Au Mali, la Minusma prend le relais pour la stabilisation du pays

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

soldats maliensCe lundi 1er juillet, la Mission africaine de stabilisation du Mali, la Misma, passe le relais à la Minusma, la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali. Une cérémonie de transfert d’autorité est organisée ce matin à Bamako. A terme, la Minusma devra compter quelque 12 600 hommes, militaires et policiers. Cette transition est bien loin d’être une simple formalité administrative, et les Maliens l’ont bien compris.

 

Il s’agit bien plus qu’un simple passage de témoin. Les troupes ouest-africaines ne se contentent pas d’adopter le casque bleu des missions de maintien de la paix onusiennes, elles sont rejointes par d’autres troupes, africaines et internationales, envoyées, notamment, par le Burundi, le Bangladesh, la Chine, ou encore le Honduras, la Suède et la Norvège.

 

 

Les postes de commandement sont changés et l’effectif total des troupes passe de plus de 6 000 à plus de 12 000 hommes, le double, même s’il faudra plusieurs mois avant d’atteindre ce chiffre. Un effectif justifié par les objectifs très délicats dont se voit chargée la Minusma. C’est elle en effet qui devra superviser le cantonnement des combattants touaregs du MNLA dans la ville de Kidal. Un prélude à leur désarmement, aussi technique sur le plan logistique que politique, tant le sujet est sensible au Mali.

 

 

Ce cantonnement est la première phase du désarmement des combattants des groupes armés qui doit rendre au possible la tenue de l’élection présidentielle, toujours prévue pour le 28 juillet. Là encore, les forces onusiennes sont sollicitées. Ce seront elles qui devront veiller à la sécurisation du scrutin. Un scrutin à hauts risques dont les jihadistes chassés du nord du Mali pourraient profiter pour lancer de nouvelles attaques terroristes.

 

 

Gao en pleins préparatifs

La transition se prépare surtout sur le terrain. C’est notamment le cas à Gao, la première ville du nord du Mali, dont le camp militaire va accueillir une base tactique de commandement de la Minusma, un hôpital militaire, ainsi que du personnel civil. Une nouveauté onusienne.

 

 

Le colonel Gabriel commande le contingent du Niger positionné à Gao. Il confie se préparer depuis des semaines à la transition, notamment pour certaines questions d’intendance, aussi pratiques que symboliques. « Au niveau du contingent que je commande, nous avons déjà reçu un certain nombre de matériels de l’ONU, notamment les bérets et tous les insignes pour commencer dans la foulée l’appartenance à l’ONU », indique-t-il.

 

 

Les soldats ouest-africains en poste à Gao sont aujourd’hui plus d’un millier, un nombre qui augmentera sensiblement sous mandat onusien, avec par exemple de bataillons chinois, même si on ne dispose encore d’aucun chiffre ni calendrier précis.

 

 

Les Bamakois partagés sur l’arrivée des nouvelles troupes

A Bamako, les Maliens interrogés se disent curieux de voir comment la Minusma va prendre le relais de la Misma. Qu’est-ce qui va changer ? Va-t-on voir des drapeaux des Nations unis partout ? Va-t-on avoir des patrouilles dans toute la ville de Bamako et à l’intérieur du pays ?

 

 

D’autres Maliens, plutôt patriotes, craignent de voir le Mali mis sous tutelle. Quel sera le rôle de notre armée nationale ? Notre souveraineté sera-t-elle respectée ? Quelle sera la durée de la présence de la Minusma ?

 

 

Et puis il y a les pragmatiques, qui s’intéressent davantage aux retombées économiques que va engendrer ce passage de flambeau et la multiplication des effectifs. « Les affaires vont reprendre, et c’est une bonne chose, il y aura de nouveaux emplois pour de nombreux jeunes Maliens », disent certains. Enfin, il y a ceux qui applaudissent cette arrivée. Grâce aux forces onusiennes, le pays va être davantage sécurisé.

 

Par RFI

Une Réaction à » Au Mali, la Minusma prend le relais pour la stabilisation du pays

  1. Koumba Sacko

    Nous disons et rappelons que la Grande Bretagne avec son armée occupaient l’Amérique et imposaient leur « dicta » n’en déplaisaient aux américains et américaines fiers honnêtes aimant leur Amérique le roi Louis XVI et son armée imposaient leur « dicta » à Paris et à travers toute la France n’en déplaisaient aux français et françaises fiers honnêtes aimant leur France le gouvernement de la 4ème république française et son armée imposaient son « dicta » au Vietnam et en Algérie n’en déplaisaient aux vietnamiens et vietnamiennes fiers honnêtes aimant leur Vietnam et les algériens et algériennes fiers honnêtes aimant leur Algérie

    Nous disons et rappelons donc que la France et son armée occupent le nord du Mali et imposent donc leur « dicta » n’en déplaisent également aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali

    Nous disons et rappelons que depuis que l’humain est sur cette terre celui qui est en position de force impose son « dicta » n’en déplaise à celui qui est en position de faiblesse de soumission et il en a été ainsi il en est ainsi et il en sera ainsi

    Nous disons et l’avions toujours dit que l’instauration d’1vraie république démocratique demande toujours de la détermination et du courage de la part des citoyens et citoyennes fiers honnêtes aimant leur pays

    Nous disons et rappelons ainsi grâce au courage et détermination des américains et américaines fiers aimant leur Amérique unis derrière Georges Washington sur proposition de John Adams mirent fin à la « Grande Bretagne-Amérique » pour 1Amérique républicaine et démocratique en déclenchant le 15 Juin 1775 les hostilités contre la Grande Bretagne meilleure armée d’Europe de l’époque aidée par les collabos américains et mercenaires allemands qu’ils vainquirent et mirent hors d’état de nuire les collabos américains dont les rescapés détalèrent tels des lapins jusqu’au Nouveau Brunswick au Canada

    Nous disons et rappelons également que grâce au courage et à la détermination des français et françaises fiers honnêtes aimant leur France qui ont suivi l’exemple américain dont la Fayette le 20 juin 1789 avec le serment de la « salle du jeu de paume » à Versailles en » bafouant » l’autorité du roi avec ses collabos que la France devint 1république démocratique avec la prise de la Bastille et la victoire sur l’armée royale et l’adoption plus tard de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

    Nous disons et rappelons également que grâce au courage et la détermination des vietnamiens et vietnamiennes fiers honnêtes aimant leur Vietnam unis derrière Hô Chi Min mirent fin à la « France –Vietnam » avec la défaite et la déroute de l’armée française et de ses « tire-ailleurs africains » de Diên Biên Phu

    Noud disons et rappelons également que grâce au courage et à la détermination des algériens et algériennes fiers honnêtes aimant leur Algérie unis au sein du Front de Libération d’Algérie mirent fin à la « France-Algérie »

    Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes soldats civiles aimant leur Mali qu’ils aiment tant se vanter du courage et la détermination de leurs illustres ancêtres que sont les « Damonzon Soundiata Soumagourou Babemba Sékou Amadou Askia Mohamed Kankou Moussa Samori etc. » au Mali et partout à travers le monde où ils se trouvent

    Nous leur disons unis que le temps est venu également pour eux de montrer leur courage et détermination tels leurs illustres ancêtres tels les américains et américaines fiers honnêtes aimant leur Amérique tels les français et françaises aimant leur France tels les vietnamiens et vietnamiennes fiers aimant leur Vietnam tels les algériens et algériennes aimant leur Algérie
    a)en mettant également fin à la « France- Mali » en résolvant définitivement le problème de Kidal en allant le libérer des forces ennemies qui s’y trouvent et qui devront également détaler tels des lapins hors du Mali pour ne plus y revenir
    b)en mettant fin également à l’impunité sur toute l’étendue du territoire
    c)en « bafouant » les pré-accords de Soudanisation Balkanisation du Mali avec l’apologie de l’impunité du racisme qui n’engagent que leurs auteurs
    d) et en instaurant ainsi 1Mali républicain démocratique de justice et d’égalité avec séparation des pouvoirs

    Nous leur disons qu’ils inscriront ainsi en lettres d’or leurs noms dans l’histoire des vraies démocraties ainsi leurs descendants et le monde parleront d’eux avec fierté de générations en générations tels les cas des Georges Washington La Fayette Charles de Gaulle Hô Chi Min Damonzon Babemba Soundiata Sékou Amadou Kankou Moussa Samori etc

    Nous leur disons que leur Mali multiséculaire multiculturel multiracial multiethnique multi religieux leur sera reconnaissant

    Nous leur disons à moins qu’ils ne soient point les descendants ou les héritiers légitimes de ces grands héros maliens et qu’ils soient les descendants ou héritiers illégitimes de ces grands héros maliens à savoir les descendants ou héritiers des esclaves « Dion » et souhaitent ainsi cette Soudanisation Balkanisation du Mali avec l’apologie de l’impunité du racisme et la soumission esclavagiste