Hommage de Le Drian au 6e soldat mort au Mali

0
Le ministre de la DĂ©fense, Jean-Yves Le Drian
Le ministre de la DĂ©fense, Jean-Yves Le Drian

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a rendu hommage mardi à Aubagne (Bouches-du-Rhône) au 6e soldat français mort au Mali, lors de la célébration du 150e anniversaire de la bataille de Camerone, événement fondateur de la Légion étrangère.

 

“En cĂ©lĂ©brant Camerone, nous rendons hommage Ă  ceux qui sont tombĂ©s cette annĂ©e au service de la France. En cet instant, je pense Ă  nos soldats qui ont trouvĂ© la mort au Mali. (…). Je pense aussi au Caporal StĂ©phane Duval, tombĂ© hier (lundi, ndlr) dans l’extrĂŞme nord du Mali”, a dĂ©clarĂ© M. Le Drian pendant son “ordre du jour”.

 

Ce soldat du 1er rĂ©giment de parachutistes d’infanterie de marine de Bayonne, appartenant aux “forces spĂ©ciales”, a Ă©tĂ© tuĂ© lundi après-midi dans le nord-est du Mali par un engin explosif.

 

Il est le 6ème militaire tuĂ© sur ce terrain depuis le dĂ©but de l’intervention française dans ce pays le 11 janvier. Deux autres soldats ont Ă©tĂ© grièvement blessĂ©s dans la mĂŞme explosion.

 

Le ministre Ă©tait prĂ©sent Ă  Aubagne pour cĂ©lĂ©brer le combat de Camerone, qui opposa le 30 avril 1863 une soixantaine d’hommes de la LĂ©gion Ă©trangère Ă  2.000 soldats mexicains, lors de l’expĂ©dition française au Mexique. EvĂ©nement fondateur de la LĂ©gion, il est cĂ©lĂ©brĂ© chaque annĂ©e par tous les rĂ©giments.

 

ChargĂ©s de protĂ©ger le passage d’un convoi de ravitaillement des troupes françaises qui assiĂ©geaient la ville de Puebla, les lĂ©gionnaires retranchĂ©s dans une hacienda du village de Camaron de Tejeda firent le serment de se battre jusqu’Ă  la mort.

 

Après une journĂ©e d’affrontement, les six derniers encore en Ă©tat de combattre refusèrent de se rendre et chargèrent les Mexicains Ă  la baĂŻonnette. Une dĂ©faite qui illustre les valeurs de courage et d’esprit de corps qui ont fait la lĂ©gende de la LĂ©gion.

 

“Aujourd’hui au Mali, comme jadis au Mexique, hier en Afghanistan, demain ailleurs encore, je veux dire que ce sont ces soldats, nos soldats, qui Ă  travers le monde font la fiertĂ© de la France”, a poursuivi le ministre de la DĂ©fense.

 

M. Le Drian a saluĂ© “ce nouveau dĂ©part, cette deuxième chance donnĂ©e Ă  qui veut la saisir (…) l’une des plus belles traditions de la LĂ©gion, l’une des plus vivantes aussi”, avant de dĂ©corer quatre lĂ©gionnaires et de remettre le dĂ©cret de naturalisation Ă  un lĂ©gionnaire au titre de la loi dite “par le sang versĂ©”.

 

Il devait peu après inaugurer le nouveau musée de la Légion, entièrement rénové.

 

 – PubliĂ© le 30/04/2013 Ă  11:11

PARTAGER