Le Commandant de la Force de la MINUSMA inspecte les stagiaires démineurs de la Mission à Kati

0
Le Commandant de la Force de la MINUSMA inspecte les stagiaires
Exercices pratiques de neutralisation des explosifs et munitions

Bamako, le 7 mai. Hier, le Commandant de la Force de la MINUSMA, le Général Jean Bosco Kazura, et une partie de son état-major, se sont rendus à Kati, au nord-ouest de Bamako, pour y assister aux exercices pratiques de fin de formation des techniciens des équipes de neutralisation des explosifs et munitions.

Ces contingents népalais et cambodgiens ont suivi pendant plusieurs semaines des enseignements pratiques et théoriques – organisés et offerts par le Service de lutte antimines des Nations Unies ou UNMAS – sur la détection, le déminage et la dépollution de sites.
Leur formation terminée, ces techniciens seront déployés dans le nord du pays pour y accomplir leur mission au profit des troupes et de la population. La cérémonie de clôture de la formation et de remise des diplômes est prévue lundi prochain.

 

Le General Kazura a pu constater la qualité des formations dispensées grâce aux démonstrations statiques et dynamique du matériel. Sous la conduite de M. Charles Frisby, chef de l’UNMAS au Mali, et des différents instructeurs, les stagiaires ont pu faire montre de leurs connaissances et de leur technicité. Les invités ont pu ainsi découvrir le pilotage à distance d’un engin lourd de déminage pour la préparation du terrain, ou encore une méthode plus « fine » de dépollution par un technicien revêtu du scaphandre de protection individuel.

 

Le Général Kazura a remercié les instructeurs pour leur implication dans la formation et a félicité et salué les stagiaires pour la qualité de leurs performances, en leur rappelant l’importance du rôle qu’ils auront à jouer dans les régions où ils seront déployés, tant aux profits de leur collègues Casques bleus, que des autorités et des populations locales.

Pour rappel

UNMAS est présent au Mali depuis janvier 2013 à la demande du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies pour y mener une mission d’évaluation, suite aux conflits qui ont secoué le pays.
Depuis 2012, plus de 250 personnes (civils, membres des forces armées maliennes, de la MINUSMA et de Serval) ont été tuées ou blessées par des engins explosifs improvisés et des restes explosifs de guerre.

 

Outre ses actions de déminage sur l’ensemble du territoire malien, UNMAS dispense aussi des formations au profit des Forces armées maliennes et des éléments de la MINUSMA.

 

Source: MINUSMA

PARTAGER