Info ou intox : Le militaire « gréviste de la faim » enlevé

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Hier soir, une folle rumeur a fait le tour de la capitale : l’enlèvement du lieutenant-colonel Seydou Moussa Diallo, en grève de la faim depuis le lundi 29 octobre 2012, pour la libération du Nord de notre pays. Si l’information se confirmait, on n’aurait tenté de se poser la question de savoir quel peut-être l’intérêt d’un tel acte ?
La rumeur n’a pas donné d’autres précisions par rapport à cet enlèvement. On a tout juste appris qu’il a été enlevé, sans savoir par qui et pour quel motif. Certaines sources contactées nous ont dit l’avoir apprise ainsi, alors que d’autres, notamment une militaire, disent ne pas être au courant.
Dans tous les cas, on peut se poser la question de savoir pour quel intérêt poser un tel acte en ces temps-ci, si l’information est vérifiée, ou encore, à qui peut profiter une telle rumeur, si les faits ne sont pas réels. On sait que le lieutenant-colonel Seydou Moussa Diallo de la compagnie des commandos parachutistes communément appelés bérets rouges, avait eu, après publication de sa contribution, une volée de bois verts de la part d’un de ses compagnons d’armes qui mettait d’ailleurs en doute sa sincérité dans ce qu’il prétend être la cause de son combat à savoir la libération du Nord. Mais, notre béret rouge avait aussi bénéficié du soutien des organisations de la société civile comme l’AMS-UNEEM, qui a même observé une journée de jeûne en hommage au combat de l’officier.  Et le Réseau des communicateurs traditionnels (Récotrade) est même passé au chevet du gréviste de la faim pour l’inviter à sursoir à sa grève pour l’instant. Il semble que notre officier n’a pas accepté l’offre et a préféré poursuivre sa grève jusqu’à ce que l’armée malienne entame la libération du Nord avec les moyens de bord avant même l’arrivée des troupes de la Cédéao. La rumeur de son enlèvement laisse donc tout le monde perplexe.
Abdoulaye Diakité

SOURCE:  du   13 nov 2012.    

2 Réactions à Info ou intox : Le militaire « gréviste de la faim » enlevé

  1. malieni

    Jeunes du Mali

    Cet acte si c’est vrai est très salutaire dans le contexte du Mali.

    Si nous en sommes là aujourd’hui, la plus grande part est du à l’indiscipline de nos force armée et de sécurité.

    Au moment ou le pays assisté par le monde est entrain de reformer l’armée, de restaurer l’autorité de l’état et autre actions encours pour nous sortir.

    Un soldat de surcroit officier supérieur ne peut en aucune manière donner le mauvais exemple pour saboter tout l’effort consentie par nous tous, très éprouvés par cette crise.

    Alors si jamais les autorités hiérarchique de l’armée laisse passer ce cas. Dans ce cas il faudrait s’attendre qu’on sera tous exposé à des actions irréfléchie souvent de bon coeur à des danger dont on ne peut même pas imaginer leurs portés.

    L’armée c’est la discipline,

    L’armée c’est le devoir de réserve, la confidentialité,

    L’armée c’est la préparation à toute les éventualités,

    L’armée c’est le sacrifice,

    L’armée c’est l’engagement patriotique.

    Restons vigilent et mobilisé, les ennemis sont dedans comme dehors. il faut savoir lire entre les lignes et derrières les mots.

    Que Dieu nous sauvegarde.

  2. Koïrawoy

    C’est vrai, le LT-Colonel DIALLO a été enlevé hier vers 19h à son domicile par des militaires pendant qu’il était sous sérum.