Des combats se poursuivent autour de la localité de Konna : Des troupes françaises, nigérianes et sénégalaises aux côtés de l’armée malienne

11
Abdrahamane Baby (au centre) lors de la conférence de presse

Lors d’un point de presse dans l’après-midi du vendredi 11 janvier, le conseiller chargé des opérations au ministère de la Défense, colonel Abdrahamane Baby, a confirmé la présence des troupes françaises, nigérianes et sénégalaises auprès des unités de l’armée pour la reconquête des localités du nord du Mali, et principalement de la localité de Konna – située à 710 km de Bamako- occupée par des groupes jihadistes, terroristes et salafistes depuis le jeudi dernier.
Selon des informations concordantes, les combats de ces derniers jours ont fait de nombreux morts et blessés notamment parmi la population de Konna. Des observateurs pensent que la traque des terroristes est rendue difficile à cause de leur infiltration au sein de la population civile, prise comme bouclier humain. Le réseau téléphonique ayant été saboté à Konna, les quelques rares informations qui nous parviennent font état d’une population vivant terrée à domicile, en attendant d’être libérée. Ce qui, selon nos sources, ne saurait tarder avec la forte implication des forces spéciales françaises, depuis le vendredi après-midi, et l’arrivée dans les prochains jours des troupes de la CEDEAO. C’est dire que le processus de libération de la nation malienne du joug des terroristes du MNLA, d’Ansar Dine, du Mujao et de Boko Haram a réellement commencé…à Konna.
Mamadou FOFANA (Maliweb)

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. il n’y a encore aucun soldat nigerian ou senegalais sur place !! Les seuls “senegalais ” sont des soldats français amenés en avion depuis Dakar !!

  2. tié , ces trois colonels ne sont au courant de rien du front. Ce sont certainement les affidés de la racaille de sanogo, vue leur niveau d’incompétence quand ils disent que des senegalais et des nigerians y sont deja, alors que tel n’etait pas le cas. En soit c’est bon signe, puisque cela veut dire qu’ils sont écartés… sanogo et sa racaille. De toute façon, il ne peut pas en etre autrement. Ces fougarideens n’oseront jamais bougé de bamako. Dieu merci, les forces francçaises et celle de nos amis de la CEDEAO arrivent bientot à bamako et sanogo aura interet à serrer ses fesses. the game is over 😉 😉

  3. Nous remercions la France ( Hollande), le Sénégal et le Nigéria pour leur promptitude pour sauver ce qui reste du Mali. Quant à moi je suis d’avantage fier d’être Français. Tous les maliens présentent leurs condoléances à la France et aux familles des défunts des deux fronts (Mali et Somalie). Grâce à la France nous redressons la tête. Vive la France, vives les alliés pour que vive la paix dans notre pays et le monde. Amen! Nous demandons à la France de poursuivre le combat contre les fanatiques et les trafiquants qui envisagent de dominer toute la sous région et même l’Europe. Que dieu vous protège et vous bénisse!

  4. que la CEDEAO libère nos armes disait SANOGO, nous n’avons pas besoin de troupes etrangères sur notre sol. OU est il actuellement? il fait la honte du Mali. pendant que ses frères d’armes meurent au front, lui commandant de compagnie prefère préserver sa vie pour plus tard crier encore au nationalisme. il fait pitié. c’est ca etre capitaine au Mali rien que la grande gueule

  5. Où est à présent votre Capitaine SANOGO:au front ou à KATI en train de s’offrir une suite de bon whisky avec sa bande de compères ?

    Que ce serait-il passé sans assistance de forces étrangères: l’armée malienne s’en serait-elle pour une fois au moins sortie ?

  6. Oùu est à présent votre Capitaine SANOGO:au front ou à KATI en train de s’offrir une suite de bon wisky ?

    Que ce serait-il passé sans assistance de forces étrangères: l’armée malienne s’en serait-elle pour une fois au moins sortie ?

  7. C’est purement strategique, les senegalais sont bien la. Tout le monde les a vu à leur debarquement !!!. Et ca etait confirmé par deux officiers
    maliens et les travailleurs de l’aeroport !!!

  8. je me demende sil save reallement sa qui se passe au frond ,le senegal dément avoir des troupe. alor qui a raison entre les deux je dirais que les solar de kati son horjeux

    • Koussata,

      C’est purement politique; Macky sall redoute la vengeance des barbus sur le sénégal suite à son implication! Le mujao ou aqmi avait à l’époque clairement menacé le sénagl de represailles s’ils prenaient part à l’intervention.

      Sinon, les sénégalais sont bel et bien physiquement là, et ils participent même aux combats sur Konna.

  9. la meute de chacals s’est rassemblée autour du village pour attaquer les habitants, certains sont déjà dedans. Heureusement, les habitants des villages voisins sont venus en renfort pour ne pas subir demain le meme sort.

    Il faut exterminer cette meute pendant qu’ils sont rassemblés. N’attendons pas qu’ils se dispersent dans le desert et dans leurs montagnes.

    • Je te rassure, on dénombre déjà une centaine de morts chez les barbus!

Comments are closed.