Les Maliens face à leur avenir : Tout le monde a peur de Kati !

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis le coup d’Etat du 22 mars, presque rien n’a été fait par les militaires pour rassurer les Maliens quant à leur sécurité. Les trois régions du nord restent entre les mains des occupants. ici à Bamako on assiste chaque jour un peu plus à la division de l’armée et des forces de sécurité en général : affaire des Bérets rouges, promotions controverses à la police, enlèvement de commissaires, tentative d’enlèvement de la directrice générale de l’APEJ et d’autres personnalités, et plus récemment accusation de certains militaires en intelligence, semble-t-il, avec le désormais ex-premier ministre, CMD, etc.

Malgré tout chaque fois qu’une personne personnalité politique fait une déclaration, c’est pour magnifier les forces armées et de sécurité ; personne n’ose émettre le moindre reproche. Apparemment tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possible. Lorsque IBK fait une déclaration, c’est pour marteler sa confiance sans réserve dans les forces armées et de sécurité, rejetant quasiment toute responsabilité sur ATT qu’il n’a pourtant jamais daigné critiquer quant celui-ci dirigeait encore le pays. Dans une interview accordée dernièrement à la RFI, il accusait ATT au sujet de l’abandon de Tessalit aux mains des bandits armés. Nonobstant le fait qu’il a failli perdre la vie suite à l’agression dont il a été  victime et malgré visiblement la non assistance à personne en danger (les forces de sécurité présentes au sein des manifestants mais en ténue civile ne se seraient pas opposées aux agresseurs, tout comme le renfort ne serait arrivé que quelque deux heures plus tard.) Dioncounda Traoré n’a de cesse de magnifier nos vaillantes forces armée et de sécurité. Jusqu’à finir – apparemment – par séduire le capitaine Sanogo qui semble, lui, être désormais acquis. Dioncounda est vraiment fort, peut-on dire. Mais avec son arsenal militaire, le capitaine est fort. Quant à Diango Cissoko, lui devrait certainement maudire Christine  Murate  de la RFI pour l’avoir presque obligé à trouver « non orthodoxe » la déposition de CMD par Sanogo. Ces journalistes sont vraiment impertinents et font tout pour créer un problème là où il n’y en a pas. Sinon tout portait à croire que le nouveau chef du gouvernement ne voulait pas se prononcer sur l’action menée par Kati. Mais l’essentiel est ailleurs puisqu’il affirme, sans détours, que cela ne le gêne aucunement de diriger une équipe dominée par des proches de Sanogo et sachant que l’ombre de Kati continuerait à planer sur sa mission. Ces propos devraient suffire pour ne pas effaroucher Kati. Lequel, chacun le sait désormais, même si c’était un secret de polichinelle, veille au grain.

La Rédaction

SOURCE:  du   26 déc 2012.    

12 Réactions à Les Maliens face à leur avenir : Tout le monde a peur de Kati !

  1. justicequity

    Très peu de maliens ont peur de Sanogo , mais personne ( à part MNLA et barbus) ne peut faire face à la puissance publique qu’il détient pour le moment entre ses mains , ATT avait déjà prévenu que l’histoire du coup d’état est le vœu d’opportunistes de tous bords qui n’ont aucun espoir d’avoir quoi que ce soit par les urnes et le temps est entrain de lui donner raison , nos militaires ont qu’en même été balayé par une poignée d’hommes dont la seule véritable puissance de feu était la volonté , ceux qui soutiennent Kati sachez que si on continue comme ça on se dirige tout droit vers la guerre civile et je peux vous assurer que les vrais hommes , les nouveaux maitres du pays dans ce cas seront ceux qui n’interviennent jamais sur ce site et pour beaucoup ne savent même pas c’est quoi un ordi ou internet , les maliens qui vivent dans la misère la plus totale et qui n’ont rien à perdre seront les maitres de ce pays , soyez en sure. Il n’y a pas plus homme que le soldat malien , je vous rappelle que les soldats maliens étaient les plus prisés sur les différents théâtres de conflits , et ils ont toujours remplis les missions qui leur ont été assignées , parce que tout simplement dans ces interventions ils avaient de grosses primes de risques qui leur permettaient pour beaucoup à leur retour de réaliser le rêve de tout malien construire une maison ou faire des choses qu’avec leur salaire même en rêve ils ne peuvent imaginer .Le jour où ces soldats auront une raison de se battre cette guerre se fera et rien ne les arrêtera , mais Kati est à contre sens et constitue une source de démotivation pour les troupes, pour dormir sous la clim en se remplissant les poches il faut avoir au moins un certain mérite et pour le moment Kati nous a juste précipité dans le K.O.

  2. djeden

    C’est au moment où on pense que le peuple a peur qu’il montre ses muscles. Comme on a l’habitute de dire, »On ne réveille pas un chat qui dort ». C’est ce que SANOGO ET SA BANDE sont entrain de faire.

    Kati n’est qu’un fruit que le peuple observe. Il est actuellement en phase de décomposition avancée et tombera très très bientôt. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: