La direction de la MINUSMA rend visite à ses soldats à la clinique Pasteur

2
La direction de la MINUSMA rend visite à ses soldats à la clinique PasteurDepuis plusieurs jours, une vingtaine de soldats de la MINUSMA est retenue à la Clinique Pasteur en quarantaine. Ces soldats avaient été initialement admis pour traitement après blessures subies dans le nord du Mali dans le cadre de leur mission.
Depuis l’apparition de la maladie à virus Ebola dans cette même clinique, c’est l’ensemble de l’établissement qui a été mis en quarantaine.
Il ne faut pas confondre mise en quarantaine et mise en isolement. Un patient mis en quarantaine n’a pas développé de symptômes de la maladie, il n’est donc pas contagieux; c’est une mesure de précaution ayant pour but d’éviter toute propagation en cas de développement éventuels des symptômes.
Les soldats de la MINUSMA placés en quarantaine ne présentent pas de symptômes de la maladie.
Toutefois, ils sont maintenus sous observation, la MINUSMA suivant scrupuleusement les mesures mises en place par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique malien, en étroite coopération avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Samedi matin, la direction de la Mission a tenu à apporter soutien et témoignages d’amitié  à ses soldats en leur rendant visite à la Clinique Pasteur. M. David Gressly, l’Officier en charge de la MINUSMA, le Général Kazura, Commandant de la Force, son Député le Général Oumar Bikimo et le Commissaire de Police en charge M. Jean-François Voillot  avaient fait le déplacement afin de s’assurer du bon moral des troupes et des conditions de mise en quarantaine de la clinique.
Une visite de haut niveau aussi surprenante qu’appréciée par les soldats de la MINUSMA qui n’avaient pas été prévenus! Bien que trouvant le temps un peu long, le moral des soldats de la paix ainsi que leur santé restent au beau fixe.
La délégation est ensuite repartie, rassurée par le traitement réservé à ses soldats de la paix, qui, après avoir subis des blessures alors qu’ils étaient venus d’un pays frère aider le Mali, se retrouvaient, bien malgré eux, mis en quarantaine.
Depuis plusieurs jours maintenant, la MINUSMA, ainsi que toutes les agences du système des Nations Unies présentes au Mali ont également mis en place des mesures pour enrayer la propagation du virus et protéger leur personnel. La famille des Nations Unies au Mali continuera de soutenir, renforcer et travailler avec les autorités maliennes dans leur combat contre le virus
Lutter contre la propagation du virus réclame un travail coordonné et des mesures simples à mettre en place telles que se laver les mains régulièrement avec du savon, éviter tout contact avec : sang, selles, vomissures, salives, sueurs et autres liquides biologique ou objet touché par un malade ou décédé suite au virus Ebola. Signalez-vous aussitôt que vous présentez les signes suivants : forte fièvre, fatigue intense, diarrhées et     vomissements. Appelez gratuitement au Mali le 8000 77 77 ou 8000 88 88 ou 8000 8989.
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.