Enquête sur les bérets rouges disparus et la mutinerie du 30 septembre 2013 : Les femmes du camp de Kati réaffirment leur soutien à Mohamed Ali Bathily et au juge Karembé

7
Mme Keita, Djeneba Keita
Mme Keita, Djeneba Keita

D’entrée de jeu Mme Keïta Djénéba Keïta a déclaré que la rencontre avec les hommes de média a été initiée par les épouses de militaires de Kati. L’objectif était de réaffirmer leur soutien aux actions de l’ex-ministre de la Justice Mohamed Bathily et du  juge Yaya Karembé  surtout dans le cadre de l’enquête sur les bérets rouges disparus et la mutinerie du 30 septembre dernier. Elle a invité les femmes du pays à s’inscrire dans cette dynamique enclenchée par le garde des Sceaux. Mme Keïta a souligné que la justice avait été vidée de son caractère intègre pendant les vingt dernières années.

Aujourd’hui, laisse-t-elle croire, les plus démunis ont le droit à la parole et font confiance à ceux qui sont chargés de rendre désormais justice.  Elle a salué les actions posées pendant les six mois d’exercice du président de la République Ibrahim, Boubacar Keïta. Cela à travers l’arrestation de certains magistrats pour faux et usage de faux et concussion et de militaires placés sous mandat de dépôt. Djénéba Keïta a profité de cette occasion pour inviter l’ensemble du peuple à  l’union sacrée autour de la justice malienne.

Mme Coulibaly Fanta Traoré, dans son intervention a insisté auprès des plus hautes autorités de bien vouloir effectuer une visite dans le Camp de Kati pour s’imprégner des conditions de vie des femmes et des enfants des militaires. Elle a déclaré qu’après chaque 15 du mois,  aucune famille dans le Camp ne peut disposer des frais de condiments. Mme Coulibaly a déclaré avoir eu une rencontre avec le juge Yaya Karembé. Elle dit avoir été informée par ce dernier que seul le dossier des bérets verts lui a été confié. Et qu’un certain Foussény Togola  est chargé d’auditionner des bérets rouges.

 Elle a profité de l’occasion pour inviter l’ensemble des parties concernées à faire preuve de transparence dans la gestion de ce dossier. Car, il y va de la cohésion sociale et de la réconciliation des fils du pays, a-t-elle insisté.

 

Cleophas TYENOU        

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. NOS remercimts à GAMOU à DIDIER à BABY à KEBA à NEMA et autres deniumanis
    osi félicitation à vos Mamans qui ne sont pas allées insulter le président et dcendre ses bouteilles d eau.

  2. vs les femmes puites d kati ct vs qui ns ont cosées ts ses problèmes.espèces d opportunistes .penser à faire utiliser des bons enfts olé d insulter les pdents.ct même fini pr vous aw ko djassira pew

  3. TOUS LES PROBLEMES DE CES CAMPS SONT L’ALCOOL ET LE SEXE.
    C’EST POURQUOI ILS ONT DES FIN DE MOIS TRES DIFFICILES. ON EST TOUS CONFRONTES AUX MEMES PROBLEMES MAIS SI VOUS VOULEZ VIVRE AU DESSUS DE VOS MOYENS

  4. TOUTES LES FEMMES QUI ONT MARCHE SUR LE PALAIS DE KOULOUBA VONT TOUTES ETRE INTERPELLES. LES IMAGES SONT A L’ORTM ET LEUR IDENTIFICATION SERA TRES FACILE ELLES DOIVENT REPONDRE DE LEUR ACTE DEVANT LA JUSTICE CAR LEUR MARCHE ETAIT COMMANDITEE.
    LE MINISTRE NE PEUT RIEN CONTRE LE ROULEAU COMPRESSEUR DE LA JUSTICE.
    C’EST LE FEMMES DES CAMP DE KATI QUI ONT MARCHES A DES PRETEXTES FALLACIEUX QUI ONT FAIT TOMBE CE PAYS DANS CET ABIME.

    • Regarde moi cet escroc de grand calibre ? Tu rêvasses ou bien ? Depuis quand un Nyamakla ou NYAKAMALA s’érige en donneur de morale du moins s’ériger en censeur? Jadis certes oui, mais de nos jours que dalle? Vous (griots et hommes de caste)qui vivent en général d’opportunisme de louanges et d’asservissement, ne peuvent, aucunement s’immiscer dans la gestion de l’administration à fortiori la justice, qui ne rime pas avec l’abaissement et l’immixtion.Si honnêtement le nom griot que tu portes n’est pas un nom d’emprunt , il sied à toi et beaucoup comme toi de se mettre à l’écart des choses sérieuses et délicates concernant vos DJATIGUI!

      Wa salam ! 👿 👿 👿 👿 👿

      • SI NOS FAMEUX DJATIGUI DERAPENT LES NYAKAMALA LES RAPPELLE A LA BONNE CONDUITE DANS LA SOCIETE C’EST NOTRE ROLE FONDAMENTALE.
        C’EST LE GRIOT DES TEMPS MODERNES

Comments are closed.