La Belgique participera à la mission civile de l’UE au Mali

2

La Belgique participera à la missionEucap Sahel Mali dispensera des conseils stratégiques et des formations à l’intention des trois forces de sécurité intérieure, la police, la gendarmerie et la Garde nationale.

 

La Belgique participera avec une bonne demi-douzaine de personnes à la nouvelle mission civile de l’Union européenne au Mali, destinée à renforcer les capacités de la police et de la gendarmerie maliennes, a-t-on appris de source gouvernementale. Eucap Sahel Mali dispensera « des conseils stratégiques et des formations à l’intention des trois forces de sécurité intérieure », la police, la gendarmerie et la Garde nationale, a indiqué l’UE.

Le conseil des ministres a en effet marqué vendredi, lors de sa dernière réunion avant les élections du 25 mai, son accord sur la participation de la Belgique à cette mission, lancée le 15 avril dernier et baptisée Eucap Sahel Mali. Cette mission consiste à porter assistance et conseil aux forces de sécurité maliennes dans la mise en œuvre de leur réforme de la sécurité, a rappelé le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères dans un communiqué.

 

Complémentaire à la mission militaire EUTM Mali
La participation à cette mission civile, complémentaire à la mission militaire EUTM Mali – à laquelle participent 75 militaires belges –, permet à la Belgique de s’inscrire dans la stratégie globale de l’UE de développement et de sécurité dans le Sahel. La police fédérale y accorde également un intérêt particulier, en totale cohérence avec sa propre stratégie de sécurité nationale. L’Afrique de l’Ouest est en effet une région dans laquelle elle souhaite accroître sa présence et son réseau d’information, dans le cadre de la lutte à la source contre les trafics illégaux en tous genres et du terrorisme, a-t-on expliqué de même source.

 

La participation belge à Eucap Sahel Mali devrait comprendre quatre policiers fédéraux, secondés par le SPF Intérieur, un expert juriste secondé par le SPF Justice et trois experts généralistes secondés par le SPF Affaires étrangères.

 

Source: newsxs.com

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. 2 ans de crise pour zéro!

    Attaquée le 18 janvier 2012 par une horde de racailles sans vergogne qui se nomme Mnla, à la solde du mégalomane Sarkozy, couplée aux rebuts de la société algérienne qui se broie dans du crime organisé dans l’immensité du Sahara malien, la république laxiste d’ATT d’un Mali chancelant, tombe aux travers de ses tares et se fond sous les pieds d’une communauté internationale abasourdie.

    Le Mali de Modibo Keita et de Soundiata Keita, traîné dans la boue de la mauvaise gouvernance et du laisser aller à la Alpha Oumar et à ATT, connaît d’abord les atrocités de la bande des délinquants de Kati au sud et des vagabonds du nord de la trame d’Iyad Ag Ghali qui coupaient des mains et des pieds comme à l’abattoir frigorifique de Sotuba sauf qu’au nord c’étaient des humains et sans anesthésie s’il vous plait.

    La bande d’islamistes attardés et écervelés, acculée par une exceptionnelle armée tchadienne dans l’Adrar et sous les bombes françaises de l’ère Hollande, n’est plus qu’en lointain souvenir, mais la racaille Mnla a pris le poil de la bête à la faveur d’une politique sournoise française et internationale dans le septentrion malien.

    Ni l’ONU, ni aucune puissance occidentale ou organisation africaine ne dit la vérité à la vermine qui écume le nord d’un pays souverain à la recherche de la première autonomie dont elle sait qu’elle n’aura pas tant que nous serons vivants.

    Cette communauté sournoise énigmatique et ténébreuse qui se veut internationale est en passe de devenir un soutien inconditionnel à des hommes liges du désordre et de la violence gratuite qui attaquent le Mali depuis plus de 50 ans.

    Nous n’allons pas renoncer à aucun centimètre carré du territoire que nous a légué Kankou Moussa.

    Nous avons été faible en 2012 parce que les traites Alpha et ATT ont voulu cela dans leur myopie sécuritaire du nord de notre pays.

    Nous avons appelé la France de Hollande parce que les apôtres du gain facile de Kati, fuyards attitrés des combats au nord avaient pris la république en otage aux moyens des armes de la république et à un moment où le pays avait le plus besoin d’eux.

    Nous regrettons la mégalomanie luxueuse d’un IBK flambeur et voyageur inutile au lieu de doter le Mali d’une vraie armée de combat.

    Mais nous ne sommes pas dupes et le droit s’affirmera au Mali quoiqu’il advienne et jamais nous ne laisserons aucune communauté fut-elle internationale, imposer au peuple millénaire du Mali, une bande de racailles flemmards abuser du Mali par le truchement de supercherie nuitamment muée en négociation politique et accords bidons sur des territoires qui nous appartiennent pour l’éternité.

    Wa salam!

  2. La Belgique! au secours c’ en est fini de nous autres .la représentation belge est truffées de bonnes femmes qui n’ont pas fini ac le mythe de “l’homme bleu”. Elles rêvent toutes de se faire kidnapper à dos de chameau par un prince du désert

Comments are closed.