Démission du Premier ministre, Cheick Modibo Diarra : Le capitaine Sanogo brise le dernier rempart entre lui et les politiques

34 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans une brève allocution télévisée, les Maliens ont appris la déclaration de démission du Premier ministre Cheick Modibo Diarra et de son gouvernement. Si cette démission a suscité beaucoup d’interrogations, l’explication donnée par le capitaine Amadou Haya Sanogo leur a laissé les Maliens sur leur faim.

L’on se demande si le capitaine Amadou Haya Sanogo a dit toute la vérité. L’on se rappelle encore qu’au lendemain du coup d’Etat du 22 mars dernier qui a chassé le général Amadou Toumani Toure du pouvoir, la communauté internationale, à travers la CEDEAO, et l’Union africaine (UA) avaient contraint la junte militaire à restaurer l’ordre constitutionnel. C’est sous cette pression qu’est intervenu l’Accord- cadre entre la CEDEAO et la junte, accord qui institua un Premier ministre de pleins pouvoirs.

Les Maliens, dans leur majorité tout en soutenant le coup d’Etat, ont eu à saluer également cet accord et surtout le choix porté sur Cheick Modibo Diarra comme Premier ministre de pleins pouvoirs et ont eu à saluer le capitaine Sanogo pour l’acte politique qu’il vient de poser.

Ce soutien à la junte et au Premier ministre a été prouvé lors d’un grand meeting organisé le 12 août 2012 au stade du 26- Mars par le Haut Conseil islamique. Tout l’espoir fut fondé sur le duo «capitaine Sanogo-Cheick M Diarra», désavouant ainsi toute la classe politique.

Cependant, comment expliquer aujourd’hui ce divorce entre les deux hommes. Bon nombre le Maliens se posent la question comment est-ce qu’on est arrivé la !

L’intervention télévisée du capitaine Sanogo n’a fait qu’accroître les supputations et susciter des discussions au sein du peuple malien. En essayant de tenir l’image du Premier ministre, le capitaine n’a fait que semer du doute dans la tête des Maliens sur ses vraies intentions.

Aucun esprit éclairé n’a pu avaler ses propos. Ce qui fait que bon nombre de Maliens se demandent pourquoi cette intervention inopinée et inopportune.  Le capitaine serait-il en mauvaise conscience ! Puisque ce n’est ni la première ni la deuxième fois qu’il ait démissionné de Premier ministre au Mali, nul n’est venu expliquer aux Maliens quoique ce soit.

Le capitaine a-t-il réellement posé se mots avant de les balancer à la figure des Maliens ! Si réellement ses accusations de corruption des officiers, sous- officiers et hommes de rang et aussi les accusations détournement de fonds publics et de boycottage des institutions à l’encontre des désormais ex-Premier ministres étaient fondées cela n’équivalerait-il pas à une haute trahison ! Pourquoi ne l’arrêterait-il pas pour qu’il rende compte aux Maliens devant les tribunaux.

Une chose est sûre, c’est que l’ex Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, a déclaré ici à la télévision que son gouvernement et lui étaient en train de servir leur pays il y a quelques mois et qu’aucun parmi eux n’a touché à son salaire et pourtant, il n’a pas  été démenti à ces propos.

Mieux, il n’est un secret pour personne qu’au lendemain du coup d’Etat, notre pays avait été mis sous anesthésie et c’est grâce au dynamisme et au dévouement du Premier ministre (PM) Cheick Modibo Diarra que la confiance avait été rétablie et les différents partenaires avaient commencé à signer leur retour. Mieux, nous avons assisté dès lors à une mobilisation exceptionnelle de toute la communauté internationale autour du problème de notre pays.

Quand le capitaine dit que depuis sa nomination, le PM n’a rien fait, nous ne pensons pas que ceux-ci soient rien. Car certes, sans armes, la guerre, c’est d’abord des hommes ensuite les armes.

Donc, cette mobilisation est une phase importante dans la préparation mentale et idéologique de nos troupes.

Nous pensons en effet que le capitaine Amadou Haya Sanogo n’a pas dit toute la verité. Le capitaine serait-il tombé dans les mailles des politiciens ! En tout était de cause, en se débarrassant de cette façon du Premier Cheick Modibo Diarra, le capitaine doit savoir qu’il vient de briser le dernier rempart entre lui les politiques. Donc, il a tout intérêt à faire beaucoup plus attention au risque de se faire avaler par les politiques.

On peut se débarrasser du lépreux sans pour autant lui retirer de force sa main, dit le sage.

En voulant discréditer l’ex-Premier Ministre, ternir son image, le capitaine ne ferait-il pas de lui un héros ! Car la nature humaine, en général et le Malien en particulier, a horreur de l’injustice et la vérité, peu importe le temps, finira toujours par éclater.

Daouda DOUMBIA

 

SOURCE:  du   25 déc 2012.    

34 Réactions à Démission du Premier ministre, Cheick Modibo Diarra : Le capitaine Sanogo brise le dernier rempart entre lui et les politiques

  1. Diarraf Kelle

    Chaque fois que des gens de parcours douteux gerent d’une maniere ou d’une autre, le pays sombre. Ce type il est tout Sauf un militaire. Il est temps de le mettre hors d’état de nuire et tous les moyens Sont Bon. Le Mali d’abord. Et vous officiers superieurs !!!

  2. baenis

    SANOGO A ÉTÉ TRÈS CLAIRE .IL A DIT A QUI VEUT N’A QU’ENTENDRE. EUX MILITAIRES SONT AUSSI LES ENFANTS D’AUTRUI.DONC N’EST PAS POSSIBLE QU’ILS PARTENT MOURIR POUR ZÉRO AU NORD .MÊME SI LE MALI DOIT ÊTRE DIVISER EUX ILS PRÉFÈRENT LA DIVISION QUE D’ALLER SE FAIRE TUER POUR ZÉRO .IL A ÉTÉ TRÈS CLAIRE .DE TOUTE FAÇON SI LE MALI SE DIVISAIT ON VA RETOURNE CHEZ NOUS .LA MÉCHANCETÉ DU SUD ;LA HAINE DU SUD ; LE REFUS DE DÉFENDRE LA PATRIE ALORS QU ILS PERÇOIVENT A LA FIN DE CHAQUE MOIS LEUR SALAIRES; LA MÉDIOCRITÉ QUE CULTIVE LA POPULATION DU SUD FONT QUE LE MALI NE VA JAMAIS SE TIRER D’AFFAIRE .JE NE SOUHAITE PAS MAIS C’EST CE MALHEUREUSEMENT QUE JE VOIT POUR L’AVENIR DE CE PAYS .C’EST AMER MAIS C’EST LA TRISTE RÉALITÉ. QUE DIEU CE PAYS .

  3. BOUTOU

    eh bien je pense que notre très cher capitaine sanogo a tout simplement pris goût aux luxes de son bounker de kati. ET il ne sortira pas de là vonlontairement. il faudrait le peuple aille le cueillir de ce trou afin de le containdre au combat inévitable et implaccable avec nos frères égarés du nord de notre pays. Ne perdons pas de vu notre mission pour ce cher mali: son rayonnement. Et tout obstacle doit être extirper. VIVE LE MALI UNI RT PROSPERE.SOYONS VIGILANT MES COMPATRIOTES.BYE

  4. baenis

    SANOGO A ÉTÉ TRÈS CLAIRE .IL A DIT A QUI VEUT N’A QU’ENTENDRE. EUX MILITAIRES SONT AUSSI LES ENFANTS D’AUTRUI.DONC N’EST PAS POSSIBLE QU’ILS PARTENT MOURIR POUR ZÉRO AU NORD .MÊME SI LE MALI DOIT ÊTRE DIVISER EUX ILS PRÉFÈRENT LA DIVISION QUE D’ALLER SE FAIRE TUER POUR ZÉRO .IL A ÉTÉ TRÈS CLAIRE .DE TOUTE FAÇON SI LE MALI SE DIVISAIT ON VA RETOURNE CHEZ NOUS .LA MÉCHANCETÉ DU SUD ;LA HAINE DU SUD ; LE REFUS DE DÉFENDRE LA PATRIE ALORS QU ILS PERÇOIVENT A LA FIN DE CHAQUE MOIS LEUR SALAIRES; LA MÉDIOCRITÉ QUE CULTIVE LA POPULATION DU SUD FONT QUE LE MALI NE VA JAMAIS SE TIRER D’AFFAIRE .JE NE SOUHAITE PAS MAIS C’EST CE MALHEUREUSEMENT QUE JE VOIT POUR L’AVENIR DE CE PAYS .C’EST AMER MAIS C’EST LA TRISTE RÉALITÉ. QUE DIEU CE PAYS

  5. coulibalycoulibaly

    A quoi ca sert réelement ce capitaine pour le Mali ? Il disait qu’au depart que c’etait ATT, après il s’en est pris à son ancien dauphin CMD ( qu’il a accuser de ne rien faire pour l’armée) et maitenant il va s’enprendre à qui ? Pas aux rebelles quand meme puisque vaut mieux attendre les forces internationales faire le sale boulot et se la coule douce à Kati avec ses 148 millions mensuels.

  6. Emoo

    Si tu penses que le lache Kaya sanogo fera une guerre pour le mali vous pouvez continuer rever…..

    Sanogo ne merite que d’etre abattu comme le vrai fils de chien qu’il est….

  7. cedjo

    capitaine haya le mali a besoin toi a gao tombouctou et kidal pas a bamako ou a kati tu disait que venue pour libere le nord maintenant tu fait la politic il faut rendre les galons et desoudre ton organisation de mafia opportunist,inbesil

  8. dohoro

    vrement,je me demande aux maliens quel sont nos objectifs en ce moment dificle la liberation notre pays? le la discution unitule entre modibo diarra et diango sissoko? mr diarra a montrè sa limite dans cette affaire.si je me demande coment diarra a pu acceptè de lire sa demission à al tèlè pubilqument apres avoir dit à la meme tèlè qu’il ne demissinera pas Sanogo a bien fait de le couriger.

  9. Concernant la nomination Django Cissoko à la tête du Gouvernement, je dirai tout simplement que Ahmed Diané SEMEGA méritait plus ce poste. Tous les maliens savent que SEMEGA a dilapidé les deniers publics mais DJANGO Cissoko était le cerveau « instigateur » de la mafia malienne instituée à KOULOUBA comme le mystère de « SYLA dans Prison Break ». J’ai envie de sauter sur mon écran ou sur mon clavier quand je vois Django à la télé, parlé de l’unité et de la cohésion nationale d’un pays qu’ils ont déchiqueté, dépiécé avant de le laisser au bon vouloir des ennemis. C’est le cerveau de ce système qui doit libérer le MALI des terroristes, quel malheur!
    A quand le jugement de DJANGO, SANOGO, ATT etccccccccccc? Le pays compte sur sa jeunesse pourque triomphe la justice!

  10. yayyyyy

    ces poltrons de kati n sont pas des puchistes c est une bande des racailles qui ont pris l pays en otage ,qu il faut traite sur l meme pied d egalite que les sans ames de mnla , aqmi etc… mais je donnes un mot d orde a sanogo qui est venir moi me trouve ici a paris c est de signe son arret de mort ,parceque j n lui laisserai retourne a la foudre au mali, meme si apres j doit faire toute ma vie en prison. cmd on est avec vous nuit et jour

  11. 1FILSDUMALIBA

    Cool

  12. koussata

    les rebelles du sud mali chef de la junte amadou aya sanogô na rien fait bon dans sa vie ,q une chose chasse son big doog cheik diarra,si ses la ceadeao qui a nomé Dionkouda alor ses la junte qui a nome cheik diarra .donc sil vous plais lesse nous respire ,et atendons l election pour connaitre le choix du peuple malien,pour le moment on travaille avec un gouvernemen desception .

  13. Massaye

    Personne d’intelligent au Mali n’est dupe. Du début à ce jour, à chaque sortie du capitaine Sanogo, s’il ouvre la bouche, il ne fait que mentir. La seule chose qu’il me semble il a dit la vérité , c’est lorsqu’il dit: « si le peuple malien décide que je joue un autre rôle que celui que je fait, je suis prêt à l’assurer. » Là c’est clair, il souhaite diriger ce pays.
    Je ne suis pas du bord politique de CMD, ni pour sa façon de conduire les affaires du pays, ce que ne dit pas le capitaine Sanogo, les 400 millions que lui t sa bande de Kati touchent par mois, le financement de son QG ont été l’œuvre de l’ex-premier ministre. Le rétablissement des finances pour payer les salaires des fonctionnaires en période de vaches maigres au lendemain où la CDEAO et la Communauté internationale ont mis partiellement pendant quelques semaines des sanctions financières contre le pays, qui l’a obtenu? CMD. Au moins, il faut le lui reconnaître .
    Je ne suis ni étonné ni surpris. En matière de reconnaissance, ce n’est pas un fort du Malien.

  14. Les putchistes se sont discredités aux yeux de nombre de maliens apolitiques en designant Diango au poste de 1er ministre.L’homme de tous les regimes sauf ceux de Modibo et Alpha est pleinement comptable de la catastrophe que vit le Mali.A un poste aussi stratégique qu’est la présidence de la République et sans coloration politique il était bien placé pour conseiller ATT aux fins d’éviter cette situation chaotique qui était prévisible au moins trois mois avant le coup d’Etat.En cas d’echec, en honnête citoyen il aurait dû demissionner pour l’interêt du peuple. Ce n’est pas Diango, qui sortira le Mali de l’abîme, car il en est co responsable.Que l’on me prouve le contraire!

  15. Sans pisser

    « Le capitaine a-t-il réellement posé se mots avant de les balancer à la figure des Maliens ! »

    Si le Capitaine avait l’habitude de réfléchir avant de parler, on le saurait depuis le temps! :mrgreen: :mrgreen: Et puis, il déjà assez de mal à les énoncer correctement, alors si il doit en plus y réfléchir…
    Depuis le 1er jour, TOUTES ses déclarations sans exception l’ont couvert de ridicule!
    « Si réellement ses accusations de corruption des officiers, sous- officiers et hommes de rang et aussi les accusations détournement de fonds publics et de boycottage des institutions à l’encontre des désormais ex-Premier ministres » Fondées ou pas, Sanogo pilleur des douanes et des ministères est bien le dernier à pouvoir parler de détournements de fonds public! Ca c’est la meilleure! :-D :-D

    « Quand le capitaine dit que depuis sa nomination, le PM n’a rien fait, » Là, je suis tout à fait d’accord avec Sanogo (une fois n’est pas coutume! :-D ) Par contre, de la part d’une femelle qui a passé 8 mois à se cacher à Kati alors que le pays est occupé, il y a de quoi mourir de rire! :-D :-D :-D :-D :-D

    • celui ki se tape blanche merde et sa coco en leur pissant dessus

      espèce de nègre de savon…

      affronte-moi en vrai sale lâche, tu verras si je peux être une réflexion intelligible…

      sale negro kompléxé… moi rien à foutre ékrire bien frassais…

      • Sans pisser

        Formidable, après m’avoir traîté de sale toubab pendant des mois, tu enfin réussi à piger que j’étais Maliens! Tout arrive! :-D :-D :-D

        Quand un Malien traîte un autre Malien de… SALE NEGRE, c’est que c’est plus une couche qu’il tient, mais un véritable blindage! :-D :-D :-D

        Je suis sûr que tu vas apprendre que j’adore le riz contonnais, tu me traîter de sale chinetoque! :-D :-D :-D :-D
        PS: Pas la peine de me passer le numéro de ta femme, je l’ai déjà; En revanche, demandes-lui de ne plus me biper toutes les 5mn, ça devient gênant surtout quand je suis en famille!… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  16. Fakolyhakika1,
    tu mens quand tu avances ceci « Mais au vu de l’impossibilité de tenir l’élection présidentielle dans les 40 jours constitutionnels, il a été convenu entre les forces vives de proroger la période de l’intérim, ce qui a débouché sur une période de transition de un an.  » c’est plutôt la CEDEAO qui a imposé à tous Dioncounda et la durrée d’un an pour la transition.On se souvient bien de la sortie du capitaine disant qu’il n’accordera pas une heure de plus à Dioncounda après les 40 jours d’interim prévu pas la Constitution.Même à la rencontre de ouaga 1 les forces vives ne sont pas mises d’accord sur la durée de la transition.Ce sont les concertations nationales qui devraient décider de cela et d’autres choses.

    • djeden

      « c’est plutôt la CEDEAO qui a imposé à tous Dioncounda et la durrée d’un an pour la transition ».

      Oui pour la durée de la transition.

      Mais pour le cas DIONKISS, la CEDEAO n’a fait que respecter notre constitution. Je te renvoie à l’avis n° 2012-003/CCM du 31 Mai 2012, rendu par la Cour constitutionnelle et qui précisait que « le Président par intérim doit assurer ses fonction jusqu’à l’élection du nouveau Président de la République ».

      Malheureusement cet avis avait été dissimilé par CMD. Je te rappelle que cet avis n’est autre que la reponse à la correspondance n° 245/PM-CAB du 18 mai 2012.

      CMD est donc de beaucoup dans cette crise institutionnlle. Sa demission est bien justifiée même si la manière n’a pas été correcte.

    • fakolyhakika1

      respect, respect………
      Je peux me tromper mais je ne ment pas :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: aide moi frère oumar: Je voudrais savoir de quelle autorité légale Kati se réclamait pour dire qu’il n’acceptera pas une prorogation du délai intérimaire constitutionnel de 40 jours :?: :?: :?: :?: :?:

      • fAKOLY, la réponse est la prérogative du coup d’Etat avorté dont les putchistes se prévalent!
        Sanogo n’échappera jamais à la justice comme ATT qui sera sans doute extradé au MALI.

        • fakolyhakika1

          frère Donko,
          Tu parles de coup d’état avorté!!!! donc un processus illégal et non achevé!!!! Alors que moi je suis légaliste, démocrate et républicain. Tu vois que nous n’avons pas les mêmes repères pour résoudre la même équation.

          Pour ce qui concerne la traduction de Kati ou de ATT, j’ai pas d’avis.

          Respect, respect et respect. Je suis pas dans les polémiques et bonsoir!!!!!! débat clos./.

  17. fakolyhakika1

    Mon cher cousin Daouda

    Le premier Ministre  » cheihk sans provision » a tout simplement récolté ce qu’il a semer. Il ne faut jamais dire à l’idiot qu’il sait danser au risque de le voire descendre sa culotte pour exhiber ses fesses nues. Tel est le cas de CMD. L’éternel des armées ne dort pas, et les masques commencent à tomber, attendons la fin du film!!!!!!!!!!!!!!!

    • BATHIO

      Alors dit moi quand le president etait en convalescence a paris, qui avait au moins stabiliser le pays et finalement entourer le monde autour du dossier Mali… Tu es du genre malien vraiment: INGRATITUDE

      • fakolyhakika1

        Cher BATHIO,

        je suis d’avis que CMD a une grande part de responsabilité dans l’agression du Président. Le temps nous édifiera plaise à Dieu.  » ô Bon dieu, l’éternel des armées, tu as bien voulu soigné mon apparence, je te demande de soigner autant mon coeur et mes actes ». Amen . Le premier ministre CMD était-il vraiment sincère et loyale avec le Président :?: :?: :?: :?: :?:

        • BATHIO

          Loyale et sincere envers qui? Apparament bcoup de personne ne veule plus toucher aux mots plein pouvoir qui lui conferait tt le pouvoir a mon sens. L’aggression du presi, il faut commencer par la securite d’abord qui est de Sanogo lol. A un malheur qui est bon! le temps donnera toujours raison…

          • fakolyhakika1

             » Le plein pouvoir » tu dis. Voilà d’où vient l’erreur!!! Je suis pas là en train de défendre les bêtises de Kati, mais j’aurais souhaité que mon Premier ministre soient républicain et un peu malin. Voilà que son arrivée à la primature qui méritait d’être fêter fut un K.O pour lui et pour nous tous.  » Le plein pouvoir » du PM ne veut nullement dire que celui ci est dessus du Président, mais simplement qu’il doit avoir toutes les prérogatives d’un PM digne de ce nom conformément à notre constitution de 1992. C’est à dire qu’il est le chef du gouvernement, car on peut être PM sans être réellement le chef du gouvernement. « Le plein pouvoir » du PM ne veut nullement dire que celui doit se prévaloir des attributs du président de la République fut-il intérimaire. Il devait en toute intelligence former un trio avec Dioncouda, Kati au lieu de le combattre ou encore combattre toute la classe politique lui même étant désormais un chef de parti politique doublé de son rang de premier ministre. Tout simplement le PM a été plus bête que ses pieds.

            Dans un schéma très simple de retour à l’ordre constitutionnel : Kati a fait un coup d’état donc pas légitime, Dioncounda est président de l’assemblée nationale donc remplace légitimement le président ATT en cas d’empêchement. Mais la constitution 1992 interdit le remplacement du premier ministre d’alors madame sidibé Mariam kaïdama, mais celle ci avait déjà remis sa démission juste après celle de ATT. Et pour être en phase avec la constitution l’accord cadre de ouaga a fait intervenir le vocable « Le plein pouvoir » pour éviter que le Président par intérim par simple humeur ne change de PM au gré du vent, ce qui peut être source d’instabilité pour juste une période de 40 jours !!!!!. Mais au vu de l’impossibilité de tenir l’élection présidentielle dans les 40 jours constitutionnels, il a été convenu entre les forces vives de proroger la période de l’intérim, ce qui a débouché sur une période de transition de un an. Mais et le président par intérim et le premier ministre devaient conserver leurs prérogatives respectives, d’où la mention  » respect mutuel » contenu dans l’accord cadre de ouaga. La seule difficulté à l’époque était se savoir gérer les humeurs et les caprices de Kati, car n’étant nulle part prévus dans la constitution. C’est là, la raison d’être du comité de réforme de l’armée. A titre de rappel c’est bien Dioncounda qui a signé le décret de nomination du PM et celui de la nomination de Kati. Donc logiquement ils doivent tous savoir que le président est hiérarchiquement au-dessus d’eux. C’est pourquoi je disais, que lorsqu’on dit à l’idiot qu’il sait danser, rapidement il descend sa culotte pour se mettre à nu. Et CMD s’est mis à nu, et maintenant on a su combien de dents il a dans sa bouche!!!!!!!! Et je te répondrai plus, car la polémique sur cette question ne servira à rien. Trouvons plutôt la solution à la situation dramatique de notre pays. Mais ce qui est aussi certain, la crise politique à Bamako ressemble à un film western, Et le premier qui sort la tête sans précaution est cadavre, car kati est à présent dans l’embuscade, Et Diango qui ne tire qu’une seule fois est arrivé bien armé, mais pas avec « le plein pouvoir », mais avec « le plein savoir ». Attendons la fin du film, car c’est la fin qui est le plus intéressant. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

        • Bonjour,
          Je ne sais d’où vient ta définition du plein pouvoir du PM. Ces définitions ne proviennent que de toi et toi seul car aucun document officiel d’alors ne définissait ni le contenu, ni son sens et tu ne parles que « du café au commerce »!
          Je voudrais que te rappeler qu’au moment où le PM fut désigné avec « pleins pouvoirs », le sort du poste de président de la république n’était connu de personne même si Dioncounda était légalement admis mais le CAPITAINE ne câchait guère son intention de s’intéresser.
          Tu reproches à ton ancien PM de n’avoir pas composé avec les putchistes ce qui est vraiment dommage comme analyse saine!
          Personnellement, je dirai que CMD est victime de sa volonté de bien faire les choses puisque ce pays est condamné à fonctionner dans la mediocrité!

          • fakolyhakika1

            Cher donko, mes respects!

            je suis d’accord avec toi qu’aucun document officiel ne définie le vocable  » plein pouvoir » et c’est aussi vrai que cette définition ne viens que de moi. A ce niveau sans problème, on est en phase , c’est une analyse personnel, mais c’est aussi une logique dans le retour à l’ordre constitutionnel :lol: :lol: :lol: Je suis d’accord que tu ne sois pas d’accord avec moi, mais je voudrais par contre savoir quelle définition tu donnes au vocable incriminé?. Possible que que je me trompe!!!!

            Concernant le cas Dioncounda, je suis heureux que tu reconnaisses que c’est lui qui devait, en vérité, légalement assurer l’intérim. Le cas Dioncounda était déjà réglé dès qu’on admet le retour à l’ordre constitutionnel, ATT ayant démissionné. Merci pour cette honnêteté que Kati voulait botter en touche.Car pour moi l’avis d’un individu en singleton ne compte pas dès que la légalité c’est-à-dire la force de la loi sort le nez. Et le temps me donne raison à ce niveau dans la mesure où l’une des raisons officielles avancées par kati pour faire partir le PM CMD est sans nul doute son insoumission à l’autorité du Président Dioncounda!!!!! ( je justifie pas le comportement de kati, ni dans le fonds ni dans la forme)

            Concernant la collaboration du PM CDM avec Kati, le président par intérim et la classe politique, je dis bien collaboration et non coopération encore moins composition. Et alors, je persiste et je signe, il a manqué d’intelligence!!!!!! Car en politique on ne venge pas les maux, on y trouve des solutions!!!!!! ( là on est en plein dans la politique, et il faut savoir nager dans le marigot)

            Enfin, tu dis que le PM a été « victime de sa volonté de bien faire » . tu as peut être raison, mais je souhaite que tu me rappelles le nom du penseur qui affirma que  » l’enfer est plein de bonnes intentions ».

            Non frère Donko  » le savoir » le PM CMD n’est pas victime de sa volonté, car il savait tout et connaissait tout du haut de sa posture de PM.

            Je dirais personnellement qu’il a commis le péché de l’orgueil en voulant s’affranchir s’un seul coup de l’autorité de Dioncounda et de Kati au même moment!!!!!. ( Lorsqu’on a pas toutes les cartes en main, on doit se garder d’ouvrir trop de fronts)

            Tu vois mon frère Donko :  » vérité en deçà des Pyrénées, mensonge au-delà ».
            Respect, respect, respect.

  18. BATHIO

    Tres belle analyse. Voila l’explication pourquoi tant de malien sont confus apres cette demission, et surtout que l’accuser est toujours dans le coeur des maliens. Le capitain n’as peu seulement peser ses mots, sa vision aussi. Je suis totalement sure que c’est a cause de cette demission forcee que l’ONU a prise cette resolution pas du tout favorable au Mali car convaincu maintenant que le pouvoir est a kati.

  19. Monti Raroy

    pèse bien tes vocabulaires avant de les balancer toi aussi !!!!!