Intervention des forces africaines au Mali : Comment comprendre le refus des militaires maliens ?

45

Certains militaires ne se réjouissent pas de la requête du Président de la République, adressée au président de la CEDEAO pour solliciter l’aide de l’organisation sous-régionale, afin de recouvrer l’intégrité territoriale et de lutter contre le terrorisme. Un Colonel malien en activité, Youssouf Traoré, qui a été présenté comme membre du CNRDRE par l’hebdomadaire ‘’Mali Demain’’ dans sa parution du vendredi 7 septembre, a dit tout haut ce qu’il pensait de l’intervention des forces africaines au Mali : « nous sommes opposés à toute décision d’envoi de troupes sur le sol malien ». Une prise de position qui rend les Maliens d’avantages perplexes face à leur situation de peuple sous occupation.

Colonel Youssouf Traoré, membre du CNRDRE

« Nous n’avons pas besoin de la présence de troupe étrangère sur notre sol. Nous ne sommes pas d’accord car nous avons assez d’expérience en la matière pour avoir montré nos preuves sous d’autres cieux … La position du Mali a été claire : pas question d’envoyer des troupes ni à Bamako, ni dans le nord. Nous avons toujours demandé une aide logistique et matérielle parce que nous avons suffisamment d’hommes pour combattre et libérer les zones occupées. Quant à Bamako, nous assurons déjà la sécurité des institutions de la république ainsi que des autorités… Si des pays voisins et amis peuvent nous aider dans la logistique et le matériel, ils sont les bienvenus.
En tout cas, l’envoi de troupes va créer plus de problème que de solutions et compliquera la situation tant au sud qu’au nord. Nous sommes opposés à toute décision d’envoi de troupes sur le sol malien».
Pour avoir eu le courage de se prononcer ainsi dans la presse, on peut croire que le point de vue du Colonel Youssouf Traoré est partagé par certains de ses camarades de l’ex junte, qui a pris le pouvoir le 22 mars 2012, renversant le président Amadou Toumani Touré pour ‘’incompétence’’. Il n’y a pas eu de démenti des déclarations faites par ce colonel membre du CNRDRE, ce qui est une raison supplémentaire de croire que son point de vue est admis à Kati.
L’un des points importants de son interview qui retient l’attention est que les militaires maliens sont décidés à monter au front. Mais ce qui donne espoir est vite dilué lorsque le Colonel conditionne : « … la montée au front de nos hommes a été retardée parce que nous avions fondé beaucoup d’espoir sur les commandes d’armes que nous cherchions avec des amis pour rééquiper certaines de nos forces. Malheureusement, ces armes ont été délibérément bloquées par certains dirigeants ouest-africains en complicité avec des pays occidentaux, rien que pour des intérêts personnels ». Cela devient ahurissant lorsqu’on y décèle, sous entendu, que sans ces armes nos soldats ne peuvent aller au front.
Mujao : prendre Kati en moins de 24 heures
Pendant ce temps, les populations maliennes attendent beaucoup de leur armée, elles contribuent pour que cette armée soit dans les conditions optima de bien être physique et mental, pour assurer la sécurité des personnes et des biens et défendre l’intégrité territoriale. Les Maliens ont manqué ce rendez-vous au nord où les ‘’replis tactiques stratégiques’’ de son armée et la progression de l’ennemi ont fini de consumer le restant de dignité dont ils pouvaient jusque là se targuer. La faute du sous équipement de l’armée imputable à des traitres qui ne sont pas étrangers au sein de l’armée, a fini par avoir raison du pouvoir du président Amadou Toumani Touré. Mais aujourd’hui, plus de cinq mois après la chute du président ATT, la situation ne reste pas stationnaire, elle s’empire ; le Mujao après avoir élu domicile à Douentza, à quelques encablures (120 km) de la base avancée de l’armée malienne à Konna, brave Bamako, en déclarant qu’ils peuvent prendre Kati en moins de 24 heures. En ce moment la réaction normale d’une population normale est de s’interroger sur la capacité réelle ou supposée de son armée, qui depuis les replis stratégiques instruits par le Général ATT, n’a rien fait pour faire renaitre la confiance du peuple malien.
Fiers de notre armée        
Franchement, nous croyons en la capacité de notre vaillante armée, mais nous ne sous-estimons pas Ansar Dine, le Mnla et le Mujao qui n’arrêtent de multiplier les bravades menaçant l’existence de la nation malienne telle que nous l’ont léguée les pères de l’indépendance. Allons-nous continuer à croiser les bras et regarder, en se convainquant qu’on a les meilleures troupes de la sous région, mais que nous n’avons pas d’équipement? Pendant ce temps les occupants soumettent notre peuple aux atrocités les plus abominables, appliquent la charia contraire à l’esprit républicain et donc à notre constitution.
C’est vrai qu’aucun Malien n’accepterait que notre pays devienne « un dépotoir d’éléments indésirables », d’anciens combattants en mal de débouchés, comme on peut le comprendre en lisant l’interview du Colonel malien Youssouf Traoré (qui n’est pas le vieux Colonel, député sous la troisième République que certains connaissent bien). « Nous n’acceptons pas cette situation et nous ne l’accepterons pas. Si c’est cela nous aider, nous n’en voulons pas de leur appui. Nous irons à la guerre sans eux et nous serons fiers de la faire, il y va pour nous de laver un affront infligé à notre Nation ». C’est cela même qui fâche, Colonel, les Maliens n’en sont plus là. Il s’agit des actes, des actes de guerre mon Colonel, qui convainquent les Maliens sur la force de frappe, la fougue et l’ingéniosité de son armée dans la destruction des positions de l’ennemi en face pour la restauration de l’intégrité territoriale.
L’ennemi, ce sont les occupants, pas la CEDEAO    
Ce n’est pas en se brouillant avec les forces de la CEDEAO dont le Mali est membre, ce n’est surtout pas en se trompant d’ennemi que les nôtres convaincront sur leur capacité. Ce n’est pas la CEDEAO, l’ennemi c’est plutôt les forces d’occupation du nord Mali que sont le Mujao, Ansar Dine, le Mnla, Aqmi, sans lesquels, le président malien ne formulerait pas de requête à l’organisation sous-régionale pour demander l’intervention des forces africaines. Pour dire sans sous entendu, ce n’est pas à la CEDEAO qu’il faut montrer les muscles, mais plutôt aux forces de l’occupation qui ne sont pas virtuelles, qui sont bien présentes sur notre territoire, une présence qui équivaudrait bien plus que la mort : « Saya k’a fisa malo yé (plutôt la mort que la honte)… Si l’ennemi découvre son front, … nous sommes résolus de mourir pour l’Afrique et pour toi Mali … ». Ceci est un passage bien connu de notre hymne national. Comment le réhabiliter ? Sûrement pas en faisant semblant de ne pas connaitre l’ennemi, qui lui, ne se cache même pas. Il brave l’armée malienne et les forces africaines, à travers l’interview de son chef d’état major, Oumar Ould Hamaha dans le journal Mali Demain.
Aujourd’hui, les Maliens découvrent indignés, que ce sont des forces africaines qui doivent venir libérer notre patrie de ses occupants, alors que jusque là nous étions fiers de notre vaillante armée, qui certainement n’a pas dit son dernier mot et nous réserve une surprise. Mais craignant que cela ne soit une chimère, force est de miser sur les troupes en attentes auxquelles nous avons longtemps et efficacement contribué. Aujourd’hui c’est peut être notre tour de bénéficier de ces forces auprès de notre armée. Et faudra-t-il l’admettre comme tel.
  B. Daou

PARTAGER

45 COMMENTAIRES

  1. Grand armee malien tenir le diable par la ques allie des islamiste seron pret a combatre la CEADEAO et ils entande les arme qil on commande,contunuer a vous moque du peuple malien ,5mois pas de commende d’arme de votre par ,tout les jours on demmande logistique a qand lons auras de qel logistique vous demande 5 mois toujour la ceadeao agent toujours la liste de vos demande rien .je suis sûr et certain que vous series combatu par la cominaute inter au même titre que vos allie du nord vous ete tous que des terriostes aucun difference entre vous et le mnla ançardine mujao aqmi x

  2. Grand armee malien tenir le diable par la ques allie des islamiste seron pret a combatre la CEADEAO et ils entande les arme qil on commande,contunuer a vous moque du peuple malien ,5mois pas de commende d’arme de votre par ,tout les jours on demmande logistique a qand lons auras de qel logistique vous demande 5 mois toujour la ceadeao agent toujours la liste de vos demande rien .je suis sûr et certain que vous series combatu par la cominaute inter au même titre que vos allie du nord vous ete tous que des terriostes aucun difference entre vous et le mnla ançardine mujao aqmi .

  3. Sanogo et ses alliers ont fait des crimes contre humaniter. donc il ne veulent pas que le pays sort dans cette crise. Parceque quant le pays sortira de cette crise on va les arreter et juger tous sans exception.

  4. Que dieu nous guide dans une bonne solution pour que la république du mali peuve sortir dans cette multiples crises, moije croi que CEDEAO peuve nous aider a combatre les islamistes mais je suis pas sur que elle est pour l’unitè du Mali elle peuve favoriser les traitres MNLA en nous imposant la fedération qui n’est qu’une piège dangereu pour la RÉPUBLIQUE DU MALI , elle pouvait faire une convention avec sanogo au prix de la liberation des armes Maliens que de rester bloqué les ames et l’enemis ne craint pas pour de avancer.

  5. Les Militaires Maliens qui refusent le déploiement des militaires de la CEDEAO ont bien raison.

    Cependant il faut qu’ils aillent plus loin dans leur raisonnement. Il faut qu’ils puissent identifier clairement quels sont les véritables soutiens des hordes terroristes qui sèment le chaos et la désolation dans le Nord du pays.

    La force de la CEDEAO est une force supplétive des USA et de la France dont la mission n’est pas de reconquérir les territoires perdus, mais de “neutraliser” l’armée malienne afin que celle ci ne puisse engager les hostilités contre les bandes armées, le tout pour mettre le pays tutelle internationale, comme en Haiti au Liberia ou en Afganistan.

    Les puissances impérialistes souhaitent intervenir au Mali à travers des « tirailleurs de la CEDEAO» qui feront le sale boulot pour eux.

    AQMI, MUJAO et tous les groupes terroristes qui sévissent au Nord sont contrôlés par les USA dont l’objectif est la partition du Mali.

    Le Mali doit demander une aide militaire et un soutien diplomatique à des pays comme la Russie, la Chine et l’Afrique du Sud afin de contrecarrer le complot Franco-Etatsunien qui saute aux yeux.

    Al- Qaeda et le terrorisme Islamique de manière général sont désormais un « allié » des Etats-Unis, comme le rapporte le journal Australien Camberra Times (Al-Qaeda now a US Ally) dans un article à paraître demain 11 septembre 2012. http://www.canberratimes.com.au/opinion/alqaeda-now-a-us-ally-in-syria-20120910-25oby.html

    Il est donc inimaginable que les Etats-Unis acceptent que le Mali s’attaque à un des alliés. La création de groupes terroristes et de rebellions en Afrique sert les intérêts géostratégiques des puissances impérialistes, car ces groupes affaiblissent les états, ce qui permet de leur imposer n’importe quelle forme de diktat.

    Depuis quelques semaines, certaines sources sécuritaires indiquent que les services secrets des comploteurs tentent d’infiltrer des “terroristes” dans la partie du Mali contrôlé par Bamako pour une campagne d’attentats et de terreur. C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre l’incident des “prédicateurs salafistes” qui est intervenu à Diabali

    Les comploteurs souhaitent faire “capituler” le Gouvernement Malien via plusieurs attentats spectaculaires

    A bon entendeur!

    • Le simple fait que l’armement commandé par l’Etat Malien soit bloqué dans plusieurs ports de la CEDEAO(sur instruction des puissances impérialistes) depuis des semaines disqualifie totalement cette organisation de la gestion de ce dossier.

  6. la france n’avait pas hésité à compter sur des alliés pour se libérer de l’occupation nazie.Aujourdhui, elle en est ressortie trés forte.Chers maliens vous êtes pris en otage par une armée qui n’ira JAMAIS au nord et qui ne permettra pas non plus, par orgueil, que d’autres y aillent.

  7. La vérité est que le mali est occupé non par un état mais par une bande de terroriste avec qui on ne doit pas négocier. le mali n’est pas une région du pakistan ou d’agfanistan, et n’appartient pas non plus à une bande de voyous armés.
    Quand a Sanogo et sa bande de nullard qui ont reculé devant les assaillants pour venir se fourrer dans les salon feutrés de Bamako, ils doivent savoir qu’ils auront des comptes à rendre aux maliens, parce que nous lui demanderons pour qui roule t-il, car apparemment de par ses positions, il soutient le MUJAO et ses affidés. Les états unis ont bel et bien combattus avec les forces alliés pour venir a bout du terroriste ben laden, ce n’est pas le mali qui ne peut en faire autant. l’orgueil a des limite que la raison doit dominer.
    .
    Merci

  8. 1. Avez-vous remarqué ? Depuis plus de 5 mois, les bandits armés du Nord (MNLA/ANE SARDINE/AQMI/BOKO HARAM/MUJAO) et les bandits armés du sud (CNDERRIERE) commettent les mêmes exactions sur les civils : vols, viols, enlèvements, flagellations, profanations, assassinats et trafics en tout genre (cigarettes, armes, drogues, humains…), arrestations arbitraires, coups de bottes, de crosses et de marteaux… ET S’EVITENT PRECAUTIEUSEMENT. BANDENT LEURS MUSCLES ET S’OPPOSENT TOUS A L’ARRIVEE DE TROUPES INTERNATIONALES…
    2. Tous les germes de la décomposition de l’armée malienne actuelle datent du régime de Moussa Traoré. Les 5 et 6 janvier 1991 à Tamanarasset, Ousmane Coulibaly , chef d’état major de l’armée malienne, et Iyad Ag Ali ont signé en Algérie le 1er accord qui prévoyait la démilitarisation du Nord dès signature du cessez-le-feu. C’est de là que sont partis tous les dérapages. L’extrême nord a été livré aux bandits armés. Insertion/Désertion/Réinsertion. La désertion a été normalisée dans une armée dans laquelle elle est passible de la peine capitale. Alpha a mal géré l’armée pendant une période, ensuite IBK a utilisé la manière forte pour calmer les bandits armés un moment. Mais le système Insertion/Désertion/Réinsertion a continué. Des touaregs ont compris qu’il faut prendre les armes pour obtenir des postes juteux, de l’argent, etc. Comme des politiciens et syndicalistes à Bamako ont compris qu’on est récompensé en fonction de son pouvoir de nuisance. ALPHA ET ATT ONT COMPRIS LA CONTRADICTION QU’IL Y A ENTRE UNE ARMEE FORTE ET LE DEVELOPEMENT. ILS ONT ALORS COMMIS L’ERREUR DE SACRIFIER L’ARMEE AU PROFIT DU DEVELOPPEMENT QUE PERSONNE NE PEUT LEUR CONTESTER. Ils ont seulement oublié le CARACTERE RECURRENT DE BANDITS DEGUISES EN REBELLES, COMME D’UNE PARTIE DE L’ARMEE ET DE NOMBRE DE NOS POLITICIENS ET SYNDICALISTES. ET ce banditisme saharien date du moyen âge et non de l’indépendance ou de la colonisation comme certains le simplifient. Ayant donc compris cela, il faut le traiter comme tel…
    3. Dioncounda (Président du Mali ?) se fait insulter par son armée sur une chaine internationale (RFI) en se faisant traiter d’IRRESPONSABLE. L’armée ou CNDERRIERE, par son porte parole, désavoue la décision prise par le Président au nom de la nation, le malheureux ne réagit pas, son parti non plus. AUCUNE PROTESTATION VIGOUREUSE COORDONNEE DES ACTEURS CONSCIENTS DE LA SOCIETE CIVILE. VOUS NE POUVEZ PAS ENTRER DANS UN GOUVERNEMENT ET NE PAS ETRE COMPTABLE DE SES RESULTATS. Certains politiciens ont le même culot de soutenir la COUARDISE des militaires déguisée en SOUVERAINETE (les ¾ ou plus du pays sont entre les mains de petits bandits de grand chemin). Depuis plus de 5 mois maintenant, l’armée malienne se prépare, est prête à l’assaut. Le Nord brûle sous les bandits barbus. Le Sud est quotidiennement outragé avec les bandits militaires qui ont fui le front. Même des marabouts sont maintenant arrêtés par la junte sous prétexte qu’ils étaient le marabout de tel béret rouge ou de tel dignitaire d’ATT! C’est ce qu’on appelle en bambara MOLOBALI, HORONKOLON. A chaque fois que les partenaires se disent que le gouvernement a maintenant les mains libres, qu’ils veulent revenir au Mali, les militaires font une sortie intempestive pour tout remettre en cause, pourrir la situation, empêcher le gouvernement de réussir sa mission de libération du Nord et d’organisation d’élections sur fichier biométrique, UNIQUEMENT POUR ASSURER LEUR PROPRE SURVIE A BAMAKO. Cela peut-il durer ? Et récession oblige, on n’entend de plus en plus que des appels désespérés de chefs de famille qui perdent leur emploi, qu’ils proviennent d’entreprises privées ou d’ONG de Sikasso ou de Mopti. Alors le gouvernement n’a d’autre choix que de REAGIR face à l’inertie et à l’opposition des militaires, ou DE DEMISSIONNER. On verra alors si les militaires peuvent gérer de façon solitaire l’un des pays les plus pauvres au monde, isolé de la CEDEAO, de l’UA, des NU…

  9. Le probleme est que Sanogo et ses hommes on perd, parceque le nord du pays ne leur preoccpe pas, ils veulent que la situation reste cmme ça pourqu´ils puissent s´enrichir,moi j´ai pas peur de dire la verite a Sanogo pacerque tous ceque je peux voir et sentir ne me faite pas peur, vous avez le coup d´Etat pour aller liberer le nord la balle etait dans votre camps ça faisait cmme plus de 5 mois maintenant vous avez su que vous allez perdre la balle, vous voullez interposer.

  10. tout ce que je sais si la cedeao envoie CES soldats au Mali,ils seront abbatus comme des mouches

    • par qui?
      La CEDEAO va envoyer de vrais soldats, pas de froussards comme…
      Il faut des soldats pour les abattre, or devant c’est maïs … :mrgreen: :mrgreen: 😆

  11. Si ce Colonel était aussi choc qu’il le prétend, il ne serait pas aux ordres d’un Lieutenant (Konaré) et d’un Capitaine (Sanogo) desquels il tire ses ordres. Pour le reste, si on parlait des armées de la sous région qui ont été les plus sollicitées pour des missions à l’extérieur, la palme ne reviendrait pas à l’armée malienne mais à celles nigérianes et sénégalaises. C’est historiquement et statistiquement prouvé….

  12. …”à savoir pas de troupes à Bamako pour assurer la sécurité des institutions ou tout au plus une unité de lutte antiterroriste”…

    Ca, on sent que dans sa lettre, Dioncounda a pondu cette clause sous la pression des bidasses; Espérons que la cedeao (qui se montre beaucoup moins aveugle et naïve que nous depuis dejà un bon moment), refuse purement et simplement cette condition!

    D’ailleurs, dans la position où se trouve le Mali, comment osons nous prétendre poser des “conditions”?

  13. si il y avait une armée au mali,notre pays n’allait pas etre occuper et la C.D.E.AO aussi n’allait pas etre sollicitée donc arretons un peu,ni yere kè ri ka dou thi bakayé ikana djigui moyerè là. bolo brin nièlà otè ganlon yé sà.que dieu sauve ce beau pays.on n’a pas besoin d’etre expert pour comprendre que le mali allait avoir un probleme de sécuriter nous faisons frontière avec sept pays et nous avons une grande superficie alors, alors il faut etre des responsables de cette génération pour ne rien prévoir, le mal est dejà fait il s’agit de s’en sortir alors je demande a tout les maliens de quelque bord qu’il soit de nous donner la main pour surmonter cette epreuve.Que le bon dieu nous assistent Amen!!!.

  14. La reponse est claire, Monsieur du REPUBLICAIN: c’est que SANOGO et sa clique ont peur de perdre leur main mise sur les autorités actuelles.

  15. Excusez moi Colonel, votre discours n’est tout simplement digne de votre rang. Pourquoi un tel refus? Mince mettez vous à l’évidence, les islamistes sont à la porte de Bko et vous que faites vous? (Filles, alcool, dilapider le peu d’argent qu’il nous reste)!!! Décidément le cauchemar est loin de finir! Qu’allah vienne en aide en notre cher Mali. (Amine)

  16. Mon colonel, Merci pour votre patriotisme. La bravoure du militaire malien est connu de tous les africains même si aujourd’hui des politiques pour des places refusent de le reconnaître. Le Mali a été toujours aggréssé par des ennemis de l’intérieur comme de l’extérieur, il n’a jamais fait recours à une force étrangère. Au contraire, nos soldats ont toujours aidés autres dans leurs difficultés et ont prouvés leurs compétences. les militaires ne demandent que du matériels. C’est simple remettez les armes. Mieux chaque fois on nous parle de la CEDEAO, à l’analyse, les meilleurs militaires de la CEDEAO ne sont que les maliens et les Nigérians. Brave soldat, les vrais maliens vous soutiennent. Félicitation pour le coup de Djabaly. L’essentiel c’est la libération. Ne vous faites plus humilier.

    • …”La bravoure du militaire malien est connu de tous les africains”…

      Formidable de lire ça, après 5 mois d’occupation sans que notre armée n’ait osé tirer un seul coup de feu sur l’ennemi, et après que le monde entier ait vu cette dernière partir en courant en abandonnant à l’ennemi armes et uniformes!…

      …”les militaires ne demandent que du matériels”… Ah bon?
      A douentza, une ou deux banales 12,7mm suffisaient à mater ceux qui ont pris la ville (9 simples Land Crruiser en tout et pour tout!!!) or, nos mêmes militaires n’ont MEME PAS OSE Y ALLER et ont préféré laisser prendre la ville!…

      C’est à cause de ce type de fierté triomphiliste des simples d’esprit auto-satisfaits que nous n’avançons pas depuis le début!

    • MON DIEU, J’AVAIS TROUVE TON POST TELLEMENT STUPIDE QUE JE L’AVAIS PAS LU JUSQU’A LA FIN!!!!! TU OSES ECRIRE:” Félicitation pour le coup de Djabaly.”! Donc finalement, pour un type comme toi, l’assassinat de 16 malhuereux precheurs désarmés constitue un fait d’arme?

      Je comprends mieux ton admiration pour les bérets verts qui passent leur temps à bomber le torse mais ne montent JAMAIS au combat. Pauvre type!!!

  17. Ca fait gerber, ce genre de militaire. On a pas besoin de voir vos muscles contre la CEDEAO ou qui que se soit au Sud ici.

    • Vraiment il faut que les maliens regardent en face rien ne sert de s’occuper du nord l’essentiel du mali c’est au sud .Laissons le nord aux islamistes cette partie du pays ne nous crée que des ennuis. Je ne veux pas de militaires au nord si les nordistes veulent qu’ils partent libérer la terre de leurs ancêtres nous on a su défendre les terres des siens au lieu de rester là et pousser les soldats qui sont en majorité nos frères du sud à aller se faire massacrer pour rien tandis que vous êtes là a bko en train de chercher à être dans le Gouv.
      Je veux le partage de ce pays car en 52 ans on ne fait que défendre et investir cette partie du pays bourrée de fainéantset on ne gagne rien en retour que des problèmes.

  18. Monsieur le journaliste soit sur que nos penseurs disent “Djougou kou kélé ka fisa ni Nidjougou yé”.

    Je demande à tous malien digne de ce nom de méditer la-dessus.

    Une dernière chose, en ces temps sombre pour toute la planète. Sachez qu’aujourd’hui plus qu’hier les pays n’ont que des intérêts et non pas d’amis comme vous vous plaisez à croire.

    L’effort de de guerre ont va tous la faire sans exception aucune!

    Tous ceux qui vont ce défilé les griots retiendrons pour leurs nom de famille.

    Que Dieu nous sauvegarde

  19. M T C
    Ing̩nieur РConsultant
    DEF 1969 – BAC- SET 1972

    Lettre ouverte à tous les Maliens,
    Mes chers compatriotes, nous sommes tous conscients que l’heure est grave. L’affrontement militaire pour libérer le Nord de notre pays est inévitable, une crise financière sans précédent se profile à l’horizon. Quelque soit la nature et la forme de l’appui que l’extérieur peut nous apporter, ou nous apportera, c’est notre engagement qui sera déterminant.

    La guerre coûte cher, elle coûtera toujours cher en moyens humains, matériels et financiers. Le sacrifice suprême revient à ceux qui ont fait le serment qu’ils sont prêts à mourir pour le pays, c’est-à-dire les militaires et autres hommes en uniforme. Nous autres citoyens qui ne sont pas sous le drapeau quelle doit être notre contribution à l’effort de guerre?

    L’histoire du Mali indépendant, nous enseigne qu’à certains moments de notre république, devant certaines crises financières, l’état a eu à demander à chaque malien de cotiser une somme symbolique (souvent 25 Francs Maliens par personne) pour faire face à ses difficultés.
    Aujourd’hui je propose que tous les Maliens acceptent qu’à chaque communication avec le téléphone portable, le coût de la communication soit majoré d’une somme fixe de 10 FCFA et cela pendant au moins une année. Cet impôt aura l’avantage d’être juste, indolore et non perceptible par les citoyens. La somme récoltée pendant chaque mois sera versée par les opérateurs de téléphonie mobile dans un compte d’effort de guerre.

    Si une majorité d’internautes valide cette idée ou toute autre idée allant dans le même sens, il faudrait étudier la faisabilité, qui peut être l’œuvre d’une commission ad hoc composée de :

    РMinist̬re des Finances
    РMinist̬re de la d̩fense
    РComit̩ de R̩gulation des T̩l̩communications
    – Malitel Sotelma
    – Orange Mali
    – Centrales syndicales
    – Chambres consulaires
    – Patronat
    – Associations de consommateurs

    J’invite les uns et les autres à soutenir cette idée ou éventuellement faire une proposition plus pertinente.

    Salutations patriotiques.
    MTC

    • Voici l’un des meilleurs commentaires depuis le début de la crise.
      Merci pour votre initiative.

      Que Dieu nous sauvegarde

    • Si 10 Fcfa par com peuvent vraiment constituer une recette sérieuse, pourquoi ne pas le faire? A condition toutefois que l’argent collecté aille là où il faut, et ne servent pas financer des écrans plats ou payer de nouveaux 4×4 aux militaires du cndrde!

  20. ce faux colonel ne veut pas perdre ses privilèges à Kati où c’est actuellement la pluie et le beau temps(alcool, filles, viandes, boissons, argents etc)
    sinon qu’est ce qu’il fou à Kati alors que les autres militaires sont à Sevaré et le mujao à douentza!
    quelle honte pour notre armée qui devient le premier ennemi du pays avec des officiers jeunes mais déjà affairistes et calculateurs
    quelle quand un officier se substitue à la politique au lieu de faire son devoir constitutionnel
    pauvre mali réveille toi!!! sinon ta fin est programmée par tes propres défenseurs!!!!

  21. simple à comprendre ,en 6 mois les soldats maliens ont tellement de casseroles attachées à leurs basques entre les desertons et le coup d’etaat foireux qui a plongé le Mali dans un precipice dont il aura du mal à sortir ,qu’ils craignent la fin du conflit et qu’à ce moment là il faille qu’ils rendent des comptes !!!

  22. pour libéré le nord il faut libéré le sud d’abord pour que mali devine mali il faut que elle se débarrasse de son armé du kati car ils son pris mali en otage ils son pas la pour mali mais pour Lure survie il est temps de former des verrait solder pour maliba digne de ce nom pas solder politique 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  23. SVP arreter de dire vaillante armée. Parce que ça ennerve d’entrendre des mot de ce genre dans la situation que le Mali vie.
    Une armé digne de ce nom n’attendrait pas un ordre politique pour liberer son pays qui est occupé. Non non nom. L’armée malienne est une vomisure !!!!!!!!!!!!
    Je n’ai jamais souhaité que ATT dirige ce pays car je presentait son incapacité pour assumer cette fonction. Sanogo et sa cliq n’ont pas attendu un ordre politique pour faire un coup d’etat mais pour defendre le pays pour lequel il on été payé pendant plus de 50 ans il attendent une decision politique pour faire le travail pour le quel il sont payer et pour le quel il ont jurer!!! C,est le monde a l’envers!!!! Ce qui me fait le plus mal c’est que un seul miliataire , meme pas un petit groupe n,a ossez lever le petit doit pour aller ne seraissent qu,aller tirer quelque coups de fusil pour effraiyer l’enemi.Aucun militaire ne sera acuser dans ce contexte actuel s’il prenait l’initiative d,ouvrie les hostillités. il serait plutot un héros mais sanogo et sa cliq préfaire faire de la politique.
    Honte à l’armée malienne!!!!!
    Domange bande fuyards vomisure de la société.
    Honte à l’armée malienne!!!!! Honte à l’armée maliennHonte à l’armée malienne!!!!! e!!!!!
    Honte à l’armée malienne!!!!!

  24. Intervention des forces africaines au Mali : Comment comprendre le refus des militaires maliens ?

    POURTANT LA RÉPONSE À CETTE QUESTION EST ÉVIDENTE: LA TROUILLE DE NIS FANFARONS DU CNDR DE PERDRE L’ÉQUILIBRE DES ARMES DANS CE QUI RESTE DU MALI…ÇA N’A RIEN A AVOIR AVEC L’INTERET SUPPREME DU MALI…

    CES FANFARONS N’ONT AUCUNE CONFIANCE À LA CDEAO OU AUTRES TROUPES VENANT DE L’EXTÉRIEUR…ET JE PEUX PAS LES PLAINDRE…

    CES FANFARONS ONT FAIT BEAUCOUP DE BÊTISES …ET LE MONDE EXTÉRIEUR N’A POINT CACHE QU’IL LES DÉTESTAIT ET SERAIT TRES HEUREUX DE SE DEBARASSER D’EUX…À LA PREMIÈRE OPPORTUNITÉ…

    DONC OU EST LE MYSTÈRE DANS CETTE AFFAIRE…..LEUR SEULE PROTECTION EST D’AVOIR UNE SUPÉRIORITÉ MILITAIRE À BAMAKO ET S’INTÉGRER DANS LES INSTITUTIONS DU PAYS AVEC LA COMPLICITÉ DU PM ABSORBEUR DE PUTCHISTES … ET TROUPES ÉTRANGÈRES PEUVENT CHANGER CELA …DU COUP ILS SONT FINI…BONJOUR LA CPI SI ILS SONT CHANCEUX…

    CES FANFARONS DU CNDR… EN PARTICULIER LEUR CHEF LASCARS….ONT PEUR … PEUR … PEUR…DE LA CDEAO….PLUS PEUR DE LA CDEAO QUE DES BASTARDOS DE BARBUS AUX PIEDS NUS … QU’ILS ONT POURTANT FUIT COMME DES LÉZARD…

    LA PREUVE…

    ILS CONTINUENT DE FANFARONNER ET DORMIR SUR LEUR LAURIERS PENDANT QUE LE PAYS EST…CONTINUE D’ ÊTRE OCCUPÉ…JUSQU’À DOUENZA…ET LE BASTARDOS DE HAMMA PRÉTEND POUVOIR MARCHER SUR BAMAKO EN MOINS DE 24HEURES….

    MAIS … CES CONS SONT EN ÉTAT D’ALARME GÉNÉRALE À CAUSE D’UNE SIMPLE REQUETTE…ON AURAIT JURE QUE KATI ÉTAIT SOUS ATTAQUE DÉJÀ…LE NULLARDS DE FAUX COLONEL…PARLE MÊME D’ALLER COMBATTRE LES TERRORISTES AVEC LES MOYENS DUSPONIBLE… CE QUI EST UNE PREMIÈRE …VENANT DE CES FANFARONS DEPUIS LE COUP D’ÉTAT….

    J’ENCOURAGE LE PRÉSIDENT À INSISTER AVEC CES REQUÊTES … ÇA VA FORCER CES CONNARDS OPPORTUNISTES À SE DIRRIGER VERS LE NORD POUR COMBATTRE CES TERRORISTES … RÉCUPÉRER LE TERRITOIRE NATIONAL…ET PORTER SECOUR À NOS FRÈRES ET SÅ’URS…..JUSTE POUR NE PAS VOIR DE TROUPES ETRANGERED….

    BANDE DE CONS … VOUS SAUREZ QUE LE TEMPS DES COUPS D’ÉTAT EST RÉVOLU…BIEN QUE L’AUTRE
    EST L’UNE DES PRICIPALES RAISONS DE TOUTE NOTRE MISÈRE…

    Moussa Ag, QUI EST SÛRE QUE NOS FANFARONS ONT JUSTE LA TROUILLE DE SE FAIRE PIÉGER PAR LA CDEAO QUI N’EST PAS A SA PREMIÈRE TENTATIVE…

  25. Une question qui n’a rien à voir avec l’article, le délit d’adultère est il punit pénalement au Mali? Si oui qu’elle est la peine encourue? Merci.

    • Toi, tu t’es tapé la femme de sanogo ou de konaré, et tu t’inquiètes après coup, pas vrai? En tout cas, ça rique pas la cpi!

  26. Il ne s’agit pas de s’asseoir à Kati et de gueuler pour dire qu’on ne veut pas de soldats étrangers sur notre sol. Qu’est ce que vous avez fait depuis le 22 mars? Rien à ma connaissance. Même les positions abandonnées par le MNLA, vous n’avez pas été capables de les occuper. Quelle honte mon colonel. Tu as été aider d’autres quand ils avaient des problèmes chez eux, maintenant c’est ton tour, il n’y a pas de honte à ça. Tu dis que nos hommes ont assez d’expérience, n’importe quoi, mais malgré cette expérience vous avez fui. Arrêtez d’augmenter la honte que le peuple malien porte de nos jours. Si les soldats n’ont rien à proposer aux maliens qu’ils se la ferme. Vous n’avez aucune dignité à préserver car nous avons déjà perdu notre dignité, il va falloir la retrouver maintenant.

  27. Ce officier déserteur avait été radié des effectifs de l’armée et on sait pourquoi. Tu te souviens du moment ou t’es allé faire des larmes de crocodile chez ATT avec ta femme saba Sissoko qui avait des entrées à koulouba. Fermes ta gueule sale lâche sinon je vais tout dire.

  28. il faut que les uns et les autres sachent que le mali est dans une position très fragile,et que l’aveuglement par la haine,la jalougie et l’egoïsme ne nous amènent pas à detruire notre cher Mali à tous.
    Et ce qui est du refus de l’armée par rapport à l’intervention de la CEDEAO; elle ne doit s’aprendre à elle même après tout les recrutements ,l’achat des armes qui les font?
    Armée Malienne on sait vous pouvez mais il faut le vouloir tu as peur tu meurt t’as pas peur tu meurt

  29. Merci de votre belle analyse. Le président Malien a eu raison de demander l’aide la CEDEAO. Alpha Kondé et la CEDEAO ont raison de garder les armes en attendant d’y voir clair. Ces armes vont renforcer qui une fois au Mali? Certainement Sanogo et son CENDRE pour réprimer les journalistes et les paisibles citoyens du Mali ou tirer sur des véhicules civils comme à Diabali. Si ces armes rentrent entre les mains du CENDRE, le MUJAO va les ramsser un beau matin comme ce fut le cas à Gao et ailleurs après la fuite des soldats pillards. Dans ces conditions, ces armes très sophistiquées permettront au MUJAO de ménacer toute l’afrique de l’ouest. Cette armée AEEM ne pourra jamais liberer le nord. Ce sont les caporaux qui ne savent pas concevoir un plan de guerre qui commandent les colonels (ceux formés pour élaborer les plans de guerres), alors où allons nous?

    Ceux qui ont des yeux pour voir, voient. Ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent. L’armée qui peut libérer le nord n’est pas celle du CENDRE (armée indisciplinée), où un capitaine ordonne à un Général.

    La CEDEAO ne laissera passer même un fusil baikhal pour les militaires maliens tant que c’est le cancre Sanogo et son foutu de CENDRE qui tirent les ficelles. La CEDEAO doit détruire le camp de Kati d’abord sans rater Sanogo, c’est ce qu’on attend d’elle. Avec Sanogo dans cette situation, même le prochain Président du Mali ne sera pas libre de gérer l’armée.

    Sanogo et le CENDRE sont les seuls et uniques ennemis du Mali. Le Mali n’a jamais eu autant mal que depuis l’intrusion du CENDRE dans la vie publique. Qu’ils s’effacent de tout au Mali, c’est tout ce qu’on attend d’eux. Ils n’apporteront rien et ne pourront jamais rien apporter de positif au Mali.

    Si la CEDEAO parvient à réunir des troupes, seule elle est notre espoir pour liberer notre cher nord.

  30. Ça suffit cette armée d’incompétents, d’incapables et d’irréfléchis. Ils sont contre, mais ils ont fuit les combats et s’engraissent tranquillement à Bamako pendant que nos compatriotes souffrent dans le septentrion. La part de l’armée fait déjà combien dans le budget national? 15% je crois, alors, que les pseudo-militaires dégagent de là afin de vrais militaires délivrent le Mali. Nous avons assez honte de ces gens là, nous ne pouvons plus lever la tête devant les autres

  31. les militaires maliens doivent accepter Dans cette guerre il faut des utiliser des avions de combat Le mali na pas d avions sur terre sans avions ca sera dure pour les militaires Maliens They must use both ground end air

  32. biensur qu’il faudra l’admettre comme tel . le Colonnel sait bien qu’il ne fait que defendre l’interet du CNRDRE et non celui du peuple car le MICEMA au mali signifierait leur déclin !!!!!

  33. Merci Mr Daou pour cette analyse si pertinente. La CEDEAO n’est nullement l’ennemi du Mali qui, aujourd’hui, est tout connu: Ce sont les occupants des régions Nord du Mali. À la lecture de l’entretien du Colonel Traoré, j’ai été renforcé dans ma conviction que Kati n’ira jamais au front et que le Colonel et ses compagnons sont plus intéressés par le pouvoir à Bamako que le sacrifice ultime au Nord pour défendre le pays. Ce qui est déconcertant c’est que Kati pense être plus intellignet que l’état-major malien; puisque le contenu de la lettre du Président Dioncounda Traoré est conforme au plan d’opérations élaboré lors de la réunion des chefs d’état-major en août 2012 à savoir pas de troupes à Bamako pour assurer la sécurité des institutions ou tout au plus une unité de lutte antiterroriste, quelques bataillons sur la ligne de front et qui seront chargés de sécuriser les villes libérées par l’armée malienne pour lui permettre de continuer. Donc, c’est l’armée malienne qui serait à l’avant des combats et qui paierait le prix du sang.
    La question que je me pose est la suivante: Le colonel Traoré et ses amis de Kati pensent t-ils vraiment à nos parents qui souffrent depuis des mois au Nord? Parceque si cela était le cas, toute aide aurait été appréciée pour abréger les souffrances de nos parents et rétablir l’intégrité territoriale du Mali. D’autant plus que notre armée n’est pas opérationnelle et manque d’unités combattantes. Pour une fois, cessont d’avoir le Mali dans nos bouches et PORTONS ce pays dans nos coeurs!!. Arrêtons avec ce ‘souverainisme’ et ce ‘nationalisme’ qui, en réalité, sont des pretextes pour avoir le monopole du pouvoir. Que la CEDEAO, les autres partenaires viennent nous aider à nous libérer, c’est cela seul qui vaille, tout le reste n’est que des considérations purement interessées qui ne servent pas le Mali.

Comments are closed.