Assassinat cible du capitaine Hamatta Ag Oumalha : Il était recherché par AQMI pour être trop fidèle à la nation

4

« Hamata Ag Oumalha n’a jamais été rebelle. Il est depuis 1975 de service militaire malien et il n’a jamais trahi sa patrie malgré les circonstances. Aujourd’hui, il est assassiné par un inconnu pour une raison inconnue. Paraît simplement qu’il était recherché par Aqmi. », s’écrie un proche du Capitaine Hamata Ag Oumalha, assassiné dimanche soir devant son domicile situé au quartier d’Hamabangou de Tombouctou. L’enterrement de l’illustre disparu est prévu ce jour même dans son village de Timbaghna. Il appartenait à la communauté Kel Ansar, connue pour être farouchement opposée à toute rébellion contre l’Etat du Mali.

Un neveu défunt, qui a eu plus d’éléments sur les circonstances de sa mort raconte qu’« un individu en noir et en baskets a commencé à roder autour de la maison (du capitaine Hamata) aux environs de 19h30. Tantôt contre le mur tantôt devant la porte. Les voisins ont pensé à un agent chargé de sécuriser la maison, jusqu’à ce que Hamatta reçoive un appel qu’il a jugé utile de prendre en extérieur et malheureusement c’est cet appel qui l’amènera en face de son bourreau qui lui tirera 4 balles de Kalachnikov dont 3 directement dans le cœur et la 4è dans l’avant-bras gauche. Il succombera quelques secondes après avoir prononcé la Chahada, le bras droit sur le cœur, en tentant de rentrer dans la cour. » Notre témoin ajoute que l’assassin, « après avoir accompli sa sale besogne, se dirigera vers sa moto de marque Sanili qu’il avait pris le soin de garer à un angle de la rue » et partira en trombe. C’était aux environs de 20h30 alors que le reste de la famille était entrain de dîner.

Informée, l’armée malienne a pris les dispositions nécessaires pour faire le constat et mettre la dépouille à la morgue. Un cordon sécuritaire a été mis en place autour de la maison et les enquêtes se poursuivent.

La levée du corps est prévue pour ce jourmardi, à Timbaghna, après l’arrivée de Bamako de la hiérarchie militaire et de la famille proche dont le Chef de la Tribu des Kel Ansar.

Dors en paix, capitaine !

Aly Enéba Guindo

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. RIP capitaine Hamatta Ag Oumalha !Des éléments “sûrs” comme lui devraient tous bénéficier de logement dans nos casernes.

  2. Assassinat cible du capitaine Hamatta Ag Oumalha : Il était recherché par AQMI pour être trop fidèle à la nation Par L’Enquêteur -3 Août 2016

    Quel laxisme de laisser mourir un officier de cette trempe, quand on sait son statut et le rôle qu’il a pu jouer durant toutes ces rébellions!

  3. tant que les forces francaises restent au Mali, les bons militaires qui vont essayer de dejouer leur complot contre le Mali vont tomber un a un et que Dieu garde les Maliens/Maliennes.

Comments are closed.