Coopération multilatérale : «L’UE reste aux côtés du Mali»

1

Ces propos sont du secrétaire général adjoint du service européen d’action extérieure de l’Ue, Maciej Popowski, qui effectuait une visite de 24 heures au Mali. Il a co-animé samedi après-midi une conférence de presse à l’hôtel Nord-Sud, avec le chef d’état-major du comité militaire de l’Ue, le général Patrick de Rousiers, membre de sa délégation, en présence de François Lecointre, commandant de l’EUTM, du chef de la délégation de la Commission de l’Union européenne au Mali, Richard Zink.

servalSelon M. Popowski, qui faisait le point de sa visite au Mali, a affirmé que celle-ci visait deux objectifs : le contact politique avec les autorités maliennes, et une rencontre avec les instructeurs de l’Eutm à Koulikoro. Suivant ses propos, sa délégation a pu rencontrer le Premier ministre Diango Cissoko et le ministre de la Défense Yamoussa Camara. Il a été surtout question lors ces échanges, de l’organisation des élections, pour lesquelles l’Ue compte déployer une mission d’observation ; du dialogue et de la réconciliation dans notre pays. Et bien sûr, du suivi des promesses issues de la conférence des donateurs tenue le 16 mai dernier à Bruxelles, dont il a rappelé le succès. Pour rappel, cette conférence a été organisée à l’initiative de la France et du Mali. De façon générale, leurs échanges ont porté sur la coopération entre le Mali et l’Union européenne. À ce propos, il a affirmé que «l’Ue restera aux côtés du Mali». Le chef de la délégation de l’Ue au Mali, M. Zink, partage son optimisme au sujet des promesses de contributions. Il a estimé que les promesses issues de la conférence des donateurs seront tenues, d’autant que les premiers décaissements seraient en cours.

De son côté, le général chef d’état-major du comité militaire de l’Ue, Patrick de Rousiers, s’est dit très enthousiaste et confiant des échanges qu’il a eus avec les instructeurs de l’Eutm et les militaires du bataillon Waraba en formation à Koulikoro. Chez lequel, a-t-il affirmé, il a noté une  détermination et un engagement à suivre la formation en cours. Il a déclaré en outre que ce bataillon a «un niveau professionnel très élevé». Quant aux instructeurs européens, ils sont heureux, a-t-il affirmé. Dans le même sens, le général Lecointre a indiqué que la formation du 1er bataillon, environ 77 hommes, est sur le point de s’achever. En principe, ajoutera-t-il, trois autres bataillons devraient suivre pour porter à quatre le nombre de bataillons opérationnels maliens représentant, selon lui, la moitié de l’effectif de l’armée malienne. Il a par ailleurs affirmé, en répondant à une question à ce sujet, qu’il serait en train de préconiser des orientations stratégiques aux chefs d’état-major de l’Ue dans la perspective de former tous les bataillons maliens.

En tout cas, selon les conférenciers, l’Union européenne continuera à soutenir le Mali.

 Dioukha SORY 

PARTAGER

1 commentaire

  1. c’ est bizzare non que sur ce forum moins de senegalais, mauritaniens, algeriens, nigeriens , tchadiens, nigerians, burkinabe ,ivoiriens et guineens ET MEME DE MALIENS s’ interessent au forum de discussions sur MALIWEB …

    les plus actifs sont les francais et les americains en tout cas ceux qui y vivent…

    😆 TRES BIZZARE ENCORE QUE DANS CE BAZAR DE MALIWEB IL N’ Y A QUE 20 A 50 INTERVENANTS ALORS QUE LES ARTICLES ET VIDEOS SONT PARFOIS VISITES DES MILLIERS DE FOIS ❗

    ❓ forum d’expats, club d’ amis, bar resto, grin de the, cabaret, club prive… ❓

Comments are closed.