Fête de l’Armée 2012 :Sous le signe de la détermination et de l’engagement

0
0

Le Chef de l’Etat a procédé, le 20 janvier 2012 dans l’après-midi, à l’inauguration du Carré des Armées, situé à Sotuba, en Commune I, sur le Boulevard du même nom. Au cours de cette cérémonie de commémoration de la Fête de l’Armée du Mali, tout le monde avait à l’esprit les évènements douloureux qui se passent actuellement dans le Nord de notre pays.

La prise d’armes, tout en sobriété, qui a marqué la célébration du 51ème anniversaire de l’Armée malienne a été ponctuée de deux interventions, de la coupure du ruban symbolique du monument principal du Carré, construit par des spécialistes coréens, et d’un modeste défilé militaire.

C’est tout d’abord Mme Conté Fatoumata Doumbia, Maire de la Commune I, qui a souhaité la bienvenue à l’auditoire, avant de s’appesantir sur les récentes exactions commises par des groupes armés sécessionnistes dans le Nord de notre pays, avec leur lot de morts et de blessés. Mme Conté s’inclinera devant la mémoire des membres des forces armées et de sécurité victimes des récents combats, avant d’appeler nos troupes à faire preuve, dans de telles circonstances, de toujours plus de vaillance et de détermination à garder le Mali Un et Indivisible.

Le Général Beguélé Sioro, qui a prononcé le discours du Chef d’Etat-major général des Armées, le Général Gabriel Poudiougou, empêché, a tenu à évoquer la «glorieuse histoire de notre armée, afin que les faits et gestes de nos illustres devanciers inspirent les générations actuelles dans l’accomplissement de leurs nobles et exaltantes missions». Il avait auparavant parlé de l’actuel « contexte, où les Forces Armées et de Sécurité sont fortement engagées dans les opérations de défense de l’intégrité du territoire national et de sécurisation de nombreux points stratégiques du pays».

Le Général Sioro a donc exprimé certainement le sentiment de tous les porteurs d’uniforme en proclamant «je voudrais donc saisir cette occasion solennelle pour réaffirmer la détermination inconditionnelle et l’engagement ferme de l’ensemble des Forces Armées et de Sécurité à mener à bien ces missions, dans l’intérêt supérieur de la Nation Malienne». Avant de conclure en souhaitant à tous une bonne et heureuse année 2012 «dans la marche vers le succès contre toute adversité aux symboles de l’Etat, aux Maliens, à leurs amis et à leurs biens» et pour que vive une «République du Mali unie et prospère, dans un climat de paix et de quiétude».

Après ces deux allocutions, le Chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, Chef suprême des Armées, a procédé à la coupure du ruban du Carré des Armées, un ensemble décoratif composé d’espaces verts et de monuments, qui reflètent autant l’armée moderne du Mali qu’ils célèbrent les Dozos (chasseurs), les Sofas, les Tirailleurs ou les femmes «gardiennes historiques de la Paix». Ensuite ce fut le moment très attendu du défilé militaire, qui a mis en valeur les troupes féminines, désormais largement présentes dans tous les corps «habillés», sous la musique de la Fanfare de la Garde Nationale. Nous terminerons en félicitant le Maître de Cérémonie du jour, le Capitaine Hamidou Maïga, pour sa clarté et sa concision lors de chacune de ses interventions.

Ramata Diaouré

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.