Deuxième bataillon sénégalais en partance pour le mali : 700 « Jambars » prêts à assurer la relève

1

bataillon sénégalaisAprès plusieurs semaines de mise en condition au cours d’une préparation pointue, le deuxième bataillon sénégalais des « Jambars » en partance pour le Nord du Mali a reçu, hier, à la base aérienne de Thiès, le drapeau des mains du chef d’état-major général des armées, le Général Mamadou Sow.

Composé des éléments du 24ème bataillon de reconnaissance et d’appui, des parachutistes, du Génie militaire et de l’artillerie, le deuxième bataillon pour le Mali, avec plus de 700 éléments dont 13 filles, est sous le commandement du lieutenant-colonel Jean Diémé.

Devant les éléments du bataillon, le Général Mamadou Sow, chef d’état-major des armées, a salué le professionnalisme avec lequel le premier contingent sénégalais au Mali s’est acquitté de sa mission du début de l’année 2013 jusqu’à maintenant dans l’opération de sécurisation de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest. « Alors, il vous incombe de tenir haut ce flambeau puisque vos prédécesseurs ont fini de baliser la voie et nous attendons de vous la consolidation des acquis », lance-t-il. Selon le Général Mamadou Sow, au sortir de leur préparation militaire complète en sus de la discipline légendaire de nos armées, il faut aussi de la vigilance permanente pour pouvoir gérer les actes pernicieux de l’ennemi. « Nous sommes sûrs de pouvoir compter sur vous, car on nous tue mais on ne nous déshonore pas », ajoute-t-il.

Sur la même lancée, le chef d’état-major de armées sénégalaises a attiré l’attention du contingent sur l’hostilité du climat, l’immensité des distances entre les positions qui impose une sécurisation rigoureuse tant au plan tactique que logistique au cours des déplacements. « Il faut donc veiller, de façon régulière, sur l’entretien de votre matériel, son conditionnement pour être prêt à l’emploi à chaque fois que de besoin », recommande-t-il. Enfin, le Général Mamadou Sow a remercié la coopération militaire française et américaine pour leur soutien.
Le commandant du contingent, le lieutenant-colonel Jean Diémé, dit appréhender sa mission avec sérénité même s’il prend pleinement conscience la délicatesse de la mission. « Nous nous sommes bien préparés tant aux plans mental, physique que tactique », confie-t-il.

Mbaye BA 

Source: lesoleil.sn

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.