaire qui l’ont suivi, dès lors que le Procureur de la République Boubacar Siddat Dicko près du Tribunal de la commune III avait donné son avis favorable. Mais face aux pressions et menaces exercés par Kati, l’affaire a souffert du retard. On note parmi les désormais ex détenus, le commandant Malamine Konaré fils de l’ancien Président Alpha Oumar Konaré. La  libération de ces soldats est un grand pas vers la réconciliation de l’armée Nationale du Mali avec elle-même.
Faut-il le rappeler, c’est ce contre coup qui a valu la dissolution temporaire  du corps de  bérets rouges dans le dispositif du  corps militaire du Mali. Mais ce n’était qu’une décision unilatérale et sans fondement juridique du Capitaine Amadou Haya SANOGO, auteur du Coup d’Etat du 22 mars 2012. Pour preuve, les 29 ex tenus ont, sans exception, porté tous leurs bérets et se défoulaient librement dans les Rues de Bamako. Comme pour offenser le patron de l’ex junte de Kati qui s’était catégoriquement opposé à leur libération.
La libération de ces soldats est un véritable soulagement pour eux et leur famille.
Au nom de la réconciliation au sein des forces armées et de sécurité, s’il existe des possibilités de libération des autres militaires détenus, ce serait l’unité et la cohésion retrouvée dans l’armée. Dans ce cas, après la libération des zones occupées du nord, la restauration de l’unité des commandos Parachutiste est indispensable. Il faut que le Mali retrouve son unité et sa fierté d’antan.
Boubacar SIDIBE

SOURCE:  du   1 fév 2013.    

2 Réactions à 29 Bérets Rouges Recouvrent leur liberté : L’offensive du Régiment de la Compagnie Para

  1. baros1er

    libéré les 29 autres béret rouge parce-que leur libération serait l’unité et la cohésion retrouvée dans l’armée républicaine.
    et en tête le lieutenant colonel abidine guindo

  2. Kang

    Les rats de Kati sont au font de leur trou les lion sont a la Porte sa Ira Avec le temp