Crise au nord du Mali : L’armée bande ses muscles, les bandits battent en retraite

39 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’armée malienne ouvre enfin le feu à la suite d’une énième provocation des bandits armés qui sévissent au nord du pays depuis un an.

 

Le Colonel-major Ibrahima Dahirou Dembélé, chef d’Etat major des armées

« Le Mali n’attendra pas des mois pour libérer la partie de son territoire sous contrôle des terroristes, des narcotrafiquants et autres acteurs du crime organisé » avait prévenu le président Dioncounda Traoré dans son discours à la Nation à l’occasion du nouvel an, le 31 décembre dernier. Les dernières provocations des groupes terroristes (Ançar Eddine, Mujao et Aqmi) risquent d’accélérer le processus de cette libération annoncée.

En effet, revigorés sûrement par la débâcle de l’armée après le coup d’Etat de mars 2012, les rebelles se croyant en terrain conquis ont voulu remettre ça en lorgnant vers le sud, particulièrement la ville de Sévaré et Mopti où l’armée a installé son quartier général (QG) dans la perspective de la reconquête des 3 régions perdues.

Selon plusieurs sources concordantes, cette tentative a été perçue comme la goutte d’eau ayant fait déborder un vase déjà trop plein. En accord avec les recommandations expresses du partenaire de la Cédéao, l’armée malienne est entrée en action dès que les terroristes avaient atteint la ligne fatidique d’au moins 30 km de la ligne de front, située dans le village de Konna.

Si jusqu’à présent l’on ne parle que de « tirs de sommation », cette évolution significative dans le situation de crise que vit le pays depuis pratiquement un an, peut-être perçue comme l’élément déclencheur du début de « la guerre totale et implacable contre les ennemis de la nation » promise par le président de la République par intérim lors de la cérémonie de son investiture comme chef de l’Etat et chef suprême des armées, le 12 avril 2012.

En tout cas, l’impatience du peuple est à son comble pour voir la fin des souffrances endurées par les populations du Mali en général et celles des régions du nord en particulier. La détermination et la motivation qui animent présentement le colonel Didier Dakouo et ses hommes sur la ligne de démarcation à Sévaré, rassurent et réconfortent un tant soit peu les Maliens qui ont de tout temps fait confiance à leur armée nationale.

Les prochains jours et semaines édifieront davantage quant à la suite des événements sur le théâtre des opérations. Quoi qu’il en soit, l’armée nationale est désormais face à ses responsabilités et ne doit plus jamais permettre que ces terroristes souillent impunément le sol de nos ancêtres par des actes plus ignobles et affreux les uns les autres.

Après « les replis stratégiques », le peuple attend désormais que l’armée nationale entame véritablement « le retour stratégique et définitif » sur l’ensemble du territoire national. Les moyens humains et matériels dont elle dispose aujourd’hui sont à même de lui permettre de faire face à ses missions en attendant que la communauté internationale ne se décide à réagir en fin.

Trop, c’est trop ! Entend-on de plus en plus un peu partout au sein de la population. Alors vivement la libération totale des zones occupées !

Bréhima Sidibé

SOURCE:  du   9 jan 2013.    

39 Réactions à Crise au nord du Mali : L’armée bande ses muscles, les bandits battent en retraite

  1. 100 pitié

    Là ils se battent vraiment!!! Enfin!!! Là, je suis enfin derrière notre armée!!! QUE DIEU LES PROTEGE!!! et qu’ils exterminent ces chiens jusqu’au dernier!!!
    Bonne chance à nos militaires là haut!
    C’est curieux que notre grand libérateur qui, au lendemain du 22 mars, déclarait qu’il avait pris le pouvoir pour aller « mater les rebelles au nord », après s’être planqué comme une femelle à Kati ne soit monté les rejoindre, et soit toujours… à kati à « mater les rebelles » mais loin, de très loin!…
    Bonne chance à ceux qui se battent!!!

  2. teniente

    NOUS SOMMES TOUS IMPATIENTS DE VOIR LA FIN DE MARTYR DES NOIRS AU NORD MALI#SEULS LES AMPUTATIONS S’APLIQUENT AUX NOIRS#METTRE FIN AUX RACISTES QUI PARASITENT LA SOCIETE MALIENNE#NOUS VOULONS LA LIBERATION TOTALE#MERDE en bon soldat!

  3. Broulayi

    Vive l’armée du Mali… :-D :-D :-D

    Nos dignes fils ont maté les bandits dont plusieurs ont été tué. :-D

    Les autres ont amorcé un « repli … tactic »… en attendant la débandade… :-D