Ecole des sous-officiers de Banankoro : La 7è promotion baptisée « adjudant chef Mohamed Ag Lamine »

1

sortie-promotio-213 élèves sous-officiers – 51 filles et 162 garçons – ont reçu vendredi dernier leurs galons et diplômes de sous-officier, au cours d’une cérémonie présidée par le colonel-major Salifou Koné, le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants. Il avait à ses côtés le gouverneur de la Région de Ségou, Thierno Boubacar Cissé, le chef de cabinet du chef d’état major général des armées, le colonel Banta Cissé, et des chefs d’états-majors et directeurs de services.

 

L’enceinte de l’école des sous-officiers d’active de Banankoro, localité située à moins de 10 kilomètres de Ségou, où s’est déroulée la cérémonie, a fait le plein. Amis et parents des récipiendaires ont, en effet, tenu à être témoins de l’évènement. Cette cérémonie marque la fin de deux années de formation technique, tactique et physique. Ces 213 promus, à l’instar de leurs ainés au nombre de 816, ont acquis des valeurs, celles du sous-officier apte à accomplir les fonctions d’un chef de groupe en temps de paix, de conflit et ou de crise.

 

Selon le chef de bataillon Didier Dembélé, directeur de l’école des sous-officiers d’active, ces nouveaux sergents ont, au cours de leur séjour à l’école cultivé le sens de la responsabilité et le respect du bien public.

 

La 7è promotion de l’école des sous-officiers porte désormais le nom de « l’adjudant-chef Mohamed Ag Lamine » de l’armée de terre.

 

S’adressant aux promus, le directeur des écoles militaires, le colonel Cheikna Bathily, demandera aux 213 nouveaux sergents de s’inspirer de l’exemple de leur parrain qui fut un vaillant soldat. « Vous avez aussi l’obligation d’honorer tous les jours sa mémoire, même au péril de la vie », a recommandé le colonel Bathily.

 

Dans sa présentation du parrain, le directeur des écoles militaires a souligné la particularité du choix de feu l’adjudant-chef Mohamed Ag Lamine. C’est la première fois, a-t-il ainsi noté, qu’un militaire issu de l’intégration parraine une promotion de sous-officiers. Soldat de grande valeur, Mohamed Ag Lamine avait juré de rester fidèle à son serment de servir sans réserve sa patrie. Il a tenu son engagement toute sa vie durant, jusqu’au jour fatidique du 14 janvier 2013, où il trouva la mort à Diabaly dans l’honneur et la dignité pendant qu’il défendait corps et âme, sans esprit de recul sa position.

 

Le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants a apprécié la qualité de la promotion ainsi mise à la disposition des forces armées et de sécurité et souligné le rôle déterminant du sous-officier dans la chaine de commandement militaire.

 

Le baptême, la remise d’attribut de sous-officier, la prestation de serment, le chant de promotion et un défilé militaire ont mis fin à cette journée mémorable pour les jeunes sergents.

 

Envoyé spécial

 

S. KONATE

PARTAGER

1 commentaire

  1. je suis fier wi fier d’être un des fruit de cette école. et je dirais bon vent à mes promotionnaire ainsi la vie militaire à commencer dès cet jours où les galons SERGENT ont été porté.
    Enfin comme l’indique notre devise S’instruire Pour Mieux Diriger alors c’est une obligation pour nous sortant des écoles militaire à ce perfectionné d’avantage pour honnorer notre patrie ainsi que notre école. Je dis courage et maximum de moral pour nos corbeau qui se sont glorifier d’être les nouveaux rois de la cours de l’enfer.
    #SERGENT ECHAPPEBM SALVATORE

Comments are closed.