École de maintien de la paix de Bamako : 30 instructeurs temporaires formés dans divers domaines de soutien à la paix

2

 EMP30Ce stage s’est déroulé du 22 au 26 juin dernier dans les locaux de l’école. C’est ainsi que les 30 instructeurs temporaires potentiels et confirmés de l’EMP-ABB, venus de l’espace CEDEAO, ont eu l’occasion d’approfondir leurs connaissances dans les différents domaines de la culture de la paix. La cérémonie de clôture s’est déroulé, le vendredi 26 juin dernier. Elle était présidée par Col, Oumarou Maïga représentant du directeur général de l’Ecole de maintien de la paix.

Deuxième du genre au cours de cette année, ce stage qui s’est déroul dans les locaux de l’école a enregistré la participation de 30 instructeurs temporaires potentiels confirmés et venus du Benin, du Burkina-Faso, de la Cote d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo.

L’objet de ce stage est d’augmenter le vivier d’instructeurs temporaires des cours inscrits à l’EMP, d’approfondir et de rafraichir les connaissances des participants, de procéder à la relecture du contenu de certains cours, de permettre l’appropriation par les participants du cours Milobs pour transposition de l’exercice au Cambodge. Il visait aussi à développer un nouveau cours sur les armes légères et de petits calibres (ALPC).

Selon le directeur du stage, le Lieutenant-colonel Faraban Sangaré, à l’exception du cours genre dans les opérations de soutien à la paix et genre post-conflit, tous les cours programmés au second semestre dans la planification de l’EMP étaient inscrits à cette session.  ” Le stage s’est articulé autour de 7 cours organisés en atelier. Il s’agit du PC-BAT, le Milobs, le Cimic, le DDR, le DH…l’objectif a été atteint et je remercie les stagiaires et les facilitateurs pour leur assiduité ” a-t-il dit.

Le représentant du DG de l’EMP-ABB, le Colonel Oumarou Maïga a remercié la République Fédérale d’Allemagne pour son accompagnement et les stagiaires pour leur participation.

A ses dires, il était temps pour l’EMP de renforcer les capacités des formateurs mais aussi d’avoir de nouveaux formateurs temporaires. “Je pense que l’objectif du stage a été atteint car les participants ont été à la hauteur des attentes. J’espère vivement que vous répondrez aux multiples sollicitations de notre école ” a-t-il ajouté.

Il a indiqué qu’avec une dizaine d’instructeurs permanents seulement et un minimum de soixante-dix stage par an, l’EMP, pour remplir sa mission de renforcement des capacités des acteurs africains dans le cadre des opérations de soutien à la paix, compte énormément sur sa ressource d’instructeurs temporaires dont certains participants viennent de parachever leur formation.

    Cléophas TYENOU

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.