Cérémonie de la défense de décoration au ministère : Officiers européens et maliens décorés

0

officiersLes locaux du ministère de la défense et des anciens combattants a servi de cadre à la cérémonie de décoration de 23 officiers européens et deux officiers maliens. La cérémonie qui a eu lieu le lundi 31 mars dernier, était placée sous la présidence du ministre de la Défense et des anciens combattants Soumeylou Boubèye Maïga. Il était entouré pour l’occasion du général Guibert, chef de la mission d’entrainement européenne au Mali, de Karim Keïta président de la commission Défense sécurité et protection civile de l’Assemblée nationale et des collaborateurs du ministre. Ainsi le général Yacouba Sidibé secrétaire général du ministère de la défense et le colonel major Ibrahima Fané chef d’état major de l’armée de terre se sont vus décerné la médaille de la politique de défense et de sécurité commune de l’union européenne.

 

 

23 officiers de France, Espagne Italie et Pologne se sont partagé les distinctions suivantes : 2 sont désormais officiers de l’ordre national du Mali, 9 sont chevaliers et 12 ont arboré la médaille étoile d’argent du mérite national avec effigie lion debout.

 

 

Dans une interview qu’il a accordé aux journalistes au terme de la cérémonie, le ministre de la Défense a souligné que c’est un message de reconnaissance de la solidarité qui a été manifesté par nos amis européens. Et aussi la reconnaissance de la qualité du travail qui a été accomplie à travers la formation de quatre bataillons des forces armées maliennes.

 

 

« Je crois que c’est une des missions le plus réussit au niveau de l’Union européenne. Je pense que c’est une mission qui nous a ramené à renouer avec un certain nombre de fondamentaux à travers lesquels nous avons pu reconstituer non seulement  les capacités opérationnelles de notre armée, mais aussi reconstituer ses forces morales et psychologiques…C’est tellement important, surtout cette formation en groupe, la cohésion retrouvée et je crois que tout cela a permis de faire en sorte que nous pussions faire face à nos missions comme nous le faisons actuellement. Et je pense qu’il était important que nous témoignons de cette double reconnaissance envers ceux qui ont porté la mission, le général Guibert et ses collaborateurs » a-t-il reconnu.

 

 

Le Général Guibert, dit ressentir un très grand sentiment de fierté et d’honneur de la part de tous les officiers, sous-officiers qui ont été décorés par les autorités politiques, lui-même ayant été décoré la semaine dernière par le premier ministre. Avant d’ajouter que l’Union européenne, est venue pour aider le Mali et aider l’armée malienne à restaurer ses capacités dans un moment difficile de son histoire. Pour ce faire, il s’est dit particulièrement heureux et  fière du résultat et du travail qui a été effectué ces dernières semaines avec l’armée malienne. Pour ce qui est de la suite de la coopération, le général est précis : « Les formations vont s’inscrire dans la durée. Au cours du deuxième mandat EUTM nous formeront et nous entrainerons quatre bataillons supplémentaire, nous effectuerons également le recyclage des quatre premiers bataillons une fois qu’ils seront désengagés du nord du pays et nous poursuivrons également nos travaux en liaison avec les officiers et autorités maliennes dans le domaine de la reforme des forces armées ».

 

 

En guise de conclusion, le général Guibert a tenu à exprimer toute sa fierté de la conduite des militaires maliens : « La conduite des militaires maliens est tout à fait remarquable au cours des formations. Je voudrais ici souligner le très grand engagement à la fois des autorités maliennes qui font des efforts très importants pour mettre à la disposition de la mission EUTM des bataillons avec les hommes et les équipements. Je tiens à souligner également le très grand enthousiasme et la volonté d’apprendre des soldats maliens. La courbe de progrès des bataillons maliens est très importante entre le moment où ils arrivent à Koulikoro et le moment où ils nous quittent pour être engagé ensuite en opération dans le nord du pays et le résultat opérationnel qu’ils obtiennent aujourd’hui en étant engagés dans le nord au pays, c’est tout à fait positif et encourageant ».

Akhimy Maïga   

PARTAGER