L’ambassadeur du Japon en visite à l’école de maintien de la paix : Le diplomate réaffirme la disponibilité de son pays à accompagner l’institution

0

 

japon-EMP
L’ambassadeur du Japon lors de sa visite à l’Ecole de maintien de la paix

L’ambassadeur du Japon au Mali, Akira Matsubara, s’est rendu le mercredi 27 août dernier à l’école de maintien de la paix (EMP) de Bamako. Cette visite du diplomate nippon rentre dans le cadre d’une série de rencontres avec les ambassadeurs accrédités dans notre pays initié par le directeur de cette institution, le Général Moussa Sinko Coulibaly. Au cours de cette visite, Akira Matsubara a réitéré l’accompagnement de son pays pour la construction de la paix dans le monde à travers la formation.

 

a rencontre entre S.E.M ambassadeur Akira Matsubara et le personnel de l’EMP s’est déroulée dans une atmosphère conviviale à travers la traditionnelle présentation de l’institution. Le directeur des études, Philippe Kleb, a indiqué que l’EMP est un établissement installé au Mali, mais fonctionnant grâce à des contributions internationales et des appuis techniques des coopérants. Elle dispose d’un statut original – école internationale avec un conseil d’administration composé de six pays Allemagne, Canada, Etats-Unis, Japon, Pays-Bas et la Suisse. Ceux-ci sont aujourd’hui associés à ce projet, et ont rejoint le Mali et la France, initiateurs du projet, pour participer à la construction, à l’équipement et au fonctionnement de l’EMP.

 

 

C’est ainsi que dans un souci de cohérence, une filière unique de formation au maintien de la paix en Afrique de l’Ouest a été instaurée, en liaison avec le centre international ” Kofi Annan “ de formation au maintien de la paix d’Accra au Ghana dévolu à la formation du niveau opérationnel, et le War College d’Abuja au Nigeria au niveau stratégique. Quant à l’EMP de Bamako, elle dispense le niveau tactique. Philippe Kleb a déclaré que ces trois écoles sont complémentaires et sont liées par un mémorandum de partenariat avec la CEDEAO.

 

 

Il a soutenu que l’EMP bénéficie d’une notoriété continentale, elle forme des officiers aussi bien de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, 44 %) que de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC, 32 %). Les cours dispensés par l’EMP concernent entre autres des stagiaires des officiers d’état-major, d’observateurs militaires, de logistique onusienne, des policiers des Nations Unies et concernent aussi des actions civilo-militaires, démobilisation-désarmement-réintégration, consolidation de la paix, réforme du secteur de la sécurité, formation des formateurs. C’est pour cela qu’aujourd’hui l’EMP a ouvert ses portes aux ambassadeurs accrédités au Mali pour nouer des partenariats avec des différentes institutions, a dit le directeur des études. Il a poursuivi en indiquant que la visite de l’ambassadeur du Japon est placée sous le signe de la reconnaissance pour l’implication dans les activités de l’EMP et d’explorer des pistes pour une continuité des relations.

 

L’ambassadeur Akira Matsubara, dans son intervention a indiqué que son pays a déjà accompagné l’EMP dans ses activités. Il a réaffirmé la pérennisation de cette collaboration pour permettre plus de visibilité des actions du Japon auprès de la population du Mali. Le diplomate nippon a soutenu que cela passe par la présentation narrative des différents rapports des activités menés entre l’EMP et le Japon.

 

 

Cléophas TYENOU

PARTAGER