Crise militaro civile au Mali : La stratégie de neutralisation de Kati

18 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Défénestrer le PM Cheick Modibo et s’approcher de Kati pour gagner la sympathie des militaires furent le dernier acte de la stratégie d’assainissement de l’espace public pour aller en toute quiétude aux élections. Mais il ya un hic; une fois l’élection organisée et gagnée, comment faire pour neutraliser cette armée «mise en mal» et insoumise pour gouverner le pays dans la tranquillité? Une équation complexe que le Pr. Dioncounda Traoré et ses alliés ont décidé de régler à travers la sécurisation des institutions par les forces armées internationales,  dans le cadre de la MISMA, qui doivent être déployées avant les élections.

C’est tout l’intérêt de la résolution 2085 de  l’ONU qui est une caution morale, juridique et institutionnelle de la stratégie du Pr. Dioncounda Traoré et de ses alliés du FDR qui ont remporté une victoire éclatante sur l’armée nationale. Le déploiement des forces de la MISMA réduira sa marge de manœuvre sur tous les plans. Et tout le monde sait que la mission première des troupes dans le cadre de la MISMA est la sécurisation des institutions et la tenue des élections.

Une chose est sûre et certaine, l’Adema sait qu’aucune formation politique, autre qu’elle, n’aura ni les moyens ni les capacités de remporter des élections qui seront organisées dans trois mois.  Elle a déjà mobilisé ses militants dans ce sens à travers les conférences de sections et autres rencontres. En terme clair, l’ambition des abeilles consiste à élire un de ses membres à la magistrature  suprême avec la bénédiction de la communauté internationale, gouverner avec les amis «has-been» pour reprendre «le festin du bourgeois» que des militaires fâchés  avaient brutalement et maladroitement suspendu. Comme on l’avait dit dans une de nos précédentes parutions « La conquête de Koulouba tue la reconquête du nord ». Aujourd’hui le rapport de forces est toujours en faveur de Kati, mais pour combien de temps encore? En tout état de cause, le Pr. Agrégé de mathématiques Dioncounda Traoré, le seul Président au monde qui réfléchit beaucoup, agit et parle peu, donc se trompe rarement, a l’agenda de son intuition dont la dynamique finit toujours par s’imposer aux évènements et aux hommes. Affronter le Pr. Dioncounda est presqu’impossible, à moins que cela soit le fruit d’une provocation qu’il feindra toujours d’ignorer. L’ignorer par mépris ou le négliger serait le comble de la bêtise. Le Président Dioncounda a toujours terrassé tous ses adversaires politiques sans jamais s’en féliciter, encore moins s’en glorifier. En conclusion, la résolution 2085 de l’ONU, en plus d’isoler Kati en le rendant tout petit et en liant ses mains, tout en faisant pendre une épée de Damoclès des sanctions ciblées sur sa tête, favorisera l’élection d’un Président de la  République corvéable et taillable à merci qui favoriserait (on ne le souhaite pas) l’entérinement officiel de la partition du Mali si on n’y prend garde, parce que rien n’explique ni ne justifie les égards avec lesquels la résolution 2085 traite certains groupes armés, le MNLA & Ançar Dine pourtant coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. L’ONU ne s’y prendrait pas autrement en cherchant à préserver ou à reconstruire leur virginité et leur respectabilité morales perdues dès les premières heures de l’occupation des régions nord avec son lot d’assassinats sommaires, de viols et de vols. A quelles fins ? Pour quel dessein ? Ce sont les mêmes prémisses qui avaient présidé à la partition du Soudan en deux Etats. Un officier averti en vaut mille.

Boniface Dembélé

SOURCE:  du   28 déc 2012.    

18 Réactions à Crise militaro civile au Mali : La stratégie de neutralisation de Kati

  1. rodrigues Soares

    :oops: le Dr Cheick Modibo DIARRA a ete celui qui effectivement a maintenu ce pays avec son equipe de ministres patriotes, sauvons le de la barbarie maligne et apatride de certains hommes politiques qui ont comme but leurs et leurs seuls gains egoistiques :!:

    :idea: LEVEZ VOUS TOUS POUR CHEICK MODIBO DIARRA A L’ INTERIEUR QU’ A LA DIASPORA MALIENNE :!:

  2. Ntiarakataa!!!

    Ce article ma parait exagéré et risque d’envenimer les rapports déjà fragiles entre junte et….
    La roue de l’histoire tourne et tournera sans cesse emportant avec elle des analystes aussi enclin à mettre les leaders dos à dos.

  3. Emoo

    Mamdame Oumou Sall, j’ai entendu parler de toi, mais je n’ai jamais eu le plaisir et le privilege de t’ecouter….

    Tu es une fierté de notre pays et une dame qui a la tete sur les epaules… Mashallah

    Puisse Allah le Tout Puissant t’inspirer davantage et porter loin l’echo de ton cri de coeur, un coeur de douceur, un coeur de mere , un coeur de femme, un coeur patriote , un coeur tout court qui bat au rythme de ses angoisses, mais aussi et surtout de son espoir celui d’un Mali qui sortira grandi de cette trahison des ces énergumenes du MNLA ANSAR Dine que rien ne peut satisfaire si ce n’est la brutalité qu’il cultive et la desolation qu’il seme…et dans laquelle il ont grandi….. Trahison dans les veines, trahison dans les neurones, dans la brume du desert qui les ensevelira;

    Dieu te benisse Ya RABB.

    La voix des hommes en culotte, paron en treillis s’est éteinte et celle des dames de ta stature résonne de partout en tout malien digne de ce nom… pas de ce petit perdu de Assarid qui desemaparé n’a trouvé autre chose à dire si ce n’est si les maliens veulent de lui, il est partant pendant que dans sa poche il n’avait autre chose qu’un passport malien… Quand tu ne sais ou tu vas au moins rappelle toi d²ou tu viens Petit Assarid du moribond MNLA?

    Oh Rage , Oh Desespoir…envahit leur coeur et engloutit les dans les eaux du Nil comme les peuples maudits d’hier…

  4. kongoloma soké

    kati ne veut pas de troupes étrangères au mali parce que cela signifie la fin de leur présence sur la scène et surtout le début pour tous ce qui ont piller ce pays sans vergogne de rendre compte .la seule la maniére de neutraliser cette soldatesque est la libération du nord et l »organisation d’élection libre et propre