Forces armées : Le général M’Bemba Moussa Keïta prend les rênes de l’Etat-major général

5

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiénan Coulibaly, a présidé hier la cérémonie de passation de commandement entre les chefs d’Etat-major généraux des Armées sortant et entrant. L’événement a eu lieu à la place d’armes du camp Soundjata Keïta de Kati en présence du général de brigade, Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. On notait également la présence des chefs d’Etat-major et directeurs de service, des représentants des forces partenaires dans notre pays, et les notabilités de la ville de Kati. Après une dernière revue des troupes du chef d’Etat–major général des Armées sortant Didier Dacko, place à la passation du commandement. Par la suite, le général de division Didier Dacko désormais commandant de la Force conjointe du G5 Sahel a passé la commande au nouveau chef d’Etat-major général des Armées, M’Bemba Moussa Keïta, général de brigade. Le nouveau patron de l’Armée aura la lourde responsabilité d’assurer le bon fonctionnement de notre outil de défense. Il a remercié le chef suprême des armées, le président de la République, pour l’opportunité qu’il lui donne d’ amplifier la professionnalisation du processus de reconstruction des forces armées et de sécurité.

« Je mesure avec beaucoup de gratitude la noble et exaltante tache qu’on m’a confié, mais je suis sûr qu’avec le soutien de l’ensemble du peuple malien, nous allons capitaliser sur les acquis de mes prédécesseurs pour rendre notre armée professionnelle, en vue de rétablir la paix et la sécurité au Mali», a assuré M’Bemba Moussa Keita.
Selon lui, ses actions prioritaires seront le renforcement des capacités et la conduite des opérations pour rétablir très rapidement la sécurité dans les régions centre et nord de notre pays, pour permettre la bonne mise en application du processus de l’Accord pour la paix et la sécurité au Mali.

Par ailleurs, le nouveau chef d’Etat-major général des Armées rassure que la bonne organisation des ressources mises à sa disposition va permettre de faire la différence.

Ainsi, il a souligné que le président de la République et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants l’ont rassuré que leur accompagnement ne fera pas défaut pour donner plus de moyens afin de faire face au complexe environnement opérationnel d’aujourd’hui.

Babba B. Coulibaly

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas le M’Bemba que je connais qui peut relever le défis de rétablir la confiance entre la hiérarchie et la troupe. Ne compter même pas sur cet officier qui a un goût immodéré pour le confort, l’argent facile et femmes aussi. Il n’aura pas le temps de s’occuper des conditions de travail de la troupe sur le théâtre, j’en suis convaincu. Souhaitons lui une bonne chance dans tous les cas, sinon, il risque d’être plus pire que Didier Dacko.

  2. Ce n’est pas le M’Bemba que je connais qui peut relever le défis de rétablir la confiance entre la hiérarchie et la troupe. Ne compter même pas sur cet officier qui un goût immodéré pour le confort et l’argent facile. Il n’aura pas le temps de s’occuper des conditions de travail de la troupe sur le théâtre, j’en suis convaincu. Souhaitons lui une bonne chance dans tous les cas, sinon, il risque d’être plus pire que Didier Dacko.

  3. Dans tous les cas Il a du pain du planche.
    Un conseil, Ce n’est pour major de sa promotion qui de quelqu’un un BON LEADER, UN BON TRAVAILLANT, UN BOM RASSEMBLEUR ETC…MAIS LA RIGUEUR, L’HONNETE, LE SENS DE LA RESPONSABILITE, LE DEVOUEMEMT, LE SACRIFICE, BONNES PRISES DE DECISIONS ET LEURS APPLICATIONS, LE NETTOYAGE DE LA MAIN, LA COLLABORATION, L’EGALITE AVEC TOUS SOUS SES ORDRES, L’HUMILITE ET LE SENS DU VRAI PATRIOTISME SUR AU SEIN DE L’ARMEE.
    Voila quoiiiiiii.😏✌👍 .

  4. J’espère que ce Général a fait l’école d’état major et est aimé par plus quatre soldats sur cinq.
    Pauvre Mali, qui a tous les experts dans tous les domaines, mais gère les échecs à tout bout de champ.
    Chroniqueurs à vos marques. Conscience oblige.

    Merci

  5. J’espère que l’homme que je connaissais il y a 20ans n’a pas changé avec le poids de responsabilité et le contact d’autres personnes irresponsables.
    M’bemba moussa keita est connu pour sa rigueur qui l’a amené à sortir major de sa promotion à l’ EMIA.
    Ce classement l’ a conduit à faire différentes formations aux États-Unis.
    Il est américain contrairement à la plupart de nos officiers qui sont français.
    Les événements ont trouvé que le désormais général de brigade avait passé le témoin à celui qu’ il vient de remplacer pour aller servir à l’union africaine.
    Aurait il le même comportement que Didier DACKO qui a préféré abandonner ses postes aux jihadistes sans se battre s’il occupait la même fonction?
    Il est connu droit,honnête avec ses subordonnés qui parlent de quelqu’ un qui lutte pour l’amélioration des conditions de travail de ses subordonnés.
    Va t’il s’attendre avec Ibk et famille,surtout le ministre actuel ,dans la gestion rationnelle des conditions d’exercice des hommes de troupes gage de toutes actions de sacrifices à leurs demander?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here