Le porte-parole de la MISMA, le colonel Yao Ajoumani, à propos de l’occupation de Kidal par le MNLA et le MIA :  » L’objectif de la MISMA est la restauration de l’intégrité territoriale du Mali sur l’ensemble du pays »

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

A la MISMA on se dit très déterminé à débarrasser le Mali de tous les groupes armés. Et ce n’est pas la présence du MNLA qui apportera une modification à l’objectif initial.

Le colonel Yao Ajoumani et le Capitaine Modibo Nama Traore

Approché par les journalistes à propos de l’occupation de la ville de Kidal par les groupes armés MNLA et MIA, le porte-parole de la Misma, le colonel ivoirien est formel  » l’objectif de la MISMA est la restauration de l’intégrité territoriale du Mali, nous sommes là pour faire prévaloir la souveraineté de l’Etat malien sur l’ensemble du pays. Jusqu’au moment où je vous parle cela n’a pas changé et je ne vois pas pourquoi cela va changer  » a insisté le colonel ivoirien Yao Ajoumani.  C’était lors d’une cérémonie de présentation du porte-parole de la MISMA à la presse. Il est attendu au Mali quelques 7700 soldats qui viendront, entre autres, du Sénégal, du Burkina Faso, du Niger, du Togo, du Bénin  du Nigéria, du Tchad, de la Guinée, du Ghana, pour ne citer que ceux-là. Environ 1428 hommes de la MISMA sont déployés sur le terrain.

On nous annonce aussi que certains contingents suivent des formations spéciales dans le contre terrorisme à Bamako. Pour le représentant spécial du président de la CEDEAO au Mali, la rapidité du déploiement  de la CEDEAO est appréciable. En moins de deux semaines 71% de l’effectif se trouvent déployés sur le terrain, a déclaré pour sa part le représentant spécial de la CEDEAO au Mali, l’ancien ministre des affaires étrangères du Togo, Cheaka Aboudou Touré. Le diplomate ouest-africain a  ajouté que les troupes du Burkina Faso sont présentes dans la ville de Markala et que celles du Togo se sont progressivement déployées dans la localité de San.  L’autre troupe à entrer en action est celle du Niger aux côtés des soldats tchadiens.    Cheacka Aboudou Touré  ajoute qu’en dépit du déploiement des troupes de certains pays, la situation est loin d’être réjouissante surtout quand il s’agit du transport des hommes et de la logistique. Un problème auquel la MISMA est confrontée depuis le début de l’opération militaire. A la MISMA, on a émis l’espoir de voir ce problème résolu dans un bref délai. D’autant plus que ces troupes doivent prendre le relais de l’armée française arrivée déjà aux portes de la ville de Kidal. S’agissant des rapports de la MISMA avec les soldats français, le porte-parole,  le colonel ivoirien a déclaré que la coordination se passe correctement.  » Nos rapports sont empreints de cordialité dans la mesure où nous sommes appelés à travailler main dans la main. A ce titre, nous devons prendre le relais de l’armée française  »  a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le porte-parole a annoncé qu’un point de presse hebdomadaire sera instauré chaque mercredi pour informer en temps réel les journalistes sur l’évolution de la situation sur le terrain.

Abdoulaye  DIARRA

 

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.    

Une Réaction à » Le porte-parole de la MISMA, le colonel Yao Ajoumani, à propos de l’occupation de Kidal par le MNLA et le MIA :  » L’objectif de la MISMA est la restauration de l’intégrité territoriale du Mali sur l’ensemble du pays »

  1. Chers frères et sœurs et compatriotes du Mali,
    Je voudrais attirer votre attention sur une propagande du MNLA qui circule sur le net et peut être même sur certains media. L’objectif de cette propagande est de créer la confusion dans vos esprits afin de déstabiliser le pays et compromettre les relations entre notre pays et la France. La France qui aujourd’hui plus que jamais représente une nation sœur et un allié de taille du Mali. Je suis convaincu que la France respectueuse des valeurs internationales et diplomatiques entre les nations du monde ne permettra jamais a ses vaillants soldats de se faire accueillir sous un drapeau qui ne représentent personne. La France est une grande nation, respectueuse des valeurs républicaines. A Kidal et partout au Mali, la France ne reconnait que le Mali.
    A Gao, Tombouctou, Konna, Douenza et ailleurs ce sont les couleurs françaises et maliennes qui ont accueilli les braves soldats français et maliens a leur entrée dans les villes. Et ce sera de même a Kidal et partout au Mali.
    La France n’entreprendra aucune action visant a compromettre la souveraineté et l’intégrité territoriale du Mali. Ces apatrides et associes du diable ne méritent pas votre attendre et surtout ne doutez pas de la bonne foi des autorités françaises a aider notre pays a se débarrasser de tous les terroristes et de leurs alliés ou qu’ils soient sur notre territoire national.
    Ne cédons pas aux tentatives du diable et restons soudées aujourd’hui plus qu’hier car c’est de cela dont la pays a besoin.
    Comme l’a dit le Président Dioncounda, l’armée malienne ira au delà de Kidal pour faire la guerre implacable et sanglante aux terroristes et aux ennemis de notre nation. Faites confiance a notre armée et nos amis qui nous portent secours en ce moment difficile de notre histoire.
    Encore une fois ne cédons pas aux rumeurs, et a la propagande de nos ennemis restons unis et forts. Vive le Mali Uni dans la Diversité.