Gao : Inauguration de l’Hôpital de la MINUSMA – Niveau II

1
 Inauguration de l'Hôpital de la MINUSMA à Gao
Inauguration de l’Hôpital de la MINUSMA à Gao

“L’Hôpital de la MINUSMA – Niveau II” construit par le contingent chinois à Gao, a été officiellement inauguré hier mercredi par le Chef de Bureau de la MINUSMA, M. Francisco Osler. Une grandiose et solennelle cérémonie qui a été largement mise à profit pour louer plus de deux décennies de coopération fructueuse de la Chine dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Aussi bien par le Commandant du Secteur Est et Général de Brigade Mamadou Sambe que par le Médecin Lieutenant-Colonel et Médecin Chef de l’Hôpital de Niveau-II de Gao.

 

Attendue depuis plusieurs mois, la cérémonie d’inauguration de l’hôpital de Niveau II de Gao a couronné plusieurs mois de travail acharné de jour comme de nuit, bravant l’ardeur du soleil et les tempêtes de sable grâce à l’engagement sans relâche et à la détermination de la compagnie de génie civil chinoise.

 

Lors de son allocution M. Francisco Osler a souligné que cette cérémonie vient couronner un travail ardu des collègues chinois qui ont préparé cette structure, mais elle marque également une nouvelle phase dans les opérations de la MINUSMA dans la région. Cette œuvre médicale, qui répond aux normes des Nations Unies, offrira des services médicaux professionnels à Gao.

 

Etendu sur une superficie totale de 600 m² et fort d’un effectif de 70 personnes, l’hôpital de la MINUSMA – Niveau II a la capacité de recevoir 40 malades par jour et peut en interner 20. Il est doté d’équipements de technologie de pointe, ce qui fait que cet hôpital soit classé au niveau II des hôpitaux de niveau tertiaire de référence. Il dispose des différents services incluent des spécialités telles que la pathologie interne, la chirurgie, la gynécologie et l’odontologie. Il est aussi doté de plusieurs appareils pour des examens physiques, des consultations communes, d’extraction et obturation dentaires, d’examen hématologique et humoral, d’électrocardiogramme, d’ultrason d’abdomen, d’ultrason de cavité pelvienne et d’examen radiologique.

 

« C’est un fait marquant pour les opérations de la MINUSMA dans le nord car il va nous permettre de stabiliser nos patients. Un hôpital de Niveau II est une structure de stabilisation chirurgicale, c’est ce qui permet de sauver des vies sur des patients traumatisés de guerre et d’accidents de la route et aussi tous les patients atteints et malades vont pouvoir être stabilisés de façon adéquate avant éventuellement d’être évacués vers des structures beaucoup plus importantes des pays limitrophes. L’hôpital regroupe beaucoup de spécialités avec une compétence extraordinaire de la part du plus grand pays du monde, la Chine qui vient renforcer les capacités de la MINUSMA avec ce formidable outil, » a déclaré le Chef médical de la Mission, Jean Gaël Ruyffelaere.

 

Le Lieutenant-colonel Xiao Gang du contingent chinois a dit que le personnel médical chinois aura l’occasion de mettre pleinement en valeur leurs technicités et capacités professionnelles au service des Casques bleus et des civils à Gao où ils auront la garantie de bénéficier de soins médicaux de qualité.

 

Selon Anton Antchev, chargé des prestations de service-MINUSMA, cette nouvelle structure répondra aux besoins immédiats et prioritaires en matière de santé du personnel de la Mission basé à Gao.

 

Docteur B. Lavaux de Serval a quant à elle exprimé sa satisfaction : « J’espère que nous ferons une bonne équipe avec les chinois pour mieux assister les malades, » a déclaré Mlle Lavaux.
Le Commandant de l’Unité de la force formée du Rwanda, Bertin Mutezintare, s’est dit satisfait de l’inauguration de l’hôpital niveau-II : ” Notre unité gère un hôpital niveau-I. Il y aura une complémentarité entre nos deux structures”

 

Le Commandant du Secteur Est, Mamadou Sambe, a lui fait savoir que cet établissement représentait une première étape dans la mise en place d’un dispositif de soutien médical dans la région Est. Il a par ailleurs révélé qu’une structure de cette envergure serait construite très prochainement à Kidal.
En plus de l’hôpital de Niveau II de Mopti du contingent togolais dont le professionnalisme a été salué par tous et maintenant celui de Gao, la MINUSMA disposera à termes d’un troisième hôpital nigérian basé à Tombouctou. Réussir ensemble la paix tout en sauvegardant le maximum de vies, tel sera le leitmotiv de l’ensemble de ces structures sanitaires.

 

Olivier Salgado
Deputy Chief Communication – Public Information
MINUSMA 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Construisez encore un hôpital plus grand et plus digne pour prendre en charge la population. Quel cynisme de ne se soucier que de vous soigner en ignorant les populations chez lesquelles vous êtes. Décidément, il faut mettre fin au mépris que la MINUSMA semble avoir pour les populations! Tout cet argent que vous utilisez pour vous amuser, investissez le dans la vrai paix et cessez de vous moquer sinon le clash est inévitable. Vous avez peut-être des moyens mais les populations sont chez elles. Bande d’inconscients.

Comments are closed.