Appui aux troupes maliennes dans la Guerre contre les jihadistes : Comment la pléthore de combattants sera-t-elle efficacement gérée?

26

Le Nigéria avec ses 900 hommes, le Tchad avec ses 2000 militaires (stationnés à la frontière nigérienne), le Bénin, qui revoit son effectif à la hausse avec 650 soldats, le Togo, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Burundi , le Rwanda et peut-être l’Afrique du Sud, l’Ouganda, le Ghana, la Guinée avec chacun des centaines d’hommes, le Mali sera, avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement militarisé. Pourvu que la gestion de cet important effectif soit sans désagréments ; surtout que la question financière n’est pas encore réglée.

Militaires nigérians

Au risque de se faire reprocher une certaine ingratitude, le Mali ne peut dire non aux troupes désireuses de venir l’aider. Pourtant, l’Etat malien peut avoir l’inconfort de devoir accueillir un effectif trop important de militaires venant de plus d’une dizaine de pays africains. Tous ces combattants seront mobilisés dans le cadre de la mission internationale de soutien au Mali (MISMA), commandée  par le Nigéria.

En coordination avec le ministère de la Défense du Mali, le Général nigérian Shehu Usman Abdulkadir, aidé du général de brigade nigérien Yaye Garba, peut être confronté à des difficultés pour la prise en charge efficace de tout ce beau monde. A titre d’exemple, le dimanche dernier, à l’arrivée des 50 officiers et sous-officiers sénégalais, les responsables du ministère de la défense ont eu quelques soucis pour trouver leur site d’hébergement, en attendant le reste de la troupe. A une question posée au colonel Guirane N’Diaye du Sénégal sur le matériel de guerre dont il va se servir, celui-ci dira que ses troupes pourront compter sur le matériel que l’armée malienne mettra à leur disposition. Or, l’équipement militaire malien est justement insuffisant.

Le Nigéria avec ses 900 hommes (effectif qui pourrait être revu à la hausse selon certaines sources), le Tchad avec ses 2000 militaires (stationnés à la frontière nigérienne), le Bénin, qui revoit son effectif à la hausse avec 650 hommes le Togo, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Burundi et peut-être l’Afrique du Sud et l’Ouganda avec chacun au moins 500 hommes, le Mali sera, avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé.

Or, selon les experts, il n’est point aisé de coordonner des troupes d’autant de combattants venant de divers horizons et ayant des capacités opérationnelles différentes. Et il est à signaler qu’en dehors des troupes nigériennes, nigérianes et tchadiennes, les combattants des pays de la CEDEAO comme le Togo, le Bénin, le Burkina Faso n’arriveront pas au Mali avec du matériel lourd, vu les difficultés de transport. Il s’ensuit que la force de frappe de ces bataillons sera moins efficace que celle des troupes françaises, qui ont déjà, estiment certains spécialistes du dossier, fait 30% du travail.

En outre, même s’il n’est un secret pour personne que l’armée malienne a besoin d’un renforcement de capacités, il n’est pas judicieux de verser simplement dans un accroissement des effectifs sans une réelle opérationnalité des contingents. Certains observateurs affirment que les troupes des pays côtiers comme le Togo, le Bénin, le Burundi n’ont pas une expérience avérée des combats dans le désert et que leur apport se limitera à renforcer le dispositif de sécurisation des zones du sud du pays menacées par les jihadistes. Un apport pour lequel le sacrifice consenti, en terme de prise en charge, suscite des interrogations.

Par ailleurs, avec cette pléthore d’intervenants dans le conflit armé sur son sol pour anéantir la menace terroriste et jihadiste, qui plane sur le monde entier, on s’interroge sur le prix que l’Etat malien va devoir payer à ses nombreux amis. La crise économique et financière que traverse le Mali et qui oblige tous ses fils à contribuer à l’effort de guerre permettra-elle de motiver les contingents qui volent ainsi à son secours? Comment se manifestera cette reconnaissance de la nation malienne envers ses nombreux amis? Cette mobilisation extraordinaire de plusieurs nations ne va-t-elle pas peser dans d’éventuelles négociations post-conflit pour dicter à nos autorités des attitudes à adopter? Ce sont là des questions qui préoccupent d’ores et déjà au moment même où la communauté internationale n’a pas encore assumé ses responsabilités dans la prise en charge financière de l’effort de guerre.

En effet, le coût financier de la MISMA est évalué à près de 500 millions d’euros. Le financement de cette mission est aujourd’hui loin d’être bouclé. Il n’est pas certain que la conférence des donateurs, prévue pour le 26 janvier prochain au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, permettra de combler les attentes.

Si l’Union européenne a promis une contribution de 50 millions d’euros, les Etats unis sont encore à l’étape des tergiversations par rapport au déblocage d’une quelconque enveloppe financière, se contentant de gloser sur l’apport en logistique. Réunis en session d’évaluation le week-end dernier à Abidjan, les chefs d’Etat de la CEDEAO, auxquels s’étaient joints le président Idriss Déby Itno du Tchad et le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ont lancé un appel pressant à l’ONU pour “fournir immédiatement l’appui logistique et financier pour le déploiement de la MISMA”. Les Nations Unies, dont la lenteur dans les procédures est connue de tous, tardent à prendre toutes leurs responsabilités dans la mise en œuvre de la résolution 2085. Pendant ce temps, plusieurs pays ne cessent de décider d’envoyer des troupes sans mesurer le risque que le Mali pourrait être simplement… débordé.

Bruno D SEGBEDJI

 

PARTAGER

26 COMMENTAIRES

  1. Excellent article, la guerre avec son colo ère de dépenses à savoir carburants logistique transports logements nourriture primes dues aux soldats engagés, je ne sais pas comment le Mali à l’heure ou beaucoup d’investisseurs ont mis la clé sous le paillasson pourra seule faire face à tous ses dépenses. Mais certains voisins comme le Gabon le Nigeria… dont la situation financière n’est pas aussi mauvaise peuvent mettre la main à la patte avec l’apport de la communauté internationale.Cette guerre elle n’est pas que malienne mais aussi de tous les pays limitrophes où ces groupes terroristes peuvent s’installer et ainsi viser les ressortissants étrangers.

  2. quelle analyse simpliste! c’est a croire que ce plumitif ignore la portee reelle qu’encourent le mali et la soius-region. et au-dela. ce sont ces memes jihadistes qui ont cree tous les problemes aux occidentaux. la coordination de ces forces est le metier des militaires. effectifs plethoriques? n’oublie pas que l’armee malienne a deja fui devant ses ennemis plus d’une fois et elle a besoin d’aide. s’agissant du cout? quelle idiotie de parler de cout au moment ou il est question de sauver le mali. cela a-t’il un cout?

  3. Bonsoir tout le monde je voudrais seulement savoir si les militaires de Kati ont été vider de l’ORTM et de l’aéroport de sénou merci de me répondre, ensuite la libération des bérets rouges et leur intégration dans leur corps d’origine. Je pense que le Président doit agir immédiatement sans craindre qui que soit parce que Bamako est rempli de soldats étrangers valeureux pour le protéger.

  4. Le Mali et ses voisins risquent de faire la manche pendant un siècle au moins pour honorer leur client. Et comme le Gaulois est impatient de résoudre son abyssale déficit, il s’installera dans la région pour protéger les malheureux africains de la mouche tsé-tsé. elle fait beaucoup de dégâts. le docteur Kouchner viendra à Bamako soigner juste la main droite. C’est elle qui sert à signer tous les contrats rédigés à Bercy. Ce jour-là, on verra bien qui fera la fellation au gaulois, la Targuie ou la Peule ?

  5. Je pense qu’il faut se partager le territoire du Mali actuel entre les pays qui le limitent. Comme les maliens sont des incapables des inconscients. Comment se fait-il que les pays qui n’ont aucun rapport acceptent de vous envoyer leur fils (qu’ils ont éduquer, former à leurs frais) au risque de les perdre et que vous tergiversez sur des questions de secondes importances. Ce qui arrive au Mali aujourd’hui il le mérite. Si il ne font pas attention on va les laisser avec leur bordel. Ou bien on demande au Nation Unis de partager le Mali entre les pays frontaliers. 👿 👿

    • tu dis de partager le mali,Niger ne sera pas à l’abi non plus,car il y a eu les rebellions au Niger aussi

  6. Puisque c’est l’argent qui semble faire defaut, je propose qu’on arrete de verser le salaire de tout militaire malien qui n’est pas engagé au front, et qu’on reverse cette somme au budget affecté aux troupes africaines venus pour se battre à la place de nos vauriens qui se la coulent douce à bamako et à kati….

  7. Comment les soldats seront gerés? Bien sur qu’ils seront gerés avec les belles maliennes rouges on dirait de la tomate.

    En tout cas, nous n’allons jamais raté les belles go touaregs et maures. Après avoir fini avec leurs hommes, elles seront en manque.

    Parait qu’il ya des belles filles aussi a KATI. Donc nous allons chasser SANOGO et venir en profiter.

    KIAKIA KIA KIA

  8. C’est un article trés négatif et cela ne m’étonnerait pas qu’il soit télécommandé de Kati. Comment peut-on affirmer que le boulot est fait à 30% alors que même 1% des rebelles n’ont pas été mis hors d’état de nuire? L’armée malienne a besoin d’être soutenu afin qu’elle puisse reconquérir son territoire. Quant aux soladillons de kati, ils savent que leur temps est compté et que le futur du Mali se fera sans eux quelquesoit leur tentatives désespérées de revenir par la fenêtre.

  9. c’est vous qui mentez seulement,a l’heure ou j’ecris ,je viens d’apprendre que 2 soldats nigerians sont morts a la frontiere du niger,ils sont tombé dans une ambuscade des barbu , :mrgreen: ,solidarité barbu,comme quoi les barbu ne joue pas ,eux ils agissent :mrgreen: ,restez la

  10. Le Groupe JOKO ni MAAYA a soumis depuis pres de 8 mois le concept de Co-Entreprise securitaire du Sahara (COESS) et la Strategie de mobilisation des ressources securitaires pour la formation de la COESS. Ce Concept et cette Strategie donnent des reponses a vos questions Bruno.

  11. Bizarre avec ce genre d’article.Le pays n’est pas encore libérer,ni au Nord ni au Sud et il se trouve des journaleux qui sont là à écrire pour écrire pour raconter leur état d’âme mais si tu es ami avec cette bande de racailles de Sanogo and Co,dis leur gentiment de commencer à déguerpir Kati avant qu’il ne soit trop tard pour eux afin que certains vrais militaires de la sous région puissent s’installer.Quant à la coordination de toutes ces troupes et le financement de la guerre,ne te fais pas de souci,les 400 millions d’euros seront levés sans problème

  12. c’est un élan de solidarité. Les autorités militaires savent s’organiser car c’est leur domaine. Comme il s’agit de donner sa vie pour une cause noble, le commun ne comprend pas certainement que tous ces hommes d’horizons divers puissent se comprendre. Les sceptiques doivent se recoudre que cet engagement est irréversible…

    • Habou Zaki, quand tu dis ” Les autorités militaires savent s’organiser car c’est leur domaine” , veridique dit alahou akbar 😯 😯 !! je ne sais pas comment ça se passe chez vous au niger mais nous nos militaires là sont d’une incompétents insondable…# un conseil d’ami, ne leur fait jamais confiance et ne compte jamais sur eux. Pour rien au monde.

  13. ‘ …Le Nigéria avec ses 900 hommes (effectif qui pourrait être revu à la hausse selon certaines sources), le Tchad avec ses 2000 militaires (stationnés à la frontière nigérienne), le Bénin, qui revoit son effectif à la hausse avec 650 hommes le Togo, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Burundi et peut-être l’Afrique du Sud et l’Ouganda avec chacun au moins 500 hommes, le Mali sera, avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé…’ /// … avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé… l’Armée Française ne posera pas de problème… les Français prévoient tout, ou presque…!

  14. ‘ …Le Nigéria avec ses 900 hommes (effectif qui pourrait être revu à la hausse selon certaines sources), le Tchad avec ses 2000 militaires (stationnés à la frontière nigérienne), le Bénin, qui revoit son effectif à la hausse avec 650 hommes le Togo, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Burundi et peut-être l’Afrique du Sud et l’Ouganda avec chacun au moins 500 hommes, le Mali sera, avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé…’ /// … avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé… l’Armée Française ne pas posera de problème… les Français prévoient tout, ou presque…!

  15. ‘ …Le Nigéria avec ses 900 hommes (effectif qui pourrait être revu à la hausse selon certaines sources), le Tchad avec ses 2000 militaires (stationnés à la frontière nigérienne), le Bénin, qui revoit son effectif à la hausse avec 650 hommes le Togo, le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Burundi et peut-être l’Afrique du Sud et l’Ouganda avec chacun au moins 500 hommes, le Mali sera, avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé…’ /// … avec ses propres troupes et celles de l’armée française, fortement engorgé… l’Armée Française ne posera de problème… les Français prévoient tout, ou presque…!

  16. ‘ …A une question posée au colonel Guirane N’Diaye du Sénégal sur le matériel de guerre dont il va se servir, celui-ci dira que ses troupes pourront compter sur le matériel que l’armée malienne mettra à leur disposition. Or, l’équipement militaire malien est justement insuffisant…’ /// …l’équipement militaire malien est justement insuffisant… c’était même la raison du repli tactique qui a permis l’entrée des agresseurs sans combattre dans les villes du nord du pays…?

  17. ‘… A titre d’exemple, le dimanche dernier, à l’arrivée des 50 officiers et sous-officiers sénégalais, les responsables du ministère de la défense ont eu quelques soucis pour trouver leur site d’hébergement, en attendant le reste de la troupe… ‘ /// … les autorités n’avaient rien prévu…?

  18. Beaux travail Mr Bruno pour le detail je suis convincu qu’après cette guerre le Mali va devoir comter à nouveau ces AMIS.A mon avis le Mali ne doit pas accepter l’envoie des soldats burkinabé à cause du soutient de Blaise pour la rebellion.C’EST ELLE QUI A FAIT VENIR LES DJIHADISTES DE AQMI MUJAO BOCU HARAM ETC….
    Celui qui reçoit MLNA n’accune raison de venir couler ses larmes de crocodiles sur le sol malien :mrgreen:

    • Qu’est ce que tu crois tu penses que c’est de gaieté de cœur ils partent combattent pour vous ? Ils former et payer pour défendre leur territoire mais à cause de vos chienlit ils sont obligés de venir défendre le sahel. Sinon les barbu savent qu’ils n’ont pas intérêt à menacé l’intégrité territoriale du BF

  19. si avec tout çà il y a un seul barbu qui au travers des mailles du filet ,c’est que ces soldats africains ont les yeux bandés 😉 😉

  20. Un vrai rabat -joie, ce Bruno. Qui au monde ne sait que le Mali actuel est en faillite militaire et financière? Qui va compter réellement sur les finances ou les moyens militaires du Mali? Si le Mali avait un quelconque moyen, serait-on là? Et c’est pourquoi l’article lui-même reconnaît les appuis attendus des Nations Unies et des aides bilatérales. La réalité simple est que l’essentiel de ces forces se contenteront d’un fusil et de quelques munitions pour sécuriser quelques villes, car elles ne peuvent pas prendre le risque de se disperser et de s’exposer comme à Aguelhoc. Au contraire, toutes les armées du monde ne pourront sécuriser tous les villages et villes de la ligne de front et même de l’intérieur, quand on sait que l’unique force réelle des djihadistes est la mobilité, les attaques surprises et la fuite. Il faudrait en fait, l’aide des brigades d’autodéfense encadrées par l’armée, bénévoles, apparemment non armées pour sécuriser à long terme toutes les zones dégarnies…

  21. 😈 😈 😈 Pendant ce temps, plusieurs pays ne cessent de décider d’envoyer des troupes sans mesurer le risque que le Mali pourrait être simplement… débordé 😈 😈 😈
    Bruno, vous voulez qu’ils arrêtent de venir ❓ ❓ Là, vous faites complètement une sortie de route, là. Vous n’y êtes pas du tout, là: vous avez déjà oublié l’extraordinaire hospitalité des maliens, vous qui êtes du Bénin? 😈 😈 😈
    Qu’ils viennent jusqu’à 10.000 soldats, le Mali est le pays dont la capacité d’accueil est la meilleure au monde: vous avez déjà entendu les militaires français s’étonner qu’on leur apporte des matelas à l’aéroport 🙄 🙄 🙄
    ça vous donne une idée 🙄 🙄 🙄

Comments are closed.