Les commandos-parachutistes, communément appelés bérets rouges

1

La conquête, l’occupation et la défense du terrain visant à déloger ou à détruire l’ennemi qui l’occupe, et l’empêcher de le reprendre. Pour remplir ce rôle essentiel, l’infanterie met en œuvre quatre capacités fondamentales qui la caractérisent : capacité d’investigation ; capacité de combat rapproché ; capacité anti-chars et anti-hélicoptères ; capacité de durée.

2°) Les composantes de l’infanterie

Il existe deux types d’infanterie : l’Infanterie motorisée et mécanisée ; l’Infanterie mixte, aéroportée, aéromobile, les unités spéciales. L’actuel 33°Régiment des commandos parachutistes de Djikoroni se classe dans ce deuxième type d’Infanterie. En effet, c’est  le 05 septembre 1961, pour la première fois dans l’histoire de son Armée, que les Maliens voient des parachutistes nationaux descendre du ciel. À l’époque, l’équipe des éléments parachutés était composée d’anciens brevetés français et de non brevetés. La première compagnie des commandos parachutistes fut commandée  par le lieutenant Diby Sylas Diarra et le sous-lieutenant Amara Danfaga. Le 1er  janvier 1974,  la 1ère  et la 2ème compagnie des parachutistes forment le 1er  Bataillon des commandos parachutistes, qui plus tard, prendra le nom de 33ème  RCP dont le PC est à Djikoroni, un Régiment  qui a été engagé dans tous les conflits et crises qu’a connus le Mali. Unité d’élite, le 33ème RCP se distingue par sa discipline, son professionnalisme, sa rigueur, sa disponibilité et son moral d’acier. Le 33ème RCP dispose d’un centre d’instruction commando à Samanko et d’une salle dojo pour la pratique des arts martiaux et du culturisme.

Les missions

Le 33ème RCP assure la garde statique du Palais présidentiel ainsi que l’escorte présidentielle sur l’ensemble du territoire national. En temps de paix, l’accent est mis sur la formation tactique, technique et physique des cadres et soldats du régiment ainsi que la formation aux techniques aéroportées et commandos des militaires de toutes les armes, toutes les armées et des agents des forces de sécurité. Le 33ème RCP est un régiment d’infanterie à double vocation (commando et parachutiste). Il a la particularité de disposer d’une infanterie légère aéroportée prompte à mener une action d’infiltration par le combat commando derrière les lignes ennemies. Le régiment dispose d’une infanterie motorisée bien équipée lui permettant de mener des poursuites, des ouvertures et des combats en zones difficiles.

Nouhoum TOGO

Ancien Chargé de Communication du ministère de la Défense

PARTAGER

1 commentaire

  1. Merci monsieur Nouhoun TOGO de nous avoir copier coller un document sur la présentation du Régiment Commando Parachutiste.
    Dommage de ne l’avoir pas actualiser car la garde statique du palais présidentiel est actuellement dévolue à la Garde Nationale.
    Pour un petit rappel historique de la formation de l’unité para, le sergent Baba Sidi Traoré fut le premier soldat à opérer un saut aéroporté dans l’armée malienne. Ce brave patriote après de loyaux service s’était retiré dans son village natal Konobougou dans le cercle de BARAOUELI où il assumant les charges de Président du CSCOM avant d’expirer. Qu’il reçoive ici l’hommage de la nation, de la REPUBLIQUE et de Sankingba. Il fut brave mais pas bavard. Puisse le souffle au dessus des eaux du fleuve Djoliba emporter son âme au Paradis.

    VIVE LA RÉPUBLIQUE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here