Les dessous d’une investiture : La Cédéao contraint le capitaine Sanogo de quitter Kati

133 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Le Capitaine Amadou Haya Sanogo

Le Capitaine Amadou Haya Sanogo

Le retour du capitaine Sanogo sur le devant de la scène est intervenu après des pourparlers à Abidjan et Ouagadougou avec la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et la médiation burkinabé dans la crise malienne, selon des sources diplomatiques et militaires.

Après ces discussions, le capitaine Sanogo a accepté de quitter son quartier général de Kati, véritable forteresse pour ses hommes pour venir s’installer au siège de l’état-major des armées dans la capitale où il est plus facilement contrôlable, selon ces sources. Pourtant au départ, son maintien à la tête du comité de suivi de réforme n’était pas gagné d’avance.

Du côté de la Cédéao, on assurait que « son maintien n’est pas négociable. Les militaires doivent se retirer définitivement du pouvoir. Quoiqu’il en soit, les discussions se poursuivent dans un climat positif. Son cas réglé reste celui de certains ex-putschistes qui souhaitent des postes consulaires à l’étranger ou des retraites dorées à Bamako ».

Surtout les jeunes qui se considèrent oubliés après avoir été les « vrais » auteurs du coup d’Etat qui a précipité la chute des villes du Nord. A l’annonce de la nouvelle des négociations entamées précisément le jeudi dernier à Ouagadougou entre la Cédéao et les ex-putschistes installés à Kati pour trouver une « éventuelle sortie honorable aux auteurs du coup d’Etat du 21 mars 2012″, certains n’ont pas caché leur déception.

Pour ces jeunes soldats à l’origine de la mutinerie, il s’agit ni plus ni moins qu’une trahison, car les promesses faites à eux par le chef de l’ex-junte, Amadou Haya Sanogo, tenues comme leur promotion à des grades supérieures, l’augmentation de leurs salaires et l’amélioration de leurs conditions par l’octroi des logements sociaux et bien d’autres belles promesses par le capitaine dans l’euphorie de la prise de pouvoir, sont restées lettre morte. Ils sont d’autant en colère qu’ils disent détenir les preuves d’enrichissement de plusieurs officiers qui n’ont rien risqué.

Les plus virulents veulent leurs camarades à la révolte alors que des organisations des droits de l’homme s’apprêteront à demander une enquête de la Cour pénale internationale sur la disparition de dizaines de personnes dont des bérets rouges. Malgré son investiture en grande pompe, le précurseur de « Tolérance zéro » est toujours dans une situation de « Repos zéro ».

Youssouf Coulibaly

 

 Investiture de capitaine Sanogo :

Les élucubrations d’un président 

Affirmant que le comité de réforme n’était pas « issu du coup d’Etat du 22 mars », ni « un prolongement » de la junte qui avait gardé le pouvoir deux semaines, le président Traoré a estimé que le capitaine Sanogo « a été choisi (…) compte tenu de ses qualités personnelles ».

« C’est un formateur, c’est son travail. Il est capable de manager une équipe qui va travailler pour mettre en place une armée performante », a-t-il ajouté. Une tentative de justification qui a déçu plus d’autant plus que tous les Maliens savent que le capitaine Sanogo a échoué partout où il a été et a même été recalé dans différentes écoles militaires du Mali et d’ailleurs. C’est d’ailleurs pourquoi, la plupart de ses camarades dont d’actuels ministres et chefs d’état major sont des colonels et même des généraux. « Ce qu’il aurait voulu, c’est être nommé général et pourquoi pas chef d’état-major, mais c’est hors de question pour les chefs d’État de la sous-région », confie un diplomate ouest-africain qui ajoute les Etats-Unis d’Amérique considèrent le capitaine comme « un soldat en échec » qui ne mérite aucune promotion au risque de donner l’impression à d’autres militaires de récompenser un coup d’état.

Mo. D 

SOURCE:  du   15 fév 2013.    

133 Réactions à Les dessous d’une investiture : La Cédéao contraint le capitaine Sanogo de quitter Kati

  1. SimbonCoul

    Dommage que tout le monde se laisse consummer par la colère et les rancoeurs, laissant peu de place à l’analyse objective des situations passées et présentes. Voilà queques reflexions: -Le Capi n’avait pas autre choix que de porter l’étendard d’un coup d’Etat que le général fantoche narcotrafiquant ATT avait malencontreusement réaliser contre lui même et la nation malienne de par ses pratiques indignes; le Capi AAS a commi une grande indélicatesse en trainant de force l’ex PM à Kati pour une démission dont lui Capi n’avait pas la prérogative de commander à partir du moment oû il n’était plus Président, meême si l’intérimaire manifestait beucoup de peur à prendre ses responsabiltés; les comanditaires de la tentaive du contre-coup d’Etat des paras est dufficile à accepter pour lasimple raison qu’ils ont osé s’allier avec des diables de mercenaires pour réaliser leur but, tombant du coup dans le m^me panier que les pourritures du MNLA dans l’affaire du Nord; enfin, en voulant m’arrêter là sans finir mes pensées, je dis qu’il faut mettre un peu de compréhension dans l’attitude de la France à Kidal, quand on sait qu’ils ont tout de même beaucoup d’otages aux mains des anti-islamiques et narcotrafiquants financés par Qatar le maudit…, je trouve q’appeller ces maudits envahisseurs comme des islamiste est un blasphème de haute portée quant on sait que tout ce qu’ils ont fait jusqu’ici est totalement honi et condamnable dans l’slam… j’invite tous les maliens à échanger les idées ou opinions en évitant les insultes très grossière que notre culture et notre sainte réligion n’acceptent pas… A bientôt s’il plait au bon Dieu. Aw ni ko!

  2. tienimango

    sanogo est un cretin un minable fauteur de trouble..il est vilain comme un singe…..quand je pense qu,il est donso comme moi ça me degoute…nous n,avont pas besoin d,un fanfaron dans notre rang……sanogo «tiebolilen«««..capi bolila seware ..capi bolila jabaly….capi bolila kona…

  3. Woibry kone

    A lire par les pros ATT Beaucoup de personnes qui quallifit Capitaine Sanogo de fils de chien oubli que leur propre Papa est le pere de Sanogo.

  4. jul

    Capi!!! renonce a ce poste,il y a des hauts gradés devant toi au sein de l’armée .reste comme tu était avant,comme ça tu sortira par la grande porte.même si vous êtes apolitique sache que la politique politicienne de genre malienne est très dangereuse.

  5. jul

    je croix que le coup d’état a ete pertinent ; mais djonkouda a fait une grosse erreur ,sanogo ne devrait pas occuper un tel poste car cela poussera d’autre capitaine ou sergent a preparer d’autre coup d’etat; évitons le retard ce pays n’a plus besoins de coup d’etat.

  6. Woibry kone

    Beaucoup de personnes qui quallifit Capitaine Sanogo de fils de chien oubli que leur propre Papa est le pere de Sanogo.

  7. modibo kane

    sanogo est un fils de chien un salopard comme lui ne doit jamain être dans un poste a bamako il doit reste militaire a kati.au mali tout le monde peut faire des coup d’etat et tu aura une bonne place.sanogo ne doit pas vivre

  8. capricorne

    Salut,anonyme censure! :lol: :lol: :lol: Je suis pliée de rire!
    Capi devrait prendre des cours d’amabilité! :lol:

    • anonyme censure

      Ma Capriiiiii!

      Finalement, ça ne sert à rien que je change de pseudo en permanence: On me reconnait à chaque fois!!! Tu vas bien? Tu sais que tu as désormais une soeur jumelle sur Maliweb? Je te jure: :-P :-P

      LA BAMAKOISE!!! C’est son pseudo!!!

      Même délicatesse de propos, même pertinence, tout même ssoz quoi!

      Je suis donc désormais Double-Fan!!! :wink: :wink: :wink: :wink:

      • LaBamakoise

        @ anonyme censure:

        :-D LaBamakoise est de nouveau toute marron devant ces compliments (en particulier celui d’être comparée à Capricorne) :lol:

        • anonyme censure

          …Marron clair ou marron foncé? :-D :-D :-D :-D

          • LaBamakoise

            @ anonyme censure:

            « …Marron clair ou marron foncé? »

            Quelle question! Marron foncé, bien entendu……Ça se voit pas? 8)

  9. anonyme censure

    NOMINATION OFFICIELLE DU CAP-CITERNE SANOGO : UNE INTERVIEW EXCLUSIVE MALIWEB EN COULISSES (Document d’archives)
    JOURNALISTE MW : Capitaine, cette investiture officielle en présence des médias a dû, j’imagine, vous combler d’allégresse et qui sait, fouetter peut-être votre ego…
    CAPI : D’abord, j’ai comblé aucune négresse, du moins pas pendant la cérémonie ! De plus, personne ne peut fouetter quoi que soit au Capitaine Sanogo ! Attention à ce que vous disez !
    JOURNALISTE (embarrassé) : Bien sur, bien sur… Je voulais dire, vous voir propulsé à un tel poste, ça doit quand même être gratifiant !
    CAPI: Vous, les journalistes, dès qu’on arrête de vous tabasser, vous disez que des c.onneries ! J’ai jamais été nommé aux Postes ! Jamais ! J’ai été nommé à la REFORME DES ARMEES !!! Alors disez pas du n’importe quoi ! Ensuite, « gratifiant », c’est pas parce que je me suis gratté les c… 2 ou 3 fois pendant le discours de Dionkiss que c’est une habitude chez moi !! C’était ESSEPSSIONNEL !
    JOURNALISTE (effondré) : Bon… Bien bien bien… Capitaine, cette cérémonie : Vous content ? Vous beaucoup content ?
    CAPI (soudain radieux) : Aaaaah ! Quand vous voulez, vous posez des questions intelligentes !!! Bien sur que j’ai content, bien sur! Ceci dit… je regrette quand même… (silence en suspens…)
    JOURNALISTE : Quoi ? Vous regrettez quoi ? C’est au niveau des attributions qui vous sont confiées ? Des pouvoirs qui vous sont conférés ? Au niveau de la valeur intrinsèque de votre nouvelle mission qui vous chagrine ?… Quels est l’objet de ces regrets non dits ?
    CAPI (furieux) : Ah non alors! Recommencez pas à me causer des trucs que je comprends rien ou je fous aux arrêts de rigueur ! Avec les bérets rouges ! Causez moi des trucs que je pige !!!
    JOURNALISTE : (qui songe sérieusement à quitter le journalisme) : Bon… Bon… C’est quoi y l’a pas plus à vous dans cérémonie ???
    Capi (re-sourire): Aaaaaah voila ! J’ai regretté qui avait même pas de VOUS-VOUS-T’ES-LA ! Voila ce j’ai regretté !
    Le journaliste : … ? … ? Pardon ? Même pas de QUOI ?
    Capi : De VOUS-VOUS-T’ES-LA quoi !!! Comme pour la coupe du monde en Afrique du sud ! ! Ca fait un bruit pas possible, ça fait ch… tout le monde, et après, tout le monde y se souvient de l’évènement ! Y en avait pas. Dommage !
    Le journaliste : Aaaaaah, je vois : Vous auriez voulu des VUVUZELAS pour saluer votre nomination !
    Capi (furieux) : C’est ça que j’ai dit !!! Faisez pas çui ki comprend pas ou je vous fous aux arrêts de rigueur !!! Avec les bérets rouges !!! J’aurais préféré avec des VOUS-VOUS-T’ES-LA !!! Rompez ! Pouvez disposer !!! Avant que je vous envoie 2 ou 3 encagoulés de Kati !

    • coco

      Là c’est grâââve ……. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    • LaBamakoise

      Faudra publier un livre intitulé « Les Blagues Capi »

      Ça va faire concurrence aux blagues d’anciens combattants. :lol:

      • anonyme censure

        La Bamakoise,
        je te fais d’office Directrice de publication! C’est vrai que quand je regarde, depuis le coup d’état, je m’aperçois que sous mes différents pseudos multiples et variés (par force!), j’en ai quand même pondu un paquet sur Che Gueva-Nogo!!!

        Ca dépend de mon inspiration du moment, ça me prend comme ça, et hop! c’est parti!… De toi à moi, j’avoue que parfois, je me marre moi-même au fur et mesure que je les écris! :-D :-D :-D :-D
        Mais si tu veux publier un recueil anti-Sanogo, PAS DE PROBLEME: Tu es d’office Directrice de publication, peut-être que Capricorne acceptera les fonctions de Conseiller Littéraire à tes cotés, et on devient milliardaires tous les 3!! Pas belle la vie? :wink: :wink: :wink: :wink:

        • LaBamakoise

          @ anonyme censure qui dit:
          « Tu es d’office Directrice de publication, peut-être que Capricorne acceptera les fonctions de Conseiller Littéraire à tes cotés, et on devient milliardaires tous les 3!! Pas belle la vie?  »

          Ooook: je suis en train d’étudier la proposition, là. J’ai également pensé à une bande dessinée, style Tartarin de Tarascon ou Bécassine à Paris….. 8)

          • anonyme censure

            Je vois, le genre « Sepia », vielles planches nostalgiques… Les bonnes vieilles bd d’après guerre… Bouleversantes de naïveté… Pleines de cette candeur de la France rurale de l’époque…

            Super! Tu as décidément un goût très sûr et tu sais quoi, je vais te nommer en plus Directrice Marketing du coup!
            C’est pas beau?

            PS: Par contre, chère directrice du Marketing, on pourrait peut-être ajouter aussi des bd X genre « collégiennes sans culottes » ou « baiseuses déchaînées » non? C’est plus actuel certes, moins nostalgique re-certes, mais ça se vend bien quand même… NON? :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

        • LaBamakoise

          @ anonyme censure: Pour le 2ème point, Hum…..On réfléchira un peu plus longtemps. :-P

  10. capitaine

    S’il vous plait c pa ts les sanogo, capitaine sanogo lui il est maudit il n pas un vrai sanogo. j ss sanogo on vient d mm village d’apres les dit on. les vrais sanogo se respectent.

    • LaBamakoise

      @ capitaine:

      DU Calme! Personne n’a dit que tous les Sanogo se ressemblent!