Fin du premier mandat de l’EUTM : Plus de 15 milliards de FCFA investis pour la formation de 4 bataillons

0

GTIA BalazanLa sortie rĂ©cente du bataillon ” GTIA Balanzan ” a coĂŻncidĂ© avec la fin du premier mandat de la mission de formation de l’Union europĂ©enne au Mali (EUTM).  Rappelons que c’est juste après l’intervention militaire franco-africaine, le 11 janvier 2013, que l’envoi de cette mission a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©.

La mission de l’UE a permis de remettre sur pied l’armĂ©e malienne que l’on disait sous-entraĂ®nĂ©e et sous-Ă©quipĂ©e. En outre, elle a contribuĂ© significativement Ă  amĂ©liorer le fonctionnement de la chaine de commandement de l’armĂ©e à  au double niveau logistique et opĂ©rationnel. Environ 550 instructeurs europĂ©ens de 23 nationalitĂ©s diffĂ©rentes participent Ă  cette mission. Il y a lieu de prĂ©ciser que mĂŞme s’ils ne participent pas ouvertement Ă  cette formation, des Gis amĂ©ricains sont souvent visibles Ă  l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro (EMIA) oĂą est basĂ©e l’EUTM.

Initialement budgĂ©tisĂ©e Ă  12, 3 millions d’euros soit plus de 8 milliards de FCFA, l’opĂ©ration a finalement coĂ»tĂ© la bagatelle de 23 millions d’euros soit plus de15 milliards FCFA avec un mandat initial de 15 mois. Au dĂ©part, cette formation devait toucher 6 000 militaires maliens rĂ©partis dans quatre bataillons Ă  savoir Waraba, Helou, Sigui et Balanzan. Parmi les modules enseignĂ©s, il y a la reconnaissance de l’ennemi, l’offensive contre les jihadistes et le respect des civils pendant la guerre et en pĂ©riode de paix.

En raison de l’importance de cette formation pour l’armĂ©e malienne, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© d’un commun accord de prolonger cette mission jusqu’en 2016 pour l’Ă©largir Ă  d’autres bataillons.

Cette annonce avait Ă©tĂ© faite en marge de la visite que le prĂ©sident du Conseil europĂ©en, Herman Van Rompuy, avait effectuĂ©e au Mali en fĂ©vrier dernier. Signalons que le coĂ»t de cette prolongation n’a pas encore Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©.  Au total,  l’EUTM formera quelque huit bataillons.

Les militaires dĂ©jĂ  formĂ©s n’auront qu’une dizaine de jours avant de regagner le théâtre des opĂ©rations au nord du pays. Vu le succès qu’a connu l’opĂ©ration ” Maliba ” qui visait Ă  sĂ©curiser les rĂ©gions du nord du Mali grâce Ă  la contribution non nĂ©gligeable des soldats formĂ©s par l’EUTM, la dĂ©cision de prolonger ladite mission se justifie pleinement. Il faut rappeler que l’opĂ©ration ” Maliba ” basĂ©e Ă  Gao est dirigĂ©e par le colonel Abdoulaye Coulibaly.

Massiré DIOP

PARTAGER