Affaire dite des « bérets rouges » : La sortie mal-à-propos du chef d’état-major des armées

52 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’ORTM a diffusé lundi soir un entretien avec le chef d’état-major des armées du Mali, le général Ibrahim Dahirou Dembélé. L’entretien était relatif au malaise qui couve visiblement encore au sein de la « Grande muette » depuis les malheureux événements du 30 avril 2012. La délicatesse du sujet et le contexte dans lequel il intervient, justifient-ils l’expression de « gêne » perceptible sur le visage du Céma et que les téléspectateurs n’ont pas manqué de remarquer ? Y avait-il donc une quelconque urgence à cette « mise au point » ?

Le général de brigade, Ibrahima Dahirou Dembélé, chef d’Etat major des armées

Pour de nombreux observateurs, la sortie médiatique du Céma, lundi soir, n’était pas opportune surtout à une période si cruciale dans la vie de notre pays en tant que nation. En tout cas, l’élément, dont un extrait avait passé d’abord dans le JT de 20 heures, a fait l’objet d’une diffusion intégrale par la suite. Pourquoi ?

Beaucoup de compatriotes se posent la question sur le bien-fondé d’une telle initiative à un moment où notre armée nationale a besoin d’une totale sérénité et de l’ensemble des ressources disponibles pour mener à bien la mission dans laquelle elle est engagée aux côtés d’autres forces pour reconquérir la partie du territoire annexée et occupée depuis plus d’un an par des forces négatives et rétrogrades.

Pour rappel, une mutinerie des éléments de la garnison militaire de Kati, conduite par le capitaine Amadou Haya Sanogo, a abouti au coup d’Etat du 22 mars 2012 renversant ainsi le régime d’Amadou Toumani Touré à quelques jours de la fin de son second et dernier mandat.

Le mécontentement de la troupe suite aux difficultés rencontrées par l’armée nationale face aux rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et autres mouvements terroristes dans le Nord du pays depuis le 17 janvier 2012, a servi de prétexte aux mutins pour prendre le pouvoir. Un Comité militaire dit de redressement de la démocratie et de restauration de l’Etat (CNRDRE) a suspendu toutes les institutions républicaines et s’est octroyé les pleins pouvoirs pour « donner les moyens à l’armée afin de laver l’affront et l’humiliation subie par les défaites successives devant l’ennemi ».

Une fois le coup d’Etat consommé, le climat sociopolitique s’est rapidement détérioré. Le consensus qui avait jusque-là prévalu dans la classe politique par rapport à la gestion des affaires publiques a fait place à un antagonisme exacerbé entre « pro-putschistes » et « anti-putschistes ».

En plus de la condamnation unanime de la communauté internationale, le coup d’Etat du 22 mars a contribué à accélérer l’occupation des 2/3 du territoire national par les bandits armés, les terroristes, les narcotrafiquants et les djihadistes de tous bords. Les menaces de sanctions de la Cédéao et l’arrêt de toute forme de coopération à l’exception de l’assistance humanitaire, par les partenaires techniques et financiers, ont largement contribué à polluer davantage le climat déjà assez délétère à l’intérieur du pays.

C’est dans un contexte aussi tendu qu’est survenue une tentative de contrecoup d’Etat dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2012. Elle a été attribuée aux éléments du 33e Régiment des commandos parachutistes de Djicoroni. Cette tentative de contre coup a été perçue par beaucoup d’observateurs comme une autre manifestation de la rivalité longtemps entretenue, à tort ou à raison, entre certains corps de l’armée nationale.

Comme il fallait s’y attendre, les opérations ont causé des pertes en vies humaines et les représailles qui ont suivi ont également été d’une extrême violence contre les auteurs et tous ceux qui étaient perçus comme « complices » dans la tentative de contre coup. Des organisations de défense des droits de l’Homme ont protesté contre ce qu’elles ont qualifié d’arrestations et d’exécutions extrajudiciaires, de pires formes de tortures et d’atteintes graves aux droits les plus élémentaires de l’homme.

La justice s’est saisie du dossier et depuis lors les enquêtes se poursuivent pour faire toute la lumière sur ces malheureux événements de tristes souvenirs pour le peuple malien. Récemment, le juge d’instruction en charge du dossier a ordonné la mise en liberté provisoire de certaines personnes détenues à ce sujet. Ils sont ainsi environ 29 sur la cinquantaine à avoir bénéficié de cette mesure judiciaire.

Sûrement que pour « célébrer » cette libération de leurs camarades, les éléments du Camp para de Djicoroni ont organisé la semaine dernière une rencontre dans leur fief en vue de « manifester leur joie et réitérer leur entière disponibilité à se joindre à leurs frères d’armes pour la libération, la défense et la préservation de l’intégrité de notre territoire », selon leur porte-parole.

Certes, compte tenu des mesures exceptionnelles décrétées par le gouvernement, notamment l’état d’urgence que l’Assemblée nationale vient de proroger pour une période de 3 mois, la situation nécessite vigilance, retenue, modération et cohésion à tous les niveaux de la société. Mais, elle incite également à plus de sérénité et surtout de lucidité de la part des autorités (de quelque niveau que ce soit) afin de ne pas en rajouter à une situation déjà suffisamment difficile et complexe sur tous les plans.

Les succès engrangés par les soldats malien et français au front et qui nous valent aujourd’hui la reconquête de la quasi-totalité du Nord du pays, doivent être mis à profit pour recoller tous les morceaux du tissu social sérieusement délabré par la crise actuelle. Plus que toute autre entité, les autorités administratives et politiques ont un rôle beaucoup plus important à y jouer dans l’avènement d’un climat apaisé et serein.

L’opinion a certes droit à l’information. Mais une affaire qui est encore pendante devant les tribunaux et qui n’a pas connu son épilogue doit être traitée avec la plus grande attention et au besoin dans la discrétion qui sied en la matière. Toutes les précautions nécessaires ont-elles été prises pour que cette « mise au point » du chef d’état-major des armées soit perçue et comprise comme telle ? Pas si sûr !

Bréhima Sidibé

 

 
SOURCE:  du   6 fév 2013.    

52 Réactions à Affaire dite des « bérets rouges » : La sortie mal-à-propos du chef d’état-major des armées

  1. big72

    Qu’il interdise à la merde du singe(sanogo)de se faire escorter aussi.ses pd,au lieu de faire le gros bras avec nos armes à bko et kati n’ont qu’à aller au nord.

  2. Après la crise il fautdra une vraie armée républicaine, pas une armée de poltron dont les 70% sont de quelques cercles de Sikasso.

    Il faut réformer l’armée malienne fragilisée par de gros problèmes.

    * L’intégration de 2540 combattants Touaregs dans l’armée malienne en application des accords (pacte national, accord d’Alger)a renforcé les rebelles et défavorisé la défaite de l’armée malienne.
    Les ex-combattants ont rejoint les rebelles avec nos armes et nos secrets militaires.

    * L’armée malienne ne reflète pas le pays. Non seulement les soldats sont recrutés de façon complaisante, sans base d’aptitude, souvent de façon héréditaire comme chez les familles de cheminots mais aussi, les 70% des effectifs viennent de quelques cercles de la région de Sikasso et de Ségou.
    Ce sont toujours les enfants des militaires et de hauts responsables qui sont recrutés et engagés dans des corps d’élites sans aptitudes.
    Tout le monde parle du fils de l’ancien président Konaré pour qui une promotion spéciale a été créée à l’EMIA.
    De même, les grades sont distribués sans mérite: que des généraux de salon!

  3. maiga issa

    Le general DEMBELE m inspire pluitot confiance ,il a repoussé mes dernieres reticences lors de la presentation des voeux au president TRAORE pendant laquelle il a eté rspectueux et courtois a son egard cependant je n ai pas apprecié sa derniere sortie mediatique que je trouve maladroite et inopportune.

  4. koussata

    qil vas se faire foutre ,vas aussi interdire les ressemblement au camp de sevare ,ils sont dans leur camp qel est le probleme,
    que veut dire pour lui etat d’urgence .gagne leur unite d’infectation ,kati est il charge d’infecte une unite de camp para .Dembele ta la haine

  5. Je ne sais pas où sont formés les journalistes actuels. De quoi s’agit-il? Il fallait au moins dire aux lecteurs les propos tenus par le CEMGA!!!! Pourquoi jugez-vous les mots du CEMGA de mal à propos? Pourquoi voulez-vous faire l’avocat du diable?
    Pour ceux qui n’ont pas suivi les mots du CEMGA, il a dit que les parachutistes (bérets rouges)doivent regagner leurs unités d’affectation et que les escortes sont interdites désormais à Bamako jusqu’à nouvel ordre.
    Quoi de plus normal que d’inviter les hommes à regagner leurs unité d’affectation?
    Beaucoup de parachutistes ont déjà rejoint leurs unités et sont entrain de se battre au nord aux côtés de leurs camarades, que cherche alors les autres à Bamako?

  6. Kilitji

    de quoi a t il peur le cema

  7. Korotoumou Cisse

    CEMAG Dembélé….Demander aux maliens de Montpellier de vous parler de ce guignol quand il y est passé pour une petite formation…Saoul tous les soirs et ayant laissé à l’époque 1200 francs fraçais de sa bourse (1300 francs français) dans le pagne d’une vieille rombière camerounaise pour une nuit « de baise »…..C’est un beret rouge et la communauté malienne sur place qui l’ont pris en charge et SOUTOURA…..Et moins de 10 ans, il est CEMAG au Mali…..Expliquez moi comment on passe de moins que capitaine à CEMAG en moins de 10 ans sans avoir gagner ses galons au champ d’honneur? Alors, on comprend pourquoi ils préferent Kati au sable mouvant du grand Nord-Est…Tchim!!!!!!Même pas des hommes, les gens de Kati sont sans couilles. Sanogo a envoyé des émissaires partout pour trouver une issue à sa situation…Il ne sait pas que son sort est déjà scellé.N’deyssani!!!!

    • Bougobalini

      « Expliquez moi comment on passe de moins que capitaine à CEMAG en moins de 10 ans sans avoir gagner ses galons au champ d’honneur?  »

      Ne partez meme pas loin chercher la reponse a votre question. Elle est ceci et tres simple d’ailleurs: COUP D’ETAT LE PLUS RIDICULE DE L’HISTOIRE.

      Quelle honte!!!

  8. Pseudo variable

    Je trouve fabuleux que « journaliste » nous ponde une page entière sur cette sortie « mal à propos » sans jamais dire à aucun moment en quoi elle a consisté, ni ce qui a été dit! :?: :?: :?:

    DE QUI SE MOQUE-T-ON? :twisted: :twisted: :twisted:

    Faire une article sur un sujet donné ne donner à aucun moment la moindre indication sur le SUJET même de l’article, me paraît une innovation interessante en matière de journalisme! :cry: :cry: :cry: :cry:

  9. tienimango

    au maliba beret rouge berte vert c,est tous pareil ..tous des feneants fuyards,…

  10. baenis

    VRAIMENT ARRÊTEZ CES BÊTISES ET ALLEZ Y VOUS BATTRE POUR SAUVER CE PAYS .DE GRÂCE IL FAUT ARRÊTER CES QUERELLES INTITULES POUR SAUVER CE PAYS .
    DÉCIMENT ON A PAS DE MILITAIRES DANS CE PAYS.QUAND IL VAGIT DES BÉRETS ROUGES VOUS ÊTES TRÈS FORT . MAIS QUAND IL VAGIT DU MNLA VOUS COUREZ EN JETANT ARMES ET MUNISSIONS .QUELLE HONTE POUR NOUS LES MALIENS .NOS MILITAIRES VONT NOUS TUER DE HONTE .VOS PREMIERS ENNEMIES SONT VOS FRÈRES BÉRETS ROUGES . C’EST LA CATASTROPHE POUR CE PAYS .TOUT EST FAIT POUR PLONGER LE PAYS DANS LE TROU .QUAND VOUS ÊTES LA A GRATTER LES FESSES A BAMAKO ;LE MNLA EST ENTRAIN DE S’INSTALLER DANS LES ZONES DÉLAISSÉES PAR LE DJIHADISTE SOIT DISANT QU’ILS ON OCCUPE MENAKA . A CAUSE DE DIEU OUVREZ LES YEUX ET SAUVEZ CE PAYS .LAISSEZ SANOGO DE CONTINUER A BOIRE SON ALCOOL.JE DEMANDE AUX BÉRETS ROUGES DE PARTIR A LA GUERRE MÊME SI CA SERAIT A LEUR FRAIS .LA VÉRITÉ VA TOUJOURS TRIOMPHE.J’AI VRAIMENT PEUR POUR CE PAYS.

  11. papounidiarra@yahoo.fr

    On veut nos vaillant berret rouge

  12. kossivi

    Voilà encore un bel exemple de manipulation du FDR et ses organes de presse.

    C’est eux qui sont entrain d’amener la politique dans notre armée. C’est toujours eux et leurs presses qui ont porté cette affaire sur les média et cela de façon systématique et avec une constance sans faille.

    Et nous Citoyens de ce pays, qui avons critiquer le manque de communication à l’instar de toute Armée moderne. Ayant maintenant été entendu et que notre Armée Nationale nous tiens informer des grandes questions la concernant.

    Les mêmes journalistes de services pour le FDR crient au scandale, et tentent de salir les Officier valeureux qui sont entrain de redresser la grande malade qu’était notre armée.

    Jeunes du Mali, n’oublions pas ceux qui nous ont conduits ici, dans ce trou. et ils sont riche de notre argent publique détourné, qui leur sert maintenant à acheter les consciences désabuser par la crise économique.

    Si jamais nous manquons de vigilance, nous risquerons cette fois de tomber éternell…

    • BOOBA

      Jeunes du Mali « KOSSIVI », Ceux qui affirment te sortir du trou sont devenu plus riche (en quelques mois)que des gens qui ont fait des annés de services… Ne vous trompez pas, Sanogo et ces Acolytes sont là pour se venger (se remplir les poches) et non pour arranger quelque chose!!!!

  13. Leguen

    Tous ceux qui savent un peu du sens et de l’importance de la communication en situation de crise seront d’avis que le Cema n’a pas tenu le langage qu’il fallait en pareille circonstance. Il n’aurait pas du rentrer dans les moindres détails d’une affaire qui est encore au niveau de l’instruction. Nonobstant l’impératif de discipline dans l’armée. Cette même rgueur doit être de mise partout si nous voulons tous travailler à améliorer les choses dans notre pays. Dire cela ne saurait être assimiler à de la partialité. Malheureusement dans le Mali d’aujourd’hui tout est analysé et apprécié sous cet angle de la partialité comme si nulle n’était capable de s’élever au-dessus de la mêlée. Quel dommage!

  14. yayyyy

    dans tout ca l mnla gagne l terain ils sont pris menaka et l’armée malienne fait quoi ,rien.vraiment vraiment cette armée n vaut rien ,;il ne serait ce que la region de gao ils n peuvent pas securisé .cette armée m fait honte au point q si j pouvait effacé l’amour de c pays de mon coeur ,ca m’aurrait fait beaucoup de bien .quand j vois ,la maniere q l niger traite sa question touareg ;j dis q l mali n merite pas l statut etat parcequ’on a un etat imbecile .un etat qui fait la honte de ces citoyens .

    • Djon Te

      un etat assume par des incapables et egoistes ventriloques qui n’ ont jamais pense a leur peuple et qui combat les siens tout d’ abords,
      Yayyy regarde toute cette histoire depuis l’ arrivee des forces etrangeres, des gens se voient deja maintenus au detriment desautres, des berets multicolores apparaissent, tous ces fameux candidats d’ avant le renversement de l’ ancien regime , pointent leurs nez, le pays n’ est pas encore libere et les pseudos intellectuels 5% du peuple continuent a sacrifier leur pays et son avenir contre des positions gouvernementales et des interets egoistes.

      95% du peuple -les braves citoyens qui ne parlent pas la langue des etrangers a la face pale, se trouveront encore meprises…

      :lol: ce n’ est pas le Mali qui fait honte cest le desengagement de 95% de la population qui fait honte :!:

  15. malieni

    Voilà encore un bel exemple de manipulation du FDR et ses organes de presse.

    C’est eux qui sont entrain d’amener la politique dans notre armée. C’est toujours eux et leurs presses qui ont porté cette affaire sur les média et cela de façon systématique et avec une constance sans faille.

    Et nous Citoyens de ce pays, qui avons critiquer le manque de communication à l’instar de toute Armée moderne. Ayant maintenant été entendu et que notre Armée Nationale nous tiens informer des grandes questions la concernant.

    Les mêmes journalistes de services pour le FDR crient au scandale, et tentent de salir les Officier valeureux qui sont entrain de redresser la grande malade qu’était notre armée.

    Jeunes du Mali, n’oublions pas ceux qui nous ont conduits ici, dans ce trou. et ils sont riche de notre argent publique détourné, qui leur sert maintenant à acheter les consciences désabuser par la crise économique.

    Si jamais nous manquons de vigilance, nous risquerons cette fois de tomber éternell…

    • je suis d acore avec toi mon pote les beret rouge vont droit dans le mur avec les pd de fdr de merde :lol: :oops:

    • Djon Te

      QUE LE MALI SOIT EPARGNE D’ UN GENOCIDE ET D’ UNE GUERRE CIVILE , N’ OUBLIEZ PAS TOUT CA SE FABRIQUE ET S’ EXECUTE, LE PEUPLE DOIT ETRE INFORMEE PAR SON ARMEE, PAS QUESTION DE PRENDRE NOTRE ARMEE EN OTAGE PAR DES POLITICIENS MALVEILLANTS ET INCONSCIENTS DE TOUTES NATURES

      SOUVERAINETEE AU PEUPLE QUE TOUTES LES QUESTIONS SOIENT DANS LA RUE ET QUE SE TIENNENT LES CONCERTATIONS REELLES VALEURS DEMOCRATIQUES

  16. chers nostalgiques du regime défunt, chers appatrides DIEU sait ce qu’il y a de mieux pour ce Mali, c’est pourquoi il a envoyé un Capitaine chassé un Général de guerre. Mon général a fuit en abandonnant son pays son peuple, mon colonel Khadafi est mort pour son peuple dans son pays.
    Nous savons qui êtes vous avec votre journaliste.
     » Tout le monde sait qu’il n’y a pas une BONNE ARMEE sans DISCIPLINE »
    Nous ne pouvons plus continuer à garder des recalcitrants dans le rang de nos militaires pour d’autres humiliations.

  17. coulibalycoulibaly

    L’armée c’est la disciplene. Il a été decidé qu’ils aillent se battre d’abord à coté de leurs autres freres d’armes au nord et ensuite le 33 regiment sera restrucurée. Certains ont respecté les ordres et sont au front, d’autres manipulés par des polictiens refusent d’obeir aux ordres et prefèren continuer le tapage médiatique à Bamako.

    • veridique

      l’armée c’est la discipline dont la première manifestation est le respect de la hiérarchie. Lorsque le general devient le laquais d’un simple capitaine, on ne peut plus parler d’armée ni de discipline. Ceux des berets rouges qui ont refusé d’aller au front ont bien fait. Ils n’iront qu’en tant que regiment. Un simple blakro à la tete de militaires parvenus et felons ne peut pas dissoudre un tel corp qui represent l’espoir et la fierté de toute une nation.

  18. doulwahidou

    Mon général,il faut appliquer les règlements.
    Le malien est faible devant l’application des textes.
    Si vous n’appliquez pas les textes,ils monteront sur votre corps.
    Il faut les radié,il n’y aura rien.

    Ils sont les premiers à fuir le nord,.
    Ce n’est plus des soldats,mais plutôt des politiciens car fréquenter le FDR,c’est pour quoi?.
    Tous les exemples de radiation que vous avez donné,c’est parce qu’il y avait l’autorité de l’état.
    Nous ne pardonnerons jamais la mort innocente de nos frères devant l’ORTM et à senou par Abidine et ses hommes.

    • coco

      «  » » » » » » » » »Nous ne pardonnerons jamais la mort innocente de nos frères devant l’ORTM et à senou par Abidine et ses hommes. » » » » » » » »

      ÇA C’EST BIEN ……. :wink: :wink: :wink: :wink:

      Et quand la force multinationale va te cravater et virer les pintades du centre avicole de KATI , qu’est ce que tu vas blablater ?

      ….patron , pardon , z’ava pas compri …paaaaadon ….paaaaadon ………….. :wink: :wink: :wink: :wink: :wink:

      NON ? …….tu vas expliquer que tu faisais  » GUIGNOL  » , « GNAFRON  » ou « MADELON  » , dans la pièce de théâtre ?

  19. Olala

    Mais Dahirou , Didier va bien ? et Abass Dembelé l’enfant bien née de Koké , et Elize Dao va t-il bien ? Ne me parle pas de Sanogo .

  20. tiefari

    c’est bizarre qu’au Mali on déteste toujours les meilleurs!!!!
    les bérets rouges sont les meilleurs et formés par l’argent des Maliens
    qu’on leur laisse aller se battre!!!
    ils ne peuvent pas rejoindre les autres unités parce qu’ils n’ont pas les même formations spécifiques : un médecin ne pas pas faire le travailleur d’un ingénieur!!!!! c’est aussi simple que ça!!!

    • fantasong

      On compares deux choses comparables,je t’informe qu’en médecine c’est le tronc commun après la spécialisation. exemple le chirurgien et le dermatologue, les deux traitent au même titre les mêmes pathologies mais plus loin il y a des spécificités.
      c’est la même chose dans l’armée, les bérets rouges et verts font le tronc commun donc peuvent belle et bien travailler ensemble au front.
      S’il sont meilleurs qu’ils montent au front, c’est simple car d’autres parmi l’ont déjà prouvé. Il ne faut pas qu’ils se cachent derrière leurs femmes pour cacher leurs faiblesses, ces femmes qui menaçaient de s’exhiber nuits, quelle honte. C’est fini l’impunité, fini ATT-cratie. Vive les bérets rouges qui ont rejoint leurs frères d’arme, vive l’armée malienne, vive tous les soldats étrangers aussi que maliens qui sont entrain de se battre pour libérer le Mali, eux ils sont les meilleurs.

  21. Olala

    L’ignorance est une maladie et ne pas se connaitre est la mort. Disons la vérité . Sans l’armée Francaise , le Mali n’existe pas. Sans une partie de l’armée sous légide de ceratains Officiers dont Didier Dacko , le Monde ne parlerait pas du Mali . De grace , ceux qui sont là à bourdonner peuvent la fermer. Personne ne peut nous faire éloge de son parent ou amis . Tu peux geuler si non les vrais militaires sont connus et des Francais et des Maliens.

  22. w

    Le cema lors de son intervention à la télé en langue nationale bambara ,ne dévrait pas surtout parlé nomement du nom de capitaine sanogo et de colonel abidina Guindo ,une grosse erreur de sa part , avant des interventions comme ça à la télé il faut démander l’avis des conseillers à defaut bien préparé des debats comme ça? mal dit le peuple n’a pas apprécié cette intervention ? le linge sale se lave en famille ? Puchiste et contre puchiste sont pareils tous ennemis de la nation ,interdit par la constitution malienne ? alors sachons garder raison nous sommes entre frères maliens ? meme père et meme mère ? Que nous dieu nous donne un bon esprit?

  23. w

    La sortie du Cema à la télvision n’en valait pas la peine le mali n’a pas besoin de ça ,il n’a rien dit de potable j’en suis désolé ?

  24. kabako12

    Je constate que certains soldats bérets rouges méprisent vraiment le reste des militaires du Mali. S’ils se croient vraiment supérieurs aux autres qu’ils aillent au front le démontrer, nous n’avons pas besoin de rassemblement en cette période d ‘état d’urgence. Ils doivent montrer le bon exemple en respectant les décisions des autorités du pays.
    Ce n’est pas le 1er coup d’état au Mali mais c’est la première fois qu’une reste aussi intransigeante après la chute de leur mentor. Il est temps qu’ils la fin des privilèges du régime d’ATT.

  25. cliclac

    Pour qlq ’1 ki n’a pas suivi le discours à la télé ce torchon n’édifie en rien ce qu’a dit le Chef :!: :!: Les ptits journaliste des ptits journaux :-D :-D Vs ns pompez suffisament trop d’air hein. Ce Chef d’Etat Mijote là aussi est decevant, on dirait une caisse de raisonnance :-D Et pourtant j’avais en lui beaucoup d’espoir car ayant fait beaucoup de théatre d’op même en dehors du Mali :evil: Il a tenté un exercice ki ne lui a pas reussi jusqu’à ce qu’il a pris en temoin le respon Op SERVAL à Bko. Si les textes et les lois sont de ton coté alors tte cette masturbation intellectuelle n’avait aucun sens :-D :-D :-D :-D Vivement le nouvo prési pour mettre de l’ordre ds la maison

    • coco

      CLICLAC ….l’explication à la sortie du chef d’etat major se trouve là : «  » » » »Mais « Sanogo et ses quelque 150 hommes conservent leur pouvoir de nuisance », avertit l’officier du renseignement militaire. « Il a nommé le chef d’état-major, le patron de la gendarmerie, le ministre de la défense, les patrons des services. Ils sont toujours là et lui sont tous redevables. » Il tire aussi son sentiment d’impunité de la décision des pays de la région, médiateurs de la crise après le 22 mars, de le propulser à la tête de la commission de réforme de l’armée. « En ce moment, il se tait, déclare un officier. Mais il est en embuscade. Si la France se retire, il profitera de la première occasion pour revenir. Le président intérimaire est faible et Sanogo fait peur physiquement aux politiques. » » » » » » » » »(http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/02/04/une-armee-malienne-tombee-en-ruines_1826625_3212.html…….Comment veux tu qu’un type nommé « patron » par un bras cassé ne parle pas comme il a parlé ? :wink: :wink:

  26. Djon Te
  27. Djon Te

    :wink: NE SOYONS PAS DINGUE, SI JAMAIS NOUS NE LAISSONS LES MILITAIRES METTRE DE L’ ORDRE DANS LEURS PROPRES RANGS ET QUE NOUS SUPPORTONS UNE PARTIE CONTRE L’ AUTRE , NOUS SERONS DES VICTIMES D’ UNE DIVISION PROFONDE AVEC SES BRANCHES PAS SEULEMENT POLITIQUES MAIS BIEN ARMEES, ET NOTEZ -BIEN CE QUI S’ EN SUIVRA C’ EST LE GENOCIDE :!:

    :oops: CE MEME GENOCIDE DANS LES ANCIENNES COLONIES FRANCAISES DU CAMBODGE A LA COTE D’ IVOIRE EN PASSANT PAR LE RWANDA , L’EXPLICATION DU MINISTRE DE LA DEFENCE A ETE TRES PERTINENTE A LA COMPREHENSION PROFONDE DES EVENEMENTS, ON VOIT BIEN QUE CE NE SONT PAS TOUS LES BERETS ROUGES QUI SONT FAUTIFS ET QUI SONT HORS D’ ACTIONS AUJOURD’ HUI MAIS JUSTE UNE FACTION SOUS ABEDINE QUI LUI MEME DEVRAIT AUJOURDHUI REGRETER SES AGISSEMENTS ET IL DOIT ETRE JUGE POUR NE PAS AVOIR OBEI SA HIERARCHIE MILITAIRE. :!:

    :!: :lol: LE MINISTRE A BIEN PARLE ET A EXPLIQUE LA SITUATION AU PEUPLE QUI DOIT TOUT SAVOIR, PLUS JAMAIS LAPOLITIQUE DES APPRENTIS SORCIERS TRAITRES :lol: :!:

  28. zallso

    je suis du meme avis avec un bon nombre de maliens qui voit et qui crois que le berets rouge ( le regiment para ) est une une unité d’elite auquel on a confiance et auqel on reste fier pour moi cette elite est symbolique chaque payss a un symbole nos le notre c’est nos berets rouge comme la france a ses crs reputer pour le maitien de l’ordre

  29. sadian

    Si le ministre nous apprend qu’une partie de kidal a été vendue à l’algérie, où est-ce qu’il était lui au moment du marchandage (rires) n’importe quoi!!! Posez-lui la question, combien de
    mille de nos francs il a empoché…

  30. koudis

    Depuis le début de cette affaire des bérets rouges… Nous avons demandé à la presse et aux hommes politiques d’arrêter de manipuler ces militaires… On aurait déjà eu une solution à ce problème depuis longtemps mais à chaque fois vous mettez de l’huile sur le feu… C’est bien de détester les putschistes mais le mieux serait de conseiller ces bérets rouges que de les pousser à l’erreur… En ce moment de guerre cette affaire n’a aucun sens… il y a déjà plus d’une centaine de bérets rouges au front… ceux qui sont à Bamako doivent enfin comprendre que c’est pour le pays qu’ils sont dans l’armée mais pas pour Sanogo… J’aurai bien voulu qu’ils montent au front pour cogner dur les islamistes et c’est le peuple tout entier qui allait les soutenir et mettre Sanogo dans ses petits souliers… :idea: :idea:

  31. veridique

    Ignorez ce cancre incompétent qui ne sais que sous-estimer et mal evaluer les choses, faute d’intélligence… Un general laquais du cpt guelard sanogo et aux ordres de la racaille de ce dernier ne merite que notre mepris. Ignorez-le, il apprendra bientot à ses depends que la roue tourne et qu’il est du mauvais coté de l’histoire

  32. ApemaMali

    De grace organisons vite des elections pour que ces guignoles disparaissent de notre vue… Il ne peut meme construire une phrase correcte en francais.. Quelle honte??? Votre ennemi est au Nord et non les berets rouges! Pas la peine de Nous faire sortir cette hsitoire de contre coup pour justifier votre action, car vous ne valez pas mieux qu´eux. Le peuple vous rattrapera un jour…

  33. Fassana

    Bonjour chers camarades,

    Je pense que nous les maliens ne savons pas que faire de notre cher pays.
    Nous jouons toujours avec la passion ou les interets personnels au mepris de l’inetret supérieur de la nation.

    Comment une armée peut ètre reunie avec des recalcitrants à son sein. Savez vous que c’est le FDR qui reçu les recalcitrants des berets rouges à son siège à Bamako Coura avant leur meeting au Camp Para. Monsieur Jeanmile BITTAR faisait l’éloge de ces fameux berets rouges au cour de la tenue de la reunion son Institution. A quel titre ces regroupements reçoivent ces poulets? Sont ils une autorité militaire? Pourquoi ils n’ont pas fait ladite rencontre avec les autres unités?
    L’ancien Ministre de l’Agriculture vient de faire un confession pour dire publiquement qu’une partie de Kidal a été vendue à l’Algérie.
    Chers camarades, il faudrait que les maliens aient le courage de voir les causes profondes de cette crise. Nous sommes trop partisans et naifs. Prudence…Prudence et P

  34. robert koné

    Laissez ce général pacotille laquais de Sanogo en moins de 10 mois il a été gradé 2 fois col maj ensuite général quelle bêtise va t-il nous raconter ? Il n’a qu’à radier les bérets rouges après les élections ils seront réhabilités ensuite ce que lui ne sait ces commandos ont demandé à partir au front ensemble pour une meilleure efficacité car c’est une arme spéciale un maçon et un menuisier peuvent ils aller ensemble ? Lui qui parle là on sait comment il est rentré au prytanée c’est son oncle le colonel Assimi Dembélé donc il n’a qu’à se taire pauvre arriviste et faux général

  35. Ibrahim diallo

    En cette période cruciale de notre histoire chacun est responsable de ses actes.A cet effet le général doit faire très attention dans la gestion de cette affaire.Pendant que des étrangers meurent pour le Mali au front ici à Bamako nous avons d’autres préoccupations ! Si je veux me battre mourir pour mon pays ou est le problème ? Il n’y a plus d’impunité Dabirou nos yeux trahissent nos émotions.