Légion de Gendarmerie de Sikasso : Silence, nos soldats d’élite souffrent…

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Vous serez surpris, voir choqué en foulant les pieds dans l’enceinte de Légion de Gendarmerie de Sikasso. Et pour cause, près d’une dizaine de véhicules de Commandements sur les cales. Un personnel forçant le sourire mais de vu les conditions matérielles sont loin de la normale. Et pour cause !

En décidant de rencontrer le le patron de la Gendarmerie de légion de la région de Sikasso, pour parler de l’affaire des « Diallo et des Sangaré » à Niéna, nous n’avons pas imaginé voir un spectacle désolant. Et pour cause, près d’une dizaine de véhicules commandement des « Land-Cruisers » sont sur cales.

Après un entretien des plus chaleureux avec le Colonel Nimaga que nous connaissons pour l’avoir vu à l’œuvre dans certaines Brigades du pays, l’homme souriant, n’a pas voulu s’expliquer sur le problème de « Tondjila » et nous a renvoyé au près du procureur de la République de sa ville. Nous avons évité de parler avec lui donc après cette mise au point.

Constat de journaliste, les éléments qui nous ont accueillis avant l’arrivée du Commandant de légion, étaient joviaux. Mais un sourire qui cache leur mal vivre. Nous voulons dire leurs conditions de travail qui sont très difficiles à vu d’oeil. Il nous a été donné de constater des carcasses de véhicules dans l’enceinte de la Légion qui commande tenez-vous bien, 16 Brigades de Gendarmerie de région de Sikasso. Et qui connait la superficie, il faut être un vieux briscard » comme le Colonel Nimaga, pour tenir le coup. N’en parlons pas de ses collaborateurs qui gèrent les Brigades dans la région. Qu’il S’agisse de Kouri, Yorosso, Manankoro, Kadiolo, Zégoua pour en citer que celles-ci, ces Brigades fonctionnent avec toutes les peines du monde. A titre d’exemple, toutes les Brigades des frontières avec le Burkina Faso, la Côte d‘Ivoire ou la Guinée, ne disposent pas de véhicules dignes de ce nom. Même pas d’engins à deux roues. Rien de tout cela. Nous avons pu constater ces faits sur le terrain pendant ce temps à Bamako, ce sont des véhicules flambants neufs qui sont distribués à tour de bras alors que nos soldats d’élite broient du noir ça et là. C’est la même politique qui continue. Comble de la politique de deux poids, deux mesures, on les exige des résultats. Et pour la moindre erreur ou faute, ils sont sanctionnés. Pourtant, dans le jargon militaire on parle : « d’une mission, des moyens ». Pour rappel, depuis la chute du régime du Général Moussa Traoré, cette politique a été enterrée.  Ce qui a provoqué l’effondrement de l’autorité. Le constat est palpable.

En tout cas, si nous voulons bâtir un Mali nouveau, il faut cesser la langue de bois et être concret et le saupoudrage.

Le Colonel Nimaga et ses hommes broient du noir

En attendant, le Colonel Nimaga et ses hommes broient du noir à Sikasso ville et dans la toute la région. Et n’eût été les bonnes volontés et les encouragements ainsi que la collaboration des populations, le travail de cette légion extrêmement importante dans le dispositif sécuritaire du département, serait impossible. En tout cas, très difficile. C’est le lieu de saluer le courage, l’abnégation et l’engagement des éléments sur le terrain, surtout en rase campagne où les citoyens se réjouissent de leurs présences.

Comme on peut le constater, outre les Policiers, les Gendarmes et même les Gardes souffrent de leurs conditions de travail et de vie puisque travaillant dans des conditions épouvantables. A notre niveau nous ne saurons imaginer de telle chose dans un état dit « démocratique ».

Dans ce cas, les autorités sont interpelées pour mettre fin à cette humiliation qu’elles font subir à nos braves soldats.

Pour combien de temps ?

Bokari Dicko, envoyé spécial à Sikasso

 
SOURCE:  du   22 fév 2013.    

12 Réactions à Légion de Gendarmerie de Sikasso : Silence, nos soldats d’élite souffrent…

  1. Ousmane SOW

    Un article écrit dans un très mauvais français qui dévalorise même l’information que le « journaliste  » souhaite nous faire connaître. C’est dommage ! Parmi nos problèmes, il y a autant le dénuement de la gendarmerie que la formation de nos cadres (l’auteur de cet article qui de mon humble avis n’est pas un bon journaliste).

  2. befoba

    Et les gendarmes de Sikasso, combien ont une belle voiture? est ce qu’un gendarme honête du Mali peut payer une de ces voitures de luxe. Quand on analyse on doit aller au fond.

  3. befoba

    Et les gendarme de Sikasso, combien ont une belle voiture? est ce que gendarme honête du Mali peut payer une de ces voitures de luxe. Quand on analyse on doit aller au fond.

  4. l'ivoirienne

    c’est parceque votre maliba brule aujourd’hui que vous fait comme si vos dozos et fils n’avaient pas participer a la destabilisation de la cote d’ivoire ,sinon que nous on sait qui etait la hein!

  5. AS

    « Soldats d’élite »? N’importe quoi!!! Qu’ils aillent se frotter aux barbus qui ont décidé de faire de vous des habitants du Malistan!
    C’est cela, vos problèmes: des gueulards, à l’orgueil mal placé!
    Parlant de Côte d’Ivoire, il est de notoriété que le Mali, la Guinée, le Sénégal et le Burkina Faso ont toujours voué une haine féroce à ce pays! Ces pays n’ont jamais admis le progrès et le développement ivoiriens, par rapport à eux! Ils ont toujours manifesté une forte jalousie contre la Côte d’Ivoire! Et donc quand la Côte d’Ivoire était enfoncée dans sa crise, à un moment donné, ces pays étaient très « contents » de ce qui arrivait au pays d’Houphouet, même si officiellement, c’était un autre discours! Aujourd’hui, n’eût-été le travail colossal abattu par SEM ADO pour sonner la mobilisation autour du Mali, tous les Maliens s’habilleraient en djelaba et tchador, avec des barbes kilométriques pour les hommes, depuis belle lurette!! Maliens, soyez humbles et cessez de faire la grande gueule!

    • MK

      Merci pour tant de haine!Quel rapport avec progrès et developpement ivoiriens? Allez deverser votre bile ailleurs.

  6. CHAUVIN QUI PENSE QUE L'AVENIR DU MALI PASSE PAR UN LEADER FORT COMME IBK

    Mr le journaliste c’est bien de signaler cette info,mais tu sais meme un enfant de 6 ans au Mali sait que nos brigades ne sont pas equipees.Le constat est amer,mais depuis belle lurette nous vivons dans cette impasse chaotique.Dans tout ca en cas de probleme si on fait appel a la gendarmerie,on veut quelle soit operationnelle,et gares-toi si tu parviens pas repondre a ta mission.Le premier fautif c’est nous les civils,car les militaires eux ne peuvent pas protester,ils sont la a recevoir des ordres.C’est la population civile qui doit reclamer a ce que les militaires soient doter de moyen logistique pour faire face a leur mission regalienne.

  7. justicierrrrr

    L’ivoirienne, est une partisane de gbagbo, on le sens la fçon dont elle parle. Aucun membre de PDCI et RDA ne va parler ainsi du Mali. le president ATT a eté critiqué d’avoir soutenu gbagbo financièrement mais qui sai.Aucun malien navai applaudi la guerre en cote divoire comme vous le faites.La rebellion est un moyen pour certain de venir chercher l’argent, sinon comment comprendre que certains maliens prennend des armes contre leurs freres? le mali na jamai dit qu’un tel ou telle n’est pas malien comme la cote divoire »ivoirité » où on refusait tous ce qui sont Ouattara, Koné, bakayogo, sanogo etc…donc cetè legitime que ces fils de pays reclament leurs ivoirités.

  8. l'ivoirienne

    aldjouma,c’est au mali que ib a recruté les jeunes va voir la video sur youtub en plus soro et sa clique etait reçu comme des chefs d’etat au mali sans oublié vos propagande anti ivoiriens du sud ouest,oui vous nous avez traitez de tous les noms sous pretexe que la rebelion etait une bonne cause et puis vos dozo ont detruit tous les monuments d’abidjan sous pretexes que gbagbo avait des gris gris en dessous,on n’a des video de vos tout ça,tu as la memoir courte

    • CHAUVIN QUI PENSE QUE L'AVENIR DU MALI PASSE PAR UN LEADER FORT COMME IBK

      @Ivoirienne tu peux m’envoyer le lien de cette video sur youtube incriminant le mali dans la crise post electorale ivoirienne?Le probleme de la CI c’est tres simple,les autres ethnies ne veulent pas voir les dioula,je veux dire un probleme ethnique.Le Mali n’a jamais eu de probleme avec le gouvernement de ton presid qui se trouve a la CPI now.La preuve en est que les ivoiriens vivaient en paix chez nous lorsque la premiere rebelion a eclate en 2000.Pour rappel,qui avait la politique de la carte de sejour?Ben c’est pas le Mali cas meme.Mais bon c’est du passe,le Malien n’est pas rancunier.C’est vrai que nos 2 premiers presidents n’entendaient pas,car l’un etait du cote de la france,l’autre etait socialiste c’est a dire du cote de l’URSS et la Chine.Mais Dieu merci les temps ont revolu,donc on doit bouger et oublier toutes inepties.Ma chere ivoirienne il faut que votre peuple apprenne a respecter les autres nations,tu vois la CI a des problemes avec le senegal,la guinee,le faso ….

  9. l'ivoirienne

    et vos dozo?si vos soldats souffrent!quand c’est pour venir egorgé les ivoiriens vos soldats ne souffrent pas,mais lorsqu’ils sont face aux dresseurs vous parlez de souffrance,vous n’avez rien vu encore,ce n’est qu’un debut de souffrance le pire arrive :-D

    • ALDJOUMA

      ivoirienne, il n’y avait pas un seul soldat malien en cote d’ivoire. Le Mali a reçu sur son sol ivoirien du sud comme du nord sans distinction. Il faut te renseigner auprès de tes compatriotes. L’état malien n’a pas pour habitude de se mêler des problèmes de ses voisins.