Crash d’hélico : La batterie en cause

10

Pour situer les causes du crash du MI-24 de l’armée de l’air, des enquêtes ont été ouvertes. Cependant, des sources sécuritaires, contactées par L’Aube, indiquent qu’il peut bien s’agir d’un problème de batterie. Ce qui pourrait être à la base de l’incident technique qui a finalement provoqué le crash survenu à Sévaré.

Un hélicoptère français (photo archives)
Un hélicoptère français (photo archives)

Selon nos sources, les hélicoptères acquis par l’Etat, par l’intermédiaire d’un homme d’affaires (suite à un marché) avaient dès leur arrivée à Bamako, révélé des pannes plus ou moins importantes. La plus grande défaillance décelée l’était au niveau des batteries des appareils, selon nos sources.

Cependant, les équipages et les militaires, prenaient sans cesse des risques énormes à chaque opération. « L’on prenait ces risques, pour qu’on ne dise pas que l’armée malienne est en marge des opérations. Si non, à l’armée de l’air, l’on savait que ces appareils pouvaient tôt ou tard avoir de sérieux problèmes et éventuellement des risques pour l’équipage », nous a indiqués un officier. Celui- ci pointe du doigt le commerçant qui a livré les appareils.

C. H. Sylla

 Accident d’hélicoptère à Sévaré

Bilan : 5 morts

Parti de Bamako, le vendredi 12 avril dernier, à 7 heures 30 mm pour Sévaré, l’hélicoptère (MI-24) de l’armée de l’air qui avait à son bord cinq militaires n’est finalement pas arrivé à destination. A cause d’une « défaillance technique », l’appareil a crashé aux abords du village d’Ouro-Modi à une cinquantaine de km au sud-ouest de Sévaré. Bilan : tous les occupants, dont deux officiers, un élève-officier et deux sous-officiers, ont péri.
Quelques semaines après l’incident intervenu à Diabaly où un hélicoptère de l’armée malienne s’est écrasé sur un Pick-up burkinabè, voilà qu’un appareil de l’armée s’écrase.

Selon un communiqué du ministère de la défense et des anciens combattants, la mission avait décollé de Bamako tôt le matin du vendredi 12 avril (7 heures 30 mn) pour Sévaré. Malheureusement pour « une défaillance technique » l’appareil a crashé aux environs de 13 H. Les militaires à bord de l’avion étaient le colonel Abdoulaye Diallo, le capitaine Malamine Sangaré, l’élève officier Ibrahim B Mariko et l’adjudant  Cheick O Diarra. Aucun d’entre eux n’a survécu. Et l’appareil a été complètement détruit. Le communiqué de la défense indique qu’une équipe a été dépêchée sur les lieux pour déterminer les causes de l’accident.

Signalons que dans la même journée, à Kidal, un kamikaze a fait sauter sa ceinture. Bilan de cet attentat suicide : trois soldats des forces tchadiennes ont perdu la vie et quatre autres ont été blessés.

Issa B Dembélé

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. TU SAIS LE 787 DREAMLINER AVAIT EU DES SOUCI DE BATTERIE AU JAPON

    RESULTAT TOUS LES AVIONS ONT ETE CLOUES AU SOL

    CE QUE LE MECANICIEN A DU RECOMMANDE SINON IL SERAIT DEJA EN PRISON

  2. TU SAIS LE 787 DREAMLINER AVAIT EU DES SOUCI AI JAPON

    RESULTAT TOUS LES AVIONS ONT ETE CLOUES AU SOL

    CE QUE LE MECANICIEN A DU RECOMMANDE SINON IL SERAIT DEJA EN PRISON

  3. BLANCHE NEIGE

    L HELICO N AVAIT RIEN

    C EST LA BATTERIE QUI A EXPLOSE

    DONC COMMENT REVISER UNE BATTERIE ?

    C EST IMPOSSIBLE C EST DU CHIMIQUE A L INTERIEUR

  4. IL FAUT JUGER NOS AUTORITES QUI ONT EU LA GESTION DE CE PAYS A CAUSE DE LEUR FAUTE POLITIQUE ET LEUR GESTION ECONOMIQUE. TANT QU’ON NE TRADUIT PAS NOS DIRIGEANTS DEVANT LA JUSTICE, ON NE DOIT RIEN DEMANDER AU MNLA QUI POUR MOI EST AUSSI RESPONSABLE QUE NOS DIRIGEANTS ET LES TERRORISTES.

  5. Il parait que c´est de la feraille achetée par ATT ( à travers ce soi-disant operateur economique) à prix d´or à la Bulgarie, un pays pauvre d´Europe. Du material qui n´etait même plus en service dans ce pays pauvre d´europe, comment le Mali peut il tomber si bas pour aller depenser l´argent du contribuable malien dans des cerceuils volants de ce genre. Vraiment le ridicule ne tue point dans ce pays la. A cause de la malhonneteté et l´insouciance du regime ATT, non seulement 5 soldats perdent leur vie laissant leur famille sans revenu dans un pays devenu incertain, mais aussi une grande partie de l´argent du contribuable a pris certaiment d´autre direction, comme disait blanche neige.
    Il faut qu´une enquête soit ouverte pour savoir comment ce soit disant operateur economique a acheté ce materiel et s´il y avait des techniciens militaires qui ont été associés dans le choix de ces helicos.
    Paix à l´âme des victimes.

  6. Vraiment?? Comment peut on laisser un civil acquerir du materiel militaire de guerre pour une armée. C´est au Mali seulement qu´on voit ca. Pauvre pays!

  7. Pourquoi l’etat malien est il passé par un “homme d’affaire” pour acheter l’armement ???…..pour les 10% reversés sur un compte en Suisse ???? 👿 👿

Comments are closed.