La guerre des bérets au sein de l’armée malienne : Le ministre de la Défense et le chef d’état major pointés du doigt

67

Aujourd’hui, l’armée malienne fait honte au peuple du Mali. Le ministre de la Défense, le général Yamoussa Camara et le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Ibrahim Dahirou Dembélé, sensés mettre de l’ordre au sein des troupes peinent à le faire, à cause de leur accointance avec le chef des putschistes qui s’acharne à faire disparaître le corps des paras commandos.

Les généraux Yamoussa Camara, ministre de la Défense et Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d'Etat major des armées
Les généraux Yamoussa Camara, ministre de la Défense et Ibrahim Dahirou Dembélé, chef d’Etat major des armées

Depuis plus de 9 mois, l’armée malienne est divisée en différents clans. Les Bérets verts du capitaine putschiste d’un côté et les Bérets rouges fidèles au Président déchu de l’autre. Ce qui a conduit à une tentative de restauration de la sérénité dans le pays, ont expliqué certains Bérets rouges pour argumenter leur tentative de neutralisation du capitaine Sanogo et ses copains. Depuis cette tentative du 30 avril 2012 que d’aucuns qualifient de coup d’Etat, alors que Sanogo ne représentait aucune des huit institutions du pays, le torchon n’a cessé de brûler entre ces deux corps de nos forces armées. Cet échec de l’attaque des Bérets rouges a abouti à l’incarcération et à la disparition de plusieurs d’entre eux. Depuis lors, les décisions du ministre de la Défense et des anciens combattants et celles du chef d’état-major général des armées, au lieu de calmer les ardeurs, versent de l’huile sur le feu. Issus du clan de l’ex-junte, ils sont accusés par les autres, à tort ou à raison de rouler pour le capitaine Sanogo. C’est dire à quel point la crise est profonde.
Il se dit qu’après la libération de quelques Bérets rouges la semaine dernière, ces derniers auraient procédé à des actes jugés comme de la moquerie par des bérets verts. Ils seraient allés se balader dans les camps militaires, y compris celui de Kati, devenu presque une propriété privée des putschistes. Ce qui, selon nos sources, n’a pas été du goût du capitaine Sanogo. S’y ajoute que les rassemblements des Bérets rouges dans leur propre camp ont été mal perçus par les autorités militaires. Pour certains d’entre eux, cela constitue une menace pour la quiétude du pays. Même s’ils sont dans leur propre camp ? Justement, c’est l’existence de ce camp même que le clan à Sanogo abhorre au point de tout faire pour dissoudre ce corps des commandos parachutistes.
Affrontements honteux et irresponsables
Le vendredi 08 février dernier, les choses se sont précipitées. Les militaires, tout corps confondus envoyés par la hiérarchie, actuellement contestée ont tenté de déloger les Bérets rouges du 33è Régiment des commandos parachutistes après la première tentative d’enlever la plaque indiquant ce régiment. Selon les témoignages, ce sont les femmes et les enfants des Bérets rouges qui se sont opposés à la « dictature » qu’on voulait faire subir aux commandos parachutistes bien que l’ordre soit venu des autorités militaires qu’ils estiment être à la solde de Kati. C’est ainsi que les choses ont tourné au vinaigre entre les habitants du Camp para et les autres corps venus enseigner la «discipline» aux Bérets rouges. Ces évènements malheureux ont touché les Maliens dans leur dignité. «Les gens se découragent à soutenir cette armée sur laquelle on avait placé toute notre confiance. Ce qui avait engendré un sursaut d’orgueil chez tout le monde. Si au lieu d’utiliser nos contributions contre l’ennemi, on les utilise contre nos concitoyens, nous ne voyons pas la nécessité de contribuer à l’effort de guerre ou encore d’entretenir une armée», déplore un citoyen malien vraiment désolé.
Suite à ces affrontements honteux et irresponsables de la part des Bérets rouges et des Bérets verts, le président de la République, Dioncounda Traoré, qui commence à retrouver sa langue et sa lucidité, a fait une adresse à la nation. Dans son message, il a fustigé ce comportement ignoble de nos soldats surtout en cette période où tout le monde est mobilisé pour restaurer l’intégrité de son territoire. Avant d’annoncer que le Premier ministre recevra les représentants des commandos parachutistes et les autorités militaires, aujourd’hui lundi, pour trouver une solution définitive aux problèmes des Bérets rouges. Malgré cette intervention du Président, hier au moment où nous bouclions le journal, le camp para était encerclé par les autres corps d’armées qui n’entendent laisser aucun répit aux Bérets rouges. Si cette fermeté de l’armée était de mise bien avant l’occupation des deux tiers du pays, le Mali ne se retrouverait pas à quémander honteusement le secours de forces étrangères. Si au lieu d’avoir le profil bas ceux qui ont failli à leur devoir de protection et de sauvegarde de l’intégrité territoriale se donnent honteusement en spectacle devant leurs bienfaiteurs, il y a de quoi se demander à quelle armée malienne il faudrait se fier. Heureusement que la bonne graine, qui se bat au nord aux côtés des troupes étrangères alliées, est à distinguer de l’ivraie qui assiège Bamako pour le perturber. Il y a des officiers, sous officiers et hommes de troupe qui ont droit à notre respect et l’histoire fera la lumière sur le comportement et la responsabilité de chacun.
Quoi qu’il advienne, le citoyen ne fonde pas d’espoir sur les conclusions de cette rencontre de la hiérarchie militaire et des Bérets rouges avec le Premier ministre. Car, dans les salons feutrés de Bamako, on raconte que les plus hautes autorités militaires, à savoir le ministre de la Défense et le chef d’état-major général des armées ne donneront aucune suite à ces conclusions si elles ne vont pas dans le sens de leur vision. Au lieu donc d’être sources de solutions, ces deux responsables militaires sont désignés comme la base du problème. Y aura-t-il alors une réconciliation entre frères d’armes en taisant les egos et rancœurs tant que ces officiers généraux nommés promus par Sanogo sont encore à leur poste ? Voilà toute la complexité du problème.
Oumar KONATE

PARTAGER

67 COMMENTAIRES

  1. Ces deux généraux répresentent les deux faces de Janus de l’armée nationale.

  2. Voila les copains de sanogo le minsitre et le CEM nomme par lui doivent se montrer dignes et eviter les prises de positions partisanes sinon dioucouna pour avoir son pouvoir doit les changer et meme en premier le directeur de la SE qui doit toujours etre designe par le President et pas un autre!

  3. Si cet article est fondé, il n’y aucune autre solution que les responsables de la MISMA et de SERVAL radient ou mettent aux arrêts les voyous du CNDERRIERE…

  4. Y aura-t-il alors une réconciliation entre frères d’armes en taisant les egos et rancœurs tant que ces officiers généraux nommés promus par Sanogo sont encore à leur poste ?

    la réconciliation est et restera utopique tant que l’esprit de clan et l’insouciance du devoir républicain d’une armée nationale gangréneront dans les rangs. quant aux grades, on a la forte impression que de toute son histoire, l’armée malienne n’a connu qu’un seul général valable : le général Soumaré. c’est certainement le seul qui ait mérite son grade, au contraire de tous les autres qui n’ont bénéficié de largesses complaisantes…

    • “quant aux grades, on a la forte impression que de toute son histoire, l’armée malienne n’a connu qu’un seul général valable : le général Soumaré. c’est certainement le seul qui ait mérite son grade, au contraire de tous les autres qui n’ont bénéficié [que] de largesses complaisantes” 😯 Meme les 50 generaux (des salons climatises) que le Despote a nommes? meme pas 1, 1 seul valable? 🙄 comme jai bcp confiance a Rebel je pense que les valables se trouve plutot chez les colonels …Didier…Gamou etc..

  5. ceux ci doivent être radiés de l’armée malienne le chef d’état major le ministre

  6. Tout tourne autour d’un petit capitaine putschiste et des pantins indignes qui perdent contrôle de la situation jour après jour … ET CA NE FAIT QUE COMMENCER…

    Dahirou … Yamoussa…Sinko…et le radié Youssouf … sont des hontes pour la hiérarchie militaire … ET J’ESPÈRE QU’ON NOUS AMÈNENT PAS DES FORMATEURS POUR LES HOMMES DE RANG …PENDANT QUE LE PROBLÈME EST AU SOMMET ….

    A CES VAURIENS INDIGNES DU RANG D’OFFICIERS IL FAUT TOUS LEUR FAIRE PRENDRE À PLUSIEURS REPRISE LA CLASSE FONDAMENTALE INTITULÉE: HIÉRARCHIE MILITAIRE 001…

    Pourtant le pays a beaucoup investi dans la formation de ces sans-dignités MAIS ILS ONT JETÉ CELA PAR LA FENÊTRE POUR L’OPPORTUNISME …

    Des colonels et généraux soumis a un capitaine … SEULEMENT SI LE CAPITAINE ABANDONNE LA TENUE ET SE FAIT ÉLIRE COMME PRÉSIDENT ET CHEF SUPPREME DES FORCES ARMÉES …

    Et vous voulez faire chier les hommes de rangs et d’autres pour INDISCIPLINE…

    Moussa Ag, …DES OFFICIERS INDIGNES … ET UNE HONTE MONDIALE

    • Je suis certain que beaucoup ont été amusé d’écouter les bobards du capitaine ou GÉNÉRAL DE-LA GUEULE aux hommes de rangs à KONNA après la fuite …. PUISQU’IL PARLAIT DE DISCIPLINE ET DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE ….

      C’est malheureux … qu’on ait refuser de donner la parole au brave qui insistait à la fin … en hurlant « QUECHION MON CAPITAINE … QUECHION …??? » …. je parie que sa question était la suivante … »MON CAPITAINE …VOUS PARLER DE LA DISCIPLINE ET DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE …. OU CELLES DU BORDEL…??? »….

      FAUT SIMPLEMENT VOIR CETTE PHOTO POUR COMPRENDRE POURQUOI UN HOMME DE RANG DE NOTRE ARMÉE SOUHAITERAIT LA RÉPONSE À UNE TELLE QUESTION…

      http://m.flickr.com/photos/79313524@N06/8461235609/lightbox/

      SI LES FORMATEURS NE COMMENCE PAS AVEC LE SOMMET … LA FRANCE AURA À RESTER OU REVIENDRA DANS 10ANS POUR NOUS TIRER DU MERDIER …

      Moussa Ag,… AU MALI…ON VERRA BIENTÔT SATAN ENSEIGNER LE CORAN ET FAIRE PRIER LES GENS ÀLA MOSQUÉ … SI ON NE L’A PAS DÉJÀ VU AVEC KADAFI …

  7. Le general yamoussa camara est un pantin c est un element du decors c est un officier aux ordres d un officier subalterne il ne va donc pas aller contre sanogo meme quand c est salutaire pour le pays

  8. négocié d’abort avand d’aller. agresse des solda désarme .pour ceux qui donne raison a ses enfoiré de rebelles cndre ,leur ministre camara et l’autre merde Dembele son tous isu de la junte ,ne vene pas nous qil doive repondre a leur piege bien trace ,les beret rouge faite gaf et sî jamai vous accepte ils vont tous vous bute

  9. vraiment qu’est ce qu’il fo pas entendre sur maliweb. djoliba est un club. et ses joueurs se mettent toujours à la disopsition de l’equipe nationale au besoin à coté des stadistes et csk tout ce que tu veux. après ils vont joué chez eux dans leur club. quel est le probleme?

  10. Imaginez que l’équipe de Djoliba trébuche lors d’un match international par la faute ou l’erreur de certains joueurs. Les dirigeants du Djoliba au lieu de faire une analyse approfondie et trouver une solution à cette situation, décide de repartir les jours entre les autres équipes de division égale ou inférieure affirmant que lesdits joueurs seront plus efficace là bas pour déffendre les couleur du Djoliba. Est ce qu’il n’est pas que nous nous disons la vérité sans partie prise.
    Le Mali ne se limite pas à Bamako, il ne se limite pas non plus aux berets verts ou aux berets rouges. Apprès eux le Mali continue comme il a existé avant eux.
    Ce que je demande à SANOGO de ne pas écouter les opportinustes politiciens de consulter sa conscience et de démissioner et présenter ses excuses à tous ce qu’il a pu blaisser sans se rendre compte.
    De même les berets rouges restés au camp, de présenter leur lettre de démissionne globale au président de la République et présenter leur excuses au peuple.

    • vraiment qu’est ce qu’il fo pas entendre sur maliweb. djoliba est un club. et ses joueurs se mettent toujours à la disopsition de l’equipe nationale au besoin à coté des stadistes et csk tout ce que tu veux. après ils vont joué chez eux dans leur club. quel est le probleme?

  11. plus de cent berets rouges sont entraint de se battre au nord coe au sud. et les autres se font balader par les politiciens à revandiquer n’importe quoi pendant qu’on est en guerre. aller vous battre après venez negocier ou reclamer voilà comment je vois les choses: les maliens finissent toujour pas s’entendre entre nous.

  12. Cher Oumar Konate, la réponse est dans la question. Que faire de cette armée ? Il me semble que le Président soit dans l’obligation de prendre ses responsabilités. Il doit “profiter” de la présence des forces étrangères sur son sol pour ordonner la dissolution immédiate de la hiérarchie militaire actuelle, l’arrestation et le jugement du misérable Sanogo et de son équipe et l’envoi des troupes (bérets rouges et verts) au combat avec ordre formel de se comporter en soldat et non en assassin et en pilleurs. Après le départ des troupes étrangères la chose sera beaucoup plus difficile. Le peuple malien en a assez de ces voyous en uniforme.

    • si tu touche à sanogo aujjourd’hui, les militaires vont oublié le nord tu va voir: c’est leur héro aujourd’hui y a rien à faire. il faut discuter avec eux pour realiser à quel point on le venere. donc reflechissez avant de raconter n’importe koi, on a pas besoin d’un autre putch

  13. Honte a vous les journaliste ils n’ont rien fait de mauvais concernant les berets rouges qui se croient superieur au reste de l’armee. Ils sont la source de tout le desordre. Le Berets rouge smblent ne pas se soucier que de defendend que leur privilege…

    • Ce qui me fait pitié ce sont les familles brefs les enfants innocents de ces berets rouges car leurs parents n’ont pas su mettre de côté leur orgueil bien qu’ils sont en position de faiblesse. L’armée n’est pas la propriété d’un corps mais de tout le mali s’il y a des personnes à qui on confié la responsabilité à diriger l’armée. Si les berets verts les agressent en bon patriotes ils doivent pas repondre au coup par coup sinon ils ne valent pas mieux qu’eux.
      Vive le Mali ! Abas l’indiscipline sous toutes ses formes.
      Nous avons besoin de tous les berets.

  14. Parler de l’élimination du corps des commandos parachutistes de l’armée est une ignorance, une méconnaissance totale de la vie militaire. Dans une armée ,ce corps constitue l’un des maillon essentiel de la chaine.Il a existé avant la naissance de Sanogo et il ne peutle remettre en cause pour raison d’aigreur. Est ce que le nommé Sanogo, capitaine fuyar peut dire aux maliens là où il a laissé son fusil dans sa course effreiné? Bref, il faut les radier tous car ils se sont tous revelés apatrides

  15. le probleme c’est sanogo il ne veut pas voire les berets rouges les mutation sont arbitraire on ne doit pas mute tout un regiment

  16. Je ne suis pas d’accord avec vos analyses partisanes. Soyons sérieux? On est chef d’état major général de l’armée ou on ne l’est pas; on n’est Ministre de la défense ou on ne l’est pas! Quant le Président de la République accepte de travailler avec ces deux hauts responsables militaires, il faut que les soldats du 33ème régiment des commandos parachutistes exécutent leurs ordres. Dans le cas contraire il faudra dire aux commandos parachutistes que le temps du délinquant président ATT est révolu. Et au cas ou le Président de la république défend lui même la cause des bérets rouges il faudra qu’il change les autorités militaires actuelles mais je pense personnellement que cette décision sera fatale pour lui (c’est à dire Président de la république) même si sa sécurité sera assurée par l’armée française et l’armée américaine de façon jumelée.L’armée c’est l’ordre et la discipline sans ces deux vertus nous avons à faire avec des bandits armés!!!!

    • je suis désolé, vous n’avez tiré aucune jusqu’à présent de l’ampleur des évènements. Je suis d’accord que l’armée c’est l’ordre et la discipline. Mais quand un ordre est dépouillé de toute légalité, vous ne pouvez pas forcer les gens à les exécuter. Revenez sur terre.
      Ils veulent montrer tous leurs gabaries; ils avaient dit qu’ils pouvaient combattre seuls les rebelles, mais ils sont tous devenus muets quand nos militaires se sont fait tués à Conan. Et sans la France appelée à la rescousse par le président de la République, tous ces soi disant chefs militaires seraient tous cachés aujourd’hui. Quelle différence y’a t-il entre dissoudre un régiment et affecter tous les éléments de ce régiment? Pourtant, vous savez que vous ne pouvez pas dissoudre ce régiment parce que vous n’y avez pas la compétence.
      Aucun d’entre eux ne mérite son galon de général sauf DIDIER DACKOUO.
      ATT finira par se révéler être à la hauteur pour le Mali que ses accusateurs qui ne font que nous enfoncer.

  17. Pourquoi ne pas laisser les berets rouges regroupes dans leur unite et les envoyer sur un des fronts, a Gao ou a Kidal par exemples. Pourquoi veut-on vaille que vaille les fondre dans d’autres unites? Il y a eu tellement d’investissement dans cette unites que se sera vraiment un gachis a vouloir les eliminer et les garder ici a Bamako?
    A mon avis il y’a des non dis dans cette affaire que la junte ne veut pas avouer

  18. Dans une armée sérieuse, Yamoussa et Dahirou ne seraient que des Capitaines et Sanogo, Sergent!!!

  19. c’est l’instance dirigeante militaire à Bamako qui est incapable et doit être remplacée pour mettre fin au désordre que nous vivons. le président doit prendre ses responsabilités et demander au premier ministre de démettre ces dites personnes de leurs fonctions pour le bonheur du Mali. Ils sont incompétents, c’est compris et connu de tous.Ils sont justes l’ombre de Dagober

  20. Il ya des maliens qui savent que les bérets rouges côtoient les hommes politiques du FDR mais en revanche ignorent que les hommes politiques de la COPAM se baladent matin midi soir dans le camp Soundiata de kati auprès des bérets multicolores de ces lieux.

    Soyons sérieux une observation ne doit pas être partielle et subjective elle doit être totale et objective.
    Faisons de sorte que ces militaires s’entendent car ils sont tous les enfants de notre pays et de nos familles.C’est pas parceque les bérets verts ont fait ce coup d’état qu’ils sont sérieux plus que les bérets rouges non. Ils ont tous reçu le vaccin (T.A.B).

  21. Il fallait s’y attendre.diocus si vous voulez mériter le respect de tout le monde c’est le moment. Prenez vos responsabilité et on est avec vous.ces irresponsables de ministres militaires St. Du pareil au même j

  22. L’armee malienne est inutile.Selon les experts ,80% de ses effectifs ne sont pas en etat de combattre.Quant au ministre de la defense,n’attendez rien de bon de lui.Il etait corrompu comme toute la hierarchie militaire sous ATT et Dahirou est un alcoolique tout comme sanogo.C’est conscients de tout cela que les occidentaux veulent envoyer des casques bleus dans notre pays.En effet,les francais sesont vite rendus-compte que les bidasses du Mali ne sont bonnes que pour faire des exactions sur les civils ou s’entretuer.

    • Mon frère ne soyez pas rudicule, qui est à l’origine du problème? dite à sanogo ou à ce qui gère le dossier de comprendre que le Mali est aux maliens aucun être n’est autorisé à abuser du peuple au point d’effacer suivant ses humeurs une partie de ses institutions. Rendez aux BR leurs berets comme ils les connaissent, retenez les coupables en^prison et laissez les autres s’exprimer sur le front avec leur beret.

  23. malheurs de connaitre ce genres dirigent qui voit que leur chaise ce grace a sanogo ils sont au paradis eux ne pense pas au mali 😳

  24. malheurs de connaitre ce genres dirigent qui voit que leur chaise ce grace a sanogo ils sont au paradis eux ne pense pas au mali

  25. C’est malheureux. Il est plus facile d’accuser les autres que de se mettre, soi-même, en cause. La question qui vaille aujourd’hui, c’est de chercher à savoir qui est politique dans ce pays et qui ne l’est pas. Sans démagogie aucune, il est très facile de constater, de nos jours, que les camps militaires sont plus politisés que les états-majors de certains partis politiques.Qu’on nous laisse respirer!Si la hiérarchie militaire était digne de foi, elle ne doit pas trop creuser les méninges pour trouver la solution à ces questions mineures. Assiéger le camp de Régiment de bérets rouges rouges est une honte. D’ailleurs, il y a plus urgent. Le sait-on?
    Pour ces raisons et pour le complexe que le ministre de la Défense et le Chef d’état-major revendiquent devant le champion de Kati, les plus hautes autorités doivent prendre toutes leurs responsabilités pour trouver une solution définitive à cette farce qui prend désormais l’allure d’un crime organisé, en plus d’autres déjà perpétrés.

  26. dans toute cette bande de voyou il n’y a pas un seul qui est sérieux, yamoussa camara, dahirou dembelé, aya sanogo et ibk sont tous des soûlards, quand à sanogo à cause de l’argent volé aujourd’hui il se défonce par la liqueurs et la cocaïne, sinon au par avant il se pétait la gueule par le tchapalo et chanvre indien, hey Mali kadi qui se laisse faire par des irresponsables pareils,

  27. J interpel le président de la république il est le chef suprême des armées , c’est la honte

  28. BONNE ANALYSE Mr KONATE, VOUS AVEZ TOUT DIT.
    IL EST VRAIMENT TEMPS QUE LE CHEF DE L’ETAT PRENNE SES RESPONSABILTES ET RECONNAISSE QUE LES BERETS ROUGES CONSTITUENT LE CORP D’ELITE DE NOTRE ARMEE ET QUE NOS DEUX MINISTRES CHARGES DES FORCES ARMEES SONT BIEN A LA SOLDE DU CAPITAINE (QU’ELLE HONTE POUR CES OFFICIERS SUPERIEURS).

  29. J’ai honte pour des gens qui croient qu’une armée est comme une chambre de métier ou l’on pronne égalité. Une arméé est avant tout un question de dicipline et de respect hirarchique.Tant que l’armée ne respecte pas les propos du chef d’état major et tant que le peuple Malien n’est pas derrière son Ministre de la Défense le Mali ne bougera pas et l’histoire se répétera.

  30. il est temps pr dioncouda de montrer qu’il est veritablement le chef supreme des armees et regler cette situation,si il doit changer le ministre de la defense et le chef d’etat qu’il le fasse,trop c’est trop.

  31. Il faut que les politiciens dégagent les camps militaires. Il ya des corps professionnels qui ne doivent pas être infiltés par la politique à savoir l’armée et la justice. Je l’ai dit depuis le jour où nos braves berets rouges au lieu d’aller au front, se sont évertués à rencontre le FDR. Pas de demi-mesure, s’ils veulent reconstituer leur groupement, alors qu’ils aillent d’abord au front. ce sont les mêmes enfants gâtés comme les responsables du MNLA. Sinon où est le problème? Ils doivent savoir qu’ils sont payés pour défendre ce pays.Tout comme l’armée dehord de la politique, les politiques dehors du corps militaire. Ces gens pour abandon de poste, doivent aller végeter dans l’orpaillage traditionnel.
    Tirons les leçons de nos erreurs de grâce.
    Toi journaliste de circonstance, tu ferais mieux d’avoir un petit grain de patriotisme et t’investir à être professionnel. Ton article est fade et démuni d’analyses critiques.

    • Où étais-tu M. KEITA lorsque Marico et ses sbires de la COPAM et MP22 fréquentaient le camp Soundiata de Kati pour planifier les différentes marches de protestation du Président Intérimaire ? Ces bérets verts de Kati ont donc plus de droit que les autres militaires. Justice des vainqueurs quand tu nous tiens. Ces militaires délinquants de Kati font aujourd’hui la honte de tout citoyen conscient. Mais dans ce pays, le ridicule ne tue pas. Que Dieu bénisse le Mali.

    • Le FDR rencontre qui il veut quand il veut! Que fais-tu de la liberté d’opinion et d’expression du citoyen? Quand ton frère IBK se camouflait derrière les agitateurs séditieux pour déstabiliser le Mali en complicité avec les narcotrafiquants, les jihadistes et les terroristes où étais-tu? Pourquoi tu n’as pas réagi en lui déconseillant de s’allier au diable et aux ennemis de la nation? Les bérets rouges sont des maliens et des patriotes. Je préfère un malien qui s’allie à un compatriote pour sauver le pays, plutôt que celui-là qui est tjrs abonné aux coups bas et tordus dans le seul but d’assouvir son intérêt égoïste.

      • même si le président decrète l’etat d’urgence. Le mal du l’armée malienne et du mali tout entier n’est pas l’armée mais les politiciens tout courant confondu.

    • Mr KEITA excusé du peu vous portez le nom des fondateurs du MALI.Je suppose que vous en porté la portée. Vous avez mieux à faire,que de jeter l’anathème sur les uns et les autres.Le degré de patriotisme ne se juge pas avec la rencontre d’autres maliens fuissent-ils du FDR,copam,Jupiter ou ethylos .il ne faut pas cacher l’arbre avec la foret . Le problème de notre armée est qu’il n’y a plus de chaine de commandement. Qu’attendre d’une armée ou la hiérarchie n’est pas respectée .Un capitaine (sanogo)donne des ordres à des généraux?ou l’adjudant Seiba donne des ordres aux officiers supérieurs .C’est la tour de BABEL.
      Conseil,laisses ta haine et ta rancœur de coté. tu ne pourras rien y changer.Ils seront réconciliés comme ton ancêtre Soundiata KEITa l’aurait fait.Vivement la réconciliation de notre armée avec à leur tête des dirigeants qui mettent le Mali au dessus de leur modeste personne .

  32. jamais dans l’histoire de prise de pouvoir par les militaires n’a etee un succes sans la concertations au preable de toutes unitees.Quand MOUSSA a fait le coup en 1968 c’etait bien sure le genie militaire,l;armee de l’air,la police,la gendarmerie,la garde republicaine et le camp para et quand a ATT toutes ces unitees y etaient representees.C’est ironoque de rever qu’a la reconquette d’un pays fracture par la rebellion et les extremistes qu’un groupe de bandits arme es viennent dans le brouhaha…revendiquer des propos sordides pour mettre le pays d’aventage dans le petrin et s’attendre a des pots de fleurs.Si l’armee malienne dans son ensemble a toujours agit au nom du peuple Malien cette fois ci la question doit etre demandee:POURQUOI?et au nom de quel peuple ce coup avait sa place dans notre histoire(MIEUX VAUT ETRE RAISONNABLE QUE D’AVOIR RAISON}

  33. Ce problème n’est pas un simple problème de Kati ou Bamako. Il y a aussi l’irresponsabilité de Dioncounda. A la libération “provisoire” de ces bérets rouge, il a été indique qu’ils rejoignent leurs “nouvelles unités d’affectation”. Pourquoi donc aller se cantonner a l’ancien camp? Ceci déjà est une infraction de la part des bérets rouges. Dioncounda, chef suprême des armées n’a rien dit sur cette répartition des bérets rouges dans de nouvelles unités. Depuis la leur regroupement dans ce camp déjà est une infraction, et ce n’est pas le ministre de la défense ou le chef d’Etat Major des armées qu’on va accuser de les avoir fait déloger. On a beau vouloir soutenir les bérets rouges, mais la réalité est la aussi. Chacun peut détester les verts comme il l’entend, mais l’attitude de ces bérets rouge est déjà un cas d’indiscipline puisqu’ils ne se soumettent pas aux décisions de la hiérarchie. Leur présence dans ce camp, au lieu des nouvelles unités est déjà un défi qu’ils lance au CEM.

    • Dans kel pays on a melange les deux corps? ont ils les memes formations ? As tu vus ds kel pays les berets verts donner des ordres aux berets rouge ? si on doit envoyer kelkes 1 et d auters restent a kati faire la fete, no way. On a besoin de ts les corps kil soi vert rouge bleu g n sais koi. la seule chose ki nous interesse c est la reconquete du nord. Honte a kaya sanogo ki veut tuer le reste des berets rouge parce kil tue tte personne ki le derange. kil dissoude tous ces berets et meme kaya sanogo et meme le ministre et chef des armees parcekils n st la ke pr kaya sanogo et non pour le peuple. Ils doivent nommes ts ceux ki sont alles au nord, eux ce sont les hommes .

      • Que le béret soit vert ou rouge, dans l’armée on obéit a des ordres. S’il n’y a même pas de camp, quel rassemblement ils vont y faire? sous quel commandement? surtout en période d’État d’urgence. Vous soutenez plutôt l’anarchie. Le Chef d’État, chef suprême des armée n’a jamais conteste leur réaffectation, a quel ordre il vont obéir finalement?

  34. Pendant que certains braves soldats luttent au front pour défendre la patrie , d autre se battent en ville pour défendre leurs propres intérêts , il les radiés tout simplement de l armée avant de les traduire devant la justice

  35. Le pb est simple: Kati assure la sécurié de Tombouctou et Bko assure celle de Gao? et le peuple malien vs en sera reconnaissant…bandes de láches!!! et d´Hurluberlus!!!!!!!!!!1

  36. Regardez un peu vos collegues Tchadiens , Nigeriens, Ghanaéens…c´est la honte…Kati et Bko, vs devriez avoir honte!!!!Vs étes des láches et vs le saviez: Iyad Ag Ghali, lui c´est 1 hoe, il vs a tenu en respect pdt 1an, quoiq´on dise de lui, il a osé vs attaqé en vrai militaire…vs, vs ne saviez qu´impressionnér les paisibles citoyens malien…

  37. Comment est-ce q une poignée de subalternes maliens á la solde soldatesques peut couvrir tt un peuple de honte et d´opprobes…Quel ridicule!!! quel ridicule!!!
    11footballeurs sur le terrain á la CAN valent mieux que cette armée malienne de Kati et Bko…

  38. Il faut montrer á ses inconscients de Kati et Bko comment se présentent les contingents Ghanaéens, Tchadiens et Nigériens.Eux, c´est de vrais soldats patriotes…les notres ont seulmt la gde guelle, pas plus!!!!

  39. C´est des bátards pires que Iyad Ag Ghali…il faut poursuivre devt 1 tribunal ts ces voyoux restés á Kati et Bko…

Comments are closed.