Intervention militaire : Et si le Mali se battait seul ?

22 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Il est vrai que, pour la reconquête du Nord du Mali, le temps presse et chaque jour suffit à l’ennemi pour prendre de la force, s’enraciner voire faire l’intéressant… Mais, dans l’actualité des derniers jours sur la crise malienne, une annonce a fait grincer bien des dents, celle dans laquelle Romano Prodi, l’envoyé spécial de l’Onu au sahel, dit tout haut et tout net qu’une intervention ne peut avoir lieu avant septembre 2013.

Voila qui est venu bloquer les espoirs fondés  sur une  intervention  militaire à court terme, quand on sait surtout que la CEDEAO  et l’union africaine ont déjà fait parvenir une feuille de route au conseil de sécurité qui doit valider et donner le feu vert pour une intervention sous le parapluie onusien. A vrai dire, l’annonce de Prodi a changé les choses du tout au tout et a vraiment sonné comme un gong sur la conscience de mille et un maliens qui n’en peuvent plus de voir une partie de leur territoire livrer à la discrétion de voyous sans nom…

Toutefois, il serait intéressant de noter que l’annonce de Prodi ramène deux constats : le premier est que plus ambiguë devient la position de la communauté internationale qui, depuis les premières heures, joue un jeu qui est a destination des groupes rebelles  à savoir MNLA et Ansardine, qu’elle juge « fréquentables », pour reprendre l’expression utilisée couramment, mais à qui elle est dans l’impossibilité de cracher la vérité. Pour être clair, la communauté internationale songe à faire savoir au Mali et, par delà aux maliens, que les touaregs, qui se veulent maliens encore, ne peuvent pas ne pas être impliqués dans la recherche d’une solution surtout politique. Ce qui nous amène à la médiation conduite par l’Algérie et le Burkina Faso. Exception faite de celle de l’Algérie, la médiation menée par Blaise Compaoré, à la demande de la CEDEAO, n’a jusqu’ici pas donné son fruit, car les rebelles du MNLA en sont toujours à revendiquer l’autodétermination. Et la rencontre tenue en France récemment au cours de laquelle Paris a demandé aux indépendantistes de renoncer à leurs revendications respectives est, à bien des égards, la démonstration que la médiation Burkinabé a du mal à parvenir au résultat escompté. Mais là ou la France excelle dans sa posture, c’est lorsqu’elle considère insuffisantes les concessions faites par les islamistes d’Ansardine qui ont déclaré qu’ils renoncent à l’application de la charia sur tout le Mali – sauf à Kidal.

L’autre constat consiste à dire que l’annonce de Romano Prodi n’est autre que le signe avant-coureur d’une marche à reculons de la communauté internationale. Car l’on est vraiment en droit de se demander la raison de faire l’économie d’une intervention au moment où elle s’inscrit dans l’urgence : les populations confrontées à l’absence des services de l’Etat, soumises sous la férule des Jihadistes… Et du coup, les autorités Maliennes sont secouées, obligées de se réveiller pour travailler à donner à ce pays sa dignité d’antan dont nous sommes désormais loin. Bien entendu, la question qui revient  sur toutes les lèvres est la suivante : Qu’est – ce que le Mali a à attendre de la communauté internationale ? Encore une fois, la réponse est identique : pas grand-chose. Mais le fait est qu’il est temps qu’il décide de passer à la vitesse supérieure… faire comme le MNLA qui, il n’y a pas si longtemps, s’est frotté aux Jihadistes.

BOUBACAR SANGARE

SOURCE:  du   28 nov 2012.    

22 Réactions à Intervention militaire : Et si le Mali se battait seul ?

  1. L arrivé d+une force etrangère ne fera qu empirer la situation. Prenez l exemple de la RDC oû se trouve les soldats onusiens.

  2. L'homme des tenebres

    Vous ne parlez pas le même langage avec la communauté internationale, voilà pourquoi il ya blocage. Pour les maliens l’ennemi â abattre est avant tout le mnla. Et là dessus, personne ne vous combattra vos rebelles fussent-ils independantistes. Pour la communauté internationale l’ennemi ce sont les barbus. Là dessus vous n’allez jamais vous entendre car de chaque côté chacun veut jouer â l’hypocrite. Sinon la resolution votée â l’onu est claire: il y aura negociation avec les groupes qui auront abandonné l’integrisme et la guerre sera menée contre les autres. Pourquoi vous n’avez pas contesté cette resolution dès au depart? Parce que certainement vous esperiez trainer la communauté internationale une fois sur le terrain pour qu’elle vous fasse ce qui n’était pas sa mission de depart. Eh bien vous êtes bien servis.
    A l’interieur du mali chacun sait que votre vrai cible c’est le mnla mais a l’exterieur c’est la menace des barbus que vous agité royalement assis et se lamentant: regardez ils occupent NOS terres, regardez ils battent NOS femmes, regardez ils coupent NOS mains.
    Qu’ils coupent vos bangalas s’ils veulent!
    Vous croyez que le mali est le centre du monde et voilà pourquoi vous ne comprenez pas que le monde n’accourt pas à votre recours. Vous êtes qui vous, qui voulez que le monde vienne à votre secours alors que vous, vous ne voulez pas agir? Posez-vous la question bon sang!
    Regardez autour de vous et vous verrez que d’autres peuples sont dans des situations plus dramatiques que la votre, vous verrez que contrairement à vous, eux ils sont determinés et ont le courage de combattre pour pour acquerir leur liaberté mais personne ou presque ne leur vient en aide. Regardez les syriens, les palestiniens, vous croyez que les barbus du nord et leur consort de mnla sont plus puissants ou mieux armés que l’armée de assad ou d’israel? Pourtant ce sont des hommes qui les affrontent souvent a mains nues. On a vu des jeunes palestiniens affronter les militaires israeliens avec des pierres. Qui au mali depuis deja 9 mois a tiré une seule balle en direction du nord? Et vous voulez que le monde accourt! Vous n’êtes pas coincés, le jour où vous le serez vous vous leverez et la communauté internationale vous trouvera sur le terrain pour vous apporter son aide. Attendez seulement que les barbus prennent le tiers de vos terres qui restent. Ou bien là aussi vous ferez repli tic tac sur dakar?

  3. Ladji Diakité

    Bonjour,

    Quand est-ce que le pouvoir central va se rendre compte que l’intervention étrangère fait l’affaire des « Bandits Armés » du nord de notre pays ? Ces bandits savent que comment le massacre d’Aguel Hoc sera vengé et cette vengeance est appelée à être sans précédent.
    Que le pouvoir central se souvienne (en regardant les vidéos sur le net) de ces jours où l’arme malienne a été ridiculisée, que le pouvoir central se souvienne de la souffrance des familles des militaires qui ont été massacrés à Aguel Hoc ! Que le pouvoir central se souvienne des monuments qui faisaient la fierté des maliens, des africains et du monde entier.
    Vraiment, en tant que malien, j’aimerai savoir pourquoi négocier, négocier quoi et avec qui ?
    L’une des vertus du solda malien est « préférer la mort au déshonneur », alors les vaillants messieurs, montrez nous que le serment que vous avez prêté en intégrant l’armée vous colle toujours non seulement à la peau, mais vous a infectés le sang.
    Ne comptez pas sur une intervention militaire étrangère. Les armes qu’on vous a données, celles que vous aviez peuvent nous laver notre affront. L’ONU, l’UA n’ont jamais résolu un conflit depuis leurs créations. Si vraiment on voulait une intervention étrangère, vu ces mouvement intégristes, vu leur « prétendu menace dans le monde », on devrait même intervenir, neutraliser ces bandits et ensuite conclure par l’adoption d’une résolution onusienne.
    Vive l’armée malienne, vive le Mali.

  4. Taba

    La jurisprudence Onusienne a toujours defendu l’integrite territoriale de ses pays membres. L’ONU est allee contre ce principe dans deux circonstances: lorsque le pays membre et l’Organisation reclamant l’independance s’etaient mis d’accord sur le principe d’octroi d’independance au prealable ,comme ce fut le cas entre Isaies de l’Eritree et Meles Zenawi de l’Ethiopie ,et lorsque le pays membre s’etait rendu coupable de violations repetees de droits humains dont le Nord Soudan a ete rendu coupable et qui ont motive l’independance du Sud-Soudan,et cela apres l’organisation du refendum au Sud. Autrement ,le principe de l’autodetermination a ete utilisee pour octroyer l’independance nationale aux anciennes colonies .
    La crise Malienne a commence par une attaque du MNLA qui avait ressemble quatre organisations terroristes et criminelles, a savoir ANCAR DINE , AQMI, MUJAO,et BOKO HARAM et pille les magasins d’armes de guerre ultra modernes de la Libye de Kadhafi , pour mettre en deroute l’armee Malienne et controler les 2/3 du territoire Malien. Si ATT et ses hommes n’avaient pas detruit l’armee Malienne ,l’armee Malienne en tant qu’armee d’un pays souverain ,attaquee par les rebelles ,avait le droit ,sans l’interference d’aucun autre pays ou organisation, de poursuivre ces criminels et de les decimer.Ce pouvoir est toujours a la disposition de notre pays.
    La situation actuelle ne nous surprend pas. Allant a l’encontre de tout droit international :crimes de guerre commis, mensonges et fourberies, minorites parmi les minorites ,nomades sans attache territoriale fixe,violations flagrantes des droits humains ,certains occidentaux supportent les rebelles du MNLA et d’ANCAR DINE .Pourtant, les nomades au Mali ont toujours profite de certains droits traditionnels : droit de paturage, droit de residence temporaire ou permanent,acces a l’eau. En fait, les nomades partagent les ressources et les terres de ces territoires avec les populations sedentaires.Les Gitans et autres peuples nomades de l’Europe jouissent-ils de la meme tranquillite ? Ont-ils des representants aux parlements europeens, des ministres,comme au Mali ? Un Gipsy peut-il devenir Premier Ministre en Italie , en Espagne ou en France ?
    Comment peut-on penser a armer les touaregues rebelles ?Le Nord du Mali leur appartient-il ? Ils ne sont plus rebelles ,eux qui ont mis en place une armee pour porter atteinte a l’integrite territoriale du Mali ! Il faut que certains europeens se persuadent que les ressources naturelles des pays Africains ne sont plus a exploiter de facon ehontee. Les ressources naturelles du Mali ne seront pas bazardees .Elles seront utilisees en priorite pour construire nos infrastructures ,chemins de fer, routes, barrages hydroelectriques, infrastructures urbaines,etc. C’est pourquoi , nous avions propose une seconde option pour conquerir les territoires occupes par les Touaregues et leurs anciens allies .L’alliance avec nos anciens amis tels que la Russie, la Chine et l’Ukraine. La negociation ne servira pas le Mali. Elle est inventee pour atteindre les objectifs inavoues de certains pays. C’est se leurrer que de croire que ces rebelles armes vont accepter de se desarmer pour faire face a la justice. Ils sont determines a tout tenter. Nous devons etre resolus a les vaincre pour les neutraliser pour du bon.Cette deuxieme option permet d’atteindre ces deux objectifs.

  5. Freres maliens, freres africains, freres humains, LE FRONT ANTI-NEGOCIATION EST NE. faites passer le mot: dans les villes, campagnes, hameaux et villages, contres et bougouda, les peuples du Mali ne pardonneront jamais a leur dirigeants de comparer et de compromettre L’AVENIR DE 14 MILLIONS DE PERSONNES POUR SAUVER 1500 (OU MOINS) PERSONNES.
    SUR FACEBOOK, DANS VOS EMAILS, VOS CORRESPONDANCES, DANS LES SOTRAMAS, DANS LES BUS SUR VOS MOTOS ET DANS VOS VOITURES, DANS VIS GRINS DE THE, DANS VOS SALLES DE CLASSE DANS VOS CONVERSATIONS TELEPHONIQUES, DITES LE AVEC force et conviction : JAMAIS DE NEGOCIATION AVEC LE MNLA OU ANSAR DINE.
    Les europeens ne doivent pas pousser le Mali a negocier avec des gens qui ont enleve leur compatrioteS pour le vendre a AQMI. L’Algerie ne doit pas se faire la voix d’apatrides et de trafricquants qu’elle a chasse de chez lui ET AU MEME MOMENT elle refuse la moindre concession a SES COMPATRIOTES DE LA KABYLIE.
    QUEL HONNEUR ET QUELLE DIGNITE Y A-T-IL POUR UNE ETAT, UNE NATION A S’ASSOIR ET DISCUTER AVEC UN GROUPE QUI NE VEUT PAS VIVRE AVEC LES AUTRES.
    Il est plus que temps, Associations des ressortissants du Nord, hommes politiques, societe civile, Religieux et athes, somas et donsos,paysans, eleves, Maliens du Nord, Maliens du Sud, maliens de l;Est et Maliens de l’Ouest,C’EST MAINTENANT LE MOMENT DE SE LEVER ET DE DIRE NON, NON, NON. NOUS NE VOULLONS PAS DE NEGOCIATION AVEC NI ANSAR DINE, A PLUS FORTE RAISON LE MNLA. C’est aujourd’hui que vous devz elever vos voix, crier haut et fort. Sinon demain il sera trop tard. Demain, vous serez mis devant le fait accompli.
    DEMAIN, CE SERAIT COMME DANS CES ELECTIONS OU LES LENDEMAINS, VOUS VOUS REVEILLEZ AVEC QUELQU’UN QUE VOUS N’AIMEZ PAS, simplement parce que vous n’avez pas voter du tout.
    UN ETAT, UNE NATION DIGNE ET RESPECTE N’A PAS PEUR NI HONTE DE NEGOCIER AVEC une communaute qui se sent marginalise, avec une region sujette a des difficultes, une partie de la population qui a un avis contraire, mais JAMAIS AU GRAND JAMAIS AVEC UN GROUPE DE PERSONNES, QUI POUR DES INTERETS PERSONNELS, ONT PACTISE AVEC DES TERRORISTES,LE CARTEL DE LA DROGUE POUR METTRE LE PAYS A GENOU ET QUI ONT COMMIS AU VU ET AU SU DE TOUS :viols, meurtres gratuits, destruction du tissu economique et provoque le deplacement des milliers de personnes, au nom desquels, ils pretendent commettre ces forfaits.
    A TOUS LES REBELLES: VOUS NE VOULLEZ PAS VIVRE AVEC NOUS? ALLEZ AILLEURS

  6. Dr ANASSER AG RHISSA

    NÉCESSITÉ D’UNE COOPÉRATION RÉGIONALE ET INTERNATIONALE POUR LUTTER EFFICACEMENT CONTRE LE TERRORISME.

    AU MALI: NÉCESSITÉ D’UN GUIDE ET D’UNE PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATION (CONSTITUANT UN SOCLE) POUR ÉTABLIR LA CONFIANCE ENTRE MALIENS ET POUR UNE SORTIE DURABLE DE LA CRISE.

    Bonjour,
    Les Maliens doivent tout faire, maintenant, pour mettre le Mali au centre de leurs préoccupations, donc ils doivent tout faire pour que LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS ARRANGENT LE MALI ET TOUTES SES COMMUNAUTÉS en exigeant le respect des conditions (pour les groupes armés MNLA et Ansar Dine, dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) et des principes dont le refus du terrorisme tout en rendant justice : ne pas accepter l’impunité et exiger le respect des droits de l’homme.

    Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ils contribuent à établir la CONFIANCE entre les Maliens.

    J’ai écrit une lettre ouverte en ligne adressée au Président du Mali, au gouvernement, à la commission nationale d’organisation des consultations nationales, au médiateur et aux Maliens, pour leur proposer un guide et une plateforme de consultations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable pour tous de la crise Malienne.

    Ce guide et cette plateforme contribuent un SOCLE pour établir la CONFIANCE entre les Maliens en intégrant ces principes et ces conditions.

    Le Mali doit être la préoccupation principale de tous les Maliens n’acceptant pas le terrorisme mais aussi celle du monde entier car le terrorisme est contagieux et un remède mondialement partagé est indispensable.

    Une coopération régionale et internationale est nécessaire pour venir à bout du terrorisme à travers une guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme.

    L’engagement responsable de tous, à tous les niveaux, local, national, régional et international, est indispensable.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail Webanassane@yahoo.com

  7. Kassin

    Compte tenu du fait que les principes démocratiques qui prévalaient au Mali sont mis à mal chaque jour par un CMD (anticonstitutionnellement nommé premier ministre), Dioncounda (qui a peur de se faire tabassé encore par des voyous car le mouvement démocratique au Mali, partis et associations politiques, n’ont rien fait pour lui défendre quand les voyous s’en ont pris à lui en mai 2012), les membres de la peureuse junte (qui veulent s’accrocher au pouvoir pour ne pas aller au nord), les partis politiques et associations de l’opportunisme politique (Copam, Mp22, IBK 2012, Yerewoloton… Qui savent qu’ils n’ont aucune chance d’arriver au sommet de l’état par les urnes , alors ils font de la surenchère opportuniste pour toujours pourrir la situation politique et se donner de l’importance quand bien même qu’ils n’ont aucune base politique pour remporter une quelconque élection).

    Ceux qui doutent de cela n’ont qu’à voir comment IBK alors président sortant de l’assemblée nationale a été malmené dans son fief de la commune IV de bamako par le jeune Mara.

    Oumar Mariko, en 20 ans de démocratie et de votes, il n’a eu que 3 députés sur plus de 140 à l’assemblée nationale.

    Ces opportunistes à la peau dure, minoritaires de leur état, veulent tout de même s’imposer sur le peuple malien en jetant aux orties la constitution du 25/02/1992 qu’il a plébiscitée par référendum en le remplaçant par un simulacre de concertations truquée d’avance par Big Man Zéro, c’est à dire CMD et ses acolytes.

    Les États-unis et l’Europe ont vite compris ce stratagème des arrivistes de Bamako et Kati, et attendent juste de le voir concrétiser.

    Si tel est le cas, l’Onu ne fera rien pour aider le Mali à avoir son intégrité territoriale au contraire elle va aider les touareg qui seront plus crédibles que les acteurs de la dramaturgie bamakoise.

    Dans ces conditions oui il faut compter que sur nous mêmes pour faire la guerre au nord.

    Sauf, sauf, sauf que nous n’avons pas d’armée.

    Moi personnellement je préférerai combattre avec les filles du lycée de jeunes de Bamako (Lycée Ba Aminata Diallo) ou celles de Notre Dame du Niger à Bamako, qu’avec la bande à Sanogo et Konaré, spécialisée plutôt dans les bars à filles et de l’alcool bon marché.

    Alors peuples du Mali prenez votre destin en main sinon ce seront les opportunistes et les fantassins de la fuite des combats qui le prendront à votre place.

    Et moi je dis ça, je ne dis rien!

  8. npogo

    Vraimant le Mali doit encor se batre seul avant la négociation mème s’il faut massacrer les militaires de MNLA comme le payemant des crimes qu’ils ont commis à Agheloc et à Gao.