Armée malienne : «Il est temps que ‘ko ka kè koyé’»

35 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Quand plus rien ne va, quand l’assistance ne vient de nulle part, il faut se dire qu’il nous reste nous-mêmes. Si personne ne respecte le peuple, le peuple lui doit encore se respecter. Un sage a dit : «Respectes-toi quand personne ne te respecte. Considères-toi quand personne ne te considère. Aimes-toi quand personne ne t’aime. Ainsi, tu seras quelqu’un pour toi-même.»

Soldats maliens : tous vos entraînements passés, le respect que le peuple avait pour l’uniforme, la foi que nous avions en votre bravoure, la crainte que vous inspiriez à nos ennemis, l’amour de la patrie que nous vous connaissions, tout cela était-il usurpé ? Du vent ? Si tel n’est pas le cas, il est temps que «ko ka kè koyé». Le cœur du Mali se trouve à Tombouctou, ses deux poumons se trouvent à Gao et Kidal. Comptez-vous les récupérer ? Ou allez-vous continuer à tendre la main appelant au secours, face à un ennemi qui devrait trembler devant les fils de la terre de Soundiata ?

Le respect se gagne, oubliez ce que les autres ont fait et pensez à ce que vous ferez de notre Mali. Pensez à ce que diront de nous les générations futures. Les Maliens et leur armée en particulier ne doivent pas accepter cette propagande savamment orchestrée qui tend à faire croire que notre armée n’est pas apte à récupérer son territoire, que toute l’armée malienne ne peut pas bouger avant septembre 2013, qu’il faut 10 mois de formation. En 10 mois, même quelqu’un, qui n’a jamais vu une doucette, est apte à la guerre. Alors est-ce à dire que notre armée n’est que façade ?

Attention Maliens, soldats, l’ennemi dont on parle, ce n’est pas le diable quand même ! On ne vous demande pas d’aller combattre une légion de diables, mais des bandits désorganisés et tout aussi démoralisés par l’usure du temps. Si l’armée malienne ne relève pas la tête, le monde ne respectera plus le Mali. Sans doute les jeunes soldats n’avaient-ils pas prévu que leur temps serait celui où le Mali aurait besoin d’eux au front. Mais personne n’a choisi de vivre cette époque et personne ne l’a voulu pour ses enfants. Dieu seul est maître des destins. Et les circonstances font que chacun de nous doit se surpasser. Le comble de l’ironie, c’est qu’aujourd’hui, ce sont ceux qui ont agressé le Mali (mnla ançardine) qui sont appelés pour le libérer. Eux qui sont reçus dans toutes les chancelleries et considérés comme interlocuteurs crédibles et unités à même de mener le combat. Ils vont de capitale en capitale disant qu’eux peuvent faire ce que vous devriez faire. Soldat malien où est passé ta fierté ?

Pire, le comble de l’humiliation est que ce sont ceux qui ont tué vos frères d’armes à Aguelhoc, et ceux qui vous ont poussé à la révolte qui se pavanent aujourd’hui et prétendent combattre leurs associés d’hier. Auraient-ils réussi à instaurer la crainte dans vos cœurs ? Si vous les laissez faire, ils réussiront à imposer l’idée de division du Mali et s’ils n’y réussissent pas mais parviennent tout de même à un armistice sans combat, jamais un rebelle ne respectera plus un soldat malien.

 Vous portez les lances de la nation, où est passée votre audace ?

Toi Capitaine Sanogo, on dit que tu as subi des injustices au sein de l’armée, mais que tu es un meneur et c’est toi aujourd’hui qui veux commettre une injustice au Mali ? Ou souhaites-tu prendre ta revanche en punissant tout le Mali ? Vous (droit d’ainesse) Général Yamoussa, tous les échos sont favorables, on vous dit fin stratège et chef de guerre respecté des hommes, et vous allez accepter de finir sur cet affront fait à notre honneur, votre honneur ? Toi Colonel Dembélé, tu vas accepter que ce soit sous ton commandement que l’armée malienne devienne ça ? Toi Colonel Bamba, tu as sauvé des vies à Tessalit et enragé face à ton impuissance à bombarder l’ennemi et tu vas abdiquer aujourd’hui ? Toi Colonel Dakouo, qui n’a vécu que pour l’armée, te voici coincé à Sévaré attendant de l’aide ? Et vous Colonel Ould Meidou, le guerrier, vous voici devenu bureaucrate ? Et vous Colonel Gamou, le renard du désert, accepterez-vous de décevoir votre peuple ?

Quant aux frangins cyrards qui se reconnaîtront, où est passé le panache ? Une question naïve : si toute l’armée malienne se dirige sur Tombouctou, ne pourra-t-elle pas libérer cette ville ? Si la réponse est négative, alors c’en est fait du Mali ! Nous autres nous n’avons pas le choix, c’est vous qui avez les armes, c’est vous qui avez la force, c’est vous qui avez la décision, alors on vous regarde. Mais sachez que les patriotes, ceux qui aiment profondément chaque grain de sable de ce pays, se désolent de vous regarder ainsi !

Madani TALL 

SOURCE:  du   27 déc 2012.    

35 Réactions à Armée malienne : «Il est temps que ‘ko ka kè koyé’»

  1. camara fadaman

    A travers votre article ,il est evident que la liberation du Nord Mali vous preocupe.Helas avant le recrutement dans l’armee se faisait sur des criteres credibles.On n’avait remarque dans ce dernier temps que c’etait une fonction strictement reservee aux freres , amis et aux chomeurs qui acceptaient de payer des pots de vin . Alors ce debacle et ces desertions massives ne doivent pas etre surprenant. Je me rappelle qu’un milaire a la retraite me disais Ceuci: C’est a l’epoque Moussa Traore que les militaires etaient bien formes. la situation actuelle me dit qu’il ne bavardait pas. Alors que faire pour galvaniser les responsables politique et militaire afin qu’ils aillent liberer les regions du Nord?
    Selon Alpha Bondy hommes politiques et militaire de hauts rang accorder les sons de vos guitares et ensemble allons liberer le Nord Mali.

  2. Guindo-Sanogo

    Cher frère Tall.
    On peut perdre une bataille et ne pas la guerre. Si c’est bien notre cas, est-ce trop tard ? Aujourd’hui, on pourrait peut-être accepter d’avoir perdu une bataille mais pas encore la guerre; et encore s’il y avait eu vraiment guerre ou s’il y en aurait du tout.
    Et puis, pourquoi cibler les Commandeurs de l’Armée malienne ? Ne sont-ils pas nous-mêmes ? L’Armée malienne c’est bien nous tous et toutes, peuple malien proche comme loin, y compris vous-même qui écrivez cet article. Alors, si vous étiez Chef-Suprême de notre Armée, agiriez-vous par précipitation ? Et tous ces efforts en temps et argent consentis par nous-mêmes et par la communauté internationale, qu’en feriez-vous ? Et quelque soit le degré du problème, n’est-ce pas sagesse que de vouloir s’entendre et se comprendre d’abord entre Maliens ? Il faut donc le maximum de retenue pour ne pas écouter les suggestions haineuses de l’ennemi déclaré de l’homme. Être sanguin, n’est pas du domaine malien. Stratégie et/ou retenue, que nous ne criions jamais haro sur notre Armée, car c’est tout ce qu’on a et c’est tout ce que nous sommes. Amen !

  3. Quoiqu’on dise ou quoiqu’on pense! Le Mali ne sera autre chose que ce que nous les Maliens en ferons! Ce n’est ni l’Algérie, ni la France, ni la CEDEAO encore moins les Etats-Unis d’Amérique (USA) qui viendront faire le Mali à la place des Maliens. Qu’on le veuille ou non, cette guerre contre les envahisseurs ne sera faite que par les Maliens et ce sont des Maliens, qui souffrent déjà, qui vont en souffrir encore et au bout du compte ce seront les Maliens qui récolteront les fruits de leurs labeurs.

    Un proverbe de chez nous ne dit-il pas que : »Ni té nyè bo nin cèli (tjèli) ko; i ko cè (tjè) yani à ka noroko! » (en clair: le travail que tu es obligé de faire; il faut s’y prendre à temps avant que ça ne se complique!). Tout le monde sais que ce travail de récupération du nord ne sera pas l’affaire des autres; donc, il faut que ceux qui ont en charge le destin du Mali et ceux dont la vocation est de faire la guerre; s’y engagent résolument avant d’autres complications.

    Je souhaite BON VENT A NOS AUTORITES ET BON COURAGE AUX HOMMES EN ARMES!

    BONNE ANNEE 2013 A TOUT LE MALI!

  4. boom

    on as pas d’autres rebelles en dehors de algérien brandis que vous été.

  5. moises

    Et si nos bidasses ne savent meme pas demonter un fusil automatique! Vous croyez qu.ils(les bidasses) sont capables de liberer un cm2 du territoire nordiste? Ils ne savent que montrer leurs muscles á Bamako.

  6. Raingeard de la Blétiére Jean Denis

    De nombreux experts des pays du NORD parlent pour le MALI avec l’aide de médias friands de modernes jeux du cirques. L’O.N.U., l’Europe sont le théatre de valses hésitations qui pourraient laisser à penser que dans le cadre d’une guerre psychologique la victoire est acquise par les religieux intégristes et terroristes d’une DJIHAD d’un autre âge.

    Il est temps que le MALI parle à haute voix. L’avenir du MALI doit être le fait des maliens, de la jeunesse malienne, des décideurs politiques maliens, de l’armée malienne…

    TOMBOUCTOU est un symbole et un défi, pour le MALI en priorité et pour tous ceux qui au SUD et au NORD sont humanistes en quête d’un niveau supérieur de civilisation pour une humanité en quête de l’accomplissement de son destin.

    Un devoir pour tous: soyons maliens avec les maliens! Soyons solidaires avec un peuple en attente, depuis des décennies, de réponses à ses attentes et à ses besoins

  7. tienimango

    ils n,ont pas couilles solides pour afronter les barbus de timetrine…sanogo na ka mokows bolila…faden sakow te wa..

  8. guezo'''''

    continuer a croir que vs avez une armee
    Elle est egale a zero

  9. Toujours droit dans le but Mr. Tall, mais comme toujours, je pense que tu preches dans le desert.
    Le pereux trouvera toujours un pretexte. ?????Sanogo a subi des injustices au sein de l’armée??? Pourtant, des milliers de jeunes officiers sont au Mali et n’ont jamais eu un stage, pas meme au Senegal, a plus forte raison deux tours au USA. Dans l’armee on a besoin de meneur, comme ceux qui commande les petites unites sur le terrains de guerre, mais on a pas besoin de syndicalistes au sein de notre armee.
    Le Colonel Didier le dit a qui veut l’entendre, il est pret a monter a n’importe quel moment a l’assaut. Gamou piaffe topujours d’impatience au Niger et comme tu le dit, le Colonel Ould Meidou est devenu un bureaucrate. Le Cl. Cisse qui a fait ses preuves au Nord par le passe est dans la griffe des ‘fugariw » a Kati. Les generaux Yamoussa Camara, Dembele et aussi le Cl Bamba qui ont tous fait leur preuve, ne peuvent agir sans se mettre en contradiction avec le capitaine Boli, donc un autre guerre entre les militaires maliens.
    La prochaine fois, renseigne toi sur la destination de armes bloquees, venues de Conakry.
    Tant que Sanogo Boli serait la, on restera dans cette situation. Je repete ce que j’ai dit le soir du 22 mars: si les truffions avait devalise ce soir la poudriere de kati et s’etaient dirige tout droit au Nord, Gao n’allait pas tombe. Je suis sure que maintenant on serait entrain de parler de recuperer le camp Tessalit et de la cooperation avec les pays occidentaux pour enfumeer Aqmi, Ansar Dine MNLA MUjao des grottes de la frontiere algero-nigero Malienne. Et a leur retour, ils auraient ete acclame comme sauveurs et on aurait peut etre considere leur CNRDR+Eien.
    MAIS IL FAUT DIRE QUE LA FROUSSE S’EST EMPARE DE KATI ET ENVIRON.

    • iskandr

      République du Mali, n’a pas d’armée défend le Mali, et tous ont peur de rebelles touaregs et les terroristes.