Du confort à l’épave

3

Il nous revient, de source bien introduite, que l’avion d’ATT est définitivement destiné à devenir une épave, après que ce sort lui ait été jeté par le chef du gouvernement devant les députés.

 

Avion ATTA Sénou où il est immobilisé depuis longtemps, il sera bientôt rongé par les herbes sauvages. Tel en a décidé les autorités qui se sont contentées de construire, par les soins de la Cetru, une plateforme assez fragiles pour ne pas supporter le poids de la Boeing maudite. Un expert européen en charge des appareils l’aurait pourtant signifié à qui de droit mais en vain.

 

En attendant, il se chuchote que la Boeing achetée à prix d’or et choyée par le président en exercice semble déjà hors service. De nombreux témoins affirment qu’elle n’a pas été sollicitée pour son récent déplacement du Ghana comme si elle était en panne ou avait besoin de révision quelques mois seulement après son acquisition. Comment l’expliquer au peuple malien ?

 

La Rédaction

 

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Parlant de l’avion présidentiel, pourquoi la Redaction écrit elle au féminin (la Boeing)???Dès fois on se demande de quelles écoles sont même sortis nos journalistes au Mali. 😥 😥 😥 😥

    • Tu sais Sambpu, il n’y a pas que les fautes de genre. Les accords, le style général et surtout le fond même de l’article, tout est à jeter. Pas de vérification de source, “un expert”, “aurait” , “qui de droit”.
      Et dire que c’est toute la rédaction qui produit un résultat pareil, c’est à désespérer, non seulement du journal, mais également de maliweb qui ne trie pas les articles.

    • @ Sambpu,
      Espèce de sale griot , tu fera mieux d’aller travailler au lieu de passer ton temps à défendre naloma. 👿
      Sale parasite de mer.de . 😀 😀
      Vive le Ganjisme, vive la science universelle . :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.