Les « hommes du 30 Avril » entendus par le juge : La puissance de l’injustice

38 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les berets-rouges

Aujourd’hui plus que jamais, le Mali a besoin d’une Armée Nationale unie et réconciliée avec elle même pour libérer notre pays.

Et nous sommes nombreux à avoir cru que nos hautes autorités en sont conscientes.

Hélas, nos espoirs s’effondrent car, au lieu d’œuvrer dans ce sens, elles viennent « d’inaugurer » l’année nouvelle, en faisant comparaître devant le juge ces militaires qui ont osé tenter le 30 avril 2012, de défendre les Institutions de la République.

Lundi 16 juillet 2012. Il était 10 heures. Plus de 300 femmes et enfants s’étaient donnés rendez-vous devant le camp des commandos parachutistes de Djicoroni Para.

Les mines serrées, l’air grave, certains parmi eux tenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « libérez nos maris injustement séquestrés », « pourquoi nos enfants n’ont pas leurs droits ? » et d’autres encore…

Mais, c’était surtout le message sur cette pancarte que tenait ce petit enfant en pleurs qui aura ému plus d’un : « j’ai perdu ma mère et mon père, vous l’avez enlevé. Où se trouve-t-il ? »

Qui étaient-ils ces femmes et ces enfants ?

Il était facile de le deviner. C’étaient les épouses et rejetons de ces militaires disparus à jamais ou en détention après les événements du 22 mars et du 30 avril derniers.

Ces braves concitoyens, déchirés par la même douleur, anéantis et désespérés avaient décidé ce jour, de marcher jusqu’à la primature pour dénoncer les arrestations de leurs conjoints, pères, oncles ou fils et exiger leur libération sans condition.

Cependant, malgré leur malheur, tous réclamaient la réconciliation de tous les frères d’armes du Mali qui ne devront avoir de nos jours qu’un seul objectif : la libération totale du Mali, notre mère patrie.

Amnistie pour tous les militaires arrêtés !

Nul ne peut remettre en cause la légitimité des réclamations de ces braves concitoyens.

En effet, aucun Malien n’avait contesté le fait que l’Assemblée Nationale, au nom de la paix et de la sécurité au Mali avait accordé aux auteurs du coup d’Etat du 22 mars 2012 l’amnistie. Cela, malgré le fait que, selon la Constitution du Mali, « tout coup d’Etat est un crime imprescriptible contre le peuple malien ».

Malgré le fait que, le capitaine Sanogo et ses hommes avaient porté « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat par l’emploi illégal de la force armée… »

Ne sont-ce pas ces mêmes faits qui sont reprochés aux militaires arrêtés lors des événements du 30 avril 2012 ?

Encore que, dans leur cas, on ne peut parler ni de coup d’Etat, ni de tentative de coup d’Etat contre les Institutions de la République.

À moins que le CNRDRE n’en était une. Ce qui n’a jamais été le cas.

D’ailleurs, y aurait-il eu un 30 avril, s’il n’y avait pas eu un 22 mars ? Que non !

Le 30 avril n’a été qu’une suite et une conséquence logiques du 22 mars 2012.

Les hommes du 22 mars ne sont ni moins coupables ni plus méritants que ceux du 30 avril. Alors, pourquoi a-t-on accordé l’amnistie aux uns et pas autres ?

Le président de la République par intérim, doit pour une fois, prendre toutes ses responsabilités et avoir le courage de réparer cette flagrante injustice à l’origine de cette grave division de nos jours au sein de l’Armée nationale et même entre les fils du pays.

À noter que, la victoire contre les terroristes qui occupent les 2/3 du pays ne pourra être certaine que lorsque les troupes des pays amis qui viendront nous aider trouveraient sur place dans notre pays, une Armée nationale réconciliée avec elle-même, unie, solide et solidaire.

Ce qui n’est pas le cas (malheureusement) actuellement, car des hauts gradés et des hommes de rang de l’Armée nationale croupissent dans des prisons, lorsqu’ils ne sont pas éparpillés dans la nature, de peur d’être victimes de vengeance ou de règlements de comptes.

La situation au Mali est grave. Très grave.

C’est pourquoi, l’Armée malienne ne peut se donner le luxe d’une division, même si, elle ne concernait cette division, qu’une partie minoritaire.

Le Mali a aujourd’hui besoin de Tous ses militaires sans exclusive, de tous ses fils unis pour défendre la Patrie.

Il faut donc libérer, sans autre forme de procès, tous les militaires arrêtés, du 22 mars 2012 à ce jour et appeler les déserteurs à regagner leur unité respective.

Il n’y a plus de place pour les règlements de compte ou la vengeance.

L’heure est grave et les intérêts du Mali doivent être mis au-dessus de tout.

 

Boubacar Sankaré      

SOURCE:  du   8 jan 2013.    

38 Réactions à Les « hommes du 30 Avril » entendus par le juge : La puissance de l’injustice

  1. rouquin

    bjr MR djandjoba soiyé juste dans la vie mon chere, ces gens meristent le meme sort accorder a ces dissidents de SANogo et ces bandes , tinqiete inchalla nous serons bientot debarassé de ses modits,cette histoire de beret rouge m’intrigue grave je reitere une demande au noms des fils digne du mali de aider a fraper MR le roi de KATI le pervere ( violere des filles a kati) rensiegner vous envant de vous exprimér merci

  2. Djandjoba2013

    Monsieur le journalist,ces militaires arretes doivent etre bel et bien juges. Laissez Sanogo (le Sauveur de Notre Peuple) en paix.En bon entendeur Salut.

  3. donko

    La libération des berets rouges est la seule chose qui fera partir Dioncounda Traoré de KOULOUBA car le pacte signé entre lui et SANOGO criminel semble sacré.
    Il va prendre ses responsabilités mais de quelles responsabilités parlez-vous ?
    Puisque Dioncounda est un vrai irresponsable qui accepte et digère tout et Sanogo pense à sa survie donc il décide de garder en prison ces braves militaires ‘commandos » pour prendre tranquillement son thé  » femme et alcool aux dires des gens ».
    SANOGO saches surtout que l’homme qui ne perd jamais ne vivra pas longtemps et tu en es un! Prends garde le reveil sera douleureux et très douleureux pour toi inch allah!

  4. helo

    ces militaires indisciplinés doivent repondre de leurs actes. La justice doit rendre un verdict dissuasif pour les autres berets rouges qui ont toujours des veleités de vengence.
    vive le capitaine Aya Sanogo.

    • Horizon

      Mon cher, soyez sûr. Tôt ou tard votre Sanogo et ses complices répondront à leur acte déhnorante. La situation politique oblige à faire le dialogue et fermer les yeux sur les actes odieux perpétrés par les vrais indisciplinés. Une fois la stabilité installée, la situation exigera a rendre justice non pas seulement aux victimes, à savoir les berets rouges, mais aussi à l’Etat Malien et tous les fils et toutes les filles touchés par leurs actes irréchléchis. Ne doute même pas de ça. qui vivra verra!

  5. DECLARATION DES PARAS AU SOIR DU 30 AVRIL: » Nous n’avons aucune intention de mettre ce pays plus mal qu’il ne l’est déjà. … Le malien n’a pas besoin de souffrir puisqu’il ne souffre déjà… Que les militaires de tout bord, si vous êtes patriotes, si vous n’avez pas oublié ce pourquoi vous êtes engagés pour cette belle nation, rentrez dans vos camps, entraînez-vous, préparez-vous, parce que si nous devons mener une bataille, cette bataille doit se mener au nord, parce que le nord est une partie du territoire national. Si nous devons nous battre contre quelqu’un, nous devons nous battre contre l’assaillant qui nous a coupé une partie substantielle de notre pays. J’espère que tous les patriotes de cce pays, chacun à son niveau, politiciens, hommes de loi, étudiants, militaires, que chacun à son niveau, jouera son rôle pour que cette belle nation redore son blason le plus rapidement possible. Merci de votre attention. Vive le Mali ! Vive le régiment Para ! « 

  6. maiga y

    oui les femmes du Mali et nous hommes du Mali qui sommes à l’aurigine de cette situation nous n’avons plus de dignité?Quelle maléduction ds hommes maliens,tout le monde exaurte les femmes à sortir à lors que,il suffit qu’un nouveau gouvernement se met en place pour qu’on oubli que les femmes sont un poid numerique.Si nous voulons que les femmes se manifeste aujourd’hui il qu’ont les met dans leur droits, qu’ont leur donne ce qui leur revient de droit si non elle ne vont plus jamais mourir et que des imbeciles de dirigent soient les profiteurs.Il va falloir que chaque malien se pose la question de savoir ce qu’il pourra apporter pour la construction de l’édifice.Pour finir il nya rien que les femmes n’ont pas donnée au Mali,mars 91 en est un exemple.

  7. sngare

    le mali est propre cpdt diridé par un Dioncouda qui se croit plus à l’abrit après le départ de CMD mais li se trompe car les miliaires savent qui est c-à-d spécialiste des coups bas. Dinocounda n’attend que l’arriver des troupes étrangères pour leur demander de lui débarrasser du capitaine.Ce sera sa fin.
    Même s’il nomme tous les ademistes aux postes de res ponsabilite comme il l’a fait lors du dernier conseil des ministres, le peuple n’oubliera jamais qu’il était là quand ATT a vendu le pays au vue et au su des ADEMISTES. Merci Dioncounda.

  8. Fakrid Ahmed

    Merci Sankaré, ce n’est pas le moment des règlements de comptes. Sanogo doit partir au front. Les troupes Nigériennes étaient conduites par un capitaine au moment des combats et pourquoi pas lui. S’il n’a pas la capacité il peut rétrograder au rang de soldat lakrou.

  9. Kadi

    Qu’on mette fin à ces querelles stupides, idiotes et auto destructrices. On cherche quoi, le confort du Mali ou celui de Sanogo? De la réponse à cette question dépendra notre futur provisoire. Provisoire car tout a une fin, même la bière qui coule à flot à Kati.

  10. malieni

    vraiment il faut nous laissé tranquille avec cette histoire de béret rouge.

    tu trouvera aucun malien patriote pour te défendre sur ça.

    ils ont voulu tuer les uns et ils ont échoués. maintenant il répondent de leurs actes un point c’est tout.

    « Si l’ennemi découvre ton front, au dedans ou au dehors, nous sommes résolut de mourir pour l’Afrique et pour toi Mali ».

    Les ennemis de la nation sont partout, même chez les journalistes véreux…

    Que Dieu nous sauvegarde.

    • moussa ag

      « Si le barbus découvre son front, au dedans surtout au nord, nous sommes résolut de courir pour notre vie et pour toi CAPI ».

      Mon cher … ne nous met pas ça … jusqu’à ce qu’on affronte l’ennemi et libère notre pays… SINON PRRRRRRRR!!!!

      On n’a fui l’ennemi pour venir s’en prendre à notre et s’entretuer dans les rues de BAMAKO …. PRRRRRRR!!!!

      Et dire que on nous faisait chanter l’hymne nationale sous le soleil accablant et nous bottait si on se trompait … MAIS QUANT À CERTAINS SOLDATS… CE N’EST QUE DU PAPIET À TOILETTE …

      PRRRRRR!!!!!

      PATRIOTISME DE MA GUEULE OUI!!!!

      Moussa Ag, qui pense qu’on ne peut être fier de rien … JUSQU’À CE QUE LE PAYS SOIT LIBÉRÉ PAR L’ARMÉE MALIENNE

    • Kadi

      Tu ne peux pas prier Dieu avec une telle méchanceté dans le coeur. L’ »ennemi » c’est pas les bérets rouges. Ta méchanceté t’aveugle!

      • moussa ag

        Je m’excuse pour le langage qui suit….

        Mais… certains ne reconnaîtront pas l’ennemi … même si il venait leur couper le « KIKI » en publique pour leur visites intempestive dans les mosquées chinoises de Bamako….ils vont toujours trouver pires ennemis dans leurs frères ou leur voisins …

        Et j’insiste encore que l’incident des BÉRETS rouges est déplorables … mais les BÉRETS rouges n’avaient pas tord….CEUX DE CES BÉRETS ROUGES QUI N’ONT PAS ÉTÉ TUÉ DURANT OU APRÈS LA CONFRONTATION … SERONT LIBÉRÉS …LE MALI N’A D’AUTRE CHOIX … PARCEQUE SANOGO NE SERA PAS LA LOI ÉTERNELLE DU MALI….

        Moussa Ag, qui est certain que ces BÉRETS rouges seront libérés ou DJONKISS PAYERA LE PRIX QUE CMD A PAYÉ ….

      • malieni

        retour constitutionnel oblige en état de droit la justice doit sévir.

        il y a beaucoup de rouge qui ne sont pas concerné alors ne mélangé pas tout mes amis.

        • moussa ag

          En plus tu vois retour constitutionnel???
          Maintenant je comprend ton problème….

          Un autre croyant … un autre croyant du « retour constitutionnel »…. et je suis certain qu’il croit aussi à « la transition sécurisée  » …. de CMD….

          Et dire que l’ASTRO-SUMO pleurniche pour sortir d’un pays dont la transition est sécurisée et l’ordre constitutionnel est instauré …. QUEL GROS IDIOT … NOTRE SAVANT!!!!

          « DISSOUDRE  » et  » ABSORBER » sont similaires mais très DIFFÉRENTS DANS CERTAINS CONTEXTES …

          Moussa Ag, qui commence à comprendre son frère croyant … C’EST PAS UN CRIME … MAIS C’EST MIEUX DE CROIRE AU BON DIEU QU’À UNE BANDE DE VAURIENS DE SOLDATS RATÉS…DONT LE SEUL MÉRITE ….

    • zallso

      moi je comprends pas comment on peut resonner ainsi je sais vous avez peur de dire ou d’entendre la verité mais au point d’etre egoiste comme on dit kolon diougou yiri be cari yrre kono a ba be faga kelin kelin tu fais parti des enemmis de notre chèree patrie mais toi et le cndre vous allez ammerement regretté!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • triptik

      t’as vraiment raison on est fatigué d’entendre des connerie sur ce sujet, il fallait pas qu’ils prennent des armes contre leurs frere d’arme, c’est vraiment stupide et idiot cet evenement qu’est ce qu’ils croyaient qu’on allais les jeter des fleurs, a cause de leurs bettises combien d’inocents sont morts dans cette folie, combien de peres, de meres, ou d’enfants ou de fils sont morts ce sont aussi des enfants d’autrui. de grace laissez nous tranquile on est fatigué ok

  11. maiga a souma

    merci mr sangaré. j’ai même entendu le président/i dire, dans une interview, qu’il va s’en occuper. qu’a-t-il fait?
    le problème du mali n’est ni sanogo, ni diango (dont je suis plus que convaincu qu’il est un mauvais choix) mais dioncounda qui refuse d’assumer ses responsabilités, qui continue à faire comme s’il n’y a pas eu de 22/3/12.

  12. moussa ag

    C’est la loi des bandits armés au nord comme au sud ….IYAD et la racaille au nord et Sanogo et la racaille au sud….
    Maudits soient ceux qui imposent leur loi par la force des armes…

    L’être humain…armé…se prend souvent pour un Dieu ….mais on n’a vu pire et la fin ne sera pas bonne…
    Saddam….
    Kadaffi….
    GMT … est peinard … aurait due être pendu…plus de 20ans et tu nous tire dessus pour rester …
    OSAMA …

    Se prendre pour un dieu parcequ’on est armé … et s’imposer … ÇA FINIRA MAL ET POUR IYAD ET POUR NOS NOUVEAUX DIEUX…

    Cet article me donne l’impression de demander un pardon sous forme d’amnistie … ARRÊTEZ !!!!

    Si un coup d’état est illégitime….un contre coup d’état ne peut pas l’être … ON DÉPLORE L’INCIDENT MAIS LES BERETS ROUGES N’AVAIENT PAS TORD….

    Quand on est legitime…et ils l’étaient…et que des illégitimes prennent le dessus….on ne se soumet pas mais on résiste …. SINON TOUTE L’ARMÉE MALIENNE DEVAIT SE SOUMETTRE À IYAD…

    Moussa Ag

  13. aucun

    je voudrais savoir si c’est sanogo qui a attaqué les berets rouges ou inversement.
    si quelqu’un veut te tue si tu parvients a le metrise que vas tu faire de lui.
    on a demande au beret rouge de rejoindre leur camp d’affectation les diciplines sont partie les indisciplinés ont refusé.
    l’armée c’est la discipline…laissons toutça et soutenons l’armée pour la requonte du nord

    • moussa ag

      Et les putschistes sont disciplinés???

      En plus…selon ta logique … AGUELHOK est justifié … et toute l’armée malienne aurait aussi due se soumettre à IYAD après la raclée qu’il nous a donné …

      Une belle raclée oui…mais cela le rend t’il LÉGITIME ??? J’imagine que tu n’osera pas répondre par « OUI »…

      Si le MNLA AVAIT RENVERSÉ L’ÉTAT … ET QUE CES MÊMES BÉRETS ROUGES AVAIENT LANCÉ UNE CONTRE OFFENSIVE QUI AVAIT ÉCHOUÉ … TU SERAIS LA … ENTRAIN DE LES APPELER DES HÉROS …. NON?

      Avoir le dessus ne rend pas légitime!!!

      CMD qui a fait la gueule sans être objectif dans ses propos … pleurniche AUDJOURD’HUI pour nous faire qu’il est victime du sort qu’il a CRÉE lui MÊME …

      « Ça n’arrive qu’aux autres!!! »….UN VRAI IDIOT!!!!

      Moussa Ag, qui pense que le MALI MÉRITE LA DICTATURE ARMÉ SI LA MAJORITÉ PENSE VRAIMENT DE CETTE FAÇON ….

      • Kadi

        Ne gaspille pas ton temps à vouloir faire voir des gens qui ne sont aveugles que parce qu’ils ont fermé les yeux. C’est l’idiotie doublée de méchanceté gratuite qui détruit ce pays. Comment comprendre qu’en temps de guerre, on prive l’armée de son avant garde, parce qu’un capitaine couard en a peur. Ne nous étonnons point d’être le dernier des derniers.

        • Sans s'presser

          Exact Kadi, on est pas souvent d’accord toi et moi, mais là, j’adhère complètement à ce que tu dis! :wink: :wink:

  14. yayyyy

    je vous le dis cet sanogo est egal a ATT meme plus pur ,parceque lui en plus d’etre malhonnete ,corronpu ,con il est impoli .j’appel les vrais citoyens de’ cet pays (,je n’ai pas dit les voleurs et leurs fils qui vont lui supporté maintenant sur l net ,et dans les presses parceque CMD est allé et le royaume du vol s’installe espece des vermines que vous etes ) de faire quelque chose ;il ne serait ce que le peu que tu peux faire ,pour que cet mal puisse dégager .ça va dans le sens du sauvetage d’un etat en danger .le clan FDR a tué c pays ,ils sont de retour maintenant pour l’enterré avec la complicité de cet abrouti de sanogo et ces kidnappeurs .CMD on est avec vous quoi qu’il arrive ,nous on a pas un rond du mali dans le ventre et on a besoin d’une valeur sur comme vous(CMD) pour conduire le camion mali a bon port

  15. Massaye

    Je suis indigné de voir que, ni le président de la république, ni le premier ministre, ni les partis politiques, ni les religieux, moins l’ensemble des maliens, n’arrivent pas à braver l’interdiction du capitaine Sanogo de voir la libération du corps des bérets rouges à un moment où la nation à besoin de tous ses enfants. Comment un seul homme qui, non seulement a mis à genoux les institutions, continu de prendre en otage le pays en toute impunité ? J’invite toutes les femmes maliennes, par solidarité avec les femmes du Nord et déplacées de descendre dans les rues de Bamako, appelant à l’unité de toutes nos armées. Seul les femmes maliennes sont capable de drainé une révolution.

    • Sans s'presser

      Mon frère Massaye, il ne faut )pas être indigné! Malheureusement, c’est très simple à comprendre: Si les bérets rouges sont libérés, eux vont VRAIMENT se battre, et eux savent VRAIMENT le faire!

      A partir de là, ce sera la grande honte assurée pour sanogo et ses femelles! Dejà que les forces étrangères vont être là pour faire le boulot à sa place, il va devoir se cacher sous son bureau tellement il aura l’air d’un c…

      C’est tout! Les bérets rouges dehors, c’est la honte assurée pour l’autre trouillard grande g…

  16. Gab

    Voilà ce que j’ai toujours reprocher au ministre de la justice. Est -il le ministre de la république ou celui du Cndre?
    Car sil justice malienne juge et conmdamme ses militaires elle doit juger les membres du cndre car les mêmes causes produisant les mêmes effets.Si elle ne le fait elle a failli à son devoir et à sa neutralité . Si ses militaires sont jugés et condamnés alors tôt ou tard les membres du cndre seront jugés et condamnés car le délit commun à ses deux groupes est imprescriptible.
    Nous continuons à subir les effets des agissements irréfléchis et la dictature des armes des fuyards du cndre.

  17. mali mali

    tout ce que je sais si on part en guerre avec une armée divisé Dieu aidera plus l’ennemie que nous car Dieu DETESTE LA DIVISION

  18. Sumsam

    Soutenons notre armée qui a déjà engagé le combat dans le nord!
    Je vous rappelle qu’il y a eu plus de morts le 30 Avril qu’au 22 Mars. Alors que dire M. le journaliste les familles des victimes des bérets rouges (devant l’ORTM, à l’Aéroport et sur la route de KATI). Ces bérets rouges défendaient quelles institutions? Ayez un peu la conscience de travailler pour l’intérêt du Mali, et non pour votre propre intérêt!!!!

    • BORE

      les institutions que le CNRDRE continue même aujourd’hui à prendre en otage

  19. je ne sais plus que dire.Pourquoi juger un et non l’autre? sommes nous pour le MALI ou pour un individu?libérer les militaires arrêtés pour qu’ils puissent libéré notre chère patrie le GRAND MALI de nos aeuils

  20. BOSSEUR

    M le journaliste prive nous de ces articles partisans et bidons. Je vous conseille de faire plutôt des analyses.

  21. Goby

    Il apparait comme une malhediction le fait de radier ou ajourner les ROUGES de l’armee malienne , car , c’est des qui sont pret a tout , tous les sales boulots de l’armee sont affectes aux BERETS ROUGES .
    Je m’addresse solennellement aux authorites maliennes afin de reabiliter les BERETS ROUGES aussi vite que possible , unifier vaille que vaille l’armee nationale pour une vraie mission regalienne , cela aussi bien sure LE SALUT de la NATION Malienne .

  22. diamond1

    Vous dites que les gars du 30 ont été entendus par le juge dans votre titre j’espérai au moins lire sur ses auditions mais vous vous étalez sur tout et n’importe quoi. cet article n’informe personne, il étale juste votre état d’âme et on en a pas besoin.

  23. fakolyhakika1

    Vivement une armée réconciliée, une classe politique réconciliée, une société civile réconciliée, tous ensembles pour un mali uni, fort,laïc, démocratique et républicain.

  24. BATHIO

    Vous continuez a parler du president de la republique, rire.
    C’est Sanogo qui a le pouvoir, si tu reveil tjours il faut te reveiller vite car l’armee est irreversiblement divisee.

  25. Americana

    Le capitaine voulais continuer a ramasser de l’argent tous les jours aupres des ministeres et l’ancien premier ministre n’etait pas d’accord pour ca. D’ou le malentendu. CMD voulait une sortie de crise rapide avec l’aide militaire de l’exterieur mais le capitaine et ses hommes ne veulent pas une liberation du Mali.

    Le capitaine doit d’abord nous dire ce qu’ils font de l’argent collecter aupres des douanes et du tresor tous les jours pour l’amener a Kati. Le capitaine Sanogo est incapable de reunir l’armee malienne. Il essaye de payer les militaires pour qu’ils le suivent. Vous militaires sachez que un jour vous serrez tous a la bar.