Gendarmerie nationale du Mali : Une force humaine au service du peuple

0

Avec un effectif classé secret par la hiérarchie, la Gendarmerie nationale malienne est une force aux missions diverses et la plus répandue sur le territoire. Au cours d’une rencontre ce jeudi avec les hommes de presse, le Directeur Général, Colonel Moro Satigui Sidibé présente son outil à la fois défensif et sécuritaire.

 Bamako-25/03/2016- Tout d’abord, il faut noter que la conférence de presse qui a réuni le DG de la Gendarmerie et les journalistes, rentre dans le cadre de la stratégie de communication adoptée depuis peu par la Direction de la Communication du ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection civile.

 

Et comme il était question de la Gendarmerie nationale ce jeudi, le DG Sidibé a rappelé qu’elle est une force, héritage colonial, maintenue dans sa forme au Mali à la veille des Indépendances. C’est ainsi qu’au lendemain de l’éclatement de la Fédération du Mali, ses structures organiques de 1960 sous l’Etat fédéral ont été refondues par le décret n-91-465/AN du 27 décembre 1991. Et cela, dans le but de contribuer de manière significative, à la mise en Å“uvre de la politique de décentralisation qui exigeait une vision évolutive et une adaptation constante aux besoins de sécurité des populations.

À la différence des autres corps dont les missions sont beaucoup plus restreintes, la Gendarmerie elle, de par la complexité des siennes, s’est constituée à la fois en force et de défense et de sécurité publique. Ses missions s’échelonnent en trois catégories :

Primo, elle joue à la fois le rôle de la police judiciaire et administrative.

Secundo, elle assure des missions de police militaire, des missions de défense du territoire, la mission prévôtale et de protection des points sensibles sur l’ensemble du territoire national.

Et enfin, des missions diverses liées à l’exécution des décision judiciaires, au service des tribunaux…

En outre, la Gendarmerie nationale participe activement à la riposte contre toutes sortes d’attaque, mêmes terroristes.

 

À la suite de toutes les attaques perpétrées dernièrement à Bamako comme ailleurs au Mali, le DG Moro a loué l’Å“uvre de ses hommes qui ont toujours brillé par leur présence et participation à la riposte sur le terrain.

 

Si face à la recrudescence de la violence, la Gendarmerie a intensifié ses efforts pour parvenir à bout des missions spécifiques qui lui ont également été confiées afin d’amplifier les contrôles à tous les niveaux où pourrait être le risque.

La Gendarmerie a été renforcée dans sa mission par la formation et la mise à sa disposition des Chiens sur la recherche d’explosifs et d’autres produits dont le port et la circulation sont synonymes à la menace.

Depuis 1991, date de sa refondation, la Gendarmerie malienne est établie au sein d’une Direction générale comprenant ses services en staff et des services rattachés, tous décentralisés, avec des missions tant spécifiques que bien déterminés pour le bien des citoyens.

Au-delà de sa structuration, le DG Sidibé qui souhaite la majoration des effectifs de son unité, veut aussi voir les moyens accroître afin d’enregistrer des résultats et de réduire les risques et les dérives.

 

«Nous sommes là pour la population et il faut que la population le sache, qu’elle nous aide à réussir sa protection et sa défense», souhaite le Colonel Directeur des hommes en vert.

 

Issiaka M  Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER