Exclusif : “L’armée malienne doit reprendre en charge la sécurité à Kidal”

40
Zahabi Ould Sidi Mohamed, ministre malien des Affaires étrangères
Zahabi Ould Sidi Mohamed, ministre malien des Affaires étrangères

Zahabi Ould Sidi Mohamed, ministre malien des Affaires étrangères, affirme à FRANCE 24 que la France ne court aucun risque d’enlisement au Mali, mais que l’armée malienne doit au plus vite reprendre pied dans le nord encore en proie à l’anarchie.

 

“Je suis un ministre atypique”, dit calmement Zahabi Ould Sidi Mohamed, installé autour d’un verre de thé dans la salle VIP des “Medays”, le forum international organisé par l’Institut Amadeus à Tanger, ville qui incarne plus qu’aucun autre lieu au Maroc ce trait d’union entre le Nord et le Sud. Atypique, parce que Touareg et Arabe, il symbolise la volonté du président Keita de réconcilier les différentes composantes du pays. Issu d’une tribu de guerriers touareg, il a lui même participé à la lutte armée avant d’entreprendre une carrière de fonctionnaire international à l’ONU dans différentes missions de maintien de la paix.

 

 

Zahabi Ould Sidi Mohamed n’hésite pourtant pas à dire leur fait aux principaux mouvements indépendantistes touareg, comme les représentants de l’Azawad, incapables de faire appliquer leurs engagements par les potentats locaux. Kidal, dans le nord du Mali, a ainsi encore été, jeudi 14 novembre, le théâtre de violences contre les symboles de l’État malien alors même que le MNLA (notamment) a pourtant assuré qu’il saurait garantir le bon déroulement du processus de réconciliation entre les peuples du sud et du nord du pays. Kidal, tristement endeuillée le 2 novembre par l’enlèvement et l’assassinat de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon, les deux reporters de RFI, et où, depuis, il est clair que la sécurité n’est plus garantie.

 

Sur ce point, le ministre des Affaires étrangères est formel. “Ce fut une erreur, lors de l’opération Serval, de ne pas poursuivre la pacification jusqu’à Tessalit et Kidal”. Cette conviction, il l’a sans doute exposée au ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qu’il vient de rencontrer lors de la conférence intergouvernementale sur la sécurité au Mali. À l’époque, après avoir libéré Gao et Tombouctou, Paris avait en effet jugé, craignant que l’armée malienne n’y soit mal accueillie, qu’il valait mieux, à Kidal, s’appuyer sur les forces politiques touareg, en particulier le MLNA.

 

 

Pour Zahabi Ould Sidi Mohamed, la normalisation y est urgente et “c’est à l’armée malienne de s’en charger. Elle en est tout à fait capable. Les Maliens seront éternellement reconnaissants envers la France, ajoute-t-il, mais nous sommes aussi des guerriers. Nous n’allons pas éternellement nous appuyer sur les autres. ” Venant d’un ancien rebelle touareg, l’affirmation porte évidemment, et on comprend que le président malien a voulu à la fois montrer sa volonté d’ouverture et jouer un tour au MLNA en le nommant à un tel poste au sein de son gouvernement.

 

 

Le Mali n’est pas l’Afghanistan

Mais pour l’heure, c’est l’armée française qui renforce ses effectifs dans le nord. Modestement – 200 hommes ont été appelés en renfort. C’est toujours ainsi néanmoins que commencent les processus d’enlisement dans des cas pareils, c’est-à-dire lorsque des armées étrangères prennent pied en libératrices dans des régions en proie au terrorisme. À la longue, elles peuvent être vite considérées par les populations locales comme des forces d’occupation. “Le Mali n’est pas l’Afghanistan, nous objecte le ministre, l’armée malienne n’aura aucun mal à se faire respecter et la page du putsch est tournée. Le dialogue politique doit se poursuivre avec toutes les forces qui renoncent à la violence. Et les gens du nord, qui ne se reconnaissent pas tous dans le MNLA, lui-même traversé de nombreuses contradictions, lui demanderont aussi des comptes. Après tout, ceux qui ont voté à l’élection présidentielle, l’ont fait massivement pour IBK, dans le nord aussi !”

 

 

Zahabi Ould Sidi Mohamed fixe toutefois quatre lignes rouges à ce dialogue avec la rébellion, dont certains éléments, rejetant la main tendue, sont tentés de rejoindre la nébuleuse d’Al-Qaïda. “L’intégrité du territoire malien, la laïcité de l’État – il prononce bien ce mot – sont non négociables. La solution du problème malien ne doit pas être source de déstabilisation pour les pays voisins. Enfin, les négociations doivent avoir lieu sur le sol malien avec son gouvernement légitime. ”

 

bahi-mMais le guerrier, apaisé par une vingtaine d’années passées à tenter de résoudre des conflits au sein de l’ONU, a une autre ambition qui dépasse largement le simple cas malien. “Il faudrait qu’un jour, nous les musulmans, nous réunissions toutes nos tendances, djihadistes compris, autour de cette question : quelle doit être la place de la religion dans la politique ? Peut-on l’invoquer à tort et à travers si, en même temps, on prétend bâtir des États modernes ? Personnellement je crois qu’il faut séparer le temporel du spirituel, mais nous devons avoir cette discussion entre nous et ne pas laisser les Occidentaux la régler à notre place.”

 

 

Il est très rare, pour ne pas dire exceptionnel, d’entendre un dirigeant de premier plan d’un pays musulman reconnaître ainsi la responsabilité première du monde islamique dans la dérive actuelle de l’islam radical. On s’étonne néanmoins de l’ingénuité d’un tel projet visant à réunir dans une discussion des partisans ayant des visions aussi opposées de l’islam. Et lorsqu’on soulève qu’au Mali, justement, les djihadistes viennent de démontrer qu’ils voulaient simplement imposer leur vision du monde, de l’islam à tout un peuple pétri de traditions tolérantes, Zahabi Ould Sidi Mohamed invoque, imperturbable, un dicton berbère. “Il faut poursuivre le menteur jusqu’à la porte de sa maison.”

 

Source: france24.com/fr/

 

PARTAGER

40 COMMENTAIRES

  1. l’armée malienne peut belle et bien contrôle kidal seulement les radios et médias au solde du mnla vont encore sortir des exactions qui n’existe pas quand ils vont encore voir quelques teint clair pleurer sa sera la fin du monde vous allez voir et entendre toutes sorte de mensonges et commentaires inimaginable et pourtant il n’y aucune solutions alternative a la force a kidal toutes autres solution ne sera que de déplacé se problème or ont ne doit jamais déplacé un problème de sécurité ont le combat pour le résoudre pour de bon ………………………………….

  2. l’armée malienne peut belle et bien contrôle kidal seulement les radios et médias au solde du mnla vont encore sortir des exactions qui n’existe pas quand ils vont encore voir quelques teint clair pleurer sa sera la fin du monde vous allez voir et entendre toutes sorte de mensonges et commentaires inimaginable et pourtant il n’y aucune solutions alternative a la force a kidal toutes autres solution ne sera que de déplacé se problème or ont ne doit jamais déplacé un problème de sécurité ont le combat pour le résoudre pour de bon

  3. 😀 😀 😀 😀 Il est trop facile de faire de déclaration populiste juste pour faire endormir davantage les esprit non avertis. Sinon l”idéal serait de nous expliquer dans quelle cadre l’ONU est chez nous à Kidal ❗ ❗ ❗

  4. Enfin un avis d’un personnage important du Nord ! Mais l’armée malienne a t-elle un service de renseignement pour faire le tri entre un terroriste et un militant politique sincère ?…Gare aux bavures .Je pleure les 2 journalistes mais la situation à Kidal n’est pas dramatique. Il faut …Discuter, convaincre et charmer le Nord

  5. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Bon … bon … bon….

    Ce monsieur sait mieux que tous … que le BANDITISME …ou la rebellion pour ceux qui preferent… EST UNE PROFESSION…

    Personne ne va au chomage volontairement… en moins qu’on ne t’offre un autre boulot aussi lucratif… et cela Mr. Le Ministre est bien place pour confirmer…

    Donc… Mr. Le Ministre… la solution a Kidal est connu et est en marche avec le RPM… mais est ce vraiment la bonne solution… puisque on ne pourra pas donner du bolot a tous les bandits….

    Moussa Ag,… LE MALI EST EN VOIE D’UNE REPETITION DU PASSE…LA REINTEGRATION SANS MERITE DES BANDITS ARMES DANS L’ARMEE….ET DANS LE POUVOIR POLITIQUE… VIVE LE RPM…!!!

    • de quelle armée malienne parle t’il ?? quand meme pas des 700 ramasses mégots qui ont suivit les français dans le Nord ?? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        Arrêtes…

        tu sais bien qu’on a maintenant des WARABAS qui sont très redoutables s’ils ne sont pas en grève … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        Au pire des cas … nous avons le bataillon assassin de KATI … bien que assez réduit n nombre par les récents événements …

        Moussa Ag,… WARABA GROOOOOAAAAAARRRRRR….!!!!

      • il s,agit de nos braves soldats qui sont entraint de securiser le nord ede notre mali .vive notre armee.

  6. Le Ministre dit vrai, dans l’avenir il doit avoir une présence plus importante devant les média surtout français.

    Je pense sincèrement que la France aurait pu se faire accompagner par l’armée malienne à Kidal et ainsi aider à pacifier toute cette région.

    L’armée malienne à elle seule en serai incapable de gérer cette ville, mais c’était à elle d’être aux premiers plan.

    Je ne comprends pas tout, mais je pense que la France et la communauté internationale doivent accepter une présence plus massive de notre armée.

    Maintenant qu’il y’a toute ces forces présente dans la région les soldats maliens ne pourrons plus commettre d’exactions.

  7. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  8. « L’armée malienne doit reprendre en charge la sécurité à Kidal »
    Monsieur le Ministre vous êtes un ancien fonctionnaire de l’ONU .
    Vous devez donc savoir que le Mali est sous chapitre VII de la charte de l’ONU et que par conséquent ce sont les troupes de l’ONU (casques bleus) qui sont chargés d’assurer la sécurité en tant que force d’interposition.
    Si toutefois vous souhaitez que ce soit l’armée Malienne qui assure ce rôle à Kidal, il faut que le gouvernement Malien demande à l’ONU de retirer ses troupes y compris serval qui est en appui des casques bleus.
    L’armée malienne pourra alors se déployer à volonté dans Kidal avec tous les dérapages qui ne manqueront pas d’arriver. Il y a toujours des provocateurs pour envenimer les choses, d’un coté comme de l’autre. Les Kalachnikovs vont entrer en action et conduire à une reprise de la guerre.
    Monsieur le Ministre, quand une armée de 6000 hommes fuit devant 1000 terroristes, il est à craindre que le MNLA ne raccompagne l’armée Malienne jusqu’à Bamako et que le drapeau de l’Azawad flotte sur Koulouba.
    IBK l’a très bien comprit c’est la raison pour laquelle il veut la paix et fait des concessions au MNLA .
    Etant un ancien rebelle peut être que voir le MNLA à Bamako vous apporterait une certaine satisfaction ?????

  9. « L’armée malienne doit reprendre en charge la sécurité à Kidal »
    Monsieur le Ministre vous êtes un ancien fonctionnaire de l’ONU .
    Vous devez donc savoir que le Mali est sous chapitre VII de la charte de l’ONU et que par conséquent ce sont les troupes de l’ONU (casques bleus) qui sont chargés d’assurer la sécurité en tant que force d’interposition.
    Si toutefois vous souhaitez que ce soit l’armée Malienne qui assure ce rôle à Kidal, il faut que le gouvernement Malien demande à l’ONU de retirer ses troupes y compris serval qui est en appui des casques bleus.
    L’armée malienne pourra alors se déployer à volonté dans Kidal avec tous les dérapages qui ne manqueront pas d’arriver. Il y a toujours des provocateurs pour envenimer les choses, d’un coté comme de l’autre. Les Kalachnikovs vont entrer en action et conduire à une reprise de la guerre.
    Monsieur le Ministre, quand une armée de 6000 hommes fuit devant 1000 terroristes, il est à craindre que le MNLA ne raccompagne l’armée Malienne jusqu’à Bamako et que le drapeau de l’Azawad flotte sur Koulouba.
    IBK l’a très bien comprit c’est la raison pour laquelle il veut la paix et fait des concessions au MNLA .
    Etant un ancien rebelle peut être que voir le MNLA à Bamako vous apporterait une certaine satisfaction ?????

  10. 1)La France savait pertinemment que l’Etat Mali ne pouvat qu’etre affaibli en soutainant le MNLA a KIDAL.Il appartent a l’Etat de faire appliquer la raison premiere de l’aide francaise au Mali et de l’assistance militaire de l’ONU,MINUSMA:le renforcement de l’Autorite de l’Etat Malien ,par consequent le renforcement de notre Armee.En mettant sur le meme pied d’egalite Armee nationale et rebelles armes du MNLA les responables de la MINUSMA et du SERVAL affaiblissent l’Etat Malien.2)La force de la Democratie reside dans l’application du DROIT.Aucune raison ne doit etre invoquee pour violer la loi.La violation systematique de la loi par les gouvernants et l’application de leur soit-disant sagesse entraine Dictature, Clientelisme,Corruption ,etc.3)Le Ministre des cultes ne comprend rien a son travail. Le Mali abrite plusieursreligions.Democrates,nous sommes forcement laics.Le Christianisme a precede l’Isman au Nord du Mali.Nos Touaregs ont ete les premiers chretiens du Mali.SURPRENANT !

  11. 🙄 , le temps des beaux discours est termine. C’est les actions et les vraies que le peuple a besoin que ca soit du nord au sud et d’est en ouest. Surtout tout fils ou fille du Mali qui se retourne contre lui doit etre considere comme un des pires ennemis du pays. Ceux qui se rachetent sincerement par leurs faits et gestes seront repeches comme Vous meme, pourquoi pas… Peche avoue est a demi pardonne non, il parait 😉 . Merci pour votre sortie Mr. le ministre mais soyez audacieux avec votre chef et le reste de votre troupe. On ne peut faire des omelettes sans casser des oeufs…

    • N’oubliez pas que le président est un sorbonnien formé à l’occasion pour les très beaux discours qui ont psychanalisé tout un peuple pour sa cause lors des élections. Le plus gros problème et casse-tête pour lui est la reconciliation et Ré-construction nationale, le problème-Azawad-puiqu’il faut l’appeller par ce machin de nom, la question du Général ****???? qui divise la classe sociale, et les millions de pauvres laissés pour compte et marginalisés, etc….Donc IBK a un grand gâteau chaud sur la table à partager. 💡

      • Civicus-Mali
        “Donc IBK a un grand gâteau chaud sur la table à partager”

        Pas d’inquiétude! Pour ce qui est de “partager” un gâteau, il déjà montré qu’il maîtrisait le sujet!…

        • Pleurer et gémir ne sont pas une bonne solution face aux multiples défis en face pour “le président du peuple”. IBK à l’image de feu Senghor qui à versé beaucoup de larmes dans la Seine lors de ses études en France, en ferait autant au bord du Niger.
          La meilleure solution pour lui serait de travailler avec tous maliens sans coloration politique ou ethnique et dans la symbiose et synergie des forces . 😆

  12. Monsieur le ministre, vous êtes homme courageux. Mais avant vous, Atatürk a essayé de séparer le temporel du spirituel en Turquie. Après 70 ans les islamistes sont venues au pouvoir et sont entrain de laminer les acquits de la laicité. Je me demande si l’Islam n’est pas la plus grande malédiction tombé sur le peuple arabe. Saint Augustin et tant de grand penseurs arabes avant l’islam…puis cette secte est arrivée et a fait régresser tout le monde. C’est une idéologie intolérante et violente par son essence!!!! L’Islam n’est pas compatible avec la laicité.

    • Je crois plutot que la plus grande malediction est ton existence.

      • Je suis un noir et fier de l’être. Et contrairement je ne me cache pas derrière un slogan pauvre type.

        • LE MALI UN PEUPLE UN BUT… Rahim Soumare doit etre une vraie catastrophe naturelle! Commence par changer ton pseudo Rahim qu’est un des 99nom d’Allah puis attends toi a la reponse divine pour ton insolence pathetique :mrgreen:

        • Yes c’est lui meme,un tel language est inacceptable surtout venant de quelqu’un qui se fait appeler Rahim.

    • Mr Rahim Soumaré, se tromper, c’est parler malgré la raison du silence. Quand vous ne connaissez tous les contours d’une chose, la sagesse voudrait que vous vous tasiez! ❓ ❓ ❓

  13. Merci monsieur le ministre,surtout j’ai vraiment aime’ ce dicton berbère. « Il faut poursuivre le menteur jusqu’à la porte de sa maison. » 😆 😆 😆 message recu 5/5 😆 😆 😆

  14. Monsieur le ministre je partage largement votre analyse.J’ose ajouter qu’il est temps,le gouvernement du Mali,le président du Mali doit exiger au président de la France afin que l’armée Malien prenne en charge la sécurité à Kidal, pour restaurer l’administration Malienne à Kidal et sa région dès maintenant…

  15. “« Il faudrait qu’un jour, nous les musulmans, nous réunissions toutes nos tendances, djihadistes compris, autour de cette question : quelle doit être la place de la religion dans la politique ?”

    DJIHADISTES COMPRIS?????…. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    J’espère avoir mal lu… On devrait s’asseoir à la même table que ces monstres du moyen age qui ne vivent que de traffics divers, de rapts, d’assassinats, et qui prêchent la charia au 21ème siècle?????

    Décidément, on ne comprendra JAMAIS! 👿 👿 👿 👿 👿

    • NFP: “Décidément, on ne comprendra JAMAIS!”. Oui, JAMAIS on ne comprendra, et on a pas envie de comprendre.
      Ceci dit, le ministre est peut être naïf de croire qu’ une réunion de tous les musulmans viendrait à bout du fanatisme jihadiste ou de l’intolérance entre confessions comme en Irak.
      Bonjour NFP, toujours sur la brèche….Go ahead brother!

    • Il le faut puisque l’option militaire a montré ses limites. Il y va de la crédibilité et meme de la survie de l’ISLAM

    • Salut NFP, et pourtant sa ce comprend tres bien si tu veux reellement comprendre,les DJIHADISTES n’existent pas seulement qu’au nord ,ils sont parmi nous a Bamako,a kayes,a mopti ,ils sont partout au mali dans le reste du monde car un DJIHADISTE c’est d’abord quelqu’un qui a mal compris sa religion et sa existe dans toute les religions.

    • Héééééhéé kabako : « « Il faudrait qu’un jour, nous les musulmans, nous réunissions toutes nos tendances, djihadistes compris, autour de cette question : quelle doit être la place de la religion dans la politique ? »

      mais puuuytaine je croyais que tu es un SANS RELIGION , enfoiré dis moi quel prophète tu adores et je te dirais qui est tu ?

  16. “« Je suis un ministre atypique »”

    Au moins sur ce point, IL NE MENT PAS! Un ministre qui fut rebelle et terroriste, c’est plutôt “atypique” à la tête des affaires étrangères d’un pays de nos jours, pour ne pas dire “aberrant”, ou “incongru”…

  17. merci monsieur le ministre mais il faut concrétisez tes paroles en actes sachez que le mali est derrière vous

Comments are closed.