52ème anniversaire de l’armée malienne : La fête dans la guerre !

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le 20 janvier prochain, l’armée nationale fêtera son 52ème anniversaire. Cette date est symbolique à bien des égards, car rappelle le 20 janvier 1962, date à laquelle a vu le jour cette armée. Si l’année dernière la commémoration a été tristement marquée par le massacre d’Aguelhok qui a vu périr un nombre impressionnant de soldats maliens, elle arrive cette année à une période où l’armée, appuyée par les militaires français et la troupe de la MICEMA, est aux prises avec les groupes islamistes.

Les généraux Yamoussa Camara et Dembelé

Le 20 janvier 1962 est, au Mali, une date historique qui consacre la naissance de l’armée malienne. Une armée qui, disons-le sans hésitation, a tenu à remplir le rôle de défense de l’intégrité territoriale qui lui est assigné jusqu’au jour où, impuissante, elle a assisté au passage de la partie Nord du pays sous le contrôle des groupes terroristes, islamistes et rebelles touaregs. Cela nous fait penser à l’entrée avec armes et bagages des combattants venus de la Libye, où ils ont servi la cause du guide de la Jamahiriya, Mouammar Kadhafi, dont le régime venait de recevoir un coup d’arrêt. C’est la conjonction de tous ces groupes avec l’enthousiaste complicité des rebelles targuis du MNLA qui a fait subir un revers à l’armée malienne et conduit à l’occupation des villes du nord du pays : Tombouctou, Gao et Kidal. Il demeure tout aussi évident que ce retrait de l’armée a fait courir les interprétations diverses, les unes aussi farfelues que les autres. Les Maliens étaient divisés, certains estimaient que «l’armée a pris la fuite», tandis que d’autres estimaient qu’elle n’avait perdu que la bataille…  Aujourd’hui, en la voyant livrer bataille contre les islamistes, un minimum de bonne foi oblige à dire que l’armée malienne était loin d’avoir peur, mais plutôt avait reculé pour mieux sauter.
Après une année de préparation et d’études sur le plan de la guerre, la nécessité de doter cette armée de matériels sophistiqués, de logistiques, est apparue dans toute son ampleur, mais également un soutien sur le terrain qui sera assuré par les soldats de la Mission d’Intervention pour Soutenir le Mali (MISMA). Contrairement à ce qu’avait dit le conseil de sécurité de l’ONU, la guerre n’attendra pas septembre 2013, car les islamistes portés par Ançar Eddine, ont lancé malheureusement pour eux, à Konna, une offensive contre l’armée malienne qui a répondu en les affrontant dans un violent combat. La guerre a donc démarré à quelques jours seulement de la célébration du 52ème anniversaire de l’armée nationale. En ce moment même où notre vaillante armée, avec la bénédiction salvatrice de l’armée française, livre une rude bataille contre les ennemis ; il convient de lui rendre un vibrant hommage. Aussi, il est important de remercier la France pour son action mémorable ainsi que tous les pays et institutions qui apportent leur soutien à l’armée malienne dans sa quête de restauration de l’intégrité territoriale du Mali. Bonne fête de 20 janvier aux soldats et vive l’armée malienne !
SEYDOU KARAMOKO KONÉ

SOURCE:  du   16 jan 2013.    

17 Réactions à 52ème anniversaire de l’armée malienne : La fête dans la guerre !

  1. Fakrid Ahmed

    Des militaires avec des gros ventres dans des bureaux sont bien pour confisquer les libertés des civils. Ils sont à la base des mauvais recrutements, les trafics fonciers, des ventes d’armes et c’est ça la conséquence. Que Dieu protège le Mali et son armée, l’armée Française.

  2. Soldat Rate

    SI VOUS VOULEZ VRAIMENT FETER…IL FAUT PENDRE LES SOLDATS RATES DE KATI….QUI ONT ABANDONNER LEUR FRERES D’ARMES ET LA NATION L’ANNEE DERNIERE…ET QUI ABANDONNENT LEUR FRERES D’ARMES ET LA NATION AUDJOURD’HUI…. :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

    BON…PENDRE C’EST MECHANT…MAIS IL FAUT LES DONNER AU DJIHADISTES….. :evil: :evil: :evil: :evil:

    BANDE DE VAURIENS DE SOLDATS RATES…QUI SONT PRET A MOURIR POUR UN SOLDAT RATE DANS L’ESPOIR DE SE REMPLIR LES POCHES….MAIS PAS PRET A RISQUER UN CHEVEUX POUR LA NATION DE LEUR ENFANTS….

    ET ILS SE TAPE LA POITRINE AU MILIEU DES CIVILES AVEC DES ARMES….NOUS SOMMES DES SOLDATS!!!!

    BANDE DE MALFRATS OPPORTUNISTES…. :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

    ON VA VOIR SI VOUS ALLEZ FAIRE « ZERO TOLERANCE » AUX TROUPES FRANCAISES….ILS VOUS CASSERONT LA FIGURE COMME DES GAMINS….. :wink:

    Moussa Ag, qui dit PAS DE FETE DE L’ARMEE POUR LES VAURIENS DE KATI…. :evil: :evil:

  3. Seydou Camara RDC

    Notre armée ne doit plus croire qu’elle doit avoir une journée de fête car elle s’est montrer beaucoup plus incompétente.
    Elle doit nous donner plus rapidement les régions que nous avons perdues pour qu’enfin de compte nous lui redonnons la confiance perdue.

  4. TITIDURIZ

    On a dû mal a croire qu’il ya une armée.
    Soyons modeste et evitons le ridicule.

  5. Le Triste

    On devrait jamais fêté une quelconque cérémonie de l’armée à cette heure sombre de notre pays. On devrait plutôt méditer sur notre sort et encourager les quelques braves soldats maliens au front avec les forces françaises et qui sont entrain de faire des choses remarquables sur le terrain contre les occupants les terroristes.sinon, mes chers amis nous n’avons pas d’armée et il faudrait le reconnaître.ARMEE MALIENNE: PAIX A SON AME. DATE DE DECES: 26/03/1991. Que Dieu nous en garde. :cry: :cry: :cry: