Dioncounda traore l’a promis « Le corps des parachutistes ne sera pas dissous! »

13 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Jeudi 15 novembre, une audience a été accordée par le président Dioncounda Traoré aux femmes et enfants des « bérets rouges ». L’audience a eu lieu au domicile du président, à la ‘Base aérienne B. Votre journal a rencontré ces femmes et jeunes à leur sortie d’audience.

Les femmes des parachutistes de Djicoroni et celles du camp de Koulouba étaient représentées respectivement par Mme Camara Aissata Camara et Mme Dembelé Djènèba Coulibaly. Les enfants de « bérets rouges » étaient représentés par Robert Somboro et Aboubacar Maiga.Selon les représentants des jeunes et des femmes, le président de la transition les a reçus et écoutés avec attention. Il lui a été remis un dossier qui relate toutes les préoccupations des « bérets rouges » qui n’ont déjà que trop souffert. Ce dossier contient 4 doléances: la réconciliation de l’armée avec elle-même, le maintien du régiment des parachutistes, la libération des « bérets rouges » en détention et la levée de la rétention des salaires et pensions alimentaires des « bérets rouges ».  La représentante des femmes nous fera savoir que les femmes ont émis le souhait que le président de la transition s’investisse dans l’apaisement entre leurs maris et les « bérets verts » de Kati.« Les femmes et les enfants des bérets rouge et des bérets verts se sont réconciliés le samedi  10 novembre; pourquoi pas leurs maris ? », demande-t-elle.

Selon nos interlocuteurs, Dioncounda Traoré a promis que le régiment des parachutistes ne serait jamais dissout et que la réconciliation de l’armée est l’une de ses premières préoccupations. Pour Dioncounda, le nord Mali ne peut être repris des mains des bandits armés sans la réunification de l’armée malienne. Il  a promis de  s’impliquer afin de trouver une issue heureuse aux doléances des « bérets rouges » et pour éviter de nouvelles déchirures au sein de l’armée. Le professeur Dioncounda a promis spécifiquement à ses visiteurs que le problème des pensions alimentaires sera résolu dans un bref délai.

Il faut rappeler que le même jour, dans la matinée,  des centaines de « bérets rouges » s’étaient réunies dans l’enceinte du camp des parachutistes de Djicoroni pour tenir une assemblée générale d’information et de sensibilisation. Les commandants Marc Dougnon et Bou Traoré ont appelé leurs frères d’armes à rester soudés et ont annoncé que les négociations sur les doléances étaient à un stade avancé.  » Ceux qui pensent que les bérets rouges ont fui ou ont rejoint leurs lieux de mutation se trompent ; le régiment Para ne sera jamais dissous; nous nous entendrons avec nos autres frères d’armes afin d’aller libérer notre patrie des mains des apatrides » , a déclaré Bou Traoré. Marc Dougnon, pour sa part, a demandé aux commandos d’aller prendre régulièrement leur salaire et de se maintenir dans la grande famille en attendant le jour J, celui où toute l’armée irait libérer le nord. Les deux hommes ont enfin prié leurs camarades d’armes d’avoir confiance les uns aux autres et de ne pas se laisser intoxiquer par les rumeurs. Selon des sources indiscrètes, de fausses rumeurs avaient couru à Kati, selon lesquelles les « bérets rouges » s’apprêteraient à un nouvel assaut sur Kati. Entendant cela, la garnison de Kati avait sonné l’alerte avant de se rendre compte de la réalité.

En tout état de cause, le maintien du corps des parachutistes promis par Dioncounda, s’il se réalise, ramenera la quiétude dans l’armée. Cependant, il prendra le contrepied des décisions du capitaine Sanogo, chef de la junte, qui a déclaré à la télévision que le régiment était dissous et qu’il n’y aurait plus jamais de « bérets rouges » au Mali. Dioncounda agit-il avec la bénédiction de Sanogo ou est-il, sur cette question, prêt à affronter le grand chef militaire ? La réponse à la question est apportée par une confidence d’un responsable des « bérets rouges » qui affirme que Dioncounda Traoré a révélé avoir eu, mardi dernier, des discussions positives avec le capitaine Sanogo au sujet des doléances des « bérets rouges ».

 

Abdoulaye Koné

SOURCE:  du   19 nov 2012.    

13 Réactions à Dioncounda traore l’a promis « Le corps des parachutistes ne sera pas dissous! »

  1. 1FILSDUMALIBA

    Pensez vous sincerement que nos miliciensparterre ont le choix? Je pense que non! Si le prochain sera un beret rouge ou noir, etc….. a faire un coup d’etat encore et sanogo est mieux de se retrouver en exil lol… Il faut qu’ ils se reconcielient et aillent faire leur boulot au nord.

  2. veridique

    tiè , ce president est un pantin aux mains des guelards de kati et du colosse bamara de segou Chieck l’empereur Diarra, despote en chef de la jungle qu’est le Mali. donc ce qu’il dit ne vaut rien. meme si demain kati decide de lui faire signer un decret dans le sens de la disparition de ce corps d’elite, qui a fait notre fièrté, qui continu à faire notre fièrté, et pour lequel nous temoignons notre plus grand respect, il va signer. Mais une fois que le nouveau president sera élu, ce corps sera rehabilité , ça c’est certain.