Frontière Mali-Mauritanie : La population de Gogui rénove totalement le poste de sécurité

0
GOGUI RENOVE TOTALEMENT LE POSTE DE SECURITE
La remise symbolique des locaux s’est déroulée jeudi dernier en présence du secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le général Yacouba Sidibé

Au lieu de demander ce que ton pays a fait pour toi, poses-toi plutôt la question de savoir ce que toi, tu as fait pour ton pays, pour paraphraser John F. Kennedy, un ancien président américain. Cette attitude a guidé l’Association des ressortissants de Gogui qui vient de procéder, sur fonds propres, à la rénovation totale du poste de sécurité de cette localité, à la frontière mauritanienne.

La remise symbolique des locaux s’est déroulée jeudi dernier en présence du secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le général Yacouba Sidibé, à la tête d’une forte délégation comprenant plusieurs responsables militaires.

Il faut rappeler que Gogui est une localité située dans le cercle de Nioro à la frontière du Mali avec la Mauritanie.

Le poste de sécurité est composé de 5 dortoirs avec terrasses et 3 latrines. Le chantier a coûté 98,3 millions de Fcfa. L’armée a participé à l’entreprise en mettant à disposition un technicien du génie civil. Le poste de Gogui, désormais baptisé du nom de l’adjudant chef feu Barnabé Diarra, ancien préfet de la localité, a été créé en 1962.

En souhaitant la bienvenue à la délégation, le préfet du cercle de Nioro, le colonel Almahmoud Bani Touré, a, dans son intervention, expliqué que les habitants de Gogui ont pris la juste mesure de la vétusté des anciens locaux qui n’offrait plus de commodités aux forces armées et de sécurité.

Stratégiquement cependant, ce poste joue un grand rôle dans la sécurisation de la zone frontalière et d’une grande partie du Sahel. Ce qui fera dire au préfet que la présente infrastructure servira non seulement à améliorer les conditions d’hébergement de nos forces de défense, mais aussi et surtout, à leur remonter le moral après la situation difficile que nous venons de connaître.

Almahmoud Bani Touré a placé la présente cérémonie sous la double symbolique de l’entente et de la bonne collaboration entre l’Armée et la population. « Sans sécurité tout effort de développement sera voué à l’échec », a rappelé le préfet en soulignant la reconnaissance que mérite le sens patriotique véhiculé par cet acte. Il a formulé, au passage, le vœu que cette heureuse initiative puisse servir d’exemple à d’autres localités du pays.

La réalisation de cet édifice dénote de la volonté ferme des  ressortissants de Gogui de contribuer efficacement au développement de leur localité. Une volonté que viennent traduire les mots du président de l’ARGO, Mahamadou Diakité, qui a exprimé la fierté des membres de l’association et de tous les habitants de Gogui qui ont contribué à la réalisation de cet ouvrage.

Cerise sur le gâteau, Mahamadou Diakité a annoncé un autre grand défi. Il s’agit  de la construction du mur d’enceinte des deux miradors et de l’achat d’un groupe électrogène. Des réalisations qui pourront coûter jusqu’à 330 millions de Fcfa.

En procédant à la réception symbolique de l’ouvrage, le général Yacouba Sidibé a salué l’engagement patriotique des populations de Gogui : « vous vous êtes mobilisés au delà de toutes les vicissitudes de la vie pour offrir à votre Armée un poste de sécurité digne de ce nom ». Tout en rappelant que les questions de sécurité sont de la responsabilité des pouvoirs publics, il a admis que de nos jours, l’Etat, seul, ne peut tout faire.

Le geste des habitants de Gogui, assure-t-il, restera gravé à jamais dans le souvenir des soldats de la 4ème région militaire.

Envoyé spécial 

Lougaye ALMOULOUD        

PARTAGER