Les armes destinées au Mali toujours bloquées en Guinée par la Cédéao

25
Conakry, Guinée.

Les militaires maliens sont en colère contre la Cédéao. L’organisation régionale bloque depuis des semaines une livraison d’armes lourdes achetées par l’Etat malien sous Amadou Toumani Touré ou depuis le coup d’Etat. Ainsi, des blindés, des munitions, sont bloqués dans plusieurs ports de la sous-région, notamment Conakry. Depuis une semaine, quatre émissaires de l’armée malienne et une délégation de la Cédéao sont à Conakry pour tenter de déméler cette affaire.

Cette commande d’armement lourd par les autorités maliennes d’alors, qui date de l’année dernière, est arrivée le 27 juillet dernier à Conakry, à bord d’un bateau battant pavillon turc, en provenance de la Bulgarie.

Le ministre guinéen de la Défense, Maître Abdoul Kabèlè Camara : « Ce sont plusieurs containers qui se trouvent dans ce navire, contenant des armes, commandées depuis l’ancien président ATT. Donc, dans l’intérêt de la République du Mali et de tous les pays membres de la Cédéao – et une délégation de la Cédéao, d’ailleurs, vient d’arriver – nous allons procéder à l’inventaire de ces containers ».

Le départ forcé de l’ancien général président malien Toumani Touré et la prise du pouvoir par une junte dirigée par le capitaine Amadou Sanogo, et surtout l’annexion du nord du Mali par les islamistes, étaient-ils suffisamment inquiétants pour Conakry, qui a jugé utile de retenir ces containers au port de Conakry ? « Non !… Aucune inquiétude ! Mais imaginez si on avait laissé ces containers… Ils seraient tombés entre les mains de qui ? Nous nous sommes conformés aux directives de la Cédéao », explique Maître Abdoul Kabèlè Camara.

 

RFI / 07/09/2012

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Dans la situation actuelle du Mali,SI ON NE FOURNIT PAS D’ARME, RIEN NE SAURAIT JUSTIFIER CETTE CONFISCATION DE NOS ARMEMENTS PAR LA CEDEAO!Pourquoi il n’ont pas empêché la Bulgarie de livrer s’ils craignaient tant que “cela tombe dans de mauvaises mains”?Et puis IL FAUT ÊTRE D’UNE TRÈS MAUVAISE VOLONTÉ POUR PENSER QUE BLAISE VEUT LE FIN DE CETTE CRISE QUAND ON SAIT QUE C’EST LUI LE MÉDIATEUR DANS LA LIBÉRATION A COÛT DE MILLIONS D’EUROS DE TOUS LES OTAGES RETENUS DANS LE NORD DU MALI, ZONE QUE NOUS VOULONS SÉCURISER!Ce n’est pas un hasard que les dirigeants du MNLA (qu’il veut mettre dans la négociation)sont tranquillement hébergés chez lui à Ouaga, après tout ce qu’ils ont commis comme crimes au nord du Mali!Maliens:ARRÊTONS D’ÊTRE NAÏFS!Oui à la CEDEAO sous la coupe des Yayi Boni(Bénin)-Mahamadou Youssoufou (Niger)-Macky Sall (Sénégal)….Mais non à la CEDEAO des blaises et Ado (peut être) QUI ONT DES INTÉRÊTS DANS LA NON RÉSOLUTION DE LA CRISE DU MALI.Ils ne peuvent pas aimer le Mali plus que nous les maliens mêmes!!! 😉

  2. Pour nous c’est clair la CEDEAO joue pour une force occulte pour une raison inavouable. Si elle hésite à nous aider qu’elle nous donne au moins nos armes.

  3. Si la CEDEAO veut reellement aider le Mali, au lieu d’envoyer sa troupe qu’elle laisse rentrer les containers au Mali. La Guinnee aussi ne doit pas accepter cela. c’est une violation du commerce international. Il faut reconnaitre que ces containers sont arrives par voie legale. Si la CEDEAO refuse, sans doute elle est a la base de la crise.

  4. 1- Nous avons été victime de notre situation géographique d’une part.
    2- D’autre part nous avons été victime d’une vengence: ceux qui ont tout accepter d’ATT pendant 10 ans ( COREN, FDR, UNTM etc….) savaient que nos soldats manquent cruellement de materiels. En complicité avec la CEDEAO, ces inconscients ont bloqué nos armes dans les differents ports. L’objectif recherché était de pouvoir dire un jour que les nouvelles autorités ne peuvent pas faire mieux qu’ATT (leur complice). Ils ne savent pas que le Mali est benit, nos stratèges ont décidé un repli stratégique pour eviter un nouvel Aguel-hoque car ils n’ont pas d’armes.
    Comme ils(Antipuschts = Pro ATT = Iconscients) savent que si nos armes sont debloquées nos vaillants soldats sont capables à eux seuls de liberer le pays, donc ils font appel à la CEDEAO toujours dans leur soif de vengence pour faire croire à la population que les novelles autorités ne peuvent pas faire mieux qu’ATT sans l’intervention de la CEDEAO. Dieu vous voit tous et il est prêt à vous recevoir dans l’enfer pour avoir laisser nos population du nord dans la terreur durant tout ce temps par un manque d’armement à nos soldats pour les secourir.

  5. SA VEUT DIRE QUOI???????? ON VEUT NOS ARME UN POINT ET PUIS CES TOUT. Car 50 ans independance ces n’est 50 jours

  6. SA VEUT DIRE QUOI???????? ON VEUT NOS ARME UN POINT ET PUIS CES TOUT. 50 ans independance ces n’est 50 jours

  7. Nous disons que c’est triste ignoble que les « enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents assistés permanents » du Mali de MNLA d’Ansar Eddine Mujao et consorts occupants le nord que les « enfants ingrats égoïstes cupides voleurs bouffeurs impénitents des deniers publics friands d’1démocratie à la bananière avec son pouvoir héritage de l’ex mouvance» du Mali occupants le sud humilient bafouent vendent martyrisent scindent leur pays

    Nous disons pourtant le Mali leur pays les a nourri élevé envoyé dans les écoles et universités des « autres » aux fins qu’ils aient 1amour profond pour leur pays qu’ils soient travailleurs honnêtes fidèles qu’ils privilégient les intérêts du Mali partout où ils se trouvent comme le font les « autres »

    Nous disons que « ces enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents » de MNLA d’Ansar Eddine Mujao et consorts sont prêts à s’allier à toute personne structure pays puissance même à Satan qui leur promet leur prise en charge permanente car ils ne veulent pas travailler à la sueur de leur front Nous disons qu’ils sont irrécupérables car la paresse l’ingratitude sont incrustées dans leurs gènes

    Nous disons que « ces enfants ingrats égoïstes cupides voleurs bouffeurs impénitents des deniers publics friands d’1déocratie à la bananière avec son pouvoir héritage» de l’ex mouvance s’accrochent au pouvoir perdu tels des sangsues ont 1haine morbide des êtres honnêtes et s’allient à des structures sous régionales faits de lettrés mutants politiques africains ayant fait du pouvoir chez eux 1héritage dans 1démocratie à la bananière Nous disons qu’ils sont irrécupérables car le vol des deniers publics la cupidité l’ingratitude sont incrustés dans leurs gènes

    Nous disons qu’ils sont de part leur égoïsme ingratitude devenus les « pions » des ennemis sous régionaux d’Europe et d’Arabie qui depuis fort longtemps veulent occuper le nord du Mali pour des raisons stratégiques militaro-économiques pour les uns et pour des privilèges primaires égoïstes pour les autres

    Nous disons ainsi comprendre pourquoi les pays soit disant amis du Mali donnent le gîte le couvert les soins médicaux la formation et les armes à « ces enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents » au lieu de les remettre au gouvernement malien

    Nous disons ainsi comprendre la CEDEAO à bloquer les armes du gouvernement malien dans ses différents ports

    Nous disons ainsi comprendre pourquoi ces soit disant pays amis du Mali veulent coûte que coûte 1intervention militaire de la CEDEAO sous mandat de l’ONU pour officialiser de fait la scission du Mali

    Nous disons aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimants leur Mali de prendre en main la destinée de leur Mali en faisant 1bloc avec Dioncounda le 1er ministre le nouveau gouvernement et contrer ainsi le vaste complot de scission du Mali par les ennemis internes sous régionaux d’Europe et d’Arabie

  8. Et mer.d.e, si on avait écouté feu Maribatrou et surtout voté pour lui on aurait eu la mer au Mali depuis longtemps et basta la Guinée. Les armes seraient bien longtemps à Bamako :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • d où viendra Cette mer cas pas du ciel
      Peut-être artificielle
      ou dans tes rêves 😆 😆 😆 { on aurait eu la mer
      au Mali 😆 😆 😆

  9. Encore pauvre Att et ses conseillers pitoyables et minables dont leurs seuls desseins et de servir du Mali.En cas d’urgence pourquoi ne pas utiliser les moyens aériens pour faire parvenir les armes à la maison.Tu vois que tes gardes n’ont même pas pu te protéger?

  10. j’ai des interrogations sur la nationalité de plusieurs personnes qui reagissent à cet article. Mais l’importance pour moi en tant qu’africain et fier de l’etre, est la stabilité et le plaisir de vivre dans nos differents pays, surtout ceux de l’afrique noire, trop souvent meurtris , affamés et destabilisés, pourtant considérés comme le berceau de l’humanité. A en croire les differents commentaires, l’initiative de la cedeao de bloqué les armes achetées par le Mali au port de conakry est bonne, parce que selon vous, les militaires Maliens sont non seulement des peureux, des vendus et surtout pas credibles. Manquer autant de confiance à votre armée, est a se demander s’il ne faudrait pas laisser la cedeao gerer le ministere de la defense et tant qu’à y etre, ceder la gerance de votre pays au “sauveur” qu’est la cedeao. En tout cas, je ne crois pas qu’avec de tels resolutions ephemeres, l’Afrique noire soit sur la voie de la “liberté”. De grâce, les chicanes de clochers, l’aigreur et les reactions emotionnelles ne nous avancerons à rien, sinon la desolation. l’histoire est têtue.

  11. Pire qu’une tautologie si nous nous évertuons encore à diagnostiquer les maux de notre pays, le Mali, dont nous nous réclamons sans cesse en évoquant des hommes et des femmes illustres du passé. Les maux sont connus, cernés et ciblés ; seulement, ceux qui devaient ou doivent les éradiquer depuis, se plaisent et en font une source pour parvenir, se maintenir, voire se succéder.
    Il est nécessaire d’avoir une vision claire et proposer des remèdes à court, moyen et long termes aux maux endémiques relatifs à :
    – L’insécurité au Nord du Mali,
    – La Démocratie et l’autorité de l’État,
    – L’école malienne,
    – La santé,
    – L’agriculture et la commercialisation des denrées,
    – Le commerce,
    – La circulation routière et le transport,
    – La sécurité urbaine et interurbaine,
    – La communication : les médias,
    – L’élection présidentielle.
    Nous retiendrons une fois pour toute que l’essor d’un pays, comme le nôtre, repose sur les domaines suivants :

    – L’unité répondant à la devise de notre nation : Un Peuple – Un But – Une Foi ;
    – L’appel de notre hymne national qui en dit plus ;
    – L’autosuffisance alimentaire par le développement de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche
    – L’éducation avec une politique éducative qui débouche sur l’emploi des meilleurs, voire une façon de cultiver l’excellence dont on parle tant ;
    – La santé par le développement des centres et surtout le recrutement des médecins, infirmiers et autres techniciens ;
    – La sécurité de l’intégrité territoriale, de la société civile, par le recrutement et la formation militaire avec les moyens adéquats.
    Le combat à engager illico presto consiste à dépêcher les moyens logistiques, l’armement nécessaire, les hommes sur les terrains des opérations avec les mesures d’accompagnements.
    – Ne plus négocier la paix avec les touaregs rebelles appelés à tort bandits armés. Une rébellion ne se négocie pas, elle se mate.
    – Ramener, le plus vite que possible, les officiers connus de tous avec l’armement nécessaire et les hommes valeureux pour juguler cette crise.
    – Arrêter de distribuer l’argent du contribuable malien aux apatrides, aux revenants, aux barbares.
    – Récupérer les armes et les engins de ces revenants qui d’ailleurs ne sont pas tous des maliens.
    – Favoriser le retour et la sécurité des réfugies maliens non impliqués dans la rébellion du nord.
    – Restaurer rapidement l’autorité de l’État à tous les niveaux ;
    – Rencontrer les différents syndicats des travailleurs du Mali, leur expliquer et les inviter à surseoir à tout mouvement pouvant freiner la marche vers la restauration de l’autorité de l’État ;
    – Lutter contre l’incivisme, l’absentéisme, la gabegie, la corruption, la vénalité dans tous les secteurs étatiques et économiques, en prenant des sanctions conséquentes et pas des moindres ;
    – Procéder à la vérification des Attestations, des Brevets, des Certificats et des Diplômes scolaires dans tous les services et au sein des Forces Armées et de Sécurité ;
    – Arrêter la distribution de galons au sein des Forces Armées et de Sécurité ;
    – Arrêter le favoritisme, le népotisme lors des recrutements dans l’armée, à la police, à la gendarmerie etc.
    – Décider de l’existence d’une seule Fonction Publique de l’État qui gère tous les travailleurs ;
    – Favoriser et promouvoir le recrutement des jeunes dans le secteur privé et par les privés qui doivent les inscrire à l’Institut de Prévoyance sociale (INPS) ;
    – Amener tous ceux qui ont dilapidé les biens de l’État, à payer ;
    – – Revoir la pertinence du nouveau découpage administratif par rapport à l’existant

  12. en plus dès que ces armes viendront, c’est Sanogo qui va vouloir sauter dessus, alors qu’il ne représente officiellement aucun commandement militaire [RIEN si ce n’est un soldat raté dans tous les sens de cette expression] pour avoir la gestion de ces armes.

    seulement au Mali on peut voir un piètre bidasse, au parcours lamentable, penser prendre honteusement une armée entière en otage. c’est à se demander, ce que vaut le peu de valables qu’on prétend encore avoir au sein de cette armée…?

    “si vous voulez que Sanogo vienne au pouvoir, attendez les élections prochaines et demandez lui d’enlever sa tenue pour être candidat et c’est tout.

    lui et ses laudateurs savent bien qu’ils ne sont que des marginaux, et fort heureusement ! il n’y aura que les paumés seuls pour voter pour un taré… c’est bien clair que qui s’assemblent se ressemblent. donc ce sera un bien beau leurre, que de rêver une seconde à un pouvoir acquis des urnes pour ce quidam… c’est trop le flatter.

  13. “Mais imaginez si on avait laissé ces containers… Ils seraient tombés entre les mains de qui ?”

    sans aucun doute, dans les mains des terroristes. et peu importe qu’ils soient au nord ou au sud, c’est la même bande de racaille… alors, chapeau à la Cédeao ! quant aux agitateurs chauvins de tous acabits, ils peuvent demander à leur infatué PM (qui se targuait pour le moins de se passer d’aide) d’aller maintenant récupérer ces armes s’il en est fichu… la politique, c’est pas la gueule mais la subtilité.

  14. Les armes doivent être bloquées en Guinée jusqu’à ce que Dioncounda soit reconnu comme chef suprême des armées par tous les militaires maliens, je dis bien tous les militaires………Ils ont fui en abandonnant nos armes entre les mains des rebelles, qu’est-ce qui nous fait croire qu’ils sont assez formés et prêts au combat pour ne pas encore laisser ces armes aux rebelles……..en plus dès que ces armes viendront, c’est Sanogo qui va vouloir sauter dessus, alors qu’il ne représente officiellement aucun commandement militaire pour avoir la gestion de ces armes………….les maliens devraient comprendre une chose, qu’on déteste Dioncounda (personnellement je ne l’ai jamais aimé), CMD ou Sanogo, on doit faire passer l’intérêt supérieur de la nation avant tout, les petites guerres de pouvoir ne font que retarder la reconquête du nord et accélérer l’implentation des terroristes dans le septentrion…………si vous voulez que Sanogo vienne au pouvoir, attendez les élections prochaines et demandez lui d’enlever sa tenue pour être candidat et c’est tout…………….

  15. je me suis interdit de post, mais là, j’avoue ne rien comprendre, depuis le temps qu’ils ont fait leur coup d’état, ils n’ont pas acheté une seule balle pour la guerre, mais maintenant qu’ils crient pour récupérer les armes achetées par att. ça, c’est du ridicule. depuis leur coup, ils n’ont pensé qu’à s’enrichir. la cedeao ne doit pas livrer ces armes qu’à l’arrivée de ses troupes. surtout, on apprend que c’est la junte qui en fait demande et non l’état.
    tant sanogo et cmd diarra resteront sur la seine, le mali ne s’en sortira pas. ces 2 ont intérêt que la crise dure.

  16. Une affaire extrêmement complexe avec des tenants et aboutissants très virtuels. Conakry, Abidjan, Lomé, Dakar, tous retiennent nos armes pour les interêts de lobby très très puissants.

  17. 1) C’est drôle certaines argumentations. Depuis plus de 50 ans d’indépendance, la CEDEAO n’est jamais venue régler les questions de sécurité du Mali. Que les militaires maliens cessent de prendre leurs compatriotes pour des bébés. Si l’armée malienne peut libérer le pays seule, elle n’a qu’à le faire. Sinon, elle n’a pas à poser des conditions à ceux qu’elle quémande. En tout cas, ces soldats saisis de peur panique à la vue de barbus (ce sont des faits et cela dure depuis plus de 5 mois), ne peuvent pas continuer à s’opposer à l’arrivée des troupes de la CEDEAO et continuer à se barricader à Bamako en compromettant le développement et la sécurité du Mali, de ses voisins, voire du monde. PARCE QUE CETTE ARMEE A COMME SOUCI ESSENTIEL DE PRESERVER SON POUVOIR ARBITRAIRE DES ARMES QU’ELLE EXERCE SUR LES POPULATIONS DU SUD MALI, TYRANNIE QUE L’ARRIVEE DE TROUPES ETRANGERES MENACERAIT. Tous les jours, depuis 5 mois maintenant, de la part des militaires maliens, les faits sont: salaires gratuits, alcools, drogues, filles, grosses cylindrées, vols, saccages des biens de l’Etat, arrestations arbitraires, coups de bottes, de crosses et de marteaux infligés au civils désarmés du Sud Mali, opposition avec insulte du Président traité d’irresponsable sur RFI. Au même instant au Nord Mali, ce sont: vols, viols, enlèvements, flagellations, profanations, assassinats et trafics en tout genre (cigarettes, armes, drogues, humains…). Que d’entreprises qui ferment avec son corollaire de jeunes en chômage qui iront probablement grossir le rang des bandits armés, que mort du tourisme, que nomades notamment de touaregs à l’exil, que sautereaux qui pointent à l’horizon, que choléra à Gao. Est-ce cela la fierté malienne, l’orgueil malien, le nationalisme/chauvinisme malien ?
    2) Mais tristement, ATTENDANT STOIQUEMENT LES REACTIONS DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE, LES PARTIS POLITIQUES ET AUTRES ACTEURS CONSCIENTS ne font pratiquement rien pour défendre la nation en danger : des communiqués laconiques des partis politiques, quelques tressautements du COREN, des stades remplis par le HCI pour prier pour la paix. VOUS NE POUVEZ PAS ENTRER DANS UN GOUVERNEMENT ET NE PAS ETRE COMPTABLE DE SES RESULTATS. C’est pourquoi le gouvernement est obligé de REAGIR face à l’inertie des militaires, ou DE DEMISSIONNER. MAIS AUCUNE PROTESTATION VIGOUREUSE COORDONNEE DES ACTEURS CONSCIENTS DE LA SOCIETE PAR DES MARCHES DE MASSE, DES SITTINGS DE MASSE, DES GREVES NATIONALES, DES JOURNEES DE VILLE MORTE, CONTRE L’OPPOSITION STERILE DE L’ARMEE MALIENNE.
    3) Quant aux brigades d’autodéfense qui font leur travail GRATUITEMENT, bien sûr qu’il ne faut pas encourager les milices anarchiques, ELLES DOIVENT SIMPLEMENT ETRE ENCADREES PAR L’ARMEE, mais SUREMENT PAS ËTRE DETRUITES. TOUTES LES ARMEES DE LA CEDEAO REUNIES NE POURRONT PAS PROTEGER TOUS LES VILLAGES ET VILLES DE LA LIGNE DE FRONT. Seules les brigades d’autodéfense, utilisées avec succès par l’armée malienne dans un passé récent au Nord, pourront se protéger du harcèlement par les bandits armés de villages et villes dégarnis…

  18. Encore des diversions. Ce sont ces blindés qui transformeront par miracle l’armée malienne?

  19. Dieu paiera la Guinée, sauf si le Mali n’a pas fait tant de sacrifice pour les guinéens

Comments are closed.