Les petits secrets du Coup d’Etat : Comment ATT a fui Koulouba

30 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Tous les coups d’Etat au monde ont leurs petits secrets qu’ils ne livrent généralement que des décennies plus tard. Mais celui intervenu au Mali le 22 mars dernier n’a pas tardé à lever certains coins de voile que nous vous révélons par indiscrétion. Morceaux choisis.

 Sadio Gassama, le catalyseur

Nommé ministre de la Défense à la faveur de la trouble situation au nord, Sadio Gassama, précédemment ministre de la Sécurité et de la protection civile, a commis l’erreur de ne jamais mesurer son degré d’impopularité auprès des militaires. Or, la majorité des hommes en uniforme n’a jamais admis que ce soit lui qui soit nommé ministre de la Défense, alors que le général Gabriel Poudiougou était, de l’avis de ceux-ci, l’homme le plus compétent à ce poste. Suite donc à la grogne qui s’est amplifiée dans les casernes par rapport à la gestion chaotique des hommes et des moyens déployés sur le front au nord, Sadio s’est entêté à vouloir faire plier la troupe à ses quatre volontés. Mal lui en pris lorsque, le mardi déjà, il avait échappé à des jets de pierre dans le camp de Kati.

Au lieu d’en tirer les leçons, le généralissime Gassama monte gaillardement à Kati le mercredi. Loin de réussir à calmer la tension qui culminait déjà au paroxysme, Sadio a plutôt jeté de l’huile sur le feu. Excédés, les militaires l’ont brièvement séquestré avant de le relâcher suite à l’intervention du commandant de zone. Dans les minutes qui ont suivi, la tension est vite montée et les éléments ont décidé de demander directement des explications au chef de l’Etat lui-même et à son palais de Koulouba.

Le magasin d’armes et de munitions a été violé et les soldats se sont emparés de tous les types d’armes et de munitions pour faire cap sur Bamako. Sadio aura été donc le vrai catalyseur de ce coup d’Etat qui, en principe, devrait intervenir le jeudi.

 Comment ATT a fui Koulouba

Lourdement armés, plusieurs dizaines de militaires ont quitté le camp de Kati avec des Brdm et des lance-roquettes pour faire cap sur Bamako. La nouvelle est parvenue au bataillon de la garde présidentielle.

Une unité a été vite dépêchée sur la route principale de Kati pour freiner l’avancée des éléments. Légèrement armée, cette unité a dû se replier face à la puissance de feu des frères d’arme d’en face. Mais en attendant, au lieu de protéger en priorité le Palais et son locataire ATT, les soldats appartenant à la compagnie para, ont préféré mettre en priorité leurs familles à l’abri. Le temps de se regrouper, les Katois étaient déjà aux portes du Palais de Koulouba. C’est alors que le commandant de la compagnie Para, Abedine Guido, a envoyé quelques éléments pour une opération d’exfiltration du président ATT. Au moment où les premiers coups de feu annonçant l’assaut ont retenti, ATT était toujours dans les locaux. Les éléments de Abedine ont réussi, sous les feux nourris, à faire dégager ATT par une sortie dérobée à partir du versant de la colline de Koulouba. Ils ont dû braquer une Mercédès blanche et dégager son occupant pour acheminer ATT précipitamment au Camp Para où des dispositions avaient déjà été prises pour le mettre en totale sécurité. Mais visiblement, les hommes du capitaine Sanogo avaient reçu consigne de ne pas toucher à l’intégrité physique du président et des membres de sa famille. C’est pourquoi, ils ont soigneusement évité un affrontement armé contre le bataillon para dont plusieurs éléments ont rallié la junte.

 Après le contrôle du Palais, Sadio a été cueilli

Après avoir pris le contrôle du palais présidentiel de Koulouba, les éléments de la junte se sont aussitôt mis aux trousses du général Sadio Gassama qui a été capturé sans aucune résistance. Seulement, il aurait reçu quelques coups de certains éléments en colère.  Mais à la fin, pour éviter le pire, il a été mis à la disposition de la hiérarchie de la junte qui l’a conduit manu militari au camp de Kati. Devinez la joie de l’ex-directeur de la police, Niamé Kéita !

 Visite nocturne chez Modibo Sidibé

L’ancien Premier ministre et candidat déclaré à l’élection présidentielle du 29 avril préparait un meeting géant le 25 Mars au Stade du 26 Mars dans le cadre de sa campagne. Dans la nuit du 22 mars 2012, certains éléments de la junte lui rendent visite à sa résidence, à Faladiè, un quartier de Bamako.

Ils font des tirs de sommations pour annoncer leur présence sur les lieux. De sa chambre à coucher, Modibo entend les crépitements des armes automatiques. Il sort pour s’enquérir de la réalité. Les éléments lui font croire qu’ils étaient venus pour sa propre sécurité. Quoi de plus normal ? Modibo, même s’il n’a rien compris, se met à leur disposition. Il est poliment embarqué à bord d’une 4×4 V8 blanche. Arrivé au niveau de la Mairie de Kalaban, sur la route de l’aéroport, une crevaison survient. Les éléments s’en réfèrent au Commissariat du 11 éme arrondissement et trouvent un autre véhicule de rechange qui leur a permis de rallier Kati avec leur «otage». Mais en partant, les soldats ont abattu, à coups de feu, le gros bélier domestique de l’ancien Premier ministre.

 Le PM, Mariam Kaïdama sidibé, sauvé par son garde du corps

Contrairement à ce qui se raconte, le Premier ministre, Mariam Kaïdama Cissé et son époux n’ont pas été arrêtés par la junte militaire. En réalité, sentant la menace venir, le garde du corps a instruit à sa protégée et son époux d’embarquer dans un véhicule banalisé pour une destination plus sûre. Depuis, malgré l’insistance de la junte, le garde du corps n’a pas encore accepté de livrer ses «otages». Les gardera t-il encore longtemps ? Patience !

 Séméga redoutait le GMS

Le super ministre de l’Equipement des transports, Ahmed Diane Séméga, redoutait une seule chose lorsqu’il a été cueilli par les éléments de la junte. Grelottant de peur, Séméga a supplié ses «ravisseurs» de ne pas le conduire au Gms. Pourquoi ?

En effet, il a un antécédent avec les policiers de l’aéroport à qui il avait jeté une chaise à la figure. Ses éléments qui menaçaient même d’aller en grève pour protester contre cette agression, ont la rancune très tenace. Et Séméga n’a pas oublié. Pour protéger son intégrité physique, la junte a accédé à sa demande sans condition.

Révélés par Abdoulaye Niangaly

 
SOURCE:  du   27 mar 2012.    

30 Réactions à Les petits secrets du Coup d’Etat : Comment ATT a fui Koulouba

  1. llassco

    avoir peur de se battre jamais vu

  2. llassco

    ces hommes et femmes peuvent-ils etre fiers un jour?non fiers de quoi

  3. llassco

    vous savez cette nation est classee derniere sur tous les domaines c’est ce que vous ignorez

  4. llassco

    et finalement personne dans ce pays qui n’en est pas un n’arrivera a realiser quelque chose de remarquable pourquoi parceque ils n’ont pas la qualité requise parceque ils ne meritent pas leur place et mettent en danger la vie de toute notre descendance

  5. llassco

    des gens ne sont plus recrutes par merite;mais par merite de leurs parents;quelle decheance

  6. llassco

    ils n’ont rien vu encore ce pays sera asservi un jour

  7. llassco

    tout ce qui se deroulent dans ce pays qui n’est digne du nom de pays est le corollaire direct du nepotisme et ils n’ont vu encore

  8. llassco

    le nepotisme et la corruption ferons courrir le mali a sa perte ce pays qui n’est pas un me fait honte

  9. tienimango

    moi je me rejouis du malheur des anciens ministres du messie car ils sont les pirs enemis du mali….les millitaires devraient meme chicoter diane semega et modibo sidibe car ils sont des vampirs …..

  10. Mes frères tous ceux qui crient aujourd’hui le font pour leur propre intérêt et non pour le Mali.
    La France et la CEDEAO doivent nous laisser en paix pourquoi quand les rebelles progressent, elles rien fait.

  11. stam

    qu’est c que l Mali a fait pour bénéficier des journalistes du genre? qui êtes vous pour susciter de la haine dans les coeurs des gens en vous réjouissant d’un putsch? vers quoi vous voulez conduire notre apys avec vos stupides plumes?que savez des putschistes, de leur capacité, de leur ambition, de leur plan de société etc? Oh mon cher Mali, je prie pour toi qu’ALLAH te vienne en aide car tu ne mérite aucunement c qui t’arrive.

    Mr le journaliste, quand l mali brule, c’est pour tous que cela se fera. comment comprendre un temps soit peu que des journalistes véreux puissent penser l’isolement du mali qui se dessine et la scission interne peuvent faire le bonheur et le prospérer? comme si les difficultés du Mali n concernaient qu’eux seuls. comment en cette ère nouvelle de développement et d l’innovation, on soit amener à encourager l’usage des armes entre fils d’un même pays? vous m’envoyez perplexe et très désolé par votre attitude. Chers compatriotes, s’il vous plait ne prêtez attention à des opportunistes qui font légion dans la situation actuelle du Mali.

  12. empereur

    HO Fils d’Adam! personne ne doit se rejouir du malheur d’autrui ne sachant ce que demain nous reserve.

  13. rebel

    c’est quand même stupide d’avouer que « le général Gabriel Poudiougou était, l’homme le plus compétent à ce poste » [de ministre de la défense bien entendu], et d’occulter son rôle de Chef d’État-major pour le moins flagrant dans « la gestion chaotique des hommes et des moyens déployés sur le front au nord ». c’est simplement aberrant ! tout compte fait, si les Maliens s’asseyent pour ne rien faire contre les velléités de cette bande de voyous et d’aventuriers, ils auront sans nul doute le pays qu’ils méritent. la vérité est certainement amère, mais elle est triviale et incontestable : NUL DE TOUTE CETTE BANDE D’AIGRIS NE SAIT CE QUE C’EST QUE LA GESTION D’UN PAYS.

    • Niyefokoye

      Ils apprendront comme d’autres bandes de mafia l’ont fait avant elle

  14. kouli

    Le coup d’état freine la democratie! C’est quoi la democratie? Voyons la verité! au Mali rien ne va mais on se fait croire que tout va bien. Le vivre; la santé, l’éducation, l’agriculture et meme la peche, tout va mal. Alors que 95% de la population vit du jour au jour, le reste se balade avec des milliards comme argent de poche. ATT devrait montrer de bons exemlples aux autres. Mais il leur a etudié comment piller le tresor. Qui a passé par le gouvernement ATT qui n’est pas aujourd’hui Milliadaire. Le peuple peine alors que meme les DAF sont entrain d’acheter des vehicules pour des bordelles de tous genres. Qui veut peut condamner ce coup d’état comme il veut! Dieu l’a voulut ainsi, c’est fait et la vie continue. Que les voleurs meurent en prison, on s’en fout!

  15. barakaba

    C’est ça que vous appelé armée? une bande de minable qui prend le pays en otage et la peuple malien est incapable de se révolter; le peuple malien comme toujours assiste en observateur à la destruction de son pays et son humiliation par une poignée de gens qu’on appelle militaire; et pourtant il parait que les maliens sont les descendants de grands hommes, de vaillant guerriers et patati patata…. Aujourd’hui les gens doivent comprendre que tout ça c’est de la légende voilà pourquoi nous sommes ce peuple de lâche qui est toujours incapable de lever le petit doigt pour dire non à ceux qui s’en prennent à ce pays;
    – nos soldats sont incapables de se battre au nord; ils disaient qu’ils n’avaient pas de matériel mais aujourd’hui alors que eux même doivent décider ils veulent négocier
    – le peuple à laissé les dirigeants foutre la merde dans ce pays par le vol, la corruption, le laxiste,….
    – les hommes politiques, les leaders d’opinions et même les chefs religieux comme Mahmoud Dicko sont tous des opportunistes et sont prêt à aller partout ou se trouve leur intérêt égoïste même s’ils doivent s’allier avec le diable par manque d’honneur et de dignité: il n’ y a plus personne sur qui on peut compter;
    – aujourd’hui ce peuple assiste et laisse des voyous ridiculiser ce pays.

    Alors le pays Mali est il maudit ou c’est le peuple malien qui est maudit?

  16. Ybou

    Le Mali n’a pas besoin ce triste sort. M. Sanogo dégage avant que ça ne soit trop tard pour toi. Ceux qui rôdent autour de toi ne sont que des chercheurs de place; ils ne sont ni pour toi ni pour le Mali. Sinon à quelques de la fin du mandat d’un Président Elu, il devait te conseiller de ne pas le faire. Aujhourd’hui ton pays isolé à cause de cet acte.

  17. aou

    La Constitution du Mali
    DECRET N° 92-0731 P-CTSP
    PORTANT PROMULGATION
    DE LA CONSTITUTION

    Conformément à l’Acte Fondamental N°1/CTSP du 31 Mars 1991 La Conférence Nationale a élaboré, Le Peuple malien, vu l’arrêt N°002 du 14 février 1992 de la Cour Suprême proclamant les résultats du Référendum Constitutionnel du 12 janvier 1992, a adopté, Le président du
    Comité de Transition pour le Salut du Peuple promulgue la Constitution dont la teneur suit

    TITRE XVII : DES DISPOSITIONS FINALES
    Article 121 : Le fondement de tout pouvoir en République du Mali réside dans la Constitution.
    La forme républicaine de l’Etat ne peut être remise en cause. Le peuple a le droit à la désobéissance civile pour la préservation de la forme républicaine de l’Etat.
    Tout coup d’Etat ou putsch est un crime imprescriptible contre le peuple malien.

  18. Ybou

    Chers compatriotes sachons raison gardée, l’lheure est très grave pour notre pays menacé dans son existence. Cherchons à retablir l’ordre constitutionnel le plus rapidement possible sinon dans les jours à venir le Mali connaîtra des situations indescriptibles depuis sacréation. Ce n’est pas le moment de se contrarier voyons d’abord le Mali qui est au dessus de tout. Ce coup d’état quoiqu’il en soit a été un coup de frein pour notre démocratie chèrement acquise. Ceux qui pensent que c’est le moment plus que jamis d’être à la commande en réniant les acquuiis démocratiques se leurrent. Et les putchistes de regagner les camps pour libérer le Mali. Aujourd’hui le Mali est au bord du chaos à cause de leur acte irréfléchi.

  19. ApemaM

    ET MR NINAGALY NOUS RACONTE CET EVENEMENT AVEC UNE CERTAINE FIERTE, COMME S’IL RENDAIT HONNEUR AU MALI!!!

    • sambou

      Toi « tête de noeud » tu n’es ni PLUS MALIEN QUE NIANGALY, NI PATRIOTE QUE LUI!Je ne sais pas ce que vous tiriez personnellement mais illégallement dans ce régime de corruption-népotisme-laxisme où TOUT SE VENDAIT ET TOUT S’ACHETAIT Y COMPRIS LA DIGNITE HUMAINE!Désormais CHACUN VA APPRNDRE A VIVRE DIGNEMENT DU FRUIT DE SES EFFORTS!Plus de place au vol en bandes organisée!!!Vive le CNRDRE! :wink: :wink:

  20. le refuge

    Lartist , tu as interet à te soucier de ta propre vie au lieu de te fatiguer pour ce Voleur , PD de Modibo. Si tu es jeune va vite lire ta declaration de soutien au CNRDRE avant que le train de ta generation ne parte te laisser . VIVE LE CNRDRE , VIVE LE MALI , A BAS ATT ET MODIBO

  21. laba75

    Modibo et corronpu detroune bien des l’etat que duieu et la il dor pas

  22. Aved

    tu te fatigue pour zero avec tes slogans libérez Modibo! Donc tu as perd de perdre tes prestiges, c’est ca vie, ca tourne. Il serait jugé pour haute trahison de l’état avec ces 4×4 de campagne. Il est le seul malien 20 ans carrière de ministre ou bien c’est lui seul qui tombé du ciel. ca suffit il faut qu’il part à la retraite. Dieu est là pour nous tous

  23. lartist

    LIBEREZ MODIBO SIDIBE

    « Déclaration officielle des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE)
    de la Diaspora en soutien au Candidat Modibo SIDIBE.

    Dans le contexte difficile que traverse actuellement notre Patrie, le Mali, Nous, Membres des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora, tenons à exprimer notre attachement indéfectible aux valeurs démocratiques et républicaines, ainsi que notre engagement au service de la Paix et de la Concorde qui, en toute circonstance, doivent prévaloir entre les membres d’une même Nation.
    Nous, Membres des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora, nous nous sommes rassemblés dans tous les Pays de résidence des Maliennes et des Maliens de l’Extérieur, pour soutenir Modibo SIDIBE, le candidat des FARE.
    Dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 mars 2012, le Candidat Modibo SIDIBE a été arrêté par des militaires et demeure détenu depuis lors.

    Aussi, Nous, Membres des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora, demandons :
    1) la libération immédiate du Candidat Modibo SIDIBE,

    2) à être informés de manière claire sur les circonstances de l’arrestation et les conditions de détention du Candidat Modibo SIDIBE ainsi que sur les faits précis qui lui sont reprochés et les motifs de son arrestation,

    3) à ce que l’intégrité physique du candidat Modibo SIDIBE et de sa famille soit respectée,

    Aussi, Nous, Membres des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora, tenons à souligner :
    1) que Modibo SIDIBE est le seul candidat présenté par la presse nationale et internationale comme étant l’un des candidats majeurs dans le cadre des élections présidentielles à venir, à avoir fait l’objet d’une arrestation,

    2) que cette arrestation a eu précisément lieu à la veille de la grande Convention Nationale d’investiture du candidat Modibo SIDIBE, qui était prévue pour le 25 mars 2012 et devait rassembler au Stade du 26 Mars plus de 100 000 de nos concitoyennes et concitoyens,
    Aussi, Nous, Membres des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora, qui sommes présents dans plus de 100 Pays, appelons solennellement les Maliennes et les Maliens de l’Extérieur soutenant le Candidat Modibo SIDIBE :
    1) à s’unir par la pensée avec leurs concitoyennes et leurs concitoyens du Mali, pour célébrer avec une ferveur particulière la date du 26 Mars 1991, le Jour des Martyrs qui, il y a 21 ans, donnèrent leur vie pour l’avènement de notre Démocratie et dont nous nous devons de préserver l’Héritage sacré et d’honorer la Mémoire dans la Fraternité et dans la Paix,

    2) à diffuser aux organes de presse nationaux et internationaux la présente Déclaration,

    3) à se rassembler le 27 Mars 2012 à 9 heures, dans toutes les villes du Monde où ils résident, et notamment devant les Ambassades et les représentations diplomatiques ou consulaires du Mali présentes dans les pays étrangers, pour procéder à la lecture de la présente Déclaration, pour proclamer officiellement leur attachement à la préservation de la paix civile ainsi qu’aux valeurs démocratiques, et pour témoigner leur soutien au Candidat Modibo SIDIBE,

    4) à remettre officiellement aux représentations des autorités maliennes de leur lieu de résidence la présente Déclaration pour transmission aux autorités compétentes au Mali,

    5) à remettre officiellement cette Déclaration aux autorités de leur Pays de résidence (Présidence, Parlement, Ministères des Affaires étrangères, Maires et responsables politiques de leur ville de résidence, etc.) et aux Organisations Internationales ayant leur siège dans leur Pays de résidence afin :
    a) d’attirer l’attention de la Communauté internationale et des médias sur la situation du Candidat Modibo SIDIBE pour qu’ils demandent sa libération aux autorités compétentes maliennes,
    b) de leur demander d’obtenir de la part des autorités compétentes maliennes des explications claires et précises sur les circonstances et les motifs de l’arrestation ainsi que sur les conditions de détention du Candidat Modibo SIDIBE,
    c) de solliciter leur vigilance quant à la préservation de l’intégrité physique du Candidat Modibo SIDIBE et de sa famille.

    La Coordination des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) de la Diaspora.
     »

    • kistovan

      Et toi le romancier évite nous tes conneries ok,si tu veux faire un roman c’est pas ici.Tu crois qu’on a besoin des politiciens corrompu comme Modibo Sidibé?épargne tes baratins à la con,pauvre illettré. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: