EUTM : LE GTIA « BALAZAN » Est pare pour le combat

3
 LE GTIA « BALAZAN »
LE GTIA « BALAZAN »

La montée en puissance des forces armées maliennes (FAMA) se poursuit. Comme nous l’annoncions dans notre édition de vendredi dernier, un quatrième bataillon dénommé « Balazan vient d’achever sa formation. La cérémonie de sortie a eu lieu hier sur la place d’armes de Koulikoro.  Elle était présidée par le Premier ministre Oumar Tatam Ly. C’était en présence des ministres de la Sécurité, le général Sada Samaké, et  son homologue des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed. Les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne qui participent à la mission EUTM assurant la formation de nos militaires, étaient présents. Le président de la commission Défense et Sécurité  de l’Assemblée nationale avait également fait le déplacement.

 

Comme les trois premiers bataillons qui l’ont précédé, « Balazan » a été formé par la Mission européenne de formation de l’armée malienne (EUTM). Il est constitué de 727 militaires.  La formation a duré 10 semaines.

 

Le bataillon a été baptisé « Balazan » (acacias albida, nom scientifique d’un arbre typiquement de chez nous) parce que ces militaires sont en poste dans la Région militaire de Ségou où l’arbre est très répandu. La caractéristique de cet arbre de la savane est sa résistance et ses feuilles qui tombent pendant la saison des pluies, contrairement à ses congénères. Le GTIA « Balazan » est commandé par le lieutenant-colonel Aboubacar Sermé.  Le bataillon est le dernier formé sous le premier mandat de l’EUTM. Le second mandat de la mission prendra fin en mai 2016,  a rappelé le général de brigade Bruno Guibert, le commandant de l’EUTM.  Tout en félicitant les instructeurs de l’EUTM pour la qualité de la formation de mise à niveau, il s’est dit fier des militaires maliens qui ont fait des «progrès considérables».

 

Le  Premier ministre Oumar Tatam Ly a félicité les militaires et leurs formateurs tout en se disant impressionné par la diversité des nationalités de ces derniers. Il a ensuite demandé aux éléments du bataillon « Balazan »  d’être fidèles, solides, résistants à l’image de l’arbre dont ils ont pris le nom.

 

Par ailleurs, chef d’Etat-major général des armées, le général Mahamane Touré qui était présent à la cérémonie a été décoré.  Il a reçu la médaille  au nom de la «Politique de défense et de sécurité commune de la Haute autorité de l’Union européenne». La médaille lui a été remise par le général Bruno Guibert qui a été également décoré par notre pays. Le haut gradé français  est désormais Commandeur de l’Ordre national. Il a reçu sa distinction des mains du chef du gouvernement.

A. DIARRA

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Bravo et merci a tous nos partenaires.
    Par contre je me pose une question sur tous ces bataillons sortis de Koulikoro, il me semble qu’on les envoie tous a Gso ou a Tombouctou, mais pas Kidal, le fameux Kidal. Pourquoi? ou bien Kidal ne fait plus partie du Mali meme si les risques sont grands la-bas.
    En tout cas jusqu’a present ces bataillons n’ont ete deployes que ces 2 villes Nordiques que j’ai mentionne plus haut et une petite minorite a kidal.
    J’aimerai avoir une reponse cela ou je me trompe.

  2. En fait, la seule chose qui semble manquer à ces FAMA, c’est du carburant, des véhicules et des perdiems pour qu’ils patrouillent vraiment derrière les bandits qui écument pratiquement tout le Nord Mali notamment Kidal…

  3. Tous ces gaillards pour aller prendre du thé et se taper des Nanas nordistes dont ils ont toujours rêvé.

    Et quand l’ennemi les surprendra entrain de faire l’amour, ils diront qu’ils ont été trahi, qu’ils n’ont pas de munitions ou que l’ennemi est un extraterrestre.

    Si on s’engage à faire des Bataillons dont on se plaise à appeler gaillardement WARABA, FAMA, WARA NIKALA…,on doit aussi leurs faire savoir qu’ils sont appelés à se sacrifier pour la NATION.

Comments are closed.