Grogne militaire à Koulikoro : Les éléments du GTIA réclament la prime «Amadou Haya»

3

Les éléments du GTIA 8 à Koulikoro ont refusé, courant semaine dernière d’intégrer les classes au motif que la prime dite «Amadou Haya»  ne leur est pas versée.

Il s’agit d’une prime instaurée par l’ex-putschiste visant à encourager les militaires présents sur le théâtre des opérations au nord du pays. Elle est de l’ordre de 50.000 F CFA.

Les grévistes ont conditionné la reprise des cours à la promesse ferme du ministre de la Défense de leur verser l’intégralité de leurs dus. Mais pour les officiers de l’administration militaire sur place à Koulikoro, ils n’avaient nullement droit à ladite prime. Signalons cependant que tout est rentré dans l’ordre en milieu de semaine dernière. Les «très fâchés» ont regagné les classes.

B.S. Diarra

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mon Mali, je ne te reconnais plus. Tu était envié, craint dedans et dehors mais hélas ! Il manque à toi des braves gens comme Dah, Biton, Samory, Babemba, etc…

  2. Quelle honte ! Ce fameux GTIA a-t-il été sur le théâtre des opérations pour revendique une telle prime ? Est-ce que GAMOU et ses hommes qui se font tuer pour l’honneur du Mali réclament une telle prime ? 😎 ❗ ❗ 🙁 ❗ 🙁 🙁

Comments are closed.