Conseil supérieur de la fonction militaire : vers une harmonisation des textes

4

La session extraordinaire du Conseil supérieur de la fonction militaire s’est déroulée mardi dernier dans la salle d’audience de la direction de la Justice militaire. Cette session était présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, en présence du général Gabriel Poudiougou, inspecteur général des Armées et Services, du chef d’état-major général des armées, le général de division Didier Dacko, du président du Conseil supérieur de la fonction militaire, le colonel-major Zakaria Koné et du directeur adjoint de la justice militaire le colonel Abdoulaye Hamidou.
La cérémonie a également enregistré la présence du secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le général Salif Koné, du chef de cabinet, le général Adama Dembélé, des chefs d’état-major et des directeurs de services des forces armées ainsi que plusieurs officiers, sous-officiers et militaires du rang des forces armées et de sécurité. Cette session extraordinaire du Conseil supérieur de la fonction militaire visait à faire de la réforme des forces armées, le chantier de la modernisation. Il s’agissait d’examiner le projet de décret fixant les conditions des militaires et les possibilités d’avancement des officiers, sous-officiers et militaires du rang, ainsi que le projet de loi partant modification du décret n° 05-002/PRM du 7 janvier 2007 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’état-major général des armées.
Selon le président du conseil, le colonel-major Zakaria Koné, le premier projet consacre la vision de l’ensemble des textes régissant l’avancement des militaires et le 2ème projet répond à un besoin d’adaptation à la réalité actuelle, notamment la prise en compte de certains facteurs dans un contexte sécuritaire marqué par la recrudescence du terrorisme. Il a noté que les participants ont la lourde tâche d’examiner ces projets en vue de formuler des recommandations devant contribuer à leur amélioration. Il les a exhortés à faire preuve de curiosité pour la réussite de la session.

MILITAIRELe ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, quant à lui,  a précisé que le Conseil supérieur de la fonction militaire est un cadre institutionnel très utile visant à faire passer les préoccupations des militaires au niveau de la hiérarchie dans l’ordre et la discipline. Pour lui, il permet à la hiérarchie de partager les informations importantes avec la troupe afin d’aboutir à son initiation. Il a noté que cette session doit examiner des textes et l’exercice consiste à recueillir l’avis des participants avant de les mettre dans le circuit d’approbation du gouvernement.
Le ministre Coulibaly a signalé que l’avancement est l’aspect sensible de la carrière militaire car chaque changement de grade est un moment important dans la vie du militaire. Il a saisi l’occasion pour signaler que nous traversons des moments difficiles et qu’aucune difficulté n’est sans fin. Il a aussi noté que c’est au bout de l’effort que nous viendrons à bout des difficultés. Selon lui, les difficultés ne doivent pas nous amener à ne pas nous concentrer sur l’essentiel. Ces périodes difficiles doivent être une raison de motivation afin que notre armée se redresse enfin, a indiqué Tiéman Hubert Coulibaly qui a souligné qu’il faut tout faire pour éviter de jeter l’opprobre sur l’armée tout en invitant à la cohésion et à la discipline pour faire face aux différents enjeux qui sont les nôtres. Il s’est dit convaincu que quelle que soit la vitesse à laquelle le mensonge se propage, selon un dicton bien connu chez nous, la vérité finira toujours par triompher.
Le ministre Coulibaly a martelé que l’armée malienne s’occupe des militaires aussi bien de leur vivant qu’en cas de décès. «Ce que nous faisons aujourd’hui pour l’armée est inédit : les investissements pour sa reconstruction, l’accroissement de sa puissance de feu et le renforcement de ses capacités », a-t-il énuméré.
Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a ensuite souligné l’importance des travaux de la présente session du Conseil supérieur de la fonction militaire. Les participants sont appelés à travailler sur des textes qui vont régir la vie des militaires. Il les a invités à faire en sorte que nul ne puisse contester la pertinence des textes qui seront issus des travaux.

Source : DIRPA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. President IBK, PM Modibo Keita, ministre de la Defense Coulibaly et… Coumba Sacko, comme j’ai l’habitude de l’ecrire ici et ailleurs, on est intelligent si on peut repondre a’ toutes les questions. On est sage si on peut observer attentivement et poser de bonnes questions. Vous me permettrez de faire les observations suivantes:
    1- Al Marhoum premier President du Mali Modibo Keita evoluait dans un contexte different. Il a gagne’ faces aux separatistes grace aux facteurs suivants:
    a- Son prestige personnel. Il etait respecte’ par ses collegues africains.
    b- Il a servi au sein du gouvernement francais, ce qui faiait qu’il avait egalement de solides relations en France.
    En Afrique, il etait ami a’ plusieurs dirigeants dont notamment le Roi du Maroc Mohamed V puis son fils Hassan II et le President Algerien Ben Bella. LE MALI ETAIT DONC TRES RESPECTE’ AU TEMPS DE MODIBO KEITA!!! La rebellion a ete’ vaincue d’abord et avant tout sur le plan diplomatique. La mission de l’arme’e etait facilite’e par une diplomatie tres solide.
    2- Le Mali n’est pas tres different de ses voisins, ce sont les memes economies caracterise’es par une dette eleve’e et la pauvrete’ des populations, les memes peuples qui partagent une meme histoire et une meme geographie et la meme ancienne puissance coloniale, la France.
    LA QUESTION QUI MERITE D’ETRE POSE’E EST: POURQUOI ET COMMENT LE MALI EST DEVENU LE MAILLON FAIBLE DE LA REGION?
    Je crois fermement que la reponse se trouve au niveau de la politique etrangere malienne qui est devenue LAMENTABLE ET DESASTREUSE!!!! Nous avons longuement discute’ de tous les aspects de l’impasse. IL FAUT DIRE QUE SI LE MALI AVAIT UNE POLITIQUE ETRANGERE SOLIDE, PRAGMATIQUE, REALISTE ET SAGE, NOTRE FASO NE SERAIT PAS DANS SA SITUATION D’AUJOURD’HUI! On passe toujours a’ cote’ de l’essentiel, ce sont des decisions emotionnelles que je constate. C’est la philosophie du HARI NI AMBE’ SA ANTA KE’ !!!! Quand on a le sort de 16 millions de personnes entre ses mains, ont est oblige’ d’etre sage car il ne s’agit plus de quelques petits sentiments personnels, il s’agit plutot de faire ce qui est bien pour le peuple!
    C’est bon de tenir toutes ces conferences pour rehausser le moral des troupes et se donner le sentiment que tout va bien. Les maliennes et les maliens ont besoin de paix, de securite’ et de developpement. Ils n’ont pas puissance d’une puissance de feu pour aneantir des maliennes et des maliens comme eux. Ils veulent plutot des projets de developpement forts pour aneantir la pauvrete’ endemique dans laquelle ils vivent. Ils ont besoin d’une politique etrangere solide qui aidera notre faso a’ proteger ses frontieres internationales et lutter contre le djihadisme, le terrorisme et les commerces illegaux!
    Mes amis, je prefere toujours la prevention! Nous savons que certains membres des groupes arme’s seront integre’s dans les FAMAs!!!! La question que j’ai est la suivante: EST-CE QUE LES REFORMES AU NIVEAU DES GRADES ET AUTRES TIENDRONT COMPTE DE CE FAIT? Si non, sommes-nous entrain de discuter des textes qui seront viole’s du jour au l;endemain?
    Mes amis, let’s be carefurl with what we wish for!!!!!
    Jeune frere Coulibaly de la Defense, JUST SLOW DOWN AND OBSERVE AROUND YOU!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!

  2. 1)Nous disons et rappelons « le Mali Non Muté des indépendances » était dirigé par des lettrés maliens « «non mutés » et intellectuels «non mutés » politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux qui étaient des personnes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali
    Nous disons et rappelons ils voyaient leur Mali comme 1étendue de terre avec ses richesses habitée par des humains qu’il faut mettre en valeur
    *Ainsi l’enseignement la santé l’armée l’administration etc étaient de qualité Les maliens et maliennes fiers honnêtes de ce temps là y rentraient par vocation Il existait partout l’égalité des chances ce qui permit aux lettrés mutants du Mali d’aujourd’hui d’étudier dans les meilleurs écoles et universités Les meilleurs étaient toujours récompensés La corruption la cupidité la corruption le mensonge la « bouffe » des deniers publics étaient inconnus

    *Ainsi les maliennes et maliennes de cette choisissaient leurs métiers par vocation

    *Ainsi l’armée était dotée de matériels d’armes d’hélicos et d’avions de combats modernes et adaptés de l’époque tels les Mig 21 et était constituée d’officiers de soldats fiers courageux honnêtes intrépides sans peur ayant 1amour profond pour leur Mali tel Diby Silas Diarra venus par vocation et les grades étaient donnés selon le mérite Ainsi l’armée malienne de cette époque était respectée et craint partout Les soldats étaient formés entrainés uniquement par des officiers maliens formés dans les meilleurs écoles de guerre à travers le monde Elle a mâté toutes les rebellions et a mis hors d’état de nuire sans aucun d’âme tous les collabos et ennemis La sécurité régnait partout

    2)Nous disons et rappelons vint alors le temps des lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux qui voient leur Mali comme « 1Gâteau-Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint uniquement réservé à eux leurs familles et fidèles klébars et doungourous Ainsi ils affaiblirent leur armée malienne

    * en gardant par devers sur eux les fonds alloués à la modernisation de l’armement et leur armée n’est dotée que d’armes obsolètes qui ne font pas peur ni à 1horde de lièvre en raz de campagne ni à 1troupe de Troglodytes

    *en introduisant dans l’armée des parents des membres du clans politiques non venus par vocation mais venus tout juste pour « Bouffer leurs parts de Gâteau-Mali succulent savoureux qui donnent de l’embonpoint » en les distribuant des grades d’officiers « pépinières » Et ils ne sont point prêts à mourir pour leur «Pays-Mali» et qui détalent tels des « lapins ou des champions du monde des 100 mètres au 1er coup de feu des AK47 »
    *par l’introduction dans l’armée de rebelles comme « cheval de Troie » et en leur distribuant des grades d’officiers « Pépinières » Et qui ne font que rejoindre les ennemis du Mali au 1er coup de feu avec armes et tenues ou restent dans l’armée pour informer les ennemis des stratégies de l’armée ou qui font des replies « stratégiques bidon et foutaise » pour permettre aux ennemis d’occuper le terrain» au nom toujours « d’1 réconciliation bidon et de foutaise en réconciliations bidons et de foutaise avec des Accords Bidons et de Foutaise en Accords Bidons et Foutaise toujours considérés comme les meilleurs du moment

  3. 3)Nous disons et rappel il revient maintenant aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali d’exiger

    *l’équipement rapide de leur armée en armes avions hélicos matériels de communication modernes adaptés

    *la structure de l’armée et lavancement en grade doivent être les mêmes comme cela se passe partout dans les armées respectables et non tel que les commandos para maliens sans parachutes ni avions de combats ni pilotes avec à leur tête des officiers avec des « Grades Pépinières »

    *de garder au sein de leur armée les soldats et officiers venus par vocation Et envoyer les meilleurs d’entre eux dans les meilleures écoles de guerre pour se familiariser avec les armes les hélicos les avions que leurs Mali comptent acquérir Par ailleurs l’entrainement des soldats et les strstégies de combat doivent être enseignés aux différentes troupes par uniquement les officiers maliens comme cela se faisait au temps de l’indépendance et partout ailleurs au sein des armées dignes et respectées

    *de remercier les forces sous mandat de renouvellement en renouvellement car il ne faut jamais au grand jamais cmpter sur « les Autres ou 1tiers» pour assurer la sécurité la défense de son pays au risque de voire son pays sombrer dans « 1chaos indescriptible » tels l’Afghanistan l’Irak etc et ou voire son pays «divisé en 2entités distinctes» tels la Yougoslavie avec sa Balkanisation le Soudan avec sa Soudanisation etc

    *de traduire devant la justice toutes les personnes impliquées dans le détournement des fonds alloués à l’équipement de leur armée depuis l’avènement des lettrés mutants aux fins que plus jamais de telle chose se produit au Mali

    *de faire passer devant la cours martiale ou 1juridiction militaire spéciale et s’ils sont coupables ils doivent être sanctionnés à la hauteur de leurs fautes et dans le cas contraire faire 1reconversion dans la vie civile ou mettre à la retraite anticipée pour ceux qui le souhaitent tous les soldats et officiers « pépinières » familiaux parentaux claniques venus pour manger uniquement leur part du « Gâteau-Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint » et qui ont détalé tels des lapins au 1er coup de « Kala » car ils ne sont pas du tout prêts à mourir pour le « Pays-Mali

    *de faire passer devant la cours martiale ou 1juridiction militaire spéciale et s’ils sont coupables ils doivent être sanctionnés à la hauteur de leurs fautes et dans le cas contraire de faire 1reconversion dans la vie civile ou mettre à la retraite anticipée pour ceux qui le souhaitent tous les rebelles soldats et officiers «cheval de Troie» qui ont rejoint les ennemis du Mali avec armes et tenues dès les 1er coups de feu des « AK47 » Et il ne doit plus être question qu’ils reviennent reprendre leur place tranquillement dans l’armée avec même «promotion pépinière » au nom d’1 réconciliation « bidon et de foutaise » Il doit en être de même pour ceux qui sont resté au sein de l’armée en informant les ennemis du Mali de toutes les stratégies et également pour ceux qui ont fait des « replis stratégiques bidons et de foutaise en replis stratégiques bidons et de foutaise» pour permettre aux ennemis de leur Mali d’occuper tout le nord Mali dans l’objective de sa Kidalisation de son Azawadisation

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here