Kidal : le silence coupable des autorités maliennes

29 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Aujourd’hui, la   libération  des régions du nord est chose faite ou presque. C’est du moins, ce que font croire l’armée malienne et ses alliés qui mènent, depuis plus d’un mois, une guerre implacable contre les djihadistes. Mais l’absence prolongée de l’armée malienne à Kidal suscite supputations et colère au sein de l’opinion.

Les généraux Yamoussa Camara, ministre de la Défense et Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d'Etat major des armées

Les généraux Yamoussa Camara, ministre de la Défense et Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d’Etat major des armées

Tout le monde est unanime sur ce point :  l’appui des forces françaises au Mali a été déterminant.  Si la libération de la ville de  Konna a été  faite suite à des combats violents entre l’armée malienne et les groupes terroristes, celle des régions de Gao et de Tombouctou  et d’autres  villes a été faite sans résistance. Ou presque. Aujourd’hui,  l’armée  française estime que la libération des régions du nord du Mali est chose faite. En tout cas, de source militaire française, l’ensemble du territoire national est sous contrôle de l’armée  malienne et de ses alliés.  C’est pourquoi, la France, principale alliée du Mali dans cette guerre contre le terrorisme, s’apprête à alléger son dispositif militaire sur notre sol.

Mais au même moment, des interrogations et  pas des moindres, demeurent.

Notamment, sur l’absence prolongée de l’armée malienne à Kidal. L’espoir suscité par l’intervention militaire de France est émoussé par la situation floue qui règne à Kidal où, à ce jour, l’armée malienne n’a pu mettre pied. Seules, les forces  française et tchadienne y sont présentes.  Point n’est besoin de fréquenter une école de guerre pour comprendre l’écart entre les déclarations officielles et la réalité sur le terrain.  Car peut-  on vraiment parler de contrôle du territoire national sans la présence de l’armée nationale à Kidal ? Aussi, il n’est un secret pour personne que le MNLA considéré comme l’acteur principal de la crise du nord est présent. Mieux, ses éléments patrouillent aux cotés des forces française et tchadienne. Ce qui suscite colère et indignation au sein de l’opinion. Pourquoi, les troupes  française et  tchadienne qui se disent alliées de l’armée malienne,  acceptent-elles de côtoyer les éléments du MNLA, qui ne cachent pas leur antipathie pour l’armée malienne ? Les populations  maliennes attendent  toujours des réponses à ces questions. Et les autorités maliennes, qui avaient pris l’engagement d’informer les populations, restent muettes sur le flou artistique qui entoure la ville de Kidal. Au départ, les autorités maliennes avaient laissé entendre que l’armée malienne est présente à Kidal. Quelques jours après, d’autres communiqués, indiquent que « l’armée malienne est en route pour Kidal et que son entrée dans la ville de Kidal n’est qu’une question d’heures ».

Aujourd’hui, l’armée malienne n’est toujours pas à Kidal. Plus grave, la question  est de moins de moins évoquée dans les discours officiels.

Autres questions soulevées par nos populations : les autorités maliennes ont-elles renoncé à Kidal ? Ou entendent-elles respecter la condition posée par le MNLA : la négociation ? L’armée malienne a-t-elle, vraiment, tenté d’entrer à Kidal ? Que cache le silence  des autorités maliennes face à cette situation ?

Le moins que l’on puisse dire et au regard de ce qui se passe à Bamako,  Kidal ne semble plus être une priorité pour les autorités de la transition. Or, prétendre à des élections propres au Mali, sans la présence de l’autorité sur l’ensemble du territoire national n’est qu’un leurre.

Abou BERTHE

 

 

 

SOURCE:  du   20 fév 2013.    

29 Réactions à Kidal : le silence coupable des autorités maliennes

  1. toure

    la france depuis de gaulle soutient les touaregs du mali contre le gouvernement c’est ce qui se passe actuellement avec hollande. l’armée malienne a kidal a coté du mnla armé c’est impossible

  2. toure

    la france prefere le mnla au mali

  3. mamadou.cisse.maiga

    Notre armée ne semble pas très préssée de monter plus au nord. Pourtant la France et le tchad sont demandeurs car les terroristes s’accrochent vraiment dans l’Adrar…c’est peut être pour cela que nos soldats ne se précipitent pas vers Kidal et Tessalit…C’est quand même moins risqué de s’en prendre à quelques civils désarmés.

  4. Sherifdotcom

    Un peu de retenu et de clairvoyance epargnerons a certains de pondre des niaiseries.La France par ci,le mnla par la que sais je encore.Pourquoi ne pas voir l’avenir et revenir a la verite.Les militaires maliens sont mal-formes et surtout sous equipes.Et les images qui passent sur la presse meanstrean sont on ne peu plus clair.Meme de simples bullets proof,ils en ont pas.Les envoyer a Kidal c’est les envoyer a la boucherie,car c’est labas qu’il y a la vraie guerre .Refuser la main tendue du mnla a kidal serait suicidaire pour la France;strategie oblige.Ceux qui s’impatientent,doivent se rearmer de patience car ce conflit est loin d’etre gagne… Car les narcos ont eu suffisamment de temps pour faire leur nid au vu et au su des autorites d’antan… :roll: :roll:Donc laissons le soins a la France de faire bien ce dont nous avons tous reves,mais avons ete incapables de faire « Aneantir la nebuleuse et ses tentacules avec ».

    Sherif

  5. blanche neige

    DERNIERE NOUVELLE ………à Kidal un kamikase a fait sauter sa voiture à 500m du camp ou sont basés les soldats français et tchadiens . Bilan 2 civils blessés .
    Encore un kamikase trop pressé d’aller au paradis et qui n’a pas su attendre d’etre à la porte du camp :mrgreen:

  6. HD

    Si vraiment vous aimiez les populations du Nord,votre armée ne les aurait pas persécuté et exécuté, depuis plus de 50ans, à l’ombre de l’internationale. Vous avez peur de voir l’horreur que votre chère armée qu’elle a faite sur des civils innocents, on a vu des images ligotant des bergers touaregs, les traîner dans le sable,les faisant souffrir avant de leur offrir la mort. C’est la façon pour armée de se divertir, avec la bénédiction des pays naïfs qui vous soutiennent. C’est cela la triste réalité, et avec la reconquête des villes de Tombouctou et Gao,grâce à la France que vous ne respectez pas, vous refaites pire encore, sur des civils toujours désarmés, en les torturant, avec tous les moyens possibles, l’acide par exemple, sur les narines,etc,etc…En définitive, vous avez gérer le Nord en Colonialiste et en Conquérant,détruisant toute résistance sur votre passage.A mon avis,l’autonomie est un minimum de résolution de ce conflit.Et la France devra réparer son erreur du passé.

  7. blanche neige

    Mr le journaliste ,une precision qui merite d’etre faite :pourquoi les villes de Gao et de Tombouctou ont été prises sans resistance ?? Tout simplement parce que les barbus n’etaient pas fous et savaient qu’ils ne pouvaient rien faire contre la machine de guerre française !!!!! Vous y auriez envoyé l’armée malienne qu’ily aurait eu des ccombats et des morts en defaveur de celle ci !
    Maintenant les maliens font une fixation sur Kidal . La honte pour l’armée malienne ce n’est pas de ne pas etre entrée dans Kidal ,mais elle remonte à l’année dernière ou elle s’est sauvé la queue entre les jambes en abandonnant les armes à l’ennemi !!! Des maliens dans Kidal maintenant ,c’est s’exposer à des exactions comme à Gao ou Sévaré ,puisque ce n’est que dans ce domaine que l’armée malienne se sent forte .
    Dernier point des gens du MNLA au coté de l’armée française .A votre avis qui connait le mieux la region ,les soldats maliens ou les touaregs ????

  8. SOUSOU

    La France nous interdit d’y pénétrer pour l’instant et pour cause, elle a des compatriotes qui sont détenus dans le massif et l’apport du mnla est jugé très important pour qu’on le livre à la vindicte de l’armée Malienne. C’est la raison principale de l’absence de notre armée à kidal.Mais ça sera chose faite une fois cette affaire d’otages serait réglée.En attendant, de la patience.

  9. Tiefari

    L’armée est incapable déjà de sécurisé les villes conquis,que voulez vous qu’ils aient à kidal?pauvre Mali :oops:

  10. 1kayesien

    Pour le cas de kidal, le gouvernement et la population doivent agir vite même très vite avant que les MISMA ne deviennent des casques bleus.
    La france est connue dans le monde et par le passé pour ses coups tordus.
    Empêcher les justices : malienne, TPI, CPI de faire leur travail dans la transparence.
    Ce, en permettant aux touaregs recherchés de fuir d’une part, d’autre part en faisant du (fast lobbying) à l’O.N.U. pour transformer les MISMA en casques bleus.
    Dans l’un ou l’autre des cas l’obstruction à la justice est la volonté dissimulée de la force majeur sur le terrain.
    Il faut que toutes les couches, toutes les corporations, en fait la population dans son ensemble fassent le tout pour le tout pour permettre l’arrestation de tous les térroristes, et tous ceux qui sont visés par le mandat d’arrêt.
    JOURNALISTES DE TOUT SUPPORT, AIDEZ LA JUSTICE S’IL VOUS PLAÎT!

  11. Toufan

    Sachant que la majorité des population du nord ne partage pas les ambitions du mlna, Paris a compris qu’il fallait changer de stratégie en ce qui concerne la demande d’autonomie du mlna. Le lobby touareg a dit à Paris comme il est impossible de faire passer par vote l’idée d’autonomie pour l’ensembles des régions du nord, il faut se concentrer essentiellement sur Kidal majoritairement composé de touaregs avec ça il est plus facile d’organiser un vote et faire passer le projet d’autonomie. Et aucune autorité au Mali ne levéra la voix au Mali pour le contester car « on doit tout à la France depuis le 11 janvier 2013″. Donc ne comptons sur le Président, Yamoussa et Dembélé pour donner ordre à nos soldats d’entrer dans kidal

    • 1kayesien

      la France ne peut en aucun cas obliger le Mali à accepter quoi que ce soit sur n’importe où que ce soit de son territoir.
      Le Mali est et demeure libre, souverain et indépendant.
      Que la France ce soit battue au Mali n’est qu’une reconnaissance de la France envers le Mali et aussi une connaissance de son histoire.

      • blanche neige

        @ 1kayesien ……….la reconnaissance de la France ,vous l’avez déjà puisqu’on t’accepte en France :mrgreen: :mrgreen: …….et quand tu dis que le Mali n’a rien aa accepter ,mon gars tu te fous le doigt dans l’oeil ,si nous n’etions pas intervenu il n’y aurait plus de Mali !!! Rentres çà dans ta petite tete :idea:

  12. TOURE BEN MAHAMAT

    MR LE PRESIDENT, POUVEZ VOUS NOUS ECLAIRCIR LA SITUATION DE LA REGION DE KIDAL? KIDAL EST ELLE LE MALI OU UN ETAT SOUS CONTROL DES NATIONS UNIES? OU DE LA FRANCE? LES MALIENS ET MALIENNES VEULENT EN SAVOIR PLUS. MERCI MR LE PRESIDENT. AUSSI CI LA FRANCE S’INTERPOSE ENTRE LES BANDITS DU MNLA CONTRE UNE ARMEE NATIONAL QUI ES L’ARMEE NATIONAL DU MALI CEST QUE QUELQUE CHOSE ES FAUX. NOUS VOULONS SAVOIR DIONCOUNDA TRAORE. CI CEST LE CAS CONTRAIRE AMENER ATT AU MALI POUR RENDRE COMPTE AUX MALIENS.

  13. Opti Mopti

    Mes freres maliens; vous voyez ou’ l’apprentit soldat sanogo allait plonger le mali. Voila’ un specialiste sergent, qui, a’ lui tout seul, vaut 1200 soldats maliens, et qui vient de se faire tuer par les terrorsites. Je me demande ce qu’ allait etre le mali sans l’entre’e de la France dans cette guerre; en effet, sans l’intevention de la France, benmoktar allait deja’ etre l’emir du mali et ses sbires allaient s’adonner a’ leur sport national, c’est a’ dire couper les pieds et les mains des mailens. Merci infiniment a’ la France d’avoir sauve’ le mali et paix l’ame du brave sergent qui vient de mourir au front; que la terre lui soit desormais legere; legere. Mes feres maliens; vous voyez ou’ l’apprentit soldat sanogo allait plonger le mali, car l’apprentit soldat sanogo stipulait « urbi et orbi » qu’il ne voulait aucun soldat etranger sur le sol malien, car selon lui (il s’agit bien de l’apprentit soldat sanogo), l’arme’e malienne elle toute seule etait capable de bouter et butter les terroristes. On connait la suite; a’ moins de 4heures, les terroristes etaient presqu’aux portes de bamako, n’eut ete’ l’intervention de la France ; intervention qui a clairement juguler l’expansion des djadistes de merde. Cela’ etant, quant je vois que dioncounda a nomme’ cet apprentit soldat de sanogo pour rendre l’arme’e malienne performante(sois-disant), je suis mort de rire; vraiment mort de rire.

  14. alkerou

    il fous pose la question a dioncounda et metre g cafouckouna au arrêt et revoir l acore d alge :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:
    kidal est belle et bien vendu :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

  15. Kadi

    La réalité c’est que l’armée malienne ne peut aller nulle part sans l’accord de la France. Nos militaires auraient dû être courageux dès le début et ne pas fuir comme des lapins le champ de bataille. Ce qui a été libéré c’est la France qui l’a libéré et on attendra pour le reste que la France nous dise « ok, vous pouvez venir ». C’est ça la réalité et nous devons cesser de nous mentir à nous mêmes si nous voulons assurer l’avenir sécuritaire de notre pays.

  16. Moussa Seck

    Le MNLA a mis en garde l’armee malienne de ne pas rentrer a Kidal, et vous voulez qu’elle rentre ? les militaires maliens craignent MNLA plus que dieu meme. ‘sil ya une chose que l’armee malienne prend au serieux c’est les mises en gardes du MNLA. Vaut mieux que l’armee ne part pas a Kidal, sinon ils vont encore laisser les armes et fuire comme d’habitude, ces armes qu’elle laisse tomber pour fuire ne sont pas gratuites.

  17. hbt

    Le journal sur la ligne du front n’a pas raison de ne pas éclaircir la situation de Kidal auprès de DIRPA

  18. w

    les deux generaux responsables militaires doivent repondrent et édifier le peuple malien au lieu de nous mentir tous les jours ou tuer les femmes et les enfants civils des berets rouges ? vous nous exhiber les faux galants , nous voulons la verité le peuple du mali ? wait and see?

  19. MALINDIVISIBLE

    Nos autorités nous mentent matin, midi et soir. Kidal a été vendu par le MNLA à la France. Cela est signé depuis le deal entre la France de Sarkosy et le MNLA. Lorsque le MNLA avait executé une centaine de soldats maliens à Aguelhoc, Alain Juppé avait parlé de « succès militaire de la rebellion ». Les maliens n’ont pas la memoire courte. Les gouvernants passent, l’Etat demeure. Les Etats n’ont pas d’amis mais des interets, la France est intervenue au Mali pour defendre ses interets. La France a misé sur le mauvais cheval, le MNLA mais ce sont les Djihadistes du Qatar et de l’Arabie Saoudite qui sont arrivé en tete de la course. La defaite des islamistes dans ces regions nord va permettre à la France de remettre son cheval, le MNLA premier. Nos autorités actuelles doivent faire attention, si jamais elles concedent KIDAL a la France et au MNLA, il y aura une autre crise au Mali qui risque de nous detruiredefinitivement. Pour eviter cela, il est de faire la Conference Nationale des MALIENS.

  20. Maliden yèrè

    Au lieu de vous acharner sur Kidal, Bourem fait parti du Mali et se situ entre Kidal et Gao ou Tombouctou. Cette vilee vient d’etre liberer il n’ya pas longtemps donc laissons les militaires faire leur travail.

  21. alougou

    Pas de presence de soldats maliens à kidal. presence prochaine de casques bleus ( force d’interposition » entre qui et qui ou quoi? »)ça sent le soudan du sud (Sud Soudan). Soyez vigilents le nord du Mali est designé Nord Mali dans toutes les presses occidentales.

    • bariuscoo

      c’est tres clair sa sent pas bon du tout, je ne sais par quel diable la communauté international voit les choses, mais une chose dont je suis sur elle ne les voient pas comme nous le voyons, j’espere juste que nous n’allons pas subir une fin trop decevante, moi j’ai confiance en personne! et quand les actes et les dires se contredisent autant, il faut etre fou pour faire confiance; peu importe la beauté du discours

  22. KSI@

    Aller à Kidal, est tout simplement une question de souveraineté. Les propos de nos partenaires français démontrent à suffisance que c’est l’armée malienne qui n’a pas l’appétence d’aller à Kidal, entretenant du coup l’ambigüité créée par le mnla.